Devenir membre Me connecter Faq
Voyage Forum
Forum > Destinations > Amérique du Sud > Vénézuela >
Évolution du taux de change au Vénézuela (page 1 de 2)
Discussion démarrée par Alray04 le 18 janvier 2010 à 12:03
27 réponses sur 2 pages · 9 participants · 3 194 affichages
Suivre cette discussion   Suivre cette discussion Partager Similaires Imprimer Première page Page précédente 1 2 Page suivante Dernière page
Alray04
Maracaibo, Vénézuela

Photo/image personnelle du membre Alray04.


69 messages
Inscrit le 27 jan. 2006
18 janvier 2010 à 12:03

Évolution du taux de change au Vénézuela

1 de 28 messages · 2 652 affichages · Partager 

  Répondre   Signaler
 
Une info importante pour ceux qui s'apprêtent à partir.

Le taux de change fixé par le gouvernement est passé de 2, 15 à 4, 30 BsF pour 1 dollar, soit une dévaluation de 50 %. Donc l'euro qui valait environ 3 Bsf se retrouve à 6 Bsf

En clair, qu'est-ce que ça veut dire ? Prenons un exemple : Supposons qu'un café dans un bar coûte 5 Bsf.
En changeant au taux légal, il me coûtait donc 1, 6 euros et par ce coup de baguette magique il me coûte aujourd'hui 0, 8.

La nouvelle pourrait être bonne si il n'y avait pas un marché noir dont n'importe quel touriste un peu informé sait bien qu'il existe un change au marché noir qui avoisine environ les 8 Bsf pour 1 euro et se dit donc : "Que m'importe ce nouveau change car, au black, mon café me coûtait déjà à peine 0, 6 euro"

C'est juste ! Sauf qu'il convient d'attendre un peu de voir ce que l'avenir nous dira.
D'un côté, le gouvernement entend mettre tous les moyens pour faire baisser le taux du marché noir et d'autre part, il faut aussi craindre qu'un certain nombre de domaines, dont celui des services, difficilement contrôlable, voient les prix s'envoler pour annuler l'effet de la dévaluation.

S'il arrive à faire baisser le marché noir, il est possible que la différence soit réduite au point que cela vaudra peut être le coup de changer au taux légal dans une agence plutôt que de changer au noir avec les risques que cela comporte. (c'est l'objectif recherché par le gouvernement), mais si les prix ont augmenté entre temps, alors ce sera une très mauvaise affaire pour le tourisme au Vénézuela qui est déjà cher.

S'il n'y arrive pas, le taux du marché noir grimpera à nouveau et rien n'aura vraiment changé à terme, sauf que nul ne sait encore combien de temps cela prendra et c'est peut être encore une mauvaise affaire à court ou moyen terme.

Il est encore un peu tôt pour tirer des conclusions mais je crains le pire sur le court terme, avec un marché noir en baisse et des prix en hausse.
Haut de la page
Yop
Paris, France

2 023 messages
Inscrit le 23 avr. 2004
À: Alray04  18 janvier 2010 à 13:51

Re: Évolution du taux de change au Vénézuela

2 de 28 messages · 2 640 affichages · Partager 

  Répondre   Signaler
 
Avec l'exemple de la nationalisation de la filiale locale de Casino, ca sent deja l'echec.

Si je comprend bien en plus, il y a 3 niveaux de tx de change different en fonction des biens...Un beau merdier.

Perso je crois pas du tout a une convergence entre tx officiel et marche noir...
Haut de la page
Alray04
Maracaibo, Vénézuela

Photo/image personnelle du membre Alray04.


69 messages
Inscrit le 27 jan. 2006
À: Yop  19 janvier 2010 à 12:28

Re: Évolution du taux de change au Vénézuela

3 de 28 messages · 2 581 affichages · Partager 

  Répondre   Signaler
 
Il est possible en effet que ce soit un échec, bien que ce ne soit pas souhaitable au fond.

Malheureusement, il faut bien reconnaitre que le vénézuélien est incorrigiblement individualiste " yoyoista". Chacun est d'accord pour se faire un peu de pognon par spéculation s'il a l'opportunité et je doute beaucoup que les prix restent sages quand tout un chacun admet que les prix sont censés augmenter d'au moins 20 % l'an.

Les trois changes, c'est surtout le probleme de CADIVI. le touriste n'est concerné que par deux, le BsF petrolero y permuta. Pour l'instant il faut bien voir que le différentiel a été fortement réduit.
La culbute avant la dévaluation était de 1 à 3 alors que l'objectif de 60% d'écart met le permuta à 5, 6 BsF pour 1 dollar. A part, peut être à Caracas, il y a beaucoup d'endroits dans le pays où on est déjà même parfois en dessous. C'est le cas à Maracaibo.
Haut de la page
Bruno1900
Fribourg, Suisse

112 messages
Inscrit le 24 nov. 2006
À: Alray04  19 janvier 2010 à 15:45

Re: Évolution du taux de change au Vénézuela

4 de 28 messages · 2 567 affichages · Partager 

  Répondre   Signaler
 
 Malheureusement, il faut bien reconnaitre que le vénézuélien est incorrigiblement individualiste " yoyoista". Chacun est d'accord pour se faire un peu de pognon par spéculation s'il a l'opportunité .... 

Ouais ouais, et encore quoi, je crois pas qu'en Europe, on ait beaucoup de leçons à donner... Partout où il y a des manques et des pénuries, il y a marché noir et il y a des magouilles, c'est pas une spécialité vénézuélienne.

S'il n'y avait pas de contrôle des changes, il n'y aurait pas toutes ces occasions de magouille... D'ailleurs, il n'y a pas que des citoyens vénézuéliens qui font de la spéculation... AngéliqueAngélique

 Les trois changes, c'est surtout le probleme de CADIVI. le touriste n'est concerné que par deux, le BsF petrolero y permuta. Pour l'instant il faut bien voir que le différentiel a été fortement réduit. 

Tout dépend de la politique monétaire: si Cadivi commence à accélérer le rythme d'approbation des demandes de devise et que les particuliers peuvent à nouveau utiliser leurs cartes de crédit, la pression sur le taux parallèle (ou permuta) se réduira et le taux de change baissera.

Sinon, il reprendra l'ascenseur, tranquillement, comme toujours depuis un certain vendredi de février 1983.

Quant aux touristes, ils n'ont qu'à s'informer régulièrement sur le taux du dollar permuta ( http://bonosvenezuela.blogspot.com/ ) pour savoir à quoi s'en tenir.
Haut de la page
Haut de la page
Alray04
Maracaibo, Vénézuela

Photo/image personnelle du membre Alray04.


69 messages
Inscrit le 27 jan. 2006
À: Bruno1900  20 janvier 2010 à 13:30

Re: Évolution du taux de change au Vénézuela

5 de 28 messages · 2 504 affichages · Partager 

  Répondre   Signaler
 
C'est sûr que c'est pas une spécialité locale ! Mon propos n'est pas d'établir un classement mais de donner une explication qui peut certes avoir cours aussi bien en France qu'en Suisse. Mais là, je parle du Vénézuela, mon propos n'est pas d'établir un palmarès ni d'analyser le pourquoi d'un tel comportement qui à bien évidemment de multiples explications !

Quant au contrôle des changes, même si quelques uns en profitent pour passer leur Visa à Panama, c'est quand même ce qui permet à Chavez de financer les missions qui profitent assurément aux plus nombreux, avec l'argent d'un pétrole qui n'est pas payé des clopinettes. Car je rappelle que depuis 1917, le peuple vénézuélien n'en avait pas vraiment beaucoup profité.

Tout à fait d'accord pour le reste, on verra comment s'en sortira CADIVI. C'est pour cela que j'ai parlé de moyen ou long terme. Pour le court terme, on est déjà marron !

Ex : le CCS - Paris vendu grosso modo 2000 BsF changé au black à 9 il y a encore 2 mois valait donc 220 euros.
Il a doublé du jour au lendemain et changé au black à 7, 5 ça fait maintenant 530 euros !

Quant les prix montent et que le black baisse, ça fait mal au portefeuille, CQFD. On comprendra aisément que Chavez préfère envoyer un signal à Exito plutôt qu'à Air France....

Moi qui voulait venir en france avec ma famille cet été, je trouve que l'ascenseur dont tu parles a chuté de plusieurs étages.

S'il ne remonte pas très vite, on tirera à la courte paille ...
Haut de la page
Johakim
Bruxelles, Belgique

42 messages
Inscrit le 9 avr. 2005
À: Alray04  20 janvier 2010 à 14:33

Re: Évolution du taux de change au Vénézuela

6 de 28 messages · 2 499 affichages · Partager 

  Répondre   Signaler
 
Bonjour

Excuse moi d'entrer dans la discussion comme cela.
Si j'ai bien compris : Le prix, en Bfs d'un billet d'avion Paris-Caracas, donc j'imagine aussi depuis Bruxelles, a dernièrement augmenté au Venezuela pour ratraper la dévaluation c'est cela? Tu parles donc du prix du billet acheté dans une agence de voyage vénézuelienne? Pourrais-tu me dire quand cette dévaluation s'est-elle faite? Et aussi quand le prix du billet a-t-il augmenté? Tu peux donner un exemple concret?

Merci pour cettte info

Bien à toi

Jo
Jo
Haut de la page
Bruno1900
Fribourg, Suisse

112 messages
Inscrit le 24 nov. 2006
À: Alray04  20 janvier 2010 à 16:49

Re: Évolution du taux de change au Vénézuela

7 de 28 messages · 2 491 affichages · Partager 

  Répondre   Signaler
 
 Quant au contrôle des changes, même si quelques uns en profitent pour passer leur Visa à Panama, c'est quand même ce qui permet à Chavez de financer les missions qui profitent assurément aux plus nombreux, avec l'argent d'un pétrole qui n'est pas payé des clopinettes. 

Non, ce n'est pas le contrôle des changes qui permet le financement, c'est les rentrées du pétrole. Le contrôle des changes ne fait que fixer le taux de conversion et oblige à passer par l'intermédiaire du gouvernement pour obtenir des devises.

 Car je rappelle que depuis 1917, le peuple vénézuélien n'en avait pas vraiment beaucoup profité. 

Ah bon, il serait peut-être bon de raconter la vraie histoire du Venezuela, pas celle de Chavez... Avec l'arrivée de la démocratie en 1958 et grâce aux rentes du pétrole, le Venezuela s'est développé à tout va, hôpitaux, universités, centre de santé dans les campagnes (oui, oui, c'est vrai), infrastructures... et bien sûr, l'inefficacité, la corruption se sont développées de concert.

Et les services publics n'ont pas résisté à la baisse de la rente pétrolière dans les années 80 et à l'augmentation de la population.
Et c'est là l'échec de la 4eme république, tout va bien tant qu'il y a du fric... Et c'est là aussi qu'on peut prévoir l'échec de la pseudo révolution bolivarienne, qui à part peindre le pays en rouge, répète exactement le même cheminement. Le système est-il pérenne ? Personnellement, je ne crois pas...

 Pour le court terme, on est déjà marron !

Ex : le CCS - Paris vendu grosso modo 2000 BsF changé au black à 9 il y a encore 2 mois valait donc 220 euros.
Il a doublé du jour au lendemain et changé au black à 7, 5 ça fait maintenant 530 euros ! 

Ce qui d'ailleurs n'est pas extrêmement cher pour un billet d'avion transatlantique. Le Venezuela n'a pas vocation de subventionner les billets d'avion en surévaluant sa monnaie. D'ailleurs, ça ne profite pas aux pauvres puisqu'ils ne prennent pas l'avion.

 Quant les prix montent et que le black baisse, ça fait mal au portefeuille, CQFD. On comprendra aisément que Chavez préfère envoyer un signal à Exito plutôt qu'à Air France.... 

Oui, mais le black, c'est pour des gens qui ont des devises, donc des gens qui ne sont pas forcément en dessous du seuil de pauvreté. Il n'y a que la classe moyenne et au-dessus qui pouvaient jouer sur les deux tableaux, acheter au prix officiel et faire rentrer l'argent au cours parallèle. Tout ça aux dépends de la République. Je m'en plains pas, c'est agréable les billets d'avion pas chers, mais il faut reconnaître que ce n'était pas à l'avantage du Venezuela.
Haut de la page
Bruno1900
Fribourg, Suisse

112 messages
Inscrit le 24 nov. 2006
À: Johakim  20 janvier 2010 à 16:57

Re: Évolution du taux de change au Vénézuela

8 de 28 messages · 2 490 affichages · Partager 

  Répondre   Signaler
 
 Si j'ai bien compris : Le prix, en Bfs d'un billet d'avion Paris-Caracas, donc j'imagine aussi depuis Bruxelles, a dernièrement augmenté au Venezuela pour ratraper la dévaluation c'est cela? Tu parles donc du prix du billet acheté dans une agence de voyage vénézuelienne? Pourrais-tu me dire quand cette dévaluation s'est-elle faite? Et aussi quand le prix du billet a-t-il augmenté? Tu peux donner un exemple concret? 

Le Bolivar a été dévalué le 8 janvier 2010. Le cours était de 2, 15 BsF par dollar et il est passé à:
- 2, 6 BsF pour les biens de première nécessité;
- 4, 3 BsF pour les autres biens, y compris les billets d'avion.

Concrètement, un billet d'avion de 1000 $ acheté au Venezuela te coûtait auparavant 2150 BsF, maintenant, il t'en coûte 4300 BsF, soit le double.

Si tu disposais de devises, tu les changeais au taux parallèle (2150/6=358 $). Aujourd'hui, il te faut 716 $.
Haut de la page
Haut de la page
Alray04
Maracaibo, Vénézuela

Photo/image personnelle du membre Alray04.


69 messages
Inscrit le 27 jan. 2006
À: Bruno1900  21 janvier 2010 à 14:23

Re: Évolution du taux de change au Vénézuela

9 de 28 messages · 2 446 affichages · Partager 

  Répondre   Signaler
 
Ton analyse m'intéresse beaucoup, elle est sans doute étayée mais je la trouve quand même un peu théorique et trop tranchée.

Entre le riche qui va à Miami tous les WE pour le buisness (et qui continuera) et le pauvre qui ne prendra jamais l'avion il y a quand même un peu de monde qui trouvait que le billet d'avion à 2000 BsF était assez cher pour sa bourse. Même si ce prix paraît dérisoire une fois converti en euros, il faut quand même le ramener au pouvoir d'achat local. Je ne vois pas pourquoi la classe moyenne devrait attendre que la pauvreté soit résorbée pour se mettre à voyager.
Et puis, l'aéroport à été bien amélioré avec de l'argent public, il faut quand même bien qu'on en profite un peu ! :-)

Je n'ai effectivement pas connu la croissance "à tout va" dont tu parles entre 1958 et les années 80 mais je t'assure que je n'en vois pas beaucoup les traces. Aurait-elle à ce point disparue ? Elle semble aussi absente de la mémoire de la famille de ma femme qui a toujours vécu à Maracaibo, pourtant "La ville" riche du pétrole. Comme dit ma belle mère : Quand on voit tout cet argent dépensé par Pdv, on se demande bien où il passait avant Chavez ? (faut dire qu'elle est rouge !)

Moi, je ne défends pas Chavez aveuglément. Je pense en effet comme toi que le système n'est pas pérenne et qu'il a des tares, qu'il a sans doute échoué en ce qui concerne la corruption, mais si l'on s'en tient au simple aspect de la redistribution des richesses, la révolution n'est pas totalement "pseudo". Je crois que c'est surtout une formidable course contre la montre avant qu'il n'y ait plus de brut.

Il y a assurément plein de gaspillages par manque d'efficacité, mais on sent pourtant au niveau local, cet enthousiasme, ces gens qui ont pour la première fois l'impression d'avancer, d'avoir une nouvelle chance, grâce à tout ce fric qui coule à flot.

Le Mercal n'est peut être qu'une cautère sur une jambe de bois, il n'empêche que pour ma part, en tant que classe moyenne, je ne me pleins pas de trouver aussi des produits à prix régulé dans les autres supermarchés ni de voir le travail considérable effectué par le Seniat et l'Indecu pour assainir les pratiques commerciales.

Quant au black, d'accord avec toi ! C'est l'affaire d'une classe aisée qui veut évader ses capitaux ou simplement se prémunir de l'érosion monétaire. La classe moyenne étant plutôt occupée à consommer.
N'oublions pas non plus que c'est aussi la principale préoccupation des touristes étrangers qui apportent les devises, ce forum en témoigne !

Amicalement
Haut de la page
Guanta
Maturín, Vénézuela

Photo/image personnelle du membre Guanta.
Description: Delta de l'Orénoque - 2009


136 messages
Inscrit le 5 juin 2009
À: Alray04  22 janvier 2010 à 23:13

Re: Évolution du taux de change au Vénézuela

10 de 28 messages · 2 387 affichages · Partager 

  Répondre   Signaler
 
 Il y a assurément plein de gaspillages par manque d'efficacité, mais on sent pourtant au niveau local, cet enthousiasme, ces gens qui ont pour la première fois l'impression d'avancer, d'avoir une nouvelle chance, grâce à tout ce fric qui coule à flot.

Le Mercal n'est peut être qu'une cautère sur une jambe de bois, il n'empêche que pour ma part, en tant que classe moyenne, je ne me pleins pas de trouver aussi des produits à prix régulé dans les autres supermarchés ni de voir le travail considérable effectué par le Seniat et l'Indecu pour assainir les pratiques commerciales. 

Alray, quand je te lis parfois j'ai l'impression que nous ne vivons pas dans le même Venezuela. Ton éloge de ce qu'il est en train de se (dé)faire ici est ... comment dire... déroutante !

Mais je m'arrête là, car le but de ce forum c'est de renseigner les gens. Pas de faire des exposés argumentés sur la finance internationale ou la géopolitique du Venezuela.

Le taux officiel a changé certes. Mais visiblement le taux parallèle n'en a pas trop souffert puisqu'il est passé de 8, 5 à 8, 9 et il est ensuite retombé à son ancien cours. Pas de panique, pour ceux qui changent au black ça ne changera donc rien.

Et pour alimenter vos théories: une dévaluation de la monnaie bénéficie aux touristes car leur pouvoir d'achat augmente. CQFD
Je vis depuis 8 ans au venezuela - poser moi les questions que vous souhaitez et prenez du plaisir dans mon nouveau pays, y'a pas mieux :) mon blog: http://pandanslesdents.blogspot.com
Haut de la page
Alray04
Maracaibo, Vénézuela

Photo/image personnelle du membre Alray04.


69 messages
Inscrit le 27 jan. 2006
À: Guanta  23 janvier 2010 à 7:16

Re: Évolution du taux de change au Vénézuela

11 de 28 messages · 2 279 affichages · Partager 

  Répondre   Signaler
 
Houps ! Tout cela doit tenir à la distance, il faut au moins 20h pour aller jusqu'à Maturin !

J'admets "déroutant", car je comprends que tu aies un autre avis, mais "éloge" est un peu fort.
J'exprime un avis, je peux me tromper, j'essaie d'être nuancé et tu sais bien qu'entre les pro et les anti Chavez, ce n'est vraiment pas le cas, ce qui est une erreur majeure...

Pour ma part, il me semble qu'un brin d'information géopolitique ne nuit pas à celui qui désire se faire une idée du pays.
Mais ne te prive pas de me corriger à l'avenir si tu crois devoir le faire, cela m'intéresse en effet davantage que de savoir si les toilettes de l'hôtel "Machin" ont bien été nettoyées depuis le séjour de "fulanito" en octobre 2008.

Fais-moi au moins crédit d'avoir été le premier à avertir les lecteurs de la dévaluation. D'ailleurs, mon propos s'adressait particulièrement à ceux qui étaient sur le point de partir et à l'incertitude qui planait sur les prix.

Comme je l'ai déjà dit, l'avenir nous dira ce qu'il adviendra du marché parallèle à long terme. Bruno1900 l'a relevé avec justesse, je ne prétends pas être meilleur que les autres, une envolée rapide du permuta intéresse aussi mon porte monnaie. Cela ne m'empêche pas de penser que c'est mal.

En ce qui concerne ton argument, tu aurais entièrement raison s'il n'y avait pas précisément un marché noir. Tu vois bien que c'est le sujet récurrent du forum, le pouvoir d'achat du touriste passe par lui et non par le cours légal.
Comme tu le confirmes, s'il est resté stable pour l'instant (à savoir que l'euro est plus bas à Mcbo, car peu recherché), le voyageur ne sentira pas la différence tant que les prix, eux non plus, n'augmenteront pas !

Tu y crois vraiment à la stabilité des prix après cette dévaluation ? A moins que Chavez n'exproprie tout le monde pour mieux les contrôler ? hihihi
Mince, je retombe dans la géopolitque...

Salut à toi,
Haut de la page
Montérégie
Québec

Photo/image personnelle du membre Montérégie.
Description: Dans les alizés!


876 messages
Inscrit le 13 mai 2006
À: Bruno1900  23 janvier 2010 à 8:09

Re: Évolution du taux de change au Vénézuela

12 de 28 messages · 2 271 affichages · Partager 

  Répondre   Signaler
 
RÉF: Oui, mais le black, c'est pour des gens qui ont des devises, donc des gens qui ne sont pas forcément en dessous du seuil de pauvreté. Il n'y a que la classe moyenne et au-dessus qui pouvaient jouer sur les deux tableaux, acheter au prix officiel et faire rentrer l'argent...........................................................

Au delà de vos interprétations du bien fondé de la dévaluation du Bolivar en 2010 Je comprends qu’au Venezuela il y a maintenant une classe moyenne.
Si c’est le cas, admettez que c’est une amélioration pour ce pays et qu’il faut en donner le bénéfice à Mr. Chavez.
Je naviguais dans les eaux de ce pays dans les années 85-86-87 etc. (à l’abri pour la période des ouragans) et mon constat à l’époque deux classes, les riches une minorité et les autres de pauvre à très pauvres dans un pays pleins de richesses et de potentiels.
Si ma mémoire est bonne, le Président à cette époque était un certain Perez et il disait à la télévision que les citoyens pouvaient voter pour lui pour un second mandat sans crainte car durant le premier il s’était tellement enrichi t qu’il n’avait plus aucun besoin.
Haut de la page
Haut de la page
Bruno1900
Fribourg, Suisse

112 messages
Inscrit le 24 nov. 2006
À: Montérégie  23 janvier 2010 à 9:42

Re: Évolution du taux de change au Vénézuela

13 de 28 messages · 2 262 affichages · Partager 

  Répondre   Signaler
 
 Au delà de vos interprétations du bien fondé de la dévaluation du Bolivar en 2010 Je comprends qu’au Venezuela il y a maintenant une classe moyenne. 

Il y en avait déjà une à l'époque, c'était d'ailleurs l'une des plus importantes d'Amérique Latine. Son importance dépend surtout des cours du pétrole... Dans les bonnes périodes, elle prend de l'importance (1970-1980 / 2004-2008), pendant les autres, elle en perd...

 Si c’est le cas, admettez que c’est une amélioration pour ce pays et qu’il faut en donner le bénéfice à Mr. Chavez. 

Chavez n'y est pour rien, c'est même un frein au développement... (je précise que c'est opinion, d'autres pensent certainement le contraire...)

 Si ma mémoire est bonne, le Président à cette époque était un certain Perez et il disait à la télévision que les citoyens pouvaient voter pour lui pour un second mandat sans crainte car durant le premier il s’était tellement enrichi t qu’il n’avait plus aucun besoin. 

Chavez et son entourage ne sont pas en reste, mais ils ne le disent pas, car en tant que révolutionnaire, ça fait mauvaises manières d'être riche
Haut de la page
Yop
Paris, France

2 023 messages
Inscrit le 23 avr. 2004
À: Montérégie  23 janvier 2010 à 10:40

Re: Évolution du taux de change au Vénézuela

14 de 28 messages · 2 259 affichages · Partager 

  Répondre   Signaler
 
Le benefice a Chavez ou a un petrole eleve ?

Ou serais Chavez a l'heure sans un petrole au dessus des 30$ ?

Une politique de change desastreuse a en grande partie detruit le secteur prive venezuelien. Reste le petrole, dont Chavez a le controle.

Une 3ieme voie dans le developpement ? 
Non une economie de rente, qui n'a rien d'un developpement durable.

Par ailleurs des classes moyennes tu en trouve ailleurs en amerique latine, et pas forcement grace aux matieres premieres...
Haut de la page
Montérégie
Québec

Photo/image personnelle du membre Montérégie.
Description: Dans les alizés!


876 messages
Inscrit le 13 mai 2006
À: Yop  23 janvier 2010 à 12:36

Re: Évolution du taux de change au Vénézuela

15 de 28 messages · 2 256 affichages · Partager 

  Répondre   Signaler
 
Je ne voudrais surtout pas comme disais notre confrère du forum ‘’alray04’’ tomber dans un débat géopolitique mais il est plus fort que moi d’ajouter quelques commentaires car vous mettez ma mémoire en cause.
Je n’ai personnellement aucune raison et encore moins une idéologie qui me fait défendre les politiques de Mr. Chavez ou encore les combattres, j’aime tout simplement que les événements qui peuvent être discutables le soient avec un minimum d’objectivité.
1-Il y a une classe moyenne de plus en plus importante au Vénez et ce depuis la nationalisation de la matière première (le pétrole) au détriment des anciens dirigeant du pays véreux et des anciens propriétaires étrangers.
2-J’affirme de nouveau qu’entre les années 80/90 la classe moyenne était presque inexistante au Venezuela selon mes observations et mes relations, il me semble que vous étiez bien jeune Mr. Bruno à l’époque pour prétendre le contraire.
3-Du pétrole à 30$ et plus ; et bien tant mieux pour les vénézuéliens et si Chavez gère mal cet argent on change de président tout simplement, il est vrai que tant la France que la Suisse aimeraient je crois avoir autant de matière première.
4- D’autres pays d’Amériques Latines avec une classe moyenne. J’en conviens et je conviens que le motif n’est pas toujours la possession de matières premières mais j’ajouterais que dans plusieurs cas c’est la venue au pouvoir d’une certaine gauche.
5- Il y a une marge entre le fait qu’un dirigeant d’un pays vive à l’abri de tout soucis financiers (C’est le cas dans nos pays respectifs, non)) et l’autre situation c.à.d. qu’un dirigeant vole aux vues et aux sus de tout le monde alors que son peuple a des besoins énorme, comme Pérez a put le faire ou encore les Duvalier à Haïti
Haut de la page
Guanta
Maturín, Vénézuela

Photo/image personnelle du membre Guanta.
Description: Delta de l'Orénoque - 2009


136 messages
Inscrit le 5 juin 2009
À: Montérégie  23 janvier 2010 à 14:27

Re: Évolution du taux de change au Vénézuela

16 de 28 messages · 2 229 affichages · Partager 

  Répondre   Signaler
 
Bon va falloir qu'un modo élimine ce topic une fois qu'on aura fini hahah Rire

Alray04, ne prends pas mal mon commentaire. C'est ma réaction à la lecture de ce que tu disais. Et en effet, très bonne idée de donner de l'info aux gens et de manière spontannée encore mieux ! En plus, ton info est extrêmement juste d'un point de vue des faits donc nickel-chrome comme on dit Tire la langue

En revanche c'est au niveau des analyse que nous différont globalement tous, la faute à ce pays vraiment bizarrement foutu ! Mais c'est ce qui le rend passionant !

Pour répondre à montérégie, je vais etayer vos 5 points:
1/ on a vu s'opérer le jeu des chaises musicales. Les anciennes classes moyennes vivent de leurs rentes et tentent de s'en sortir car ils ont été frappés de plein fouet par la politique de Chavez. Les nouvelles classes moyennes sont des parvenus qui sont au moins aussi corrompus et véreux que les anciens. J'aurais mème tendance à trouver plus de valeurs dans les anciens que les nouveaux, mais il est possible que leurs valeurs ressurgissent en temps de crise et qu'une fois qu'ils se remettront pa flot n'en auront cure... pas impossible en fait.
2/ Vos relations sont certainement très fiables, mais la classe moyenne au venezuela a toujours existé. Elle augmente lorsque le pétrole est cher, elle diminue quand le pétrole baisse. Rien à voir avec l'époque ou les politique. Dans les années 80 elle était assez grande, mais dans les années 90 elle a beaucoup souffert. De là à dire qu'elle était inexistante, faut pas conclure trop vite.
3/ changer de président ?! hahaha la bonne blague. C'est faisable dans des démocraties qui fonctionnent bien. Les nouveaux autocrates dont font partie Chavez et autres Poutine (etc) se servent des failles des constitutions pour rester au pouvoir. C'est long à expliquer et vous finiriez par me demander comment je peux vivre au venezuela si ce que je décris se passe réellement et pour nous éviter tout cela, je vais vous dire que le peuple ne vote pas en rapport à ses idées mais plus en rapport à son porte-monnaie. Et j'ajouterai qu'en plus le Venezuela est un pays vivant dans un système patriarcal et que l'image du leader (líder máximo) est bien ancrée. Donc Chavez ne partira que lorsqu'il le souhaitera, il magouille totu ce qui est possible pour y rester et personne ne réagit donc pas de raison que ça change. A moins qu'un malheureux coup d'état de plus ne vienne mettre fin à son règne.
4/ J'imagine que vous faites allusion au Chili surtout. Soit. Et la Colombie ?! Le Mexique ?! Avoir une bonne politique économique qui bénéficie au peuple n'a rien à voir avec son parti politique, mais avec la valeur des politiciens. De plus, la notion de gauche et droite est propre à chaque pays. On le voit bien avec la cacophonie des élections européennes haha ! Donc la conclusion qui veut que la gauche est l'heureuse maman de cette embellie économique est encore une fois réductrice.
5/ je vous rassure, Chavez et ses accolytes volent aux vues et aux sus de tous ! Alors qu'il croupissait en prison il y a 20 ans, aujourd'hui sa famille est propriétaire d'une bonne partie de l'état de Barinas (via testaferos), de la plus grande entreprise de frêt du pays, 2 immenses haciendas valant chacune plus d'un million de dolars. Et j'évite les ragots qui leur attribue beaucoup plus. En 11 ans de pouvoir, c'est pas mal ! N'oublions pas Barreto qui en 5 ans de Mairie de Caracas est passé d'instituteur à propriétaire des 3 plus grands manoirs de Caracas... Le Ministre Cabello (travaux publics) qui s'achète une banque (rien de plus...), etc... possessions à Miami, aux Bahamas, etc... etc...

- - La corruption, la malhonneteté, la bêtise, l'opportunisme sont des notions qui respectent les droits de l'homme car elles touchent indiféremment les hommes sans différence d'origine, opinion politique, pratique religieuse ou sexe. --

J'espère qu'une 3ème voie viendra sauver ce pays qui m'est si cher.
Je vis depuis 8 ans au venezuela - poser moi les questions que vous souhaitez et prenez du plaisir dans mon nouveau pays, y'a pas mieux :) mon blog: http://pandanslesdents.blogspot.com
Haut de la page
Haut de la page
Alray04
Maracaibo, Vénézuela

Photo/image personnelle du membre Alray04.


69 messages
Inscrit le 27 jan. 2006
À: Guanta  24 janvier 2010 à 4:34

Re: Évolution du taux de change au Vénézuela

17 de 28 messages · 2 209 affichages · Partager 

  Répondre   Signaler
 
Supprimer ce topic ? T'es pas un peu fou ? jajajaja.
Regarde un peu en arrière pour en trouver un avec autant d'animation ? Moi, j'adore, ça fait plus de Buzz que le Pinard, c'est dire !

Je me suis bien remis de ton commentaire, Guanta, dont acte. D'ailleurs ta suite est super bonne, je comprends que tu ne portes pas beaucoup Hugo dans ton coeur.
Ce que tu dis est d'ailleurs sans doute vrai, tous pourris en quelque sorte, on est parfois tenté d'être réducteur.
C'est vrai qu'à Maracaibo, le passage de Di Martino (MVR) à la Mairie résonne comme grosse magouille et que par ailleurs nous avons eu le privilège de connaître M Rosales avant qu'il ne se présente contre Chavez puisqu'il était notre gouverneur.
Résultat ? En fuite (justifiée ou pas ?) mais assurément avec du pognon plein les fouilles ! Faut dire que lui aussi était instituteur, il a donc appris à compter.

Cela dit, je trouve que les choses changent aussi ! Je vais souvent à CorpoZulia, au Seniat, bref des organismes d'Etat. Certes, les tee shits sont un peu à l'unisson mais je trouve que les gens y sont de plus en plus efficaces.
J'ai eu besoin d'aller voir la "defensoria del pueblo" pour une question de litige avec mon syndic, faut quand même admettre qu'ils arrivent à faire bouger les choses. C'est pas toujours le gros qui gagne.
Il y a un nouveau dispensaire, ultra moderne et gratuit qui s'est construit à 3 cuadras de chez moi. Ma femme s'est faite opérer de la vésicule : Opération nickel, chambre avec commodités, frigo etc... Tout gratuit !
J'ai presque trouvé que c'était trop, que c'était du gaspillage, mais au moins pour le plus grand nombre.

Contrôle du pouvoir, manipulations diverses, populisme, puissants qui s'enrichissent avec des niches fiscales ? Ouf, on a eu chaud, j'ai cru un moment que tu t'étais mis à parler de la France ! Imagine un peu si Sarko avait autant de pétrole de Hugo ?
Haut de la page
Guanta
Maturín, Vénézuela

Photo/image personnelle du membre Guanta.
Description: Delta de l'Orénoque - 2009


136 messages
Inscrit le 5 juin 2009
À: Alray04  24 janvier 2010 à 15:01

Re: Évolution du taux de change au Vénézuela

18 de 28 messages · 2 188 affichages · Partager 

  Répondre   Signaler
 
Oh je ne dis pas que TOUT ce que font les chavistes c'est du vent. Je dis que certaines choses fonctionnent certes, mais c'est l'arbre qui cache la forêt. On parle d'un pays, pas d'un syndic de copropriété Clin d'oeil

Je ne peux qu'applaudir la mission Barrio Adentro, reconnaître que la sécu fonctionne mieux, les retraites sont payées et certains organismes fonctionnent assez bien (le Seniat est l'endroit où on m'a le mieux accueilli, une vraie et bonne culture du service... mais les fiscalisation restent pourries).

Tout n'est pas noir, je ne suis pas réducteur à ce point :)

Sur mon blog d'ailleurs j'essaie de rendre hommage à certaines choses qui fonctionnent. Et ce que tu décris-là, j'en ai justement parlé Sourire

Et non, je ne porte pas Hugo dans mon coeur. J'ai tellement de fois été enthousiasmé par ses paroles et si souvent trahi par ses actes et magouilles que j'ai appris à ne plus le supporter. Comme l'immense majorité des gens à qui j'en parle.
Je vis depuis 8 ans au venezuela - poser moi les questions que vous souhaitez et prenez du plaisir dans mon nouveau pays, y'a pas mieux :) mon blog: http://pandanslesdents.blogspot.com
Haut de la page
Montérégie
Québec

Photo/image personnelle du membre Montérégie.
Description: Dans les alizés!


876 messages
Inscrit le 13 mai 2006
À: Guanta  24 janvier 2010 à 16:53

Re: Évolution du taux de change au Vénézuela

19 de 28 messages · 2 179 affichages · Partager 

  Répondre   Signaler
 
RÉF:Tout n'est pas noir, je ne suis pas réducteur à ce point :)

Et bien voilà on s’entend je crois, les choses ne sont pas tous négatives au Venezuela je lis vos derniers propos qui sont dans le sens de mes perceptions et ainsi la qualité de vie en général s’améliore dans ce pays depuis ma dernière visite il y a maintenant presque 20 ans.Cool

De toute façon des pays où chacun de nous n’auraient rien à redire n’existent pas tant qu’à moi, non pas la faute au pays mais L’HOMME. Pirate
Haut de la page
Bruno1900
Fribourg, Suisse

112 messages
Inscrit le 24 nov. 2006
À: Montérégie  25 janvier 2010 à 4:51

Re: Évolution du taux de change au Vénézuela

20 de 28 messages · 2 161 affichages · Partager 

  Répondre   Signaler
 
La qualité de vie s'améliore... ??
Vous n'êtes pas venu depuis 20 ans. Une question, vous y êtes allé récemment pour faire cette constatation? Où vous affirmez cela d'après ce que vous lisez dans les médias...??
Haut de la page
Suivre cette discussion   Suivre cette discussion Partager Similaires Imprimer Première page Page précédente 1 2 Page suivante Dernière page
Haut de la page
4 807 visiteurs en ligne depuis une heure!
485 000 discussions · 4,7 millions de messages
billets avion Vols Voyages Hôtels
De: Vers:
Date de départ:
  

Date de retour:
  

options