Devenir membre Me connecter Faq
Voyage Forum
Forum > Entre deux voyages > Carnets de voyage, textes de voyageurs > Indonésie >
Trois semaines à Java, Bali et Lombok (1ère partie: Java)
Discussion démarrée par Amarion le 26 octobre 2010 à 13:53
8 réponses · 5 participants · 5 104 affichages
Suivre cette discussion   Suivre cette discussion Partager Similaires Imprimer  
Amarion
France

247 messages
Inscrit le 19 oct. 2008
26 octobre 2010 à 13:53

Trois semaines à Java, Bali et Lombok (1ère partie: Java)

1 de 9 messages · 5 100 affichages · Partager 

  Répondre   Signaler
 
Bonjour à tous,
Malgré la quantité d'informations relatives à l'Indonésie, je vous propose ici un carnet de nos 3 semaines à Java/Bali/Lombok cet été (mi-juillet, mi-aout).

Java-Bali-Lombok
15/07/09 - 09/08/09
24 jours

Taux de change : 1 € ~ 11300 Rp
Budget global par personne tout inclus (matériel, vaccins, spray, transport, hébergement, visites, souvenirs, frais bancaires…) : 1500 €
dont vols internationaux :
Lyon-Londres avec Easyjet, un seule bagage de soute : 91 €
Londres-Jakarta via Dubai avec Emirates : 555 €
et vol domestique :
Denpasar-Jakarta avec Air Asia : 38 €

La répartition du budget n’est pas précise car nous (ou plutôt je) avons oublié le guide dans un DAB à Lovina.
Le petit déjeuner est tout le temps inclus sauf au Citra à Bandung.

Le voyage aller entre Lyon et Jakarta

Hormis que l’escale à Londres Gatwick d’une dizaine d’heures ait été longue, pas grand-chose à signaler. L’aéroport de Londres Gatwick est composé de deux terminaux, Nord et Sud, relié par une navette aérienne en quelques minutes.

Le voyage avec Emirates jusqu’à Jakarta via Dubai s’est bien passé, la nourriture est de qualité tout comme les avions (Boeing 777). A l’arrivée à Jakarta vers minuit, il faut payer le « visa on arrival » de 25 $ avant de passer les douanes. Et là c’est long ! Quasiment 2 heures je pense.

Ensuite, nous avons pris un taxi BlueBird pour aller jusqu’à Jalan Jaksa moyennant 120 000 Rp tout inclus (autoroute notamment).

L’arrivée et les premiers jours jusqu’à Yogyakarta

J1 : Nous sommes donc arrivés vers 2h30 dans une Jalan Jaksa plus qu’animée ! Cela nous rassure car nous n’avons pas réservé d’hôtel et devons en chercher un en pleine nuit. Nous commençons à avancer et tombons rapidement sur 2 touristes nous indiquant que tout est complet… Ça commence bien. Nous continuons, faisons le tour du block en s’arrêtant notamment aux 2 Ibis mais ça ne sourit pas. Nous croisons au passage quelques rats mais sinon. Cependant, il ne règne pas de climat d’insécurité. Nous finissons par trouver à l’Istana Ratu dans Jalan Jaksa (350 000 Rp, eau chaude, clim).

 

Couchés à 3 heures du matin, la nuit est courte. Le lendemain, nous quittons la chambre pour la gare de Gambir pour aller à Bandung le jour même. Nous trouvons une place mais il ne reste que l’executive avec clim (3h, ~ 50 000 Rp ? voir le site de Kereta Api).

 

Le voyage est confortable et agréable, nous arrivons à Bandung vers 17h. Et là, la galère continue ! Deux heures de marche pour trouver un hôtel qui n’est pas « full ». Nous n’avons pas vraiment compris comment tous ces hôtels/auberges étaient remplis à Bandung. Même le Moritz, repaire connu des backpackers était plein. Si quelqu’un a une réponse, je suis preneur. Ceci dit, nous atterrissons au Citra (130 000 Rp, eau froide, ni ventilo ni clim) pour passer la pire nuit de ce voyage, notre chambre donnant sur la rue. Pour couronner le tout, nous allons dîner dans un resto pas loin et nous faisons arnaquer en beauté. Il y a beaucoup de gens et plutôt des grandes tables. Les prix ne sont pas indiqués sur la carte mais vu le standing, on ne s’affole pas trop et commandons 2 plats. La nourriture est bonne mais au moment de payer, la note affiche 150 000 Rp ! On a clairement l’impression de se faire pigeonner. Je demande la carte avec les prix et en effet les plats sont à 70 000 Rp. Je demande les notes de autres tables et elles sont également salées sauf que le prix du plat ne dépend pas du nombre de personnes qui le mange. Finalement, après de longs pourparlers, nous payons et abandonnons. Nous n’avons même pas pu nous balader dans Bandung ce qui nous laisse un souvenir plutôt négatif de la ville, dommage.

J2 : Après une « bonne » nuit de sommeil, nous allons à la gare pour prendre un train classe moyenne en direction de Yogyakarta acheté la veille (8h, 120 000 Rp, ventilo). Le voyage vaut à mes yeux vraiment la peine, les paysages sont magnifiques et nous voyageons avec bon nombre de locaux. Le ventilo est suffisant et moins « coup de froid » que la clim et le train s’avère, avec le recul, être le moyen de transport le plus confortable. Le voyage passe relativement vite étant donné le spectacle aux fenêtres.

Yogyakarta et ses environs

Nous arrivons à Yogya vers 16h et il y a beaucoup de places disponibles dans les hôtels de Sosrowijayan. Nous choisissons finalement le Merapi (200 000 Rp, clim, eau chaude) où nous resterons 4 nuits. Le soir, nous dînons au Bladock, de bonne qualité mais plutôt cher (~70 000 Rp pour 2 jus de fruits, un plat et un dessert pour deux).

 

 

J3 : En ce 3ème jour, nous décidons d’aller visiter le Kraton le matin (~15 000 Rp). Le prix n’est pas excessif mais nous regrettons de ne pas avoir prix de guide car nous sommes peut être passés à côté de pas mal de choses tout seuls. Nous avons assisté à un spectacle musical d’un Gamelan (orchestre Indonésien).

 

L’après-midi, nous avons prix un bus climatisé sur Malioboro (le personnel de la compagnie est très sympathique et nous indique la marche à suivre) pour seulement 3000 Rp afin de se rendre aux temples Hindous de Prambanan. Le site est intéressant mais peut se parcourir assez rapidement.

 

 

En conséquence, le prix de 13 $ semble élevé à mes yeux concernant ce site qui vaut néanmoins le détour. Au retour, nous rencontrons un groupe d’écolières particulièrement intriguées par notre apparence (ceci est une remarque globale, les gens sont très intrigués par les touristes que nous étions, moins sur Bali).

 

L’une d’entre elles se charge de la traduction auprès de ses camarades dans un très bon anglais. Le soir, nous dînons au Superman qui affiche un excellent rapport qualité-prix (65 000 Rp pour 2 jus de fruits, 2 plats et un dessert).

J4 : Aujourd’hui, nous partons pour Borobodur. Pour cela, nous prenons un bus sur Malioboro pour aller à la gare routière où partent des bus pour Borobudur (1h30, 20 000 Rp mais le prix normal semble être de 10 000 Rp). Nous passons le temps en discutant avec un couple de Français d’une cinquantaine d’années habitués de l’Asie.

Depuis la gare de Borobudur, le site principal se situe à 1/4h à pied et l’entrée vaut 15 $, ce qui est encore assez cher mais plus en adéquation avec l’intérêt du site en comparaison avec Prambanan. J’ai été vraiment ébloui par ce site Bouddhiste grandiose par sa taille et son état général. Nous restons quelques heures avant de rentrer tranquillement vers Yogyakarta en bus.

 

 

 

J5 : En ce 5ème jour, nous décidons d’aller aux marché aux oiseaux qui a déménagé et se situe à présent assez loin plus au sud (se méfier car les plans de la ville ne sont pas du tout à l’échelle). Nous avançons donc en bus avant de finir à pied. Le marché est relativement vide mais la visite reste intéressante. On voit beaucoup d’oiseaux mais aussi des singes et des reptiles donc un énorme serpent enroulé dans une caisse en bois ouverte et dont le diamètre faisait largement 10 cm. Au retour, pour la première fois, la personne du bus nous a mal conseillés (il faut dire que plusieurs bus avec le même numéro n’ont pas forcément le même parcours) et nous avons voyagé une bonne heure avant de retomber sur Malioboro. Pour finir la journée, nous avons flâné un peu au marché central ainsi que dans les boutiques le long de l’avenue.

Gunung Bromo et Kawa Ijen

J6 : Après notre 4ème nuit au Merapi, nous sommes partis dans le cadre d’un tour de 3 jours organisé par Sosro Tour en direction du Bromo puis du Kawa Ijen (530 000 Rp sans négociation). Je déconseille cette agence pour sa piètre organisation. Le trajet en minibus est interminable et dure presque 12 h jusqu’à Sukapura, 10 kms avant Cemoro Lawang (nous devions dormir à Cemoro Lawang théoriquement). Nous avons changé 2 fois de minibus et poirauté à chaque fois. Nous avons subi leur organisation pendant ces 3 jours à regret et nous n’aurions pas fait pire tout seul. Par contre, pour le Kawa Ijen, ça semble compliqué en routard. Toujours est-il que nous arrivons vers 22 h au Sukapura Hotel (inclus dans le tour, eau chaude, ni ventilo ni clim) pour se lever le lendemain à 2h45 au lieu de 3h30 puisque nous ne sommes pas à Cemoro Lawang.

 

Le prix des Jeep pour le point de vue du Penanjakan annoncé à 70 000 Rp/personne à Yogyakarta est passé à 90 000 Rp. Un peu agacés et pas motivé pour faire partie de la file de Jeep, nous décidons d’aller au Bromo seulement à pied. Ce fut probablement un mauvais choix car la journée était belle et les photos à faire magnifiques. Nous avons un peu galéré pour trouver le chemin du Bromo de nuit et le lever du soleil n’était pas fantastique. Nous avons quand même eu le temps de se balader aux bords du cratère fumant, seul intérêt à nos yeux. De plus, je ne comprends pas qu’on puisse appeler un lieu parc national alors qu’il y a Jeeps, voitures, scooters et motos partout. En clair, nous avons été plutôt déçus du Bromo.

 

 

Ensuite, retour à l’hôtel pour prendre le petit-déjeuner avant de partir. Là encore, nous devions arriver à Pos Paltuding vers 15 h pour profiter de la piscine de l’hôtel Cartimore (inclus dans le tour, eau chaude, ni ventilo ni clim) et finalement nous sommes arrivés vers 19h. Les chambres n’étaient vraiment pas terribles de notre côté de l’hôtel mais le repas correct et bon marché (~15 000 Rp/plat)

J7 : Nouveau lever à 3h30 pour être prêt à 4h. Bien sûr, nous partons encore en retard, à bord d'un minibus pas du tout adapté à la route. L’environnement forestier est vraiment agréable et nous arrivons au lever du soleil au pied du Kawa Ijen. Après un peu plus d’une heure de marche, nous approchons le cratère, magnifique ! Ce site est vraiment grandiose et beaucoup mieux préservé que le Bromo à mon sens. Nous rencontrons tout au long du parcours les porteurs de souffre ramenant plusieurs de dizaines de kilos dans des paniers en bambous. C’est vraiment impressionnant et force le respect. Pour l’anecdote, une Française s’est particulièrement illustrée. Elle n’a pas voulu donné un centime pour acheter les morceaux de souffre des porteurs, ce qui peut se comprendre, et s’est ensuite empressée de ramasser des petits morceaux par terre. Pathétique… Je suis ensuite descendu dans le cratère afin de m’approcher des émanations. Il y avait du monde mais cela n’enlevait tien à la beauté de l’endroit. Je ne suis pas resté longtemps car le vent tournait et les fumées ne sont pas très agréables, que ce soit pour les voies respiratoires ou les yeux. Après être remonté du cratère puis redescendus aux minibus, nous avons repris la route en direction de Ketapang après s’être arrêtés dans une plantation de café.

 

 

 

 

A suivre...
Pérou (été 2009)
Indonésie (été 2010)
Seychelles (février 2011)
Haut de la page
Amarion
France

247 messages
Inscrit le 19 oct. 2008
À: Amarion  26 octobre 2010 à 13:58 (modifié le 27 oct. 2010 à 14:15)

Re: Trois semaines à Java, Bali et Lombok (1ère partie: Java)

2 de 9 messages · 5 096 affichages · Partager 

  Répondre   Signaler
 
Côte nord de Bali

De Ketapang, nous avons pris le ferry pour traverser en direction de Gilimanuk et ainsi rejoindre celle qu’on appelle l’île des dieux, Bali. A la sortie de l’embarcadère, on marche 10 minutes à peine pour la gare routière afin de prendre un bemo en direction de Lovina (25 000 Rp). Le trajet dure un peu moins de 2 heures et nous arrivons en milieu d’après-midi au centre de Lovina sur la route principale. Des rabatteurs nous attendent et ça c’est plutôt bon signe lorsqu’on cherche une chambre. Après une courte négociation, nous nous installons à l’hôtel Elsa 2 flambant neuf (170 000 Rp, eau chaude, ventilo). La chambre est vraiment belle et spacieuse au sein d’une végétation verdoyante.

 

 

J8 : Après deux levers successifs avant l’aube, nous profitons de cette journée pour nous reposer tranquillement. La pluie nous accompagne par intermittence et finalement, nous nous baladons le long de la plage, nous baignons un peu, envoyons quelques mails sur le net et réservons un tour en bateau pour voir les dauphins le lendemain (50 000 Rp).

 

J9 : Le départ est prévu à 6h mais il pleut. Finalement, rien ne se passe avant 8h et heureusement car nous comprenons seulement que Bali est un heure en avance par rapport à Java… J’étais persuadé que le fuseau était entre Bali et Lombok. Nous filons donc pour embarquer sur notre bateau et pendant que nous nous dirigeons vers la zone où les dauphins sont susceptibles d’être présents, il se remet à pleuvoir. Nous restons une petite demi-heure et apercevons quelques delphinidés avant de rentrer. Personnellement, je reste moyennement convaincu par cette expédition où on fait beaucoup de bateau finalement ; peut-être cela tient-il au mauvais temps.

Côte est de Bali

Nous rentrons ensuite à l’hôtel, payons et allons sur la route principale afin d’héler un bemo allant à Singaraja. Au passage, nous oublions notre guide dans un DAB. Une fois arrivés à Singaraja, nous prenons un deuxième bemo pour changer de gare routière (ouest-est) avant d’en prendre un nouveau vers Amlapura. Le trajet est long et nous avançons lentement. Des poules nous accompagnent même une partie du trajet ! Au moment de payer, le chauffeur ne nous rend pas la monnaie et nous arnaque 10 000 Rp. Surprenant tant on ne tarit pas d’éloges sur les Balinais. Toujours est-il que nous prenons un dernier bemo pour aller à PadangBai où nous arrivons en fin d’après-midi sous la pluie. Nous choisissons assez rapidement étant donné le climat pluvieux du jour et nous arrêtons au PadangBai Billabong après une courte négociation (175 000 Rp, eau froide, ventilo). La chambre est petite mais c’est largement compensé par la vue sur la mer. Le soir, nous dînons au Puri Rai où le rapport qualité-prix est excellent.

 

 

J10 : En ce jour, nous allons sur la plage du blue lagoon, lieu connu de snorkeling à 10 minutes à pied à peine. En effet, le site, bien que petit, est vraiment riche en faune marine. Par contre, il est préférable d’y aller à marée haute car sinon, gare aux pieds. L’après-midi, nous allons nous reposer sur la plage de Biastugal, à 20 minutes à pied de l’autre côté en continuant après le port. La crique est agréable avec beaucoup de vagues.

 

J11 : Depuis Padang Bai, nous entreprenons d’aller à Tenganan en bemo afin de marcher jusqu’à Tirtagangga pour revenir en bemo via Amlapura. Nous trouvons assez rapidement un bemo qui nous emmène pour 10 000 Rp/personne. A l’entrée de Tenganan, nous nous acquittons d’un droit d’entrée de 10 000 Rp puis visitons un peu le village et ses artisans. Au bout du village, une large porte en pierre donne sur la forêt et le début d’une ballade de 3 ou 4 heures en direction de Tirtagangga. Plusieurs personnes nous proposent un service de guide que nous déclinons avec assurance avant de déchanter lorsque nous nous enfonçons dans une forêt humide et voyons les sentiers se multiplier. Nous engageons finalement un guide vivant au sein de la forêt qui nous accompagnera pour 50 000 Rp jusqu’à Bebandem. Le guide nous aide donc à sortir de la forêt en une demi-heure environ pour atteindre un paysage de rizières circulaires vraiment magnifique.

 

 

Finalement, il nous aura fallu près de 3 heures pour arriver à Bebandem et nous décidons de ne pas continuer jusqu’à Tirtagangga. Nous prenons donc un bemo pour Amlapura puis rentrons à Padang Bai après un court arrêt, décevant, à Candi Dasa.

Lombok et Gili air

J12 : Aujourd’hui, nous allons chercher un coin de paradis sur les îles Gili (Air, Meno, Trawangan) au large de la côte Nord-Ouest de Lombok. Pour cela, deux solutions s’offrent à nous ; la première est de prendre un bateau rapide qui nous emmène sur une île en 2 heures environ pour un prix de 600 000 Rp/pers environ (prix négociable en fonction de la concurrence à 400 000 Rp) ; la seconde est d’emprunter le ferry (32 000 Rp, 4h30) pour aller à Lembar, port de Lombok, puis prendre un ou plusieurs bemo (2 heures, 55 000 Rp) en direction de Bangsal afin de prendre un bac (20 minutes, 8 000-10 000 Rp en fonction de l’île) pour atteindre une des 3 îles.

Nous avons opté pour la seconde solution car elle est plus économique d’une part, et elle permet de voyager avec des locaux et de se rendre compte, un peu, de leur quotidien. Cependant, nous avons été quelque peu surpris de l’agressivité des chauffeurs de bus en arrivant sur Lombok. Ils nous annoncés des prix très élevés pour nous emmener à Bangsal et lorsque nous avons commencer à négocier, ils ont été particulièrement désagréables en nous disant que nous attendrions 3 jours sur le port etc… Ceci dit, nous avons finalement trouvé à l'extérieur du port un chauffeur pour aller à Senggigi. Arrivant vers 16h, nous avons décidé de faire une halte pour prendre le bateau au petit matin le jour suivant. Nous avons assez rapidement posé nos valises à l’hôtel Elen (100 000 Rp, eau froide, ventilo) offrant un rapport qualité-prix très correct. Nous avons terminé la journée en allant sur la plage principale de Senggigi qui est très agréable et propose un site de snorkeling assez riche en termes de poissons mais avec un courant assez important. Nous avons dîné dans un restaurant de l'autre côté de la rue, à peu près en face de l'hôtel. Plutôt cher mais de très bonne qualité.

 

J13-J15 : Comme prévu, nous avons emprunté un bemo longeant la côte Ouest pour aller à Bangsal afin de prendre le bateau. Comme nous l’avons déjà constaté la veille, les paysages sont ici magnifiques et encore vierges. Les habitations sont peu nombreuses et la végétation magnifique. Ceci nous fait presque regretter de ne pas avoir explorer plus longuement cette île de Lombok. Le bemo nous abandonne en fait à une intersection et il reste environ 1 km à parcourir à pied (ou en cidomo) pour rejoindre le port. Nous achetons les billets à l’embarcadère et prenons le bac accompagnés d’autres touristes, de locaux et de ravitaillements divers tels que matelas, bananes, poulets… Nous avons choisi Gili air pour sa tranquillité et nous n’avons pas été déçus. Nous sommes arrivés vers 10 h et avons trouvé rapidement un bungalow chez Ulas (Gita Gili), situé à 5 minutes à pied de la plage au niveau du milieu de la côte est. Le bungalow (250 000 Rp, eau fraîche) était vraiment grand sur deux niveaux et pouvait accueillir une famille de 4. Il était également équipé d’une terrasse avec 2 sofas pour se reposer.

 

J’ai ici volontairement groupé nos trois jours car nous nous sommes essentiellement reposés, avons profité de la plage et pour ma part exploré les fonds marins au tuba. Je ne peux pas comparer mais d’après les discussions échangées, beaucoup de personnes vont à Trawangan qui semble moins calme. Notre hôte nous a expliqué que juillet était encore calme et que la saison commençait vraiment au mois d’août.

 

 

Durant ce séjour dans ce cadre idyllique, nous avons exploré à pied le reste de l’île (le tour se fait en 1 heure environ) et je pense que la plage la plus agréable se situe au milieu de la côte est car elle est plus calme que la plage principale située juste après le port. Un côté très agréable réside en l’absence de véhicules motorisés ce qui rend l’endroit encore plus reposant. Concernant la nourriture, nous pensions dépenser beaucoup plus mais finalement cela reste correct ; on peut manger un poisson entier (type snapper) grillé accompagné pour 40 000 Rp. En conclusion, bien que les commentaires soient peu nombreux, nous avons énormément apprécié cet endroit et profité d’un vrai moment de détente.

 

 

J16 : Il faut déjà repartir pour rejoindre Lombok puis Bali. A noter ici que l’essentiel des touristes empruntant le ferry souhaitant aller aux Gili (et inversement) réservent un tour (120 000 Rp pour Padang Bai) comprenant les différents transports (bateau, bus, bateau). La différence de prix est minime en comparaison de ce que nous avons payé à l’aller et pour cette raison nous avons acheté la veille un tour pour 150 000 Rp pour aller à Ubud (annoncé à 200 000 Rp). Il y a des avantages et des inconvénients à faire ça car nous avons poirauter plus d’une heure à Bangsal pour avoir notre minibus et changé avant d’arriver au port. Par contre, arrivé à Padang Bai, nous avons eu rapidement notre minibus ce qui n’était pas gagné si nous avions choisi la solution autonome comme à l’aller. Finalement, nous arrivons à Ubud vers 19h sans réservation. Nous trouvons une chambre pour une nuit au Ina Inn (250 000 Rp, eau chaude, ventilo) situé dans Jalan Bisma. Après une bonne douche, nous dînons au café des artistes dans la même rue ; assez cher mais de bonne qualité.

 
Pérou (été 2009)
Indonésie (été 2010)
Seychelles (février 2011)
Haut de la page
Amarion
France

247 messages
Inscrit le 19 oct. 2008
À: Amarion  26 octobre 2010 à 13:59 (modifié le 27 oct. 2010 à 14:22)

Re: Trois semaines à Java, Bali et Lombok (1ère partie: Java)

3 de 9 messages · 5 042 affichages · Partager 

  Répondre   Signaler
 
Ubud et ses environs

J17 : Dès le matin, nous partons à la recherche d’une autre chambre pour les 4 prochaines nuits que nous passerons à Ubud. Nous trouvons au Gusti’s situé dans Jalan Kajeng (250 000 Rp, eau chaude, ventilo). La chambre est propre mais un peu humide à cause du climat ; le jardin de l’hôtel est par contre vraiment magnifique.

 

Une fois installés dans notre nouvelle chambre, nous continuons de découvrir la ville et nous assistons notamment à une procession religieuse dans la rue principale de la ville. Pour le soir, nous avons acheté des tickets à l’office de tourisme pour assister à un spectacle de danse traditionnelle (50-70 000 Rp environ). Avant cela, nous avons dîné au Savanah Moon dans Jalan Kajeng offrant un excellent rapport qualité-prix. Préférez cependant la cuisine locale. Nous avons ensuite bien apprécié le spectacle où il est aisé de prendre des photos reflétant bien cette culture si particulière et si spécifique d’Ubud.

 

 

 

J18 : Pour ce deuxième jour à Ubud, nous sommes allés le matin au marché. Nous nous rendons compte rapidement que nous ramènerons de nombreux souvenirs d’Ubud car l’offre est pléthorique en comparaison des autres lieux déjà visités. C’est une remarque que nous nous sommes faits d’ailleurs, globalement les Indonésiens n’ont pas exploité le côté vente de souvenirs. Nous faisons un tour afin d’avoir une idée des prix mais nous n’achetons pas aujourd’hui.

L’après midi, nous décidons d’aller nous balader dans les rizières au nord de la ville. Pour cela, nous continuons Jalan Kajeng. La balade est agréable et comme aux alentours de Bebandem, on traverse forêt puis rizières.

 

Néanmoins, les paysages rencontrés n’égalent pas ceux vus entre Tenganan et Bebandem plusieurs jours auparavant. Nous revenons à Ubud par une rue parallèle débouchant sur Jalan Raya où nous assistons à une sortie des classes un peu insolite ; des dizaines de collégiens enfourchent leur scooter et créent un petit embouteillage.

 

Le soir, nous dînons à nouveau dans notre rue affichant des tarifs bien moins élevés que dans Bisma ou Raya.

J19 : Ce jeudi, nous avons réservé un scooter à notre hôtel (40 000 Rp) pour la journée. Il y a assez peu de panneaux et nous demandons donc notre route à plusieurs reprises. Nous nous arrêtons une première fois à la grotte de Goa Gojah (15 000 Rp). Le site est assez vite parcouru et à la hauteur du prix payé ; le jardin en contrebas de la grotte est agréable. Nous continuons et longeons plusieurs villages avant d’arriver à Mas, situé à une quinzaine de kilomètres au sud d’Ubud. Nous sommes charmés par les fabriques de bois et nous descendons à plusieurs reprises pour faire quelques emplettes à bons prix. Nous n’essayons même pas de négocier tant le prix nous semble dérisoire, tout le monde est content. Nous avons notamment acheté des djembe (moyens 30 cm à 50 000 Rp, petit 10 cm à 10 000 Rp) et des maracasses (7 000 Rp). C’est à regret que nous n’avons pas dévalisé ces magasins, par manque de place (dans le scooter dans un premier temps puis dans le sac à dos ensuite).

Une fois ces villages traversés, nous atteignons rapidement le Bali Bird Park qui est à mon sens bien trop cher (23 $ de mémoire soient 230 000 Rp/pers avec les taxes). Après hésitation, nos décidons finalement d’y aller. Le lieu est agréable et bien structuré malgré sa taille, somme toute, plutôt petite. On y voit de nombreuses variétés d’oiseaux magnifiques et notamment dans la volière qui est vraiment bien réussie. Un régal pour les photos.

 

 

On peut également voir dans le parc une maison Toraja (déplacée puis reconstruite depuis son lieu d’origine) ainsi qu’un dragon de Komodo solitaire. Nous restons deux bonnes heures avant de reprendre le scooter pour remonter vers Ubud que nous rejoignons par Campuhan. Le soir, nous retournons au Savanah Moon.

J20 : Pour ce dernier jour, nous allons faire nos derniers achats et notamment des épices (vanille à 70 000 Rp les 200 grammes après une dure négociation) et des sarongs (30 000 Rp). Nous en profitons également pour aller se faire masser au Nur salon et pour ma part, je n’ai pas été convaincu plus que cela par rapport aux commentaires lus. Après avoir fait rentrer toutes nos affaires dans les sacs, nous allons dîner avant de nous coucher.

Jakarta puis retour en Europe

J21 : Notre avion étant programmé vers 10h, nous avions réservé un service de transport à l’hôtel pour 200 000 Rp pour deux. Nous avions pris soin d’annoncer notre avion une heure plus tôt ce que nous n’avons pas regretté car nous sommes partis un peu en retard. Nous avons donc volé avec Air Asia (réservé quelques mois auparavant) qui nous a paru de bon rapport qualité-prix (similaire à easyjet, en rouge au lieu du orange).

En arrivant à Jakarta, nous prenons un bus damri (20 000 Rp) qui nous dépose à la gare de Gambir. De là, nous allons dans Jalan Jaksa et posons nos valises au Margot (240 000 Rp, eau chaude, clim). Nous ne faisons pas grand-chose car Virginie est un peu malade et la chaleur est difficilement supportable. Le soir nous mangeons au KL restaurant proposant un large choix de cuisine asiatique à bon prix, tout proche de notre hôtel.

 

J22-23 : Pour ce dernier jour en Indonésie, nous voulons visiter le quartier autour de Gambir. Nous allons donc dans ce grand parc où est érigé un imposant monument datant de l’époque dictatoriale sous Suharto. Etouffés par la chaleur, nous nous posons sur un banc où nous rencontrons un local avec qui nous échangeons longuement. Cela confirme notre impression générale sur la gentillesse des Javanais et leur accueil spontané, ce que nous n’avons pas retrouvé à Bali. Finalement, nous sommes déçus par le quartier qui ne présente à nos yeux que peu d’intérêt en termes de visites, monuments. Nous allons chercher nos sacs et prenons un Damri pour l’aéroport pour prendre notre vol international prévu à 00h40 le jour suivant. De là, nous enchaînons un vol Emirates de 7-8 heures pour Dubai, une escale de 3h, un autre vol pour Londres de 7 heures, une nouvelle escale de 6 heures à Gatwick puis un dernier vol Easyjet pour Lyon. La voiture nous attend sur le parking, nous rentrons à la maison, les vacances sont terminées pour cette année.
Pérou (été 2009)
Indonésie (été 2010)
Seychelles (février 2011)
Haut de la page
Fred71
Chalon sur Saone, France

243 messages
Inscrit le 25 août 2006
À: Amarion  9 décembre 2010 à 7:48

Re: Trois semaines à Java, Bali et Lombok (1ère partie: Java)

4 de 9 messages · 4 689 affichages · Partager 

  Répondre   Signaler
 
Ben alors ???... Incertain
pas un seul commentaire sur ce superbe carnet de voyage???!!

Félicitations !
j'ai eu l'impression d'y retourner ! Clin d'oeil
Haut de la page
Haut de la page
Amarion
France

247 messages
Inscrit le 19 oct. 2008
À: Fred71  9 décembre 2010 à 8:11

Re: Trois semaines à Java, Bali et Lombok (1ère partie: Java)

5 de 9 messages · 4 687 affichages · Partager 

  Répondre   Signaler
 
Merci !
Pérou (été 2009)
Indonésie (été 2010)
Seychelles (février 2011)
Haut de la page
Flo2504
France

2 messages
Inscrite le 28 déc. 2010
À: Amarion  3 janvier 2011 à 14:35

Re: Trois semaines à Java, Bali et Lombok (1ère partie: Java)

6 de 9 messages · 4 544 affichages · Partager 

  Répondre   Signaler
 
Merci! Nous envisageons de partir en avril mai 2011 et votre carnet route donne déjà une bonne idée du circuit que nous pourrons faire! Merci d' avoir partagé votre aventure.. Ps nous hésitons encore un peu pour notre destination Inde sri lanka ou Indonésie... Trop dur...
Haut de la page
Amarion
France

247 messages
Inscrit le 19 oct. 2008
À: Flo2504  4 janvier 2011 à 2:27

Re: Trois semaines à Java, Bali et Lombok (1ère partie: Java)

7 de 9 messages · 4 533 affichages · Partager 

  Répondre   Signaler
 
Ravi que ça serve à la communauté. Ne connaissant ni l'Inde ni le Sri Lanka, je ne peux pas comparer mais malgré tout, à choisir, je préfèrerais le Sri Lanka à l'Inde d'après les échos que j'ai eus.
Pérou (été 2009)
Indonésie (été 2010)
Seychelles (février 2011)
Haut de la page
Haut de la page
Diben
mulhouse, France

44 messages
Inscrit le 3 sep. 2009
À: Amarion  9 janvier 2011 à 3:59

Re: Trois semaines à Java, Bali et Lombok (1ère partie: Java)

8 de 9 messages · 4 472 affichages · Partager 

  Répondre   Signaler
 
Bonjour,
Nous partons en couple durant la 2ème quinzaine de mars. Que faut-il privilégier essayant de connaitre plutôt la population locale et en essayant de fuir les touristes?
Merci
diben
Haut de la page
Naturelle33
bordeaux, France

Photo/image personnelle du membre Naturelle33.


22 messages
Inscrite le 14 mai 2007
À: Diben  14 mars 2011 à 4:37

Re: Trois semaines à Java, Bali et Lombok (1ère partie: Java)

9 de 9 messages · 4 046 affichages · Partager 

  Répondre   Signaler
 
merci pour ce carnet de voyage

je suis actuellement en Nouvelle Zelande et je compte me rendre sur ces deux iles en fin d'annee.... n'ayant pas pu rajouter un livre supplementaire dans mon sac... deja assez lourd comme cela, votre carnet me donne de bons reperes et un premier apercu... et l'illustration photo est sympa..... il est digeste , et vous allez a l'essentiel
j'ai hate d'y etre...pour les rizieres , la bonne cuisine et voir une nouvelle culture

Nadia
Haut de la page
Suivre cette discussion   Suivre cette discussion Partager Similaires Imprimer  
Haut de la page
2 524 visiteurs en ligne depuis une heure!
485 000 discussions · 4,7 millions de messages
billets avion Vols Voyages Hôtels
De: Vers:
Date de départ:
  

Date de retour:
  

options