Bronze à la cire perdue (Abomey, Bénin)

Discussion démarrée par Cambrousse le 26 mars 2015 à 16:11
19 réponses  ·  8 participants  ·  3 814 affichages
Poster un carnet/texte Suivre cette discussion Partager Signaler
Cambrousse

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
les bronziers d'ABOMEY : fabrication d'objets à la "cire perdue"

de passage à Abomey, nous avons pu assister à une démonstration de fabrication de petits objets selon la tecnhique de "la cire perdue".

Chaque bronzier est spécialisé dans un certaine type d'objets, dont certains sont réservés aux cours royales encore existantes, ou à des cérémonies vaudou.
Chaque artisan a sa propre marque sur les objets fabriqués, sa signature en quelque sorte.

quelques photos de ces deux heures de fabrication...

l'artisan a au préalable réalisé les modèles en argile des objets qui seront ensuite fabriqués en métal,
il fait ensuite chauffer la cire pour la ramollir et il la façonne afin de lui donner l’épaisseur requise pour l'objet en question (ici des petites cloches)


il travaille au marteau la cire pour l'amincir
ensuite il entoure les formes d'argile de cette pellicule de cire


les cloches recouvertes de cire.


elles sont ensuite entièrement recouvertes d'argile, en prenant soin de laisser un orifice au sommet de chaque objet, afin que la cire fondue s'écoule lors de la cuisson.


ces préparations sont mises à cuire dans un "four" : un monticule de braises incandescentes


une fois refroidies, les objets sont sortis de la gamelle qui tient lieu de four : la cire est partie, laissant la place à la coulée du métal, qui va maintenant être chauffé et fondu.


des objets de récupération de divers métaux sont rassemblés dans un pot en terre : de leur diversité va dépendre la couleur de l'objet fini.
le pot est entièrement recouvert de braises que l'on fait chauffer.
le bronzier s'aide du soufflet de forge
la braise est contenue dans une gamelle découpée dans son fond et renversée, empêchant la braise de se répandre : ce procédé est, nous dit-il, d'une grande modernité et ils ont bien de la chance de travailler ainsi dans des conditions plus facile que leurs parents et grands parents. J'avoue de cela me laisse perplexe quant à la notion de "modernité"


lorsque le métal atteint la température de cuisson voulue, se dégage une fumée (ou des gaz) bleue-verte que nous guettons tous ensemble.


la voici enfin, cette fumée verte !


le bronzier vérifie la qualité de la cuisson.
Puis il prépare la coulée du métal dans les formes préparées au préalable

sur une simple petite tranchée de terre, il dépose ses formes


et va couler le métal liquide


lorsque tout est coulé et un peu refroidi, le refroidissement se termine dans de l'eau, puis les moules sont brisés afin que se dégage les objets en bronze


certaines coulées ont été ratées, mais d'autres les petites cloches commencent à émerger

il ne "reste" (si l'on peut dire) plus à l'artisan que de les travailler pour leur donner leur forme définitive : marteau, limes entrent en action


et voila nos cloches qui prennent leurs formes définitives.


c'est un travail qui nous a fasciné et ces petites cloches, dans la maison, sont la marque d'un superbe temps partagé avec ce bronzier.

son père et son grand-père l'était avant lui, et il forme son fils à lui succéder, lorsqu'il rentre de l'école.
le vieux "papa" est d'ailleurs, même âgé et fatigué, resté pas loin de lui, absorbé dans la vision du travail effectué.
Image attachée:

Photo postée par le membre Cambrousse.
Publicité invisible aux membres VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Merci pour ces magnifiques photos Beatrice...

Cordialement
Hannahannah

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Merci pour ce beau reportage sur les bronziers.

Je me souviens avoir visité une fonderie en France, très ancienne, il y a une vingtaine d'année. Certains principes étaient les mêmes, notamment la façon de couler le métal en fusion avec une louche.

J'avais remarquée une femme dont le visage était défigurée sur tout un coté car elle avait reçue des projections de métal brulant en coulant le métal, c'est une chose qui m'avait marquée.

Béatrice, tu as choisie de bons sujets, les gens du forum seront certainement intéressés par tes petits reportages.

Hannah
Cambrousse

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
nous verrons bien....Clin d'oeil mais ces moments m'ont passionnée.

j'ai été en plus, je l'ai étonnée, par la conversation entre notre guide (renseignement : la ville d'Abomey a mis en place un Office du Tourisme épatant, avec une équipe dynamique et pleine de bonnes idées) et le bronzier sur la modernité de leur système de four (la gamelle trouée renversée)...
moi qui me pose plein de questions sur la non technicité apparente des civilisations ouest-africaines, j'en suis sortir encore plus étonnée.

on rencontre au Bénin pas al de personnes, adultes et enfants, avec des cicatrices de brulures : je pense qu'il s'agit là de ce qu'on appelle ici des accidents domestiques : très jeunes les gamins s’occupent d'entretenir le feu de braises (le ventilent par exemple)et il doit y avoir pas mal de chutes de petits. j'ai vu des cicatrices affreuses.

pour ce qui est des bronziers, je pense que vu la technique employée, la petitesse des pots plein de métal en fusion, il ne doit pas y avoir beaucoup d'accidents.
Hannahannah

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
C'est en fait très technique et j'ai pu comparer avec ce que j'avais vu en france. Continue à nous donner des nouvelles de ton long voyage.

Hannah
Wordmacadam

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Salut Béa

C'est bien d'avoir de tes nouvelles.
Très belles photos et explications.

Nous avons rencontré les mêmes artisans "à la cire perdue" à l'Ouest du Burkina Faso.

Kossi de Bobo Dioulasso est en France actuellement et fait cet été des démonstrations.
Voici le lien pour ceux qui désireraient le voir.
www.kossitraore.com/


Un baobab en fabrication: la cire.
Fini il est en photo sur la 1ère page du site.
Cambrousse

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
superbe ! j'en ai vu de ces baobabs en vente à Cotonou.....
Songhai73

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
bonjour
merci, c'est un superbe travail que font ces artisans en Afrique !
quand je vois le travail, la chaleur et de plus les émanations de ces métaux en fusion pour faire de telles oeuvres !
chapeau !
francia
Gansou

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Merci de faire ce t'image sur les artisants de chez moi
Cambrousse

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
j'ai beaucoup admiré cet artisan et j'aime beaucoup le Bénin
cordialement
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bonjour,

A Cotonou meme il existe un centre ou marché artisanal dont j'ai oublié le nom qu' il faut visiter absolument.

Avis personnel : les objets en bois ne m'ont pas vraiment emballé, cependant on y trouve de tres belles statuettes.
Et puis je ne suis pas partisan d' inciter à la deforestation de l' Afrique.

Par contre les bronzes qu' on y aperçoit sont remarquables.

Cdlt
Jean
Gansou

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Salut, voulez vous parler du centre de promotion artisanal situé près du hall des arts?
Cambrousse

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
le village artisanal : il y a davantage de simples vendeurs - importateurs (on trouve entre autres des objets venant de toute la région, bukina, mali ect...) que d'artisans, au contraire de centre artisanaux où l'on peut acheter directement aux artisans, comme celui de Bamako par exemple.

mais cette annéer, il y avait un bronzier qui venait d'Abomey, ainsi que des tisserands.

sinon que des vendeurs.

je ne pense pas, par ailleurs, que le travail du bois, les sculptures des artisans soit la source de la déforestation...... faut chercher la cause ailleurs. (exploitation du bois pour bois de chauffe - charbon de bois - exploitation sans replantation des teks ect...)
Cambrousse

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
ça doit être ça.
plein de petites boutiques, et des restaurants ?

c'est très sympa comme lieu.
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Il me semble que c' etait ce nom là. En tout cas il y a de nombreux stands.
En tout cas j'y avais croisé des blancs blazers-cravatés qui y negociaient des affaires et ne semblaient pas là par hasard.
j'ai eu l'impression que je les dérangeais vu les regards qu'ils m'ont adressés.
Gansou

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Et vous n'aviez rien puit acheté là?
Gansou

Signaler Répondre
Je bien que tu a raison a propo des causes de la déforestation. Mais en plus de ceux-là il y a une autre qui ampliphie non seulement la déforestation mais aussi la chèreté des scupultures est l'exportation du bois. Tenez-vous bien au Benin le teck es plus moin chère a l'exportation qu'a l'importation.

Cambrousse

Signaler Répondre
lorsque je parlais du teck; je pensais en effet à son exportation massive (en particulier par les chinois)
Signaler Répondre
c'est plus certainement du laiton... que du bronze mais ça n'élève rien à la valeur sentimentale de l'objet.
Cambrousse

Signaler Répondre
tu as surement raison.....
le mélange c'est de la recup, alors oui, le bronze ?
mais vrai que je m'en fiche un peu... la personne fabrique plein d'objets non pas pour les touristes (bien que les petites cloches ont été préparées pour nous) mais pour les cérémonies du coin.
ça n'enlève rien surtout au travail effectué.Sourire
Poster un carnet/texte Suivre cette discussion Partager Signaler
Publicité invisible aux membres VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Nos annonceurs
Voici leurs offres...

Ajouter mon annonce
Arlindo Trek-Cap Vert
Arlindotrek.weebly.com
Randonnées et treks sur Santo Antao avec un guide local indépendant.
Le Cap Vert sur Mesure
Quotatrip.com
Comparer les offres des agences locales – 4 devis gratuits
Gerewol Tchad
Eytevoyages.com
L’ occasion de voir le belle et célèbre cérémonie des Peul au Tchad
Excursions au Sénégal
Senegal-excursions.com
Visitez Sénégal avec un guide local à moindre prix, en toute sérénité.
?
Carnets similaires sur le Bénin:
  Titre de la discussion Premier message Réponses Dernier message 
Sur les routes du Bénin, 3 semaines à parcourir le pays en amoureux
38 photos
En bonne partie grâce à l’aide reçue sur ce forum, nous avons passé un excellent séjour au Bénin cet été. Comme une sorte de remerciement à tous ceux qui nous ont aidés (en particulier Cambrousse et Thibaut77, MERCI Béatrice et Thibaut pour vos conseils), pour...
Carnets de voyage > Bénin
9 sep. 2017 à 17:57
de
Jeanfif
11 6 oct. 2017 à 13:34
de Caniss »
Les éléphants de Penjari
20 photos
Quelques photos des éléphants de Penjari, en janvier et en fevrier de cette année. en deux fois deux jours passés dans le Parc de la Penjari, j'ai eu le plaisir de voir tous les grands animaux qui nous font rêver, enfants ! ici ce sont les éléphants :...
Carnets de voyage > Bénin
24 mars 2015 à 14:17
de
Cambrousse
30 1 jan. 2016 à 18:11
de Cambrousse »
Un safari au Bénin depuis le Burkina Faso
7 photos
Retour sur un safari au Bénin Nous sommes parties début mai, à une période très chaude juste avant le début de la saison des pluies. On nous a dit qu'il s'agissait d'une des meilleures périodes pour voir les animaux : en effet, l'herbe est jaune et basse...
Carnets de voyage > Bénin
7 août 2017 à 23:44
de
Viou34
5 13 sep. 2017 à 22:06
de Viou34 »
8 mois, seul, en Afrique de l'Ouest, histoire et photo
29 photos
Voilà le résumé de mon épopée dans l'Afrique de l'ouest, avec quelque photo, bien plus si vous aimez. le 24 janvier, une proportion de près du 3/4 de mon sablier interne va s’être écoulé en atteignent 8 mois sur 12 d’aventure, en ayant dans le crâne les souvenirs...
Carnets de voyage > Sénégal
2 fév. 2015 à 21:34
de
QuébecAfriqu
80 11 mai 2016 à 23:54
de Mzique »
À découvrir aussi sur le Bénin:
Photo postée par le membre Cambrousse.
Photo postée par le membre Cambrousse.
Photo postée par le membre Cambrousse.
Photo postée par le membre Cambrousse.
Photo postée par le membre Cambrousse.
Photo postée par le membre Cambrousse.
Photo postée par le membre Cambrousse.
Photo postée par le membre Cambrousse.
Photo postée par le membre Cambrousse.
Photo postée par le membre Cambrousse.
Photo postée par le membre Cambrousse.
Photo postée par le membre Cambrousse.
Photo postée par le membre Cambrousse.
Photo postée par le membre Cambrousse.
Photo postée par le membre Cambrousse.
Photo postée par le membre Cambrousse.
Photo postée par le membre Cambrousse.
Photo postée par le membre Cambrousse.
Photo postée par le membre Wordmacadam.
Photo postée par Serge Gansou (membre Gansou).
Heure du site: 15:49 (21/10/2017)
Tous les droits réservés © 2002-2017 VoyageRéseau Inc.
Devenir membre de VF !
Me connecter
4 147 visiteurs en ligne depuis une heure!
Arlindo Trek-Cap Vert
Arlindotrek.weebly.com
Randonnées et treks sur Santo Antao avec un guide local indépendant.
Le Cap Vert sur Mesure
Quotatrip.com
Comparer les offres des agences locales – 4 devis gratuits
Gerewol Tchad
Eytevoyages.com
L’ occasion de voir le belle et célèbre cérémonie des Peul au Tchad
Excursions au Sénégal
Senegal-excursions.com
Visitez Sénégal avec un guide local à moindre prix, en toute sérénité.
Plus d'annonces similaires »