L'Iran en 10 points (page 1 de 2)

Discussion démarrée par Saint le 1 juin 2016 à 15:38
31 réponses sur 2 pages  ·  16 participants  ·  7 790 affichages
Poster un carnet/texte Suivre cette discussion Partager Signaler 1 2
Saint

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Mai 2016. L'Iran en 10 points.

Préalable.

L'Iran est assez régulièrement associée à un Islam radical, ce qui entache généralement son image à l'étranger et tout particulièrement en France. Il est vrai que le pays vit sous la coupe d'un régime théocratique et que les libertés individuelles s'en trouvent souvent réduites. L'Islam impose ses règles, parfois emprisonne, voire condamne à mort. Ce fut le cas pour plus de 600 personnes en 2015. Cependant il serait totalement erroné de considérer ce pays comme dangereux et de confondre le régime avec la population. Les Iraniens sont dans leur grande majorité des gens courtois, cultivés et extraordinairement accueillants. Ils éprouvent du plaisir à converser et sont toujours disponibles pour vous aider en cas de besoin.
Sortis des grandes villes, vous aurez néanmoins des difficultés à trouver quelqu'un qui comprenne l'anglais et vous vous heurterez parfois à des murs d'incompréhension malgré toute la bonne volonté manifestée.
L'Iran regorge de petites merveilles architecturales. La place centrale d'Esfahan, par exemple, vous laissera un souvenir inoubliable et les bazars vous feront oublier tous ceux que vous avez connus jusqu' alors.

La période la plus propice à mon sens pour visiter ce pays se situe de mi mars à mi- avril ou mi-septembre mi-octobre.Températures clémentes et moins de tourisme.

1- les formalités d'entrée dans le pays. L'aéroport.

Il est possible d'obtenir un visa d'entrée à l'ambassade d'Iran à Paris en suivant des procédures un peu lourdes pour la somme de 50 euros. Cependant, on peut désormais obtenir ce visa à l'aéroport "Imam Khomeini" lors de l'arrivée à Teheran. Ce visa était délivré pour 14 jours pour la somme de 75 euros. Depuis peu, (04/2016) ce même visa est délivré, toujours sous les mêmes conditions et pour le même prix, pour une durée d'un mois. Il vous faut soit une lettre d'invitation, soit une réservation d'hôtel. N'ayant ni l'un, ni l'autre, j'ai personnellement fourni le numéro de téléphone de l'ami qui m'hébergeait et, après vérification des autorités, j'ai obtenu le visa sans problème. Théoriquement il faut également une attestation d'assurance justifiant votre prise en charge en cas de nécessité. (facile à obtenir auprès de Master CARD ou Visa CARD) Mais elle ne m'a pas été demandée. Pas plus qu'une photo d'ailleurs.. Mais tout ceci peut évoluer bien sûr.
Tout se déroule avec gentillesse mais pas vraiment avec efficacité. Il aura fallu une demi-heure pour obtenir les visas alors que nous n'étions que deux à le solliciter.!! Que se passera-t-il quand il y aura plusieurs dizaines de personnes souhaitant obtenir ce service à l'arrivée..?

L'aéroport Immam Khomeni se situe à 30 kms du centre ville de Teheran. Comme dans beaucoup d'aéroports internationaux, il y a deux niveaux à IKA. Le rez-de-chaussée pour les arrivées avec 2 terminaux juxtaposés, et l'étage pour les départs. C'est d'autant plus facile de s'y retrouver que l'aéroport est plutôt petit.

Possibilité de changer vos euros à un taux moins intéressant qu'en ville. Cependant il vous faudra de l'argent iranien en arrivant! Donc, montez à l'étage supérieur et échangez à la seule agence de change. Les taux offerts seront bien plus intéressants que ceux proposés par la banque, au niveau de l'arrivée.
Possible de se restaurer mais les prix sont très largement majorés.
Un Novotel et un Ibis accessibles facilement à pied depuis la sortie de l'aéroport.
Pour ceux et celles qui n'ont pas le budget pour ce type d'hôtels, des sièges- banquettes relativement confortables devraient aider à passer les quelques heures d'attente de l'avion.

Consigne à bagages pour 2 dollars la pièce.
Location de voiture avec ou sans chauffeur : Europcar.
Une agence Iran Air et Turkish Airlines.

2- les transports.

-Bus urbains dans les grandes villes, difficiles à emprunter sans l'aide des Iraniens. Mais les gens sont toujours là pour vous aider avec beaucoup de gentillesse. A Esfahan, par exemple, dès mon arrivée à la gare routière de Kaveh, après une négociation houleuse avec un chauffeur de taxi, un chauffeur de bus m'a accueilli avec un grand " Welcome in my bus" et a refusé que je paye. De surcroît il a chargé deux passagers de me piloter jusqu'à la Place centrale Immam Khomeini. Aussi, quand j'affirme que les Iraniens sont extraordinairement accueillants et serviables ce n'est pas un mythe.!! C'est vraiment surprenant pour un Européen qui a généralement perdu cette mentalité.

-Les taxis sont nombreux et théoriquement pas chers. "Bien évidemment" les prix pratiqués pour les touristes sont toujours majorés. Il n'est pas rare qu'on vous demande le double de ce que payerait un Iranien pour une même course. La vigilance et la négociation sont donc de rigueur. Ce qui est, me concernant, autant une question de principe que d'argent car les prix sont plutôt doux comparés aux nôtres. C'est ainsi, par exemple, qu'on vous demandera 70000 tomans soient environ 20 euros pour vous rendre de l'aéroport Immam Khomeini au centre ville de Teheran qui se situe à 30 Kms. Le véritable prix est plus proche de 50000 mais ne sera pas négociable ici.


On parle d'un train ou Metro qui relierait le centre-ville à l'aéroport en 2017. À voir.

-Les bus inter- cités. C'est confortable et pas cher du tout. Mais vraiment pas cher.!!
Le moyen idéal pour se déplacer dans le pays. A titre d'exemple, un aller Teheran - Esfahan vous coûtera un peu plus de 6 euros en bus VIP. Trajet de 6 heures. Sièges inclinables, petite collation offerte, air climatisé. Propre. Vraiment rien à dire si ce n'est que c'est excellent.
Bien sûr, toutes les Compagnies de bus ne se valent pas. Renseignez vous.
C'est ainsi que, pour se rendre de Teheran à Esfahan, il est préférable de se rendre à "Arjantin Square" et de choisir la Compagnie Safar qui est la plus prisée. Nombreux départs quotidiens.


  • l'avion. Ne pas ignorer cette possibilité car le pays est bien desservi et pour les longues distances cela peut s'avérer être une économie de temps très appréciable. De surcroît c'est une solution peu onéreuse si vous anticipez vos achats. A titre d'exemple, un vol Shiraz / Teheran vous coûterait moins de 50 euros en classe économique, voire moins.
  • Le train. Il est possible de faire certains trajets en train. Je n'ai pas testé. De nouvelles lignes de chemin de fer semblent être en construction.
3- l'argent

Il faut ABSOLUMENT emporter du cash soit en euros soit en dollars. Les deux sont parfaitement acceptés. Vos si chères et si pratiques cartes de crédit ne vous seront d'aucune utilité en Iran car vous ne trouverez aucun distributeur d'argent qui les acceptent. Les seuls ATM que vous verrez sont, pour l'instant, exclusivement réservés aux détenteurs de cartes iraniennes. Attendons la fin du blocus qui arrangera peut-être les choses dans ce domaine.
Il existe, comme partout, des bureaux de change et leurs taux sont toujours plus avantageux que ceux des banques. N'hésitez cependant pas à comparer. C'est ainsi qu'en mai 2016 vous obteniez 34000 rials pour un euro à la Banque, 38000 rials dans les bureaux de change et à peine plus au marché noir. Il faut simplement vérifier qu'il n'y a aucune commission appliquée sur l'opération, ce qui est presque systématiquement le cas. Les taux sont souvent similaires dans toutes les grandes villes. Il n'est donc pas nécessaire de changer beaucoup à Teheran, contrairement à certains autres pays.
Attention aux horaires de fermeture des banques. Ne pas oublier qu'elles sont toutes fermées le vendredi et que la plupart d'entre elles ferment à 14 heures

L'utilisation des billets est un peu compliquée au début du séjour car les Iraniens comptent et annoncent les prix en "Toman" alors que les billets sont en "Rials". C'est la première difficulté, ma fois vite surmontée car il suffit simplement d'enlever un zéro à la valeur faciale du billet pour avoir l'équivalent en Tomans.

L'autre difficulté, au moins les premiers jours est justement de jongler avec ces nombreux zéros. Un billet de 10000 rials ne vaut que 30 centimes d'euros ce qui est un peu déconcertant au début.. Les prix se chiffrent donc souvent en centaines de milliers de rials, des millions pour une chambre d'hôtel. Il est de surcroît très facile de se tromper dans les billets car certaines coupures se ressemblent pour une valeur cependant bien différente. Attention donc de ne pas payer 3 euros un Coca qui n'en vaut que le dixième. Mais rares sont les Iraniens qui en profiterons pour vous escroquer.

Au retour, il est normalement possible de changer votre surplus de rials en Euros au bureau de change au premier étage de l'aéroport. Néanmoins, l'orsque que j'ai voulu le faire, une jeune fille un peu revêche m'a simplement dit qu'elle n'avait pas d'euros. Ce qui était complètement faux. Donc... Prévoyez si vous ne voulez pas rentrer avec de beaux billets iraniens dont l'utilité est hypothétique en France...

4- l'électricité.

Le courant est partout en 220 volts et les prises sont au même standard que nos prises françaises. Nul besoin d'adaptateur. Pas de coupures ni délestages intempestifs. Le seul problème que vous rencontrez sans doute c'est le manque crucial de prises dans les chambres, mais vous pouvez acheter un multiplicateur sur place s'il n'est pas fourni par l'hôtel.

5- la restauration.

On ne va pas en Iran pour sa gastronomie. Voilà c'est dit.!!
Cependant certains plats typiques peuvent être assez bons même s'ils ne sont pas toujours d'un grand raffinement. C'est généralement à base de féculents.
Vous essayerez sans aucun doute le Dizzi et d'autres à l'aspect parfois peu engageant. Le riz blanc est toujours de bonne qualité et bien cuit. Ce sera l'accompagnement principal de vos repas et notamment du Kebab qui reste le plat vedette en Iran. Le thé est bien sûr omniprésent mais vous pourrez trouver du Coca cola sans sucre et d'autres boissons du même type souvent essentiellement chimiques. L'eau en bouteille se trouve partout. Quant à la bière ou au vin, vous pourrez toujours en rêver, sauf si vous l'aimez sans alcool.
Les prix sont généralement inférieurs à nos prix européens mis à part dans certaines villes touristiques comme Esfahan ou Shiraz où cela frise parfois l'excès dans certains restaurants très... voire trop touristiques.
Si vous êtes amateur de café au petit déjeuner, emportez votre Nescafé avec vous car, même si ça évolue, tous les hôtels ne vous en proposeront pas au petit-déjeuner.
Pensez également à emporter votre Opinel car les couteaux sont souvent absents des tables de restaurant. Par ailleurs, depuis peu, on trouve de nombreuses petites échoppes où vous pourrez déguster un petit café noir fort honorable accompagné d'une petite pâtisserie.
Le nougat (gas) est une grande spécialité en Iran.. Mais là encore la prudence est de mise. Les qualités sont très variables. Essayer avant de trouver le bon... Le choix est important et on dit que le meilleur vient d'Esfahan alors qu'il semble produit à Kerman.
Et si vous aimez la glace dite américaine, bien crémeuse, à la vanille (malheureusement parfois parfumée à l'eau de rose) au chocolat ou au safran, vous serez comblés, car on en trouve partout et elle est aussi bonne que peu chère. (10000 rials soit un tiers d'euro)

6- le téléphone et le wifi.

Il est tout à fait possible d'acheter une carte Sim pour votre téléphone. Il faudra votre passeport et environ une dizaine d'euros pour obtenir la dite carte. Il est préférable de la faire activer par le vendeur. Même comme ça, on a parfois des surprises.
Il existe des nano SIM pour vos téléphones et IPad et il est possible d'acheter une recharge internet cellulaire par tranche de 2 Gigas. C'est évidemment très peu mais ça peut dépanner quand vous êtes dans un Hotel dépourvu d'Internet.
Cependant la majorité des hôtels proposent le wifi gratuit avec un débit correct même si parfois vous aurez à subir des coupures non désirées mais finalement pas très fréquentes.

7- l'hôtellerie.

C'est le point noir de l'Iran... Il y a un déficit global d'hôtels et les prix sont plutôt élevés pour le service offert. Certains hôtels mériteraient de sérieuses rénovations et d'autres, parfois neufs, sont mal conçus. Généralement mal insonorisées, les chambres sont parfois aveugles et souvent exiguës. Il y a aussi parfois un déficit de propreté dans les salles de bains et souvent du matériel défectueux même quand il est neuf.
Il sera difficile de trouver une chambre pour deux personnes à moins de 50 euros à Teheran ou Esfahan. Et il faut compter de 10 à 15 euros dans un dortoir.
A l'évidence, l'Iran n'est pas un pays pour routards, même si la négociation des prix reste un élément incontournable.
De surcroît, pendant la haute saison touristique, cela peut devenir difficile de trouver une chambre correcte a un prix honnête.

8- les infrastructures et les sites touristiques.

Ll'Iran possède un bon réseau routier qui, cependant, s'est un peu dégradé ces dix dernières années. Les villes principales sont, pour la plupart, reliées par des autoroutes très correctes. Les temps de transport de villes en villes ne sont donc jamais trop longs.
Il existe aussi un réseau de voies ferrées avec des compartiments voyageurs ouverts aux touristes. Je n'ai pas testé.
Il y a également de bons hôpitaux et les médecins iraniens sont bien formés. Pas de stress en cas de pépin, vous serez pris en charge.
Quant aux sites à visiter, il faut savoir qu'ils coûtent généralement 200000 Tomans. Soit un peu plus de 5 euros à chaque fois. A la fin de la journée ça représente un petit budget. Les iraniens ne payeront que 30000 Tomans soit l'équivalent d'un dollar au cours actuel.

9- la police.

Assez peu présente et donc finalement assez peu visible. Pas d'histoires de corruption à ma connaissance. Il y a cependant la police des mœurs qui est encore moins visible mais qui est essentiellement dirigée vers les Iraniens et plus particulièrement les femmes qui ne respectent pas une tenue vestimentaire conforme à l'Islam, notamment le port du foulard. Cependant, il semble y avoir un petit relâchement depuis quelques années.

10- les Iraniens.

De culture Perse et non pas arabe, bien éduqués, les Iraniens sont d'une rare gentillesse et ce n'est pas un vain mot. Ils seront souvent prêts à vous aider dès la moindre sollicitation de votre part. Nombreux sont ceux qui viendront vous souhaiter la bienvenue dans leur ville ce qui constituera souvent l'excuse d'une conversation. C'est bien sûr agréable mais ça peut aussi être parfois l'enfer pavé de bonnes intentions quand ça se répète un peu trop souvent. Il faut savoir clore une discussion sinon cela peut durer plus longtemps que vous ne l'auriez supposé ou souhaité. Ils prendront le temps d'échanger et de vous demander ce que vous pensez de leur pays. Ce sera une question récurrente lors de tout votre voyage. Les Iraniens ont également tendance à idéaliser la France et aime à éprouver leur connaissance de l'anglais. Bien sûr, comme partout ailleurs, certaines exceptions confirment cette règle.

Aujourd'hui les langues se délient un peu concernant le précédent régime et c'est très souvent pour le condamner. Beaucoup affirment que leur président actuel est plus ouvert et qu'il favorise ainsi bien mieux l'image de l'Iran à l'étranger. Ils seront toujours sensibles à l'opinion que vous avez de leur pays.
Vous serez peut-être surpris, si vous êtes un homme, de voir des jeunes femmes vous aborder afin de converser. N'y voyez aucune arrière - pensée, vous commettriez une grave erreur de courtoisie.
Par ailleurs, si vous vous faites des amis et que vous êtes invités chez eux, vous réaliserez que les Iraniens sont bien plus libérés qu'on ne l'imagine quand il sont dans leur sphère d'intimité.
Ils adorent également pique- niquer. Le moindre carré de pelouse ombragé et ils étalent leurs nattes afin de s'y relaxer, de manger ou de jouer.
Vous serez aussi indéniablement surpris de leur façon de conduire. La signalisation horizontale n'a pas grand intérêt pour eux. Ce qui compte, c'est l'espace offert à la conduite. C'est ainsi que plusieurs voitures rouleront de front là où il n'en faudrait en théorie qu'une ou deux. On serre parfois les fesses.!!! Ils adorent également rouler à gauche (pourquoi...?), et souvent assez vite. Cependant, même si on constate une vraie inconscience chez certains automobilistes et de nombreux accrocs sur les voitures, les accidents sont paradoxalement plutôt rares.
Attila

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Sur le point 3, pas de Dab.

Mais quid des possibilités de retrait aux guichets des banques et des paiements dans les commerces, hôtels, restaurants d une certaine gamme ?
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
si si plein de dab, l'iran a un réseau bancaire très développé...
mais ta visa ne sera pas prise en compte (ça va vite changer avec la fin de l'embargo), quelques commerces (pour touristes) prennent les cartes "occidentales", très rares
Saint

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Effectivement les DAB ne sont pas opérationnels pour les cartes internationales. Il se pourrait que cela change avec la fin de l'embargo.. Donc il faut avoir du cash. INDISPENSABLE..!
Même si certains hôtels et certains commerçants (de plus en plus nombreux) acceptent la Visa/
FabGreg

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bravo pour cette longue présentation démystifiant bien des idées reçues tout en abordant des aspects pratiques essentiels (par ex. l'argent Fou).

Quelques précisions "contestataires" pour le point 5, la restauration.

On ne va pas en Iran pour sa gastronomie. Voilà c'est dit.!!
Cependant certains plats typiques peuvent être assez bons même s'ils ne sont pas toujours d'un grand raffinement. C'est généralement à base de féculents.

Pas d'accord.

Certes, c'est l'expérience courante du voyageur, car l'offre proposée à ce voyageur (étranger ou non) se limite quasi-exclusivement aux multiples formes de kebabs et aux pizzas. Il y a une raison pratique à cela, c'est que les plats iraniens exigent un très long temps de préparation, ce qui est peu compatible avec la logique de restauration.

De modestes établissements proposent des plats iraniens typiques (dont le dizzi évoqué, mais pas que), mais en général ces établissements ne proposent qu'un ou deux plats, et souvent sont fermés le soir. A titre d'illustration, le kaleh patcheh n'est que rarement proposé après le petit-déjeuner (il faut avoir l'estomac bien accroché, mais les iraniens en raffolent). On peut trouver de tels bouis-bouis à proximité du bazar principal.

Quelques rares restaurants traditionnels ("sonati") proposent des plats typiques, mais la carte est tout de même réduite et la disponibilité non garantie (quand il n'y a plus, il n'y a plus...).

Je n'ai pas testé mais il semble que certains restaurants hauts-de-gamme proposent des buffets rassemblant de nombreux plats typiques. J'ai eu la chance de bénéficier d'un tel buffet lors d'un mariage, et ce fut une expérience gustative mémorable.

Le riz blanc est toujours de bonne qualité et bien cuit. Ce sera l'accompagnement principal de vos repas et notamment du Kebab qui reste le plat vedette en Iran.

Effectivement, plat omniprésent dans l'offre de restauration. Quasi monopolistique.

Pas sûr que cela soit vraiment le cas dans les cuisines familiales. Les ménagères ont à coeur de mitonner de délicieux plats pour leur famille. Avant des piques-niques, certaines finalisent leur préparation sur un petit réchaud à gaz, par ex. le soir sur les pelouses de la place Naqsh-e Jahan à Ispahan.

L'idéal pour découvrir la cuisine iranienne reste d'accepter des invitations.

Parmi mes plats préférés, fesendjan, albalou polo, loubya polo...

Les intéressés pourront consulter l'article wikipedia consacré à la cuisine iranienne (fr.wikipedia.org/wiki/Cuisine_iranienne). Plus détaillé encore dans sa version anglophone.

L'eau en bouteille se trouve partout.

En Iran, l'eau du robinet est buvable partout. En ville, on trouve aisément des distributeurs d'eau réfrigérée, tout particulièrement devant tout commerce qui a ses aises. Offrir de l'eau est un devoir pour un chiite (cf. Imam Hussein assoiffé à Kerbala par ses adversaires sunnites).

Disposer de 2 bouteilles est utile, de manière à pouvoir laisser se réchauffer l'eau réfrigérée. Car ces distributeurs servent une eau vraiment glacée (pas très sain). Sauf en période de Ramadan, faute de débit.

Les iraniens sont friands de "dour", du yaourt coupé d'eau et légèrement fermenté.

Si vous en avez l'occasion, profitez de jus de fruits, tout particulièrement le "ab tameshk" (jus de mûre du murier). Le "ab shatout" (mûre du roncier) est aussi bien bon.

Quant à la bière ou au vin, vous pourrez toujours en rêver, sauf si vous l'aimez sans alcool.

Comme bien d'autres choses en Iran, il y a l'officiel et l'officieux. Alcool illégal mais parait-il courant à l'abri des regards de la République Islamique.

Pour ceux qui veulent plus que du rêve, ils peuvent accéder légalement à de l'alcool grâce aux exemptions dont bénéficient les communautés non musulmanes, officiellement pour des usages liturgiques. J'en ai fait l'expérience en juillet 2010 auprès de la communauté catholique arménienne, lors de sa grande fête annuelle à Kara Kelisa. Alcools artisanaux. Dans le passé, il y avait un restaurant arménien (autorisé à servir de l'alcool aux non-musulmans) à Téhéran, mais je n'ai pas testé.

Fabrice
Attila

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
par ex. l'argent Fou

Sans argent, le voyage tient de la performance...Sourire

Personnellement, je n'aime pas du tout me promener avec des billets sur moi et pire encore devoir prévoir la somme qu'il va falloir emporter.

Je l'ai fait une fois en Birmanie. Ailleurs, j'ai toujours trouvé soit des distributeurs soit des banques.

Comme bien d'autres choses en Iran, il y a l'officiel et l'officieux. Alcool illégal mais parait-il courant à l'abri des regards de la République Islamique.

Mon conjoint a bu de l'alcool en Iran.
Et pas avec des chrétiens...Rire
Saint

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bonjour Fabrice.

Je constate que tu as une bonne connaissance de l'Iran.

C'est vrai qu'on peut trouver certains plats gustativement attrayants.
C'est vrai que la cuisine sera différente si l'on est à Tabriz ou Mashad ou kerman. mais les différences ne sont pas fondamentales.
(A ce propos d'ailleurs l'hotel Akhavan à Kerman propose une nourriture locale bien préparée.) A ne pas rater. C'est vraiment bon et préparé localement.

Cependant, qu'on le veuille ou non, en Iran la nourriture n'est ni aussi sophistiquée, ni aussi raffinée, ni aussi diversifiée que celle qu'on pourrait trouver en Asie du sud Est par exemple. Les plats sont essentiellement composés à base de féculents et... parfois... assez peu appétissants au regard. Couleurs et textures...

En résumé, mon petit passage sur la cuisine iranienne ne se voulait pas être un réquisitoire mais plutôt une mise en garde pour les gourmands voire même les gourmets.

Quant aux offres des restaurants.. Tu as parfaitement résumé les choses..
Saint

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Sans cash en Iran.. Pas de voyage possible.. Pour l'instant en tous cas..

J'ai parcouru la Birmanie à une époque ou il n'était pas possible de trouver un seul DAB.
Et ça remonte à un peu plus de 10 ans à peine..

Chez mes amis de Téhéran ou encore à Shiraz.. Nous avons eu des soirées bien arrosées au Whisky.. Ecossais de surcroît.. Donc bien sûr, on trouve de l'alcool et des mini-jupes dans les soirées privées.. Certaines en tous cas.
Abélios

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Salut Philippe,

Tout d'abord, chapeau pour ton exposé qui est vraiment précieux pour moi
(je pars en Iran début septembre pour 3 semaines).
Avec Fabgreg et Poto), en croisant vos expériences et aussi celle de ma copine
Jeannette qui y est actuellement, je peux presque me passer du LP.
Merci pour toutes ces infos.
Cordialement
Didier
Saint

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bonsoir..

Ravi que cela puisse t'aider pour ton prochain voyage..

J'ai aussi fait un post sur 3 villes d'Iran.. Shiraz. Esfahan et Yazd.. Avec infos actualisées.
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bravo pour vos 2 messages : ça, c'est de l'info pratique !
1 : je suis désolé pour vous pour Persépolis que j'avais visité à une époque sans aucune restriction (photos pour vous faire râler...je rigole !) J'ai eu aussi la chance de visiter la formidable ville-forteresse de Bam avant le terrible tremblement de terre : à noter que la ville à l'intérieur était déjà totalement à l'abandon ; rien à voir avec Khiva par exemple.
2 : avez vous vu comment on fabrique des tapis du dix-huitième siècle ?
Il y a dans le monde de riches snobinards qui veulent toujours épater leurs voisins ou semblables donc qui sont prêts à payer cher ce qui difficile/impossible à se procurer comme les vieux splendides tapis iraniens, TOUS interdits d'exportation bien sûr. A partir d'une photo d'un tapis ancien, on recrée le motif dans un atelier mécanisé puis on imbibe le tapis neuf de brindilles sèches et de cendres (cf photo) puis on l'étale la nuit sur le goudron : les 38 tonnes vont esquinter la trame, incruster cendres et brindilles, vieillissant magnifiquement le tapis qu'on lave ensuite puis qu'on fait sécher au soleil pour ternir les couleurs et on vend cela un prix fou : futés, ces iraniens !
3 : je ne suis pas fana des maths mais j'ai quand même admiré ce dôme à Yazd : il a bien fallu qu'au sol, carreau de céramique après carreau, on pense à faire un dessin qui donne des courbes sur une surface courbe : c'est chiadé !
1 : bibi à la porte de Xerxès
2 : la fameuse frise
3 : les 10000 ou immortels
4-5-6-7 : les présents offerts par les différentes provinces comme le chameau de Bactriane
8-9 : autres détails
10 à 18 : Bam
19 : tapis recouverts de cendres et brindilles sèches
20 : Yazd
Images attachées:

Photo postée par le membre Dupont11.
Photo postée par le membre Dupont11.
Photo postée par le membre Dupont11.
Photo postée par le membre Dupont11.
Photo postée par le membre Dupont11.
Photo postée par le membre Dupont11.
Photo postée par le membre Dupont11.
Photo postée par le membre Dupont11.
Photo postée par le membre Dupont11.
Photo postée par le membre Dupont11.
Photo postée par le membre Dupont11.
Photo postée par le membre Dupont11.
Photo postée par le membre Dupont11.
Photo postée par le membre Dupont11.
Photo postée par le membre Dupont11.
Photo postée par le membre Dupont11.
Photo postée par le membre Dupont11.
Photo postée par le membre Dupont11.
Photo postée par le membre Dupont11.
Photo postée par le membre Dupont11.
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Merci pour tous ces retours pratiques Saint !
Nominanda

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Pour notre part nous ajoutons quelques impressions lors de notre fabuleux voyage en octobre 2014 que vous pouvez suivre sur notre blog
lapasserose.over-blog.com/tag/iran%202014/
Bon voyage à tous les futurs chanceux.
Nathalie
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Grand merci Philippe pour ce résumé vraiment juste et utile d'un séjour en Iran.
Nous sommes rentrés il y a 3 jours de 3 semaines à 4 en itinérant et je me permets de rajouter quelques précisions :
Le visa à l'aéroport de Shiraz a été obtenu en 20 mn pour 75€ et il est valable 1 mois. Même remarque seule l'adresse de notre 1er hébergement a été demandée.
concernant les transports nous avons utilisé à 2 reprises le train couchette, par compartiments de 4 pour un prix ridicule. Le matériel est inégal mais pour 12€ / personne nous avons fait Téhéran/Tabriz et retour en évitant une nuit d’hôtel dans des conditions tout à fait correctes.
Le bus VIP est également une solution très pratique et très peu chère qui permet de rencontrer les iraniens très friands de ce genre de transport.
Nous avons également loué une voiture Europcar de Shiraz à Ispahan via Yadz, sacré expérience qui donne une liberté totale et quelques surprises concernant le respect du code de la route et la propension à se faufiler dans chaque espace disponible. Il faut s'adapter à la conduite locale et tout se passe bien !!
Pour ce qui est de l'hébergement, sauf à Téhéran nous avons plutôt dépensé 40€ par nuit pour 2 avec Petit déjeuner, dans des hôtels, chambres d’hôtes ou appartements et ce grâce à Tripadvisor et aux commentaires des internautes. Ce fut vraiment des adresses superbes ou l'accueil a toujours été sympa et efficace.
L'eau potable et les WC sont présents partout (pensez à vous munir de papier toilette si la douchette ne vous convient pas) c'est vraiment un détail appréciable quand il fait très chaud dehors.
Dernier détail, nous avons revendu les rials restant à l'aéroport de Téhéran sans aucun problème pas même la demande du passeport mais ils ne font pas dans le détail : plus petit billet = 10 € ils rendent donc les rials qui ne permettent pas d'atteindre cette somme.

Je confirme que la disponibilité et les générosité des iraniens est incroyable et nous donne à réfléchir sur notre propre notion de l'accueil des étrangers.
Saint

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bonjour Michèle..

Ca fait plus de 10 ans maintenant que je me rends régulièrement en Iran.. Cependant je n'ai jamais pris le train et je me suis promis que ce ce serait pour la prochaine fois.. Peux-tu donner des infos pratiques sur ce point..? Où..? Comment..? Couchettes ? 1eres..? Prix etc...

Pour la location Europcar, je n'ai pas testé et je ne connais pas les prix?? Peux-tu, là également, fournir des infos pratiques??
FabGreg

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
la disponibilité et les générosité des iraniens est incroyable

Même en étant averti par ma soeur, j'avoue avoir été bluffé lors de ma découverte en 2007.

Le premier jour, j'étais un peu soupçonneux, mais j'avais vite constaté que l'aide proposée était totalement désintéressée.

Savoir que l'on sera partout le bienvenu et aidé le cas échéant allège considérablement l'esprit quand on voyage.

Espérons que ce trait culturel résistera à la déferlante touristique qui s'annonce.

Fabrice
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bonjour Philippe
Pas de souci pour les prix c'est tout frais
Le train Téhéran Tabriz AR en couchette dans un compartiment a 4 nous est revenu à 950 000 rials par personne. Nous avons fait la resa une semaine a l'avance dans une agence à yazd pour nous assurer de la dispo. Tu trouves les horaires et prix sur le site Iran rail mais tout n'est pas indiqué systématiquement.
Concernant europcar la loc nous a coûté 610 € pour 5 jours et 1200km. Il faut rajouter une caution de 300€ qui nous sera remboursée dans 70 jours si aucune contravention ne nous est imputée (les contrôles de vitesse sont très fréquents : radars fixes ou mobiles). Nous avons pris la voiture a l'aéroport de shiraz donc surcoût et rendu à ispahan autre surcoût non négligeable.
Si tu as d'autres questions n'hésitez pas
Bonne soirée
Michèle
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Tout à fait d'accord avec toi et je dois dire que je suis heureuse d'avoir emporté quelques bricoles (porte clef Tour Eiffel, petits porte monnaie Paris etc) car nous avons eu l'impression de faire vraiment plaisir en les donnant à ceux qui s'étaient décarcassés pour nous aider. Ce n'est pas la valeur du souvenir mais ils ont été sensibles au fait que nous voulions leur faire plaisir.
C'est une idée comme une autre
Michèle
FabGreg

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
En 2007, j'avais aussi mon stock de mini Tour Eiffel, ainsi que des cartes postales de beaux endroits de Paris. Pas toujours donné aux plus méritants... question de temps souvent.

Mais à l'heure d'Internet, les cartes postales ne doivent plus avoir cours.

Fabrice
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
j'ai eu très fréquemment des cadeaux par des gens de rencontres... par exemple un dictionnaire arabe-farsi...

il y a même quelqu'un qui m'a offert de l'argent, je n'avais jamais vu cela...
Poster un carnet/texte Suivre cette discussion Partager Signaler 1 2
Nos annonceurs
Voici leurs offres...

Ajouter mon annonce
Voyage sur mesure Iran
Amplitudes.com/Iran
Découvrez l'Iran autrement avec nos voyages 100% sur mesure
Les Loups Voyageurs
Loupsvoyageurs.fr
Spécialiste des destinations impossibles: prix canon vers l'Iran
Iran en petit groupe
Visiter-iran.fr
Immersion totale et du sur mesure pour tous uniquement en Iran
Oman autrement
Evaneos.com
Créez votre circuit sur mesure avec une agence de voyage locale.
?
Carnets similaires sur l'Iran:
  Titre de la discussion Premier message Réponses Dernier message 
Retour de 4 semaines en Iran
4 photos
Amis voyageurs, A notre tour d’apporter notre petite contribution au forum, avec quelques infos sur notre voyage en Iran, du 16 août au 14 septembre 2014. Quatre semaines à se promener de Téhéran aux Kaluts (Est de Kerman) en s’arrêtant à : Kashan, notre ville...
Carnets de voyage > Iran
4 oct. 2014 à 19:15
de
Dombea
43 11 avr. 2016 à 1:17
de FabGreg »
Retour d'Iran....pas facile!
4 photos
J'ai passé 2 mois passionnant sur la route entre l'Alsace et l'Iran...Je suis rentré voici 2 jours et le contraste est frappant Dès mon arrivée à l'aéroport de Strasbourg, j'ai été remis dans l'ambiance lepeno-sarkosiste si en vogue dans notre beau pays. Pour...
Carnets de voyage > Iran
21 août 2005 à 19:46
de
Opai
30 3 nov. 2005 à 3:00
de Davor »
Road trip en Iran, 28 jours, 7000 kilomètres, de l'Araxe au Baloutchistan
9 photos
Nous ne sommes pas sûrs que ce compte-rendu soit vraiment utile pour les backpakers de VF. Comme indiqué dans notre profil, nos carnets de route s’adressent en priorité aux jeunes aménageurs de fourgon qui depuis des années suivent nos balades. Pas de guide culturel...
Carnets de voyage > Iran
12 mai 2017 à 13:12
de
Triptrafic
6 17 mai 2017 à 11:27
de Triptrafic »
Panorama sur 3 villes touristiques majeures d'Iran
2 photos
1-Esfahan (mai 2016) Esfahan est une ville réellement magique. Ce sera probablement le must de votre voyage. Le centre névralgique qu'est la "Place Immam Khomeini" et que beaucoup continuent à appeler "Nagshs-e-Jahan" a un effet quasi magnétique. Très animée le...
Carnets de voyage > Iran
3 juin 2016 à 21:09
de
Saint
16 26 nov. 2016 à 23:21
de MoniqueM »
Ires, rires et sourires en Iran
16 photos
1. Du rêve à la réalité Je savais que je prenais un gros risque en allant passer deux semaines de vacances en Iran. On m'avait prévenu. J'allais faire une colossale ânerie, risquer bêtement ma vie, partir pour un pays totalitaire où je ne pourrais m'attirer que...
Carnets de voyage > Iran
14 mai 2006 à 12:04
de
Yangguizi
129 20 avr. 2008 à 4:18
de Pasqualina »
Plus de carnets similaires à «L'Iran en 10 points»
À découvrir aussi sur l'Iran:
Photo postée par le membre Saint.
Photo postée par le membre Saint.
Heure du site: 23:30 (22/05/2017)
Tous les droits réservés © 2002-2017 VoyageRéseau Inc.
Devenir membre de VF !
Me connecter
4 515 visiteurs en ligne depuis une heure!
Voyage sur mesure Iran
Amplitudes.com/Iran
Découvrez l'Iran autrement avec nos voyages 100% sur mesure
Les Loups Voyageurs
Loupsvoyageurs.fr
Spécialiste des destinations impossibles: prix canon vers l'Iran
Iran en petit groupe
Visiter-iran.fr
Immersion totale et du sur mesure pour tous uniquement en Iran
Oman autrement
Evaneos.com
Créez votre circuit sur mesure avec une agence de voyage locale.
Plus d'annonces similaires »