Itinérance Salvadorienne

Discussion démarrée par Vaikeaiti le 7 mars 2017 à 9:21
11 réponses  ·  6 participants  ·  2 077 affichages
Poster un carnet/texte Suivre cette discussion Partager Signaler
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Le Salvador fait partie des pays ignorés par la sphère touristique, et pourtant, il mérite mieux que les rares articles ou commentaires-bord de plage qu'on lui consacre ici et là. Il faut aussi tordre le cou aux idées reçus sur l'insécurité qui régnerait sur place et ferait de ce pays le plus dangereux au monde ou presque. On y circule facilement et sans risque; les barrages de police sont inexistants (contrairement au Guatemala ou au Nicaragua) sauf près des frontières, la police est aimable et souriante. Bien sur, si l'on traîne dans les quartiers des mara - et autres gangs à San Salvador, on cherche les problèmes.
Ce pays est actuellement dirigé par un gouvernement de centre gauche après une alternance réussie il y a 3 ans. Au grand soulagement des Salvadoriens qui ont souffert de la dictature militaire d'abord, puis d'une guerre civile sanglante de 1970 à 1982. Les populations maya (environ 100000 personnes actuellement) ont aussi payé un lourd tribut dans les années 30 d'abord, puis sous la dictature puis pendant la révolution. On a longtemps considéré les maya comme une sous-race, ils ont été tués ou déplacés, un vrai génocide dont on a peu parlé.
Il y a actuellement un renouveau timide au niveau de l'apprentissage des langues maya et de l' affirmation d'une identité.
Nous avons rejoint le Salvador à partir de la Polynésie Française où nous résidons via Los Angeles, deux vols en continuation dont le second de nuit. Arrivée au petit matin à l' aéroport de San Salvador, refait à neuf et de belle taille pour un si petit pays. Formalités simples, sourires à l'appui; les touristes sont reçus avec déférence et chaleur ; c'est assez rare pour qu'on le mentionne !
Nous sommes accueillis par Rémy qui dirige une petite entreprise colorée de tourisme réceptif destiné aux francophones. Il va nous rendre le séjour agréable et passionnant et nous servir de guide et de chauffeur, un peu comme un ami, ce qu'il est devenu pour nous. il va aussi nous faire partager ses coups de coeur. il aime le Salvador et il le connait professionnellement. Il faut le recommander chaudement, aussi bien pour un séjour au Salvador seulement, que pour un séjour groupé (deux ou trois pays sur 2 ou 3 semaines, en incluant donc Salvador et Guatemala ou Salvador et Honduras ou les trois pays, et tout cela en voiture).
1er jour : nous rejoignons notre hôtel pour une prise de contact avec Rémy, une douche et un petit-déjeuner avant de partir en balade. Rémy a prévu de nous conduire d'abord dans le Parc national El Boqueron proche de la capitale qui comprend en particulier le volcan Salvador. Curiosité naturelle : au fond du cratère, on peut voir un mini-cratère. paysage majestueux et beaux points de vue, y compris sur la capitale.
Retour vers la capitale avec un arrêt au Museo Militar remarquable par son exposition de voitures militaires blindées anciennes de marque française Panhard et aussi ses plans en relief du Salvador énormes et à même le sol. On a sous les yeux le circuit qui va suivre.
il est temps, après cet arrêt assez rapide, de rejoindre le centre ville et de déjeuner dans une pupuseria. C'est dans ce genre d'établissement que l'on mange des pupusas, à toute heure de la journée, des galettes fourrées de fromage frais, légumes et / ou viande.
San Salvador est une ville étonnante, d'environ 2 millions d'habitants. elle est actuellement dirigée par un jeune maire dynamique de 33 ans (d'origine libanaise et musulman modéré, ce qui est quand même une prouesse dans un pays catholique et assez conservateur). Il a été élu avec enthousiasme sur un programme de rénovation urbaine tous azimuts qu'il applique avec beaucoup de persévérance. beaucoup de palissades donc, des tranchées, des places qui vont être dallées, arborées, fleuries, les fils électriques que l'on enterre (il y en a...) les bâtiments que l'on rénove ou va rénover. La ville (et sa région) a beaucoup souffert des tremblements de terre et 75% des bâtiments anciens ont été détruits. il reste donc un assortiment de styles architecturaux qui fera de l'effet quand les rénovations seront terminées et que l'on aura du champ et de la perspective. Personnellement, nous avons aimé déambuler dans SS en effervescence, même si ce n' est pas une ville superbe. Visites successives du Théâtre National (superbes intérieurs), de la Cathédrale (deux chapelles d'époque et surtout le tombeau de Mgr Romero, défenseur des droits de l'homme et mort en martyr / assassiné en plein office pendant la Guerre Civile), l' église El Rosario, un bâtiment datant des années 60, en béton armé, remarquable pour son intérieur lumineux, ses vitraux et un chemin de croix métallique modernes, la Plaza Barrios et la Plaza Libertad.


Retour à l'hôtel en fin d'après-midi (Villa del Angel) qui est bien situé, dans un quartier tranquille et proche d'un superbe centre commercial. au dernier étage des restaurants divers, dont des restaurants de viande excellents (boeuf, porc et poulet uniquement). Prix vraiment très sages, comment partout d'ailleurs, en dollars US. (A ce propos, nous sommes venus avec de l'argent liquide en dollars, petits coupures et avons tout payé y compris les hôtels cash, ce qui permet de ne pas sortir la carte ce crédit).
2ème jour : Départ pour le Parc national des Volcans qui abrite 3 géants, l' Izalco, le Santa Ana et le Cerro Verde. Nous avons décidé de faire l' ascension du Santa Ana (5 heures AR, difficulté moyenne, température très supportable avec un peu de fraîcheur au sommet). Nous démarrons à une vingtaine avec deux jeunes étudiants qui nous chaperonnent et deux membres de la police touristique. le SA est le plus élevé des 3 volcans : 2381 m. nous avons la chance de profiter d'une belle journée, claire et ensoleillée, même si la brume nous rejoint à mi-pente pour se disperser au bout d'une demi-heure. au sommet, des points de vue remarquables sur tout cet ensemble montagneux majestueux, une vue imprenable sur le lac de Coatepeque, et puis, le clou du spectacle, au fond du cratère, un lac de soufre liquide à 70° avec fumerolles de couleur vert émeraude et qui étincèle sous le soleil. Spectacle unique et rare qui vaut bien quelques essoufflements dans la montée !


Un peu après 15 heures, départ pour Ataco via la Ruta de las Flores. cette route est surtout fleurie en saison humide, mais nous admirons de beaux massifs d'hibiscus rouges tout le long de cette voie tranquille qui traverse de petits villages. C'est une région maya, le village de Nahuizalco est typique. beaucoup d'artisans spécialisés dans le travail de l'osier, un petit marché animé. On arrive rapidement à Ataco, belle bourgade avec place centrale typique, rues pavées, maisons aux façades peintes et peinture murales un peu partout. un art de rue typiquement maya et que l'on va retrouver dans d'autres villages de la région.
Nous logeons à la casa Degraziela boutique hôtel, sur la place centrale, une belle maison ancienne de style hispanique. Belle étape, personnel adorable, prix raisonnable.


3ème jour : balade aux aurores dans la ville qui s'éveille doucement. Ambiance sereine et magnifiques peintures murales à tous les coins de rue. les gens sont charmants, souriants et d'une exquise politesse. On se sent vraiment à l'aise.
Départ pour voir Los Ausoles de Ahuachapan, des mares de boue volcanique qui bouillonnent et dans des odeurs de soufre et des jets de vapeur d'eau. des lavandières utilisent les vasques d'eau chaude pour faire leur lessive au soleil du matin.
Continuation vers le premier des sites maya que nous visiterons, celui de Tazumal. aucun touriste à l'horizon, belle matinée ensoleillé, des oiseaux qui chantent et de beaux vestiges que l'on nettoie de l' emplâtre de ciment gris qui les recouvrait depuis avant la guerre civile (le but était de les protéger des éléments naturels et de la guerre).
On reprend la voiture pour rejoindre rapidement Santa Ana, seconde ville du pays et dotée d'un beau centre historique préservé. la Plaza de la Libertad est bordée de trois monuments emblématiques : une cathédrale de style néo-gothique, construite en brique (et à façade de stuc), un théâtre de style Renaissance vraiment remarquable, aux intérieurs richement décorés et un hôtel de ville de style colonial.
Santa Ana était à l'origine la capitale du pays. Une bourgeoisie paysanne enrichie par la culture du café avait migré de la région de Suchitoto vers Santa Ana et avaient en particulier tenu à construire le fameux théâtre où étaient données des représentations d' art lyrique et de théâtre classique. cette bourgeoisie a fini par migrer de nouveau vers SS qui est devenue la varie capitale, avec aussi son théâtre, aussi prestigieux que celui de SA.


Retour en fin d'après-midi à Ataco pour une soirée paisible et un plat de viandes grillées dans un restaurant de la place centrale. la nourriture est bonne mais peu variée : pupusas ou viandes grillées avec les éternels haricots rouges.
4ème jour : Départ pour le site maya de San Andres. Aucun touriste, beaucoup de sérénité et très beau temps chaud. Ces sites sont vraiment impressionnants et on prend le temps de s'imprégner d'une atmosphère de mystère et de majesté. A chaque fois, un petit musée modeste dans ses proportions donnent les explications que l'on recherche et présente quelques beaux objets.


nous continuons vers le site maya de Joya de Ceren, proche de San Juan de Opico et de la route des Fleurs, inscrit au patrimoine de l'Unesco. C'est le Pompéi américain, une cité maya découverte par hasard car enfouie sous cinq mètres d'épaisseur de cendres volcaniques suite à une éruption du volcan Lomo Caldera il y a plus de 1600 ans. on peut y voir des ensembles d'habitations et cérémoniels, des restes de culture du manioc, aucun squelette ou aucune momie car la population avait eu le temps de fuir avant la catastrophe.
nous repartons ensuite visiter des villages maya typiques sur la Route des Fleurs : Juayoa, Apaneca, Salcoatitan. Ambiance vraiment particulière, les marchés sont encore animés, les gens ont vraiment le physique maya, les peintures murales sont nombreuses et font presque toutes référence, non pas au présent mais au passé que l'on veut faire revivre par cet art de rue très original. Du coup, les villages sont très colorés, et différents malgré tout les uns des autres.
en fin d'après-midi, on reprend la route pour Suchitoto, petite ville raffinée et assez touristique, mais pas encore dans le mauvais sens du terme.
Suchitoto reste un must dans ce voyage, comme l' ascension du volcan Santa Ana. on prend un plaisir réel à y flâner à toute heure. le soir, sur la place de l' église de Santa Lucia, les gens affluent pour se brancher sur Internet. Cadeau du maire aux habitants. La vie est tranquille. Il faisait très beau.


5ème jour : Après le petit déjeuner, départ pour le Lac de Suchitlan, proche de Suchitoto puis promenade en plancha pendant plus d'une heure sur cet immense plan d'eau artificiel mais devenu paradis d'un faune aquatique variées : cormorans par milliers, pélicans, hérons blancs et gris, des rapaces aussi du genre condor en plus petit. Très beau temps encore, de belles photos prises sur le vif.
Continuation après le déjeuner vers Cihuatan, dernier site maya visité au Salvador.
Comme à chaque fois, personne en vue, une belle lumière, et des sites que dégagent des leur gangue de ciment une équipe d'ouvriers dirigés par un archéologue américain qui travaille sur le site depuis 30 ans.Nous avons la chance de pouvoir discuter avec lui pendant 20 mn.
La pyramide n' est dégagée qu'à moitié, sera restaurée à moitié seulement. Le but n' est pas de tout sortir de terre (impossible et trop coûteux aussi) mais de montrer de façon esthétique et pédagogique comment fonctionnait cette cité antique maya. Les ouvriers travaillent actuellement sur le jeu de paume, lui rendant sa ligne incurvée. Un nouvel amalgame sera utilisé pour maintenir les pierres ensemble solidement. Au musée du site se trouve un exemplaire de la goulotte par laquelle on faisait passer la balle.
Puis retour tranquille vers SS, c'est notre dernière journée au Salvador avant de reprendre l' avion demain matin. Rémy veut nous faire voir un dernier village au sud de San Salvador, Panchimalco. Ce village est habité par des populations indigènes descendant des Pipil, Maya et Nahuati. Son église toute blanche et simplissime est l'une des plus anciennes du pays, datant de 1725. C'est un endroit connu pour ses festivités et carnavals, et qui incarne le renouveau social et artistique du pays. Des cours sont organisés pour les jeunes du village, cours de danse, de musique, de peinture; ceux-ci laissent libre cours à leur imagination dans des peintures murales de grande qualité artistique.
Franchement, il ne faut pas quitter le Salvador sans passer un long moment à Panchimalco.
Retour à l'hôtel en fin de journée et fin du séjour qui aura duré cinq jours complets.
Pour des raisons techniques (de vols) nous n' avons pas pu rester quelques jours de plus. Nous avons en particulier décidé de ne pas aller côté mer. Selon Rémy, deux ou trois endroits valent une visite, mais ce ne sont pas les couleurs et l'exotisme des Caraïbes. Les plages sont de sable gris, la mer est agitée et les rouleaux empêchent la baignade. Ailleurs, c'est la mangrove et quelques villages de pêcheurs. Bien sur, on trouvera des résidences pour touristes, mais il vaut mieux rechercher les îles de la côte caraïbe pour soleil et farniente (par exemple les Corn islands au Nicaragua).
Ainsi se termine ce récit de voyage au Salvador. j' espère qu'il convaincra beaucoup de lecteurs de choisir ce pays vraiment attachant, riche et varié comme prochaine destination.
Images attachées:

Photo postée par le membre Vaikeaiti.
Photo postée par le membre Vaikeaiti.
Publicité invisible aux membres VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Memphre (en ligne!)

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Beau carnet-....belles photos.

Avec deux jours en plus tu aurais pu completer les ''zincontournables'' du Salvador:

La petite ville de La Palma au nord, célèbre pour son artisanat (surtout le bois) et le village de PERQIUIN-bastion jamais vaincu par l, armée salvadorienne (et l'aviation) lors de la revolution......

Quant à la sécurité malheureusement c, est le seul pays où nous nous sommes senti en insécurité (enfin dans la capitale seulement!).

Mais tu voyageais en ''organisé'' alors que nous étions des voyageurs solo....ceci expliquant cela?
Yemen

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Merci Moana pour ce retour.

je lorgne sur cette destination depuis pas mal de temps. un coup de pouce pour me décider ?
c'est vrai que d'Europe, je ne vais pas y venir pour 5 jours. y a t-il de quoi y passer 15 jours ? tu ne peux y répondre !

L'insécurité, cité en retour à ton message, n'est pas un problème pour moi avec un minimum de précaution. je reviens de Jamaïque, dont 3 jours à Kingston la capitale, réputée dangereuse, arpentée de jour et de nuit et... tout va bien !

En tout cas, cela donne une ouverture sur cette destination dont on parle peu. A Noël, destination Honduras, pourquoi pas cumuler les deux ?

MERCI Laurence
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bonjour Laurence,

Si, je peux te répondre ! Il n' y a pas à mon avis de quoi passer deux semaines complètes au Salvador. Comme je le signale dans mon récit de voyage, tu peux rajouter une journée ou deux en bord de mer pour la détente et non pour les beautés naturelles exceptionnelles.
Des plages de sable gris, des rouleaux, des courants qui entraînent au large, des mangroves et des villages de pêcheurs sans interêt particulier.
Jumeler le Salvador et le Honduras est une excellente idée. Tu contactes une agence colorée de tourisme réceptif francophone à San Salvador, Rémy le gérant, un Alsacien sympathique et chaleureux, t'organisera un périple de 2 semaines dans ces deux pays en voiture dans les meilleures conditions.
Pour rejoindre le Salvador, pas de vol direct à partir de Paris. Vol AF direct jusqu'à Panama City ou San Jose, puis continuation sur Avianca par exemple vers SS. Egalement via Miami (puis American Airlines) ou Atlanta (puis Delta).
Le Honduras a de belles îles avec lagons côté Caraïbes, idéales pour un séjour balnéaire.
Il faut réserver à l' avance pour Noël.
A disposition pour d'autres infos si je peux les fournir.
Bonnes recherches Moana
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Encore moi.
Un petit rajout concernant l'île de Roatan dans les Islas de la Bahia en mer des Caraïbes.
Un petit paradis pas vraiment ignoré des touristes, mais très agréable cependant. Je n' y suis pas personnellement allé, mais on m' a vanté les beautés de ces îles.
il faut voir s'il est possible d' y aller par avion de SS ou de Tegucigalpa en AR en début ou fin de séjour.
Au plaisir de converser Moana
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Toujours moi.
Vol Avianca SS - Roatan (direct à l' aller, 1 escale au retour pour un peu moins de 500 euros.
C' est assez cher sans doute, mais se déplacer dans cette région est finalement onéreux.
En revanche, 15 jours de vacances comme suggérés plus haut, c'est vraiment exceptionnel !
Moana
Memphre (en ligne!)

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Un petit rajout concernant l'île de Roatan dans les Islas de la Bahia en mer des Caraïbes.
Un petit paradis pas vraiment ignoré des touristes, mais très agréable cependant. Je n' y suis pas personnellement allé,

Euh.....les iles de la Baie c, est gringoland.....C, est un petit paradis en effet, mais fortement régenté ($$$$) par les américains.....
Apres la grande BARRIERE DE CORAIL (Australie) c'est la plus belle place de coraux au monde.....
Yemen

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Un grand merci pour ta réponse et pour toutes ces infos. Mais je ne ferais pas appel à une agence. je préfère louer une voiture si nécessaire et être autonome.

Les infos sur les avions sont intéressantes.

je creuse tout cela avant d'acheter le billet (en connaissant tous les inconvénients de Noël Fâché)

Un peu plus tard, je me rapprocherais de toi pour la Polynésie. Dans la liste..... mais pas tout de suite !

Laurence
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bonjour,
Je comprends ton désir d'autonomie, mais déconseille fortement la location d'une voiture en Amérique centrale : centres-ville inabordables, conduite dangereuse, routes en mauvais état, nids de poule et ' tumulos ' traîtres, parcours déconseillés (au Honduras par exemple), camions fous et déglingués, barrages de police, policiers corrompus (Nicaragua, Guatemala surtout) Et puis, surtout, pratiquement aucun panneau indicateur fiable.
C 'est quasiment impossible de sortir de San Salvador si on ne connait pas les axes centraux !!! Idem dans d'autres grandes et moyennes villes de la région.
et puis, sans en faire une montagne, il peut y avoir des poches d'insécurité ici ou là (quartiers traversés ou simples points de vue (' miradores ') au bord de la route où l'on est surpris de rencontrer deux membres de la police touristique, charmants et souriants, mais présents en heures de service comme ailleurs...)
Sans vouloir faire de pub, Rémy a des tarifs canon... Il ne dirige pas une agence de voyages, mais est là pour garantir un séjour réussi à ses clients français. C'est vraiment comme cela que j' ai apprécié son aide et son expertise précieuses.
Dit autrement, je loue une voiture avec plaisir à Madrid ou Lisbonne, pas à San Salvador, Guatemala Ciudad ou Tegucigalpa.
Autre chose : mieux que Roatan dans un genre moins léché mais plus sauvage, les Corn Islands au Nicaragua. Un petit paradis loin de tout, ce qui peut avoir aussi ses inconvénients. On y va en bus, mais c'est une galère pas possible (les côtes caraïbes de tous ces pays sauf le Belize - sont délaissées par les gouvernements en place) ou en petit avion, mais on est tributaire de la météo. il faut donc choisir la bonne période.
Transition toute choisie pour dire que les Corn Islands ressemblent un peu à la Polynésie, un territoire sur lequel je te donnerai toute indication nécessaire. Il est étendu, magnifique, très sur et cher hélas. Mais l'endroit est quasiment unique au monde, à mon avis. Et j' ai beaucoup voyagé en pays tropical !
Bonnes recherches

Moana
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Merci pour ce sympathique carnet de voyage.
Je suis allé au Salvador en 2006 et la lecture a fait remonté tout un tas de souvenirs de mon voyage.
Pierre.
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Salut, merci pour ce message. Je bourlingue pas mal et j'ai passé 2 semaines au Salvador en février dernier alors que je ne devais y rester qu'une. J'étais triste de partir. Ça m'a fait cela au Vénézuela et en Serbie. Pays où les locaux ne sont pas blasés par les touristes. Pour l'insécurité, à part les mecs beurrés qui viennent parfois demander de l'argent mais sans être agressifs, je n'ai rien ressenti de particulier. Par contre, vu le nombre d'armes dans les rues, on se doute qu'il se passe toujours des choses dans les quartiers périphériques. Mais un touriste n'a aucune raison de s' y rendre. J'y ai rencontré des gens extras qui, malgré leur pauvreté, ont le sourire permanent et sont curieux. J'en garde un souvenir presque ému. Mon parcours : Santa Ana, Juayua, San Salvador, un bled dont j'ai oublié le nom près de Berlin dans la montagne, Conchagua, San Miguel.
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Excellent d'avoir un carnet sur un pays méconnu.

Par contre passer par les USA c'est de longues attentes aux aéroports et même condition qu'un voyage aux usa même en transit.

Les îles du Honduras ne sont plus vraiment honduriennes plutôt gringo mais pour ceux qui veulent du sable blanc c'est en effet le plan.
Poster un carnet/texte Suivre cette discussion Partager Signaler
Publicité invisible aux membres VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Nos annonceurs
Voici leurs offres...

Ajouter mon annonce
El Salvador sur-mesure
Altiplano-voyage.com/salvador
Circuits sur-mesure au Salvador par le spécialiste Altiplano Voyage
Circuit au Costa Rica
Moncostarica.com
Auto-tour au Costa Rica pour explorer son extraordinaire biodiversité
Panama Tours & Transferts
Panamayourway.com
Transferts, excursions, tours sur mesure et guide privé francophone
Le Costa Rica autrement
Evaneos.com
Créez votre circuit sur mesure avec une agence de voyage locale.
?
À découvrir aussi sur le Salvador:
Photo postée par le membre Vaikeaiti.
Photo postée par le membre Vaikeaiti.
Photo postée par le membre Vaikeaiti.
Photo postée par le membre Vaikeaiti.
Photo postée par le membre Vaikeaiti.
Photo postée par le membre Vaikeaiti.
Photo postée par le membre Vaikeaiti.
Photo postée par le membre Vaikeaiti.
Photo postée par le membre Vaikeaiti.
Photo postée par le membre Vaikeaiti.
Photo postée par le membre Vaikeaiti.
Photo postée par le membre Vaikeaiti.
Photo postée par le membre Vaikeaiti.
Photo postée par le membre Vaikeaiti.
Photo postée par le membre Vaikeaiti.
Photo postée par le membre Vaikeaiti.
Photo postée par le membre Vaikeaiti.
Photo postée par le membre Vaikeaiti.
Heure du site: 16:47 (26/07/2017)
Tous les droits réservés © 2002-2017 VoyageRéseau Inc.
Devenir membre de VF !
Me connecter
5 015 visiteurs en ligne depuis une heure!
El Salvador sur-mesure
Altiplano-voyage.com/salvador
Circuits sur-mesure au Salvador par le spécialiste Altiplano Voyage
Circuit au Costa Rica
Moncostarica.com
Auto-tour au Costa Rica pour explorer son extraordinaire biodiversité
Panama Tours & Transferts
Panamayourway.com
Transferts, excursions, tours sur mesure et guide privé francophone
Le Costa Rica autrement
Evaneos.com
Créez votre circuit sur mesure avec une agence de voyage locale.
Plus d'annonces similaires »