Nord du Gujarat (page 1 de 14)

Discussion démarrée par Chris70 le 19 mars 2016 à 21:14
274 réponses sur 14 pages  ·  30 participants  ·  17 613 affichages
Poster un carnet/texte Suivre cette discussion Partager Signaler 1 2 3 4 5 6 7 8 9 ... 15
Chris70

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
C’est mon troisième voyage au Gujarat, un état encore peu visité par les touristes occidentaux (ce qui n’est pas le cas des touristes indiens de plus en plus nombreux suite aux campagnes de publicité avec Amitabh Bhachhan …) mais mon premier carnet.
Une longue introduction sans photos dans ce premier post pour expliciter mes choix d’arrêts, les endroits quelquefois improbables dont je vais vous parler, ma façon de voyager, avec une voiture et un chauffeur.
Cette année, je repasse dans certains endroits parce qu’il m’est impossible de ne pas montrer à une des amies qui m’accompagne pour la première fois les puits d’Adalaj et de Patan, le temple de Modhera, le … et que ni l’une ni l’autre ne connaissent le grand Rann. Qu’importe, je peux retourner et retourner dans les mêmes endroits sans me lasser, ceux qui ont lu certains de mes posts le savent.
Pour avoir quand même des nouveautés à me mettre devant les yeux un peu tous les jours, j’ai exploré le web de fond en comble et lu et relu le guide Gujarat en anglais, un indispensable pour cet état (Gujarat, d’Anjali Desai, India Guide publications, disponible dans les tous les hôtels gouvernementaux du Gujarat qui ont tous un petit rayon librairie avec un beau choix d’ouvrages sur l’Etat). Bref, j’avais prévu un superbe voyage, varié, avec des monuments, de la nature, de l’artisanat et nous n’avons pas été déçus
Comme d’habitude, voyage court, car je profite des vacances scolaires de février et je n’ai que 2 semaines ! Pas envie, malgré ma passion pour l’Inde de partir l’été, où j’aurais le temps de traîner un peu plus, mais la mousson ne m’emballe pas, même si la mousson doit être un moment à vivre. Peut-être un jour … On aura d’Ahmedadabad à Delhi, une voiture avec un chauffeur extra, Malkit, que je connais depuis des années, pour être flexibles, rapides, efficaces et voir des endroits improbables difficilement atteignables en transport en commun ! C’est confortable, je ne vais pas le nier. Ce sera mon 11ème voyage avec Malkit, qui vit à Delhi. Il est parti deux jours plus tôt pour nous récupérer à l’aéroport d’Ahmedabad. On va se limiter au nord de l’état pour ne pas faire trop de kilomètres. Il y a des merveilles partout, alors, pas la peine de courir dans tous les sens (même si pour certaine, je cours …, n’est-ce pas Parvat !), mais je n’ai que 14 jours sur place
Départ le jeudi 12 après le boulot pour Paris, nuit dans un hôtel vers l’aéroport et vol Air France de 10 h 40 trouvé à bon prix il y a quelques mois. Nous arrivons à 23 h 30 heure locale à Delhi et faisons la queue pour récupérer notre e-visa. Un peu long, car on a l’impression que c’est la relève des douaniers (les bureaux se vident, d’autres personnes arrivent, s’installent tranquillement derrière les ordis et les machines pour les empreintes marchent quand elles veulent. Un scan des 4 doigts de la main gauche, un autre pour ceux de la main droite, un troisième scan pour les deux pouces, une photo de notre tronche, un tampon sur le passeport et c’est parti. Le système de Visa on arrival, pour qui reste moins d’un mois est beaucoup plus simple et plus économique que VFS.
Pour gagner du temps, nous avons réservé un vol domestique pour Ahmedabad à 6 h 50 du terminal 1, où je sais que nous ne pourrons rentrer que vers 3 ou 4 heures, alors on se trouve un petit coin avant la sortie définitive pour patienter et boire un premier chaï. Navette toutes les 20 mn pour le terminal 1, 10 à 15 mn de route dans un bus pourri, les formalités d’enregistrement et de dépose des bagages et nous voici attablés à 4 h du matin devant un masala dosa dans la zone des restos au premier étage. Ca pique, mais qu’est-ce que c’est bon !
Impossible de fermer un œil dans le long courrier, pas plus sur les fauteuils de l’aéroport ou dans le vol domestique. La journée va être dure
A 8 h 30, nous retrouvons notre chauffeur devant l’aéroport d’Ahmedabad et c’est parti pour une journée de fous. Nous ne restons qu’une journée à Ahmedabad, et j’ai prévu un programme un peu chargé après une nuit blanche mais cela nous ne nous en rendrons compte qu’après...
La circulation est encore fluide et nous partons directement pour le puits d’Adalaj, situé à une grosse dizaine de km de là. Il est un peu tôt et la lumière n’est pas top, le puits est encore bien à l’ombre mais qu’importe, cela ne va gâcher notre plaisir. C’est ma troisième visite d’Adalaj mais c’est pas grave, j’adore les puits indiens, je suis même folle des puits indiens et Malkit m’appelle Chrisbaori, c’est dire. Il y a les énormes, les petits, les sculptés, les non sculptés, les sales, les propres, les classiques, les plus originaux, les vides, les pleins d’eau ou presque pleins … Vous allez en voir des puits si vous suivez ce carnet.


Les deux dernières photos, plus ensoleillées datent de 2013. Mieux vaut voir ce puits l'après-midi...
Publicité invisible aux membres VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Parvat

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Mmmmh Adalaj... Cool Merci Christine! On attend la suite avec impatience!
(j'dis ca mais moi aussi je dois continuerGêné)
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
coucou Christine
ça y est c'est parti !! superrr!!!!!Rire
et en plus on a 2 carnets à suivre !! avec celui de FabienneClin d'oeil
quel début de printemps pour nous qui vous suivons c'est génial Malin
c'est vrai ils sont magnifiques ces baoris, j'ai un faible pour celui de Patan mais ils sont tous beaux.....
merci bonne continuation à toutes les deux
bisous et bon dimanche
Niclaude

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Super ! je suis partie pour le Gujarat.
J'adore toutes ces découvertes que vous m'offrez... impatiente de lire les suites de Christine et Fabienne.
Chris70

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Après Adalaj, direction le Dada Hari Ni Vav et sa mosquée, situé dans un quartier populaire au nord de la vieille ville, quartier spécialisé dans le charbon de bois. Du toit de la mosquée, vue sur les sacs de charbons prêts à partir ou stockés là pour le marché local ?. Comme d’habitude, pas même un touriste indien alors que ce puits est sensationnel. La mosquée et le tombeau adjacent ne sont pas mal non plus


On est passé devant le Calico Museum avec un petit pincement au cœur en voyant les quelques touristes qui attendaient l’ouverture : j’avais tenté par mail une réservation pour ce samedi 13 février dès début janvier sans succès. Aucune place pour ce samedi. Il faut dire qu’il y a une seule visite par jour, pour 15 personnes seulement. Notre passage éclair à Ahmedabad ne nous donnait pas d’autre possibilité, un grand regret. J’ai visité ce musée en 2011 et c’est une merveille à ne pas rater.

Entre le puits et la jolie mosquée du 15e siècle, la Rani Rupvati, nous croisons un mariage en pleine rue, les femmes dansent en rond quasi au milieu d’un carrefour, des musiciens mettent une sacrée ambiance. Les tenues sont éclatantes de couleurs, ça y est nous sommes en Inde, la vraie, la colorée, la bruyante, la surpeuplée. Pour le moment, c'était plutôt calme...


La mosquée Rani Rupvati aux belles fenêtres ajourées, aux balcons sculptés est située au bord d’une grande avenue passante dans un quartier populaire. Dans la cour de la mosquée, des hommes assis tranquillement au soleil, discutent entre eux et nous invitent à rentrer dans la salle de prière. Je n’osais pas car premier jour oblige, et habitude encore non prise, j’ai oublié de me munir d’un foulard et je suis tête nue. Je leur montre piteusement mes cheveux mais ils me font signe que ce n’est pas un problème, que je peux rentrer dans la mosquée.


On passe de l’autre côté du fleuve pour une pause repas bienvenue au resto de l’Hôtel Toran en face de l’ashram de Gandhi (hôtel gouvernemental qui peut faire par téléphone des réservations pour les autres hôtels gouvernementaux, utilisé par le passé pour assurer notre logement à Palitana et bien plus pratique que de passer par le site de l’office de tourisme du Gujarat où le système de réservation et de paiement reste un mystère !) où l’on nous offre toute une documentation sur le Gujarat (carte et dépliants divers).

On essaie de trouver, à la demande de C. passionné par l’architecture du Corbusier « le palais des filateurs ». Je n’avais pas prévu, donc pas regardé l’emplacement et la fatigue aidant, j’ai pas eu l’idée d’ouvrir mon guide Lonely téléchargé sur ma tablette ! On tourne et on retourne dans le quartier à l’aide d’un vague plan Google imprimé à la hâte avant le départ par C indiquant « Palais des filateurs ». Après une grosse demi -heure de recherches infructueuses, de tours et de demi-tour, on abandonne et nous dirigeons vers la Shreyas Foundation, une fondation philanthropique qui possède, en plus d’écoles et d’espaces de loisirs pour les enfants, un joli musée tribal que j’ai découvert en 2013. Les pièces exposées m’avaient conquises et comme je connais l’intérêt de mes compagnons pour ce genre de choses, il me fallait leur montrer.

Nous arrivons un peu trop tôt dans le parc de la Shreyas foundation et même si les employés sont déjà à leurs postes, tant à la caisse qu’au musée, l’heure c’est l’heure et avant l’heure, c’est pas l’heure. On doit donc patiemment attendre à l’ombre sous des arbres, devant une magnifique mangeoire à oiseaux, un chabutra, une spécificité d'Ahmedabad. On en voit beaucoup dans les pols de la vieille ville, en plus ou moins bon état.


A 15 h tapantes, nous avons les tickets, le saint graal pour pénétrer dans le petit musée. Photos interdites, sacs et appareils dans une consigne, on ne sait jamais, s’il nous prenait l’envie de tricher, et nous voici partis pour une riche découverte des arts tribaux du Gujarat, essentiellement du Kutch d’ailleurs. Dans le couloir, des gros coffres en bois sculptés, faisant office d’armoires dans les maisons et bhungas, d’énormes poteries en terre cuite, des chaises, fauteuils et autres objets en bois. Dans les vitrines et les salles, une multitude d’objets utilitaires très décorés, des tissus brodés, des bijoux somptueux, des reconstitutions d’habitats tribals … Hélas pas de photo à vous montrer ! Même chose pour le toy museum, situé dans le même parc, qui vaut aussi la visite.
Carassou

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bravo Christine pour ce debut de carnet...je les lis tous....de quoi me donner l'envie si un jour mon dos opéré me permettrait des excapades indiennes dans ce Gutjarat que j'ai laissé en dehors de mes explorations
Bien sûr comme d'autres j'attends la suite
Françoise
Chris70

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Françoise, Fabienne, Niclaude, Marie Jo et autres lecteurs

J'espère que je ne suis pas trop longue à lire. C'est mon premier carnet en ligne et du coup, je le fais un peu comme le journal de bord que j'ai l'habitude de faire... sans doute trop détaillé.
Il faudra sans doute attendre quelques jours pour la suite, demain, retour au boulot !
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
coucou Christine,
continue comme ça c'est super
je découvre encore des beautés en attendant mon prochain voyage !!!
je commence à regarder le prix des billets d'avion !!!! et les démangeaisons commencent à me titiller !!!Malin
Parvat

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Non tu n'es pas trop longue à lire au contraire! On n'a pas envie que ca s'arrête Sourire
C'est bien gai de retourner au Gujarat et de découvrir ou revoir des beautés...
D'avantage de photos peut être?
Niclaude

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Hello Christine,
excellent ton carnet, non pas trop long du tout, j'accepterai même plus de détails encore... Clin d'oeil
Tes photos sont très belles, tout ça me donne vraiment envie.
Bon courage pour le boulot, mais n'oublie pas tout de même que nous attendons la suite Incertain
Gilloug

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
On essaie de trouver, à la demande de C. passionné par l’architecture du Corbusier « le palais des filateurs ». Je n’avais pas prévu, donc pas regardé l’emplacement et la fatigue aidant, j’ai pas eu l’idée d’ouvrir mon guide Lonely téléchargé sur ma tablette ! On tourne et on retourne dans le quartier à l’aide d’un vague plan Google imprimé à la hâte avant le départ par C indiquant « Palais des filateurs ». Après une grosse demi -heure de recherches infructueuses, de tours et de demi-tour, on abandonne

Petit conseil de navigation. Depuis 4 ans j'ai découvert l'application "CityMaps2go" (sur Iphone mais ca doit exister pour Android) qui est géniale !

On la paye une fois pour toute (même pas 3 euros). EN fait c'est une appli spécialisée dans la compression de données. Une fois installée : on peut télécharger des cartes du monde entier. En Inde il y a une répartition par Etats. Il doit donc y avoir Gujarat (plus certaines villes).

Bref: l'avantage est qu'une fois installée, la puce GPS de notre téléphone fonctionne sur la carte sans utiliser ni internet ni connexion réseau !!!! C'est hyper fiable ! A tel point que selon l'orientation du telephone dans la main, l'appli nous montre le faisceau directionnel !!!

Elle ne permet pas de tracer des itinéraires (car fonctionne sans connexion) mais on peut placer à l'avance des points de repères et donc les trouver une fois sur place.

Je m'en suis servi dans le Madhya Pradesh et le Rajasthan notamment dans les bus ou trains ! car ca permet de voir à quelle distance on se trouve du prochain arrêt...

En tout cas appli génial pour n'importe quelle destination à l'étranger car on ne se perd jamais !!!

Merci Christine pour ton carnet ! Vivement la suite !
Chris70

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Merci Gilles pour ces infos.

En fait, j'ai un GPS sur ma tablette avec l'Inde (Garmind) et je m'en sers souvent pour me repérer ou me déplacer mais c'est le nom "Palais des filateurs", que le copain avait trouvé sur Internet sur un site consacré au Corbusier qui n'allait pas. Tu comprendras pourquoi dans mon prochain post... mais pas avant mercredi.

En plus ce jour là, j'étais pas vraiment au point après une journée dans l'avion, une nuit blanche et des visites illico en arrivant !
Chris70

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Un long paragraphe consacré à l’obtention du fameux permis de boire, indispensable au Gujarat. Ce fut tellement épique que je ne résiste pas à l’envie de raconter cet épisode. Cela pourra servir à d’autres … Ce n’est pas que l’alcool me soit indispensable mais j’aime bien boire une bière après une longue journée de visite et de soleil.

Il est temps d’aller à l’hôtel et de se trouver un permis et des bières pour le séjour … L’hôtel Toran ne fournissait pas de permis et nous a indiqué un hôtel voisin où se le procurer. Nous y étions allés après le repas sans succès. Il nous fallait l’attestation de logement d’un hôtel d’Ahmedabad et comme nous n’étions pas encore passé à celui que j’ai réservé par mail, impossible.
Donc vers 16 h 30, on retraverse toute la ville pour aller à l’hôtel Volga, réservé à 1400 la chambre sans petit déj. On est crevés, on descend les bagages et je demande illico à la réception de me faire un papier pour obtenir dans une officine spécialisée le fameux permis de boire … Là, le visage du patron change du tout au tout et il ne veut pas me faire ce papier : « pas d’alcool ici ! ». Je lui explique que nous ne boirons pas d’alcool dans son hôtel, que nous voulons juste notre permis, que dès demain, nous partons et que nous ne pourrons pas avoir de permis avant Bhuj, dans 4 ou 5 jours … J’insiste, le ton monte (de son côté, car je crois me souvenir que je suis étonnamment restée assez calme, cela ne me ressemble guère !) Finalement, la décision est prise de ne pas rester dans cet hôtel, sans bière de tout le voyage, je ne resterai pas zen tout le temps... Nous partons pour le quartier de Khanpur, où se trouve les grands hôtels où l’on peut récupérer le permis, les filles vont visiter un hôtel milieu de gamme pendant que je vais voir au Cama pour le permis. J’ai déjà séjourné dans cet hôtel en 2013 avec mon mari, qui aime bien son confort et quand je suis en Inde avec lui, je n’hésite pas à monter en gamme pour éviter les conflits et la mauvaise humeur.
L’officine pour le permis est située au sous-sol de l’hôtel et là encore, on m’explique que je dois avoir un papier officiel d’un hôtel - et tous les hôtels ne le font pas - certifiant que nous y sommes hébergés. Je commence à voir les bières s’éloigner à toute vitesse. On me dit que si nous dormons au Cama, il n’y aura pas de problème, nous aurons notre papier, nos permis et nos bières. Je connais les prix du Cama … Le type me dit d’aller voir les prix et de négocier et là, surprise, à l’accueil, si chic accueil, où l’on nous fait asseoir pour répondre à mes questions, on m’annonce des chambres à 2000 avec le petit déjeuner, petit déjeuner que je sais bien copieux et varié. On va visiter les chambres à 2000 et là surprise du chef, elles sont aussi bien que celles payées 4500 il y a 3 ans (peut-être les fauteuils sont-ils un peu moins chics) avec un balcon en prime, vue sur la Sabarmati bien agréable depuis que les bidonvilles attenants à la berge ont été démoli. J’avais regardé sur internet les prix pratiqués par le Cama et il n’y avait rien en dessous de 3500, et pourtant, les chambres à 2000 sont sur le dépliant 2016. On nous explique que ces chambres ont été dévaluées il y a un mois etc … Nous n’hésitons pas et nous retrouvons avec une grande chambre, un balcon, une belle salle de bains.
On redescend au sous-sol muni du fameux papier de l’hôtel. Le permis, gratuit, permet d’obtenir le droit d’acheter 10 bières par jour (c’est un comble, 6,5 l de bière par personne pour une soirée !) Comme nous n’avons une attestation que pour une nuit, on peut avoir 10 bières par personne. Du coup, on décide de ne prendre que deux permis car 20 bières devraient suffire pour le voyage entier pour nous trois. C’était sans compter sur l’esprit tatillon des fonctionnaires, comprenant dans nos échanges avec C. que ces 20 bières seront bues dans d’autres villes. Et c’est parti pour 45 mn de formalités, des photocopies de nos passeports, de notre plan de voyage, ville par ville et jour par jour (même si nous ne prenons que 10 bières chacune, il nous faut le permis pour chacune des villes traversées, pour pouvoir boire un coup légalement dans notre chambre, bien cachés !) Nous plaisantons avec le personnel qui nous apprend qu’ils sont des employés du gouvernement même si leur boutique (une officine gouvernementale donc) est située dans un hôtel. On nous fait asseoir, on nous prend en photo, on signe les photocopies, on répond à des tonnes de questions … Nous avons enfin, le précieux sésame mais ce n’est pas fini … Deux cartons de 10 bières sont apportées sur le bureau et un employé tend chaque bouteille, une à une à l’autre gus, qui avec un lecteur code barre, scanne chaque bouteille. Chacune des bouteilles est en effet équipée d’un code barre long comme le bras, et c’est munies d’un papier contenant les références de chaque bière, papier agrafé à notre permis que nous quittons la boutique - bureau, deux cartons de bières dans les bras pour remonter, aussi discrètement que possible dans notre chambre. La plaisanterie aura duré plus de 45 mn et je pense me rappeler avoir signé comme un ministre alors qu’en 2013, il me semblait qu’en 5 mn toute l’opération avait été réglée, sans code-barre, sans programme de notre circuit. Les codes- barres nous font devenir propriétaires des bières (que nous avons payé une somme ridiculement basse, 100 rs la bière Kingfisher de 65 cl, que ce soit de la régulière à 5 % ou de la strong à 8 % !) et si on fait du trafic, gare à nous, les code-barres seront là pour nous trahir !

Retour dans la chambre pour un semblant de toilette avant de ressortir en ville. Malkit regarde depuis le balcon l’autre rive de la Sabarmati et essaie de localiser le palais des filateurs. Il ne lâchera pas le morceau, le bougre !

Il fait quasi nuit quand nous sommes enfin prêts pour une ballade dans la vieille ville, malgré la fatigue accumulée. On va quand même pas rester à l’hôtel alors qu’Ahmedabad nous tend les bras. Rickshaw pour le temple de Swaminarayan, au cœur de la vieille ville, temple tout illuminé et coloré. C’est le début de la puja du soir, la musique bat son plein, les fidèles arrivent, nous regardons tout cela un peu hébétés. Cela fait 31 heures que nous sommes debout et les dernières 10 heures ont été bien occupées, la chaleur assez terrible, pour nous qui sommes habituées aux températures hivernales.


Malkit a la mission de nous faire refaire le Heritage tour, tour qu’il connaît bien pour l’avoir fait déjà 4 fois par le passé. On passe devant la statue du poète gujarati, devant un ou deux pols connus et là mince ou plutôt chic, le passage dérobé entre deux pols est fermé à cette heure et il improvise un autre tour, pour récupérer la rue habituelle. C’est magnifique, une rue inconnue (pourquoi ne la font-ils pas visiter lors des héritages tours organisés par la ville ?), avec des maisons en bois sculptés, des brackets très beaux, et cerise sur le gâteau, des boutiques et des boutiques de rubans, des dizaines de boutiques proposant des rubans de toutes les largeurs, superbement brodés. On les voudrait tous et là, le moment est bien difficile quand nous comprenons que nous sommes dans le quartier des grossistes et que nous ne pourrons acheter que par rubans entiers, soit 9 m à chaque fois. Habituellement, dans les merceries indiennes, on fait couper des morceaux d’1 ou 2 m, on en rapporte des tonnes de différents parce qu’on ne sait pas quoi choisir, que tout est magnifique. C’est bien joli, c’est pas très cher mais que faire de 9 m ? On s’entend G et moi pour un très beau ruban vert brodé d’une vingtaine de cm de haut que nous aurons pour 500 roupies, une misère pour les couturières habituées aux tarifs français …. On ne sait pas encore ce qu’on en fera mais


Les photos de nuit sont pas terribles mais j'ai pas mieux...


On traverse une partie de la vieille ville au milieu de la foule, des klaxons, des odeurs, avant d’arriver vers la grande mosquée où vers 20 h, nous nous engouffrons dans des rickshaws pour regagner Khampur, un peu plus calme. Une petite bière à partager dans la chambre, repas à l’hôtel et dodo illico.

Dimanche 14 février : de Ahmedabad à Surendranagar

Après un petit déjeuner royal, il nous faut caser les 19 bières restantes dans nos valises, ce qui n’est pas une mince affaire. Pas question de laisser les cartons dans la voiture au vu et au su de tout le monde !
Nous quittons l’hôtel vers 9 h, direction le palais des filateurs … Malkit a repéré du balcon un bâtiment de béton, avec un escalier, une rampe d’accès, des ouvertures en béton qui pourrait bien être ce que nous cherchons (on a vu hier soir sur internet des photos dudit "Palais des filateurs"). Nous nous promenons un moment dans la cour et le jardin, inspectons les détails pour en arriver à la conclusion que non, ce n’est pas un bâtiment du Corbu, les ouvertures ne ressemblent pas aux photos vues hier sur internet. Beau bâtiment néanmoins, même s’il n’est pas de notre architecte vedette. Retour à la voiture, nouvelles recherches qui cette fois ci, vont se révéler efficaces. J’ai la bonne idée (un peu tard je l’avoue !) d’ouvrir le guide Gujarat Lonely planet sur la tablette et la lecture de la description des œuvres architecturales du Corbu à Ahmedabad fait tilt ! Le palais des filateurs et la Mills Owner association ne font qu’un. Maintenant que nous avons le nom en anglais, la tâche est moins ardue. En deux temps trois mouvements nous nous trouvons devant un énorme bâtiment de béton, accessible sur le devant par une rampe en béton, des grandes ouvertures, les couleurs du Corbu par petite touche ici et là. Il se prépare quelque chose (une fête du livre jeunesse) et on ne veut pas nous laisser rentrer. On insiste pour pouvoir faire le tour, on promet de faire vite et de ne pas faire de photos … En traversant une espèce de cuisine – office en plein air remplie de monde qui prépare à manger pour la fête, on se retrouve à l’arrière du bâtiment, magnifique, avec des murs végétalisés. Dommage que la visite ne soit pas possible. Les horaires affichés sont surréalistes, du style 10 h 30 – 11 h 30 chaque matin du lundi au vendredi seulement.


Nous quittons Ahmedabad (à regret, 1 journée, c’est bien trop court, même si ce n’est pas la première fois), pour sa proche banlieue pour revoir Sarkhez Roza, un complexe musulman du milieu du 15e siècle (mosquée, tombes, mausolées, palais, ghats …) de toute beauté et puisque c'est sur notre route, pourquoi s'en priver...
A l’arrivée, la grande place devant l’entrée est remplie de dizaines de policiers, de militaires et d’une foule incroyable : que se passe-t-il donc ? On s’approche et on nous laisse rentrer mais la plupart des bâtiments ne sont pas accessible. Une équipe de cinéma a investi les lieux, tout le monde s’affaire, à s’occuper des décors, donner des directives, regarder son téléphone. Les murs des édifices sont recouverts de milliers de petites lampes, cela va être féérique à la nuit tombée. Au milieu de la cour, sous le pavillon central, des somptueux tapis, des coussins brodés, des objets anciens attendent les acteurs. La mosquée est inaccessible, tout comme le grand mausolée. Nous nous promenons juste un moment dans les tombes ouvragées restées ouvertes au public.


Il nous faut trouver le village de potiers repéré sur internet lors de mes nombreuses recherches pour ce voyage. Je n’ai qu’un nom « Sarkhej Kumbharwaad » et l’unique indication trouvée mentionne « derrière Sarkhez Roza », le problème c’est que Sarkhez est assez étendu … On demande autour de nous et on nous indique un espèce de hameau que nous traversons à pied de part et d’autres, en demandant aux personnes croisées « Kumbharwaad, Kumbharwaad ? ». Mauvaise technique car les indiens répondent toujours oui et nous errons dans deux ruelles sans succès, rencontrons pas mal de gamin, une femme à sa vaisselle et son charmant bébé dans une balançoire improvisée.


Retour à la voiture, départ pour un autre quartier, on roule un peu et miracle, on aperçoit au loin des tas de pots en terre. Kumbharwaad doit être par là … Bingo, nous arrivons dans la zone des potiers et passons là un moment très intéressant : des hommes sont occupés à agrandir et façonner des pots à l’aide d’un gros maillet en bois. Le pot de départ va plus que doubler de volume.


La terre est noire et les pots terminés et cuits une première fois sont recouverts par les femmes d’un liquide rouge.


Il y a de nombreuses opérations avant que les pots ne rejoignent les marchés


On assiste à la préparation d’un four sommaire, des sacs de jute, du bois, des semelles de chaussures en caoutchouc !! On imagine que le caoutchouc a une fonction bien précise (durée ou intensité du feu) car bonjour la pollution. Il y a un énorme tas de semelles récupérées …. Chaque fois que nous en verrons traîner sur les routes, dans les villages, nous aurons une pensée pour les potiers, qui vivent 6 mois par an dans ce village éphémère, composé d’ateliers et d’un quartier de maison plus que sommaire (plutôt des abris en plastique et tôle ondulée, le sol en terre battue recouvert, dans celle où nous sommes rentrés, d’immenses affiches sans doute destinées à rendre le sol plus vivable ; un bébé est installé dans un berceau en bois identique à ceux vus dans les musées, simple mais efficace).


Les hommes eux, travaillent sous des toiles tendues sur des piquets pour protéger du soleil et peut-être des intempéries). On quitte la place des potiers (traduction littérale de « Kumbhar vaad », je l’apprendrai au retour !, kumbhar signifiant potier en hindi ou en gujararati) et faisons une toute petite pause architecturale en visitant une des ruines de palais de Sarkhez Roza, aperçue de loin depuis le complexe de tombes : colonnes assez simple, balcon ouvragé, vue sur le site de l’autre côté. Le lac est complètement à sec, et c’est bien moins photogénique qu’en octobre, avec les reflets des bâtiments, les buffles dans l’eau, les femmes à la lessive.
Allez en prime quelques photos de l'automne, bien plus jolies que ce que j'ai pu faire cette année...


Et une photo d'une photo vue d'avion prise dans le complexe de Sarkhej : on voit bien l'organisation du site (la mosquée, le grand mausolée, les tombes et le lac). En février, plus une goutte d'eau.

Chantalmrs

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Merci Christine pour ce récit qui me replonge dans ma visite d'Ahmenabad où, grâce à tes conseils avisés, j'ai pu visiter le magnifique Calico museum..... avec les commentaires et sous l'oeil du "dragon" !
Pour moi, la formalité "biere" semblait plus simple avec juste présentation du passeport.... jusqu'à ce que le zélé employé constate que mon entrée en Inde datait de plus d'un mois..... et là..... plus droit à la bière Triste Triste Triste
Chris70

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Cela me fait penser qu'au départ de la "transaction", il y avait un grand couac que j'ai oublié mais ta mésaventure me l'a rappelé !
Les mecs de l'officine voulait ABSOLUMENT un tampon de l'aéroport d'Ahmedabad, tampon que je n'avais bien évidemment pas, étant arrivée à Delhi, pour m'octroyer le permis. J'ai du parlementer un moment (je les voulais mes bières !) et dire qu'on n'a jamais d'autre tampon que celui des bureaux de l'immigration (j'avais bien sur celui de Delhi !), et de leur raconter mes divers vols intérieurs en Inde sans trace sur mon passeport... Les discussions à ce propos ont du prendre au moins 5 à 10 mn des 45 consacrées au permis !
Voir des femmes demander un permis doit les perturber un peu !
Rjulie95

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
J'embarque avec plaisir sur ce carnet ! Destination que je connais absolument pas et que je vais découvrir virtuellement Sourire

Par contre si un jour j'y vais... je me contenterais de Coca ça doit être plus facile à obtenir Tire la langue
Chris70

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Je vais essayer d'être plus concise...

Après une petite heure de route, arrêt à Viramgam, où j'ai repéré, je ne sais plus comment ni où sur internet un immense réservoir bordé d'un ou deux temples mais surtout de centaines de petits sanctuaires du 12e siècle.


le Munsar Talav est un lac artificiel construit au 12e siècle par la reine Solanki Minal Dev bordé de quasi 300 temples miniatures dédiés à Shiva et de 2 ou 3 plus imposants.
On admire le temple principal et marchons une centaine de mètres au bord de l’eau longeant les petits sanctuaires, quasi tous identiques. Nous ne ferons pas le tour du Talav, pas utile par cette chaleur vu la répétition architecturale.


Une femme lave des énormes sacs dans le lac, des bergers arrivent avec des troupeaux de buffles qui descendent se rafraîchir dans l’eau verte. L'un deux porte de magnifiques boucles d'oreille et une veste brodée.


Tout à côté du lac, un hameau où devant chaque maison est suspendu un dessus de porte brodé, plus ou moins ancien selon les maisons

Parvat

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
La prochaine fois que je vais au Gujarat, je m'arrêterai à Virangam, ca a l'air waouh!
Merci Christine! Cool
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
coucou Christine
merci de nous faire découvrir comme toujours des endroits incroyables
on est gâté entre Viramgam, Ahmedabad ça fait rêver et après on ouvre le carnet de Fabienne et là on découvre Bidar !!!!! c'est le top !!!
je ne me lasserai jamais de ce pays, que de trésors cachés
merci, merci et je suppose que les surprises vont se poursuivre, c'est génial
bisous
Chris70

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
C'est sur la route de Wadhwan et Wadhwan, c'est vraiment waouh !

Bon, nous n'y sommes pas encore parce que le village de Dedadara, une douzaine de kilomètre avant Wadhwan vaut plus que le détour pour son réservoir - puits -temple du 10e siècle, le Gangvo Kund,


les gens sympas et étonnés de nous voir déambuler dans les rues et intéressés par leur vie quotidienne.


Dans une cour, fabrication artisanale de papad qui sèchent sur des charpoys


Sur la place principale, sous l'auvent d'une grande maison, l'assemblée des vieux

Wahwan est une petite ville fortifiée datant du 12e siècle que j’adore. C’est une ville à l’ambiance particulière, avec de superbes restes architecturaux, des puits originaux, des énormes portes magnifiquement sculptées, des fortifications encore impressionnantes. Elle a été quasiment abandonnée pour Surendranagar, créée à la fin du 19e à 4 ou 5 km de là, pour des questions d’infrastructures. Surendranagar est moderne et sans intérêt mais possède un hôtel plutôt pas mal déjà testé deux fois.


Le Madva vav du 13ème siècle et ses petites pyramides. Il y a deux puits de ce type dans le village


Les portes et les brackets de quasi toutes les maisons de la vieille ville sont sculptés, mais menacent ruine...


Une des portes monumentale de la ville, au pied du marché


Des fresques dans les cours intérieures, bien cachées... Je ne les ai découvertes que lors de mon troisième passage


L'occupation de fin de journée des femmes de Wadhwan, le nouage bandhani des foulards qui seront teints sur place puis vendu une misère sur tous les marchés de la région. Quand on paie 100 rs un magnifique foulard noué, je me demande combien a touché la pauvre femme qui a passé des heures à entortiller ses fils. Fin de journée seulement car un passage dans la ville le matin m'avait laissé sur ma faim, aucune noueuse sur les pas de porte.


Une autre spécialité de Wadhwan, les pots en cuivre. Je vous laisse imaginer le vacarme dans la rue des ferblantiers, quand ils tapent tous en coeur...
Poster un carnet/texte Suivre cette discussion Partager Signaler 1 2 3 4 5 6 7 8 9 ... 15
Publicité invisible aux membres VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Nos annonceurs
Voici leurs offres...

Ajouter mon annonce
Voiture avec chauffeur
Chauffeuradvisor.com
Trouver une voiture avec chauffeur pour visiter l'Inde.
Voyage sur Mesure en Inde
Quotatrip.com
Profitez d’un voyage authentique en partant avec une agence locale
Voyage Inde sur-mesure
Voyageaurajasthan.com
Les splendeurs du Rajasthan par Make My Vacations, Inde
Kerala - Tamil Nadu
Mjtoursandtravel.com
Votre circuit en Inde du Sud avec une agence francophone sur place
?
Carnets similaires sur l'Inde:
  Titre de la discussion Premier message Réponses Dernier message 
Shanti India: Aurangabad + Gujarat:)
131 photos
Ca doit être mon quinzième voyage en Inde si je ne me trompe pas. J'emmène ma tante / marraine adorée: Anne. Nous n'avons que neuf ans de différence et devenons d'avantage des amies qu'une nièce et une tante... C'est son premier voyage sac a dos, son premier voyage...
Carnets de voyage > Inde
15 mars 2014 à 14:41
de
Parvat
87 31 mars 2016 à 22:41
de Encorelle »
Jamnagar, Gujarat avec 2 enfants de moins de 2 ans pendant plusieurs mois
56 photos
"Mare de cette vie de grisaille en France avec ces gens toujours mecontentes de tout... Tout le monde se plaint tout le temps !! Aller ! Partons en vacances ! Retournons en Inde !! - D'accord mais avec les enfants ? (Marceau 22 mois et...
Carnets de voyage > Inde
20 jui. 2015 à 12:02
de
Caro2ibiza
20 6 jui. 2016 à 21:42
de An5 »
3 mois en Inde du Nord
5 photos
Holà ! Voici un petit retour, tardif et malheureusement très rapide, sur mon dernier voyage en Inde du nord. J'y ai passé un peu plus de trois mois de Juillet à Septembre dernier. Je n'ai malheureusement pas le temps pour l'instant de relater mes aventures...
Carnets de voyage > Inde
16 avr. 2017 à 16:32
de
Juulth
3 26 jui. 2017 à 16:50
de Provence04 »
3 semaines dans le Gujarat
2 photos
Je rentre, comblée par ce voyage bien qu'éprouvée sur le plan auditif (seuil de douleur atteint) J'ai découvert la compagnie Etihad, rien à en redire, vraiment confortable, les horaires à l'aller très intéressants, départ de Paris à 11h, arrivée à Ahmedabad à 4h...
Carnets de voyage > Inde
22 nov. 2013 à 22:41
de
Enrick
9 19 oct. 2014 à 8:07
de Enrick »
Le Temple d'Or à Amritsar
8 photos
Le Temple d’Or, ‘Sri Harmandir Sahib’, est situé dans la ville d’Amritsar, capitale du Pendjab au nord-ouest de l’Inde. C’est le lieu sacré de la religion Sikh, une religion située entre Hindouisme et Islam, fondée par le Gûru Nânak au XVIè siècle. Elle combat...
Carnets de voyage > Inde
18 oct. 2016 à 22:25
de
Alicia999
2 22 oct. 2016 à 13:31
de Alicia999 »
Plus de carnets similaires à «Nord du Gujarat»
À découvrir aussi sur l'Inde:
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Photo postée par le membre Chris70.
Heure du site: 21:09 (17/08/2017)
Tous les droits réservés © 2002-2017 VoyageRéseau Inc.
Devenir membre de VF !
Me connecter
4 184 visiteurs en ligne depuis une heure!
Voiture avec chauffeur
Chauffeuradvisor.com
Trouver une voiture avec chauffeur pour visiter l'Inde.
Voyage sur Mesure en Inde
Quotatrip.com
Profitez d’un voyage authentique en partant avec une agence locale
Voyage Inde sur-mesure
Voyageaurajasthan.com
Les splendeurs du Rajasthan par Make My Vacations, Inde
Kerala - Tamil Nadu
Mjtoursandtravel.com
Votre circuit en Inde du Sud avec une agence francophone sur place
Plus d'annonces similaires »