Quelques jours à Djibouti, du Nord au Sud...

Discussion démarrée par Myrta le 24 novembre 2017 à 13:19
9 réponses  ·  5 participants  ·  1 266 affichages
Poster un carnet/texte Suivre cette discussion Partager Signaler
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bonjour,
Petit carnet de voyage de notre voyage à Djibouti, du 10 au 19 novembre dernier.
Contrairement à nos voyages précédents, celui-ci était motivé par des raisons familiales, notre fille travaillant à Djibouti et nous ayant « invités ».
Nous avons réservé les billets d’avion en juin, choix entre Qatar Airways ou Air France : nous avons choisi Air France plus cher mais plus rapide (vol direct Paris-Djibouti) 650 €/personne.
Aucune réservation sur place à part le véhicule (Toyota Land-Cruiser) loué à un expatrié, donc à un prix « raisonnable », à Djibouti Ville nous avons logé chez ma fille et en campements ou hôtels en dehors de la ville.
Notre itinéraire :
Le premier jour : Djibouti ville…pas grand-chose à en dire, pas beaucoup de cachet, alternance de quartiers « résidentiels » verdoyants et quartiers « pauvres » aux rues non goudronnées, sans trottoirs, carcasses de voitures et cabanes en tôle
2éme jour : départ pour Obock, au nord du pays, surtout pour la valeur symbolique du lieu (cf Henri de Monfreid). La route de Djibouti à Obock (hormis les 30 premiers km très très fréquentée par les camions éthiopiens) est très belle, en bon état et suit la côte magnifique (Golfe du Ghoubet). Nous passons par Tadjourah pour une pause déjeuner (plusieurs petits restos pas cher, poisson grillé et riz/légumes, pour 7 € par personne environ). Obock est une toute petite ville, avec quelques « restes » de l’époque coloniale. Nous continuons notre route vers le phare de Ras Bir, après obtention d’une autorisation auprès de la préfecture d’Obock pour passer le check-point situé quelques km avant le phare. Nous n’aurons pas l’autorisation d’aller jusqu’à Godoria (mangrove) en raison de « mouvements de rebelles érythréens » dans cette région.
Retour à Obock et installation au Village de la Mer Rouge, des bungalows posés sur la plage, rustiques mais fonctionnels (c’est-à-dire que la douche fonctionnait !), réservation la veille par téléphone, prix 50 € comprenant le repas du soir, le logement et le petit déjeuner pour 2 : excellent accueil, bonne cuisine.
Le lendemain, retour vers Tadjourah, pause déjeuner au Corto Maltese (terrasse face à la mer), visite de la ville (le front de mer) et piste vers la très belle plage des Sables Blancs.
Diner et nuit à l’Hôtel du Golfe à Tadjourah, très verdoyant et face à mer.55 € environ avec le petit déjeuner (pour 2), très bon accueil et bonne cuisine.
Le jour suivant, route vers le Lac Assal, par une bonne route et là : whaouh ! La banquise de sel, le vert, le bleu, le blanc…Magnifique…Dommage que les Chinois le « grignotent » petit à petit pour en extraire le sel….espérons que ce spectacle reste accessible encore longtemps…Retour à Djibouti Ville, repas dans un restaurant yéménite.
Le lendemain, « expédition » vers le Lac Abbe ! Grace au réseau des expats, nous avons les coordonnées d’un guide qui nous accompagnera jusqu’au campement As Bole (réservation obligatoire en week-end). Nous partons en tout début d’après-midi, le matin étant consacré à la préparation (eau, provisions, essence etc) et nous rejoignons Dikhil, après avoir emprunté la fameuse Route n°1, au milieu des camions éthiopiens (parfois très à la peine dans les côtes), évité les chèvres au milieu de la route et admiré les paysages désertiques de sable blanc du Grand Bara.
Installation à l’auberge de la Palmeraie (il y a effectivement une très belle palmeraie juste en face), hôtel très rustique, un peu délabré, pas d’eau dans la douche…40€ la chambre et le petit déjeuner…un peu cher quand même mais c’est la seule possibilité de logement
Le lendemain à 9h nous rencontrons notre guide, Hussein qui va donc nous accompagner jusqu’au Lac Abbe, et nous guider dans les fameuses cheminées de calcaire.
La piste débute à Dikhil et enfin nous nous débarrassons des camions ! Jusqu’à As Eyla, la piste est tantôt sableuse tantôt caillouteuse, un peu de tôle ondulée mais rien de très difficile. Pause déjeuner pique-nique à l’ombre de grands arbres dans une plantation (coton, légumes) dirigée par un Français et ami de notre guide. La piste continue ensuite encore 35 km et devient de plus en plus difficile, les orages de l’été l’ont vraiment détériorée…Enfin on arrive sur…la Lune ! Paysage unique au monde et qui fait oublier les courbatures…Installation au campement dans des daboyta traditionnelles, très sommaires, pas d’eau ou si peu dans les sanitaires communs…Nous irons assister au coucher et au lever du soleil au milieu des cheminées le lendemain dans la matinée, notre guide nous emmènera voir les sources d’eau bouillante et soufrée et les passages de sable mouvant.
Coût de l’ « expédition » : 25 € pour le guide par jour, 70 € pour le campement, repas du soir et petit déjeuner inclus. Un bon 4x4 est évidemment indispensable.
Retour à Dikhil, nous déposons Hussein (très bon guide) et déjeunons à la Palmeraie. Nous avions prévu de passer la nuit au campement de Djalelo près du Grand Bara « à la recherche des animaux sauvages » mais faute d’avoir réservé assez tôt et ayant oublié que le vendredi soir commence le week-end des expatriés et des militaires, nous avons renoncé faute de place…Retour à Djibouti pour une grande journée de repos, déguster du mérou, voir le port et se balader
Retour le lendemain en France….il fait 0°c à Toulouse quand nous atterrissons à 9h du matin
Images attachées:

Photo postée par le membre Myrta.
Photo postée par le membre Myrta.
Photo postée par le membre Myrta.
Photo postée par le membre Myrta.
Photo postée par le membre Myrta.
Photo postée par le membre Myrta.
Photo postée par le membre Myrta.
Publicité invisible aux membres VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
bonjour Martine

merci pour ce retour.

c'est une destination qui m’intéresse mais sur laquelle il y a peu de retours.
c'est donc super d'avoir vos infos. cela complète le lonely que j'ai sur mon bureau !

Avez vous un contact à me donner pour joindre ce guide ?

c'est par manque de temps que vous n'avez pas plus exploré cette destination ? y a t-il d'autres paysages, lieux à voir dont on vous a parler ?

merci laurence
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Merci pour le retour, il est d'autant plus intéressant qu'on ne trouve que peu d'infos sur Djibouti et ce qu'on peut visiter aux alentours Sourire
En tout cas vous avez donné envie d'en découvrir plus Tire la langue

Merci
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bonjour,
C'est vrai qu'il y a peu d'infos sur cette destination (mais Lonely Planet place Djibouti dans les 10 destinations de l'année 2018 !), le tourisme est encore peu développé (à part pour les plongeurs pour qui Djibouti est un des plus beaux spots de plongée du monde) et le pays souffre de la "mauvaise" réputation de ses voisins proches, Somalie, Erythrée et Yemen...l'amalgame est vite fait...
Le pays est petit (le "confetti" de l'Afrique) et donc en une semaine on voit déjà beaucoup de choses : c'était un choix personnel, nous aimons les déserts et nous avons donc privilégié ces paysages désolés... Il y a d'autres possibilités de découverte : les iles dans le Golfe du Ghoubet, la forêt du Day, la ville d'Arta sur la côte etc. Nous avions prévu un petit tour en bateau pour aller aux iles Moucha, dans le Golfe de Djibouti mais on a attrapé une vilaine bactérie le dernier jour et pas assez en forme pour faire du bateau Incertain
Je me suis inspirée du guide "Petit Futé" et des endroits préférés de ma fille pour faire l'itinéraire Sourire
Le guide qui nous a accompagnés au Lac Abbe s'appelle Hussein Habre et habite à Dikhil : il faut passer par le responsable du camp As Bole au Lac Abbe qui met en contact ou à l'auberge de la Palmeraie à Dikhil.
Je reste à votre disposition pour d'autres infos.
Bonne soirée !
Images attachées:

Photo postée par le membre Myrta.
Photo postée par le membre Myrta.
Photo postée par le membre Myrta.
Photo postée par le membre Myrta.
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Merci !
Je lis vos carnets depuis longtemps, nous avons quelques pays en commun Sourire
Bonne soirée !
Image attachée:

Photo postée par le membre Myrta.
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Merci Martine pour ce retour rapide. je suis aussi une amoureuse des déserts et des paysages arides. D'où mon intérêt pour cette destination.
j'emmagasine toutes vos infos. Comme toute destination, cela se construit peu à peu dans ma tête. En tout cas, je suis riche de votre retour d'expérience. et.... pour 2018 ou 2019, je m'y vois bien.........
laurence
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
j'essaie, quand la destination est plus insolite, moins courue, moins discutée, de faire vivre la communauté de VF. je suis dans le pratique et pas dans le littéraire. je m'imagine toujours comme le futur voyageur qui aurait aimé avoir les infos que j'aurais voulu avoir avant de partir Rire
j'espère que cela peut servir Fâché
Bon, parfois, je ne vois pas l'intérêt car beaucoup ont déjà écrit.
je reviens de 15 jours en Ethiopie, le siemens et les villes historiques. Déjà beaucoup de choses sur le forum donc pas de carnet. Par contre, une semaine après (c'est un pays magique), j'ai repris un billet pour cette destination en Février. Des coins où je ne trouve pas d'infos. donc je ferais un carnet Clin d'oeil

Laurence
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Destination sympa à visiter pour les amoureux des hors sentiers battus.

MAIS :

Visa très compliqué voir impossible à avoir en solo sauf si on connaît un expat sur place : un militaire le plus souvent.

Pas ou très peu de transport en commun locaux

Les attractions touristiques fabuleuses sont isolées et nécessitent un 4*4 couteux

Ecosystème en grand danger avec les chinois qui agrandissent le port

Tout le pays n'est pas accessible
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bonjour,

Je suis complètement d'accord avec vous, sur tous les points....c'est un pays qui me faisait rêver depuis très longtemps (Les secrets de la Mer Rouge, Kessel, Rimbaud, "le pays des aventuriers" Sourire) et sans la présence de notre fille (qui n'est pas militaire...) nous n'y serions jamais allés...
Sa présence, son expérience sur place et son réseau nous ont facilité la tâche, même si nous avons l'habitude d'être autonomes en voyage...
Pour le visa, il faut effectivement (à partir du 1er décembre en fait) passer par l'ambassade à Paris, nous avons pu le faire à l'aéroport en arrivant mais c'était encore possible le 10 novembre, avec une lettre d'invitation de notre fille....A vérifier si une réservation d'hôtel à Djibouti pourra continuer à suffire si on n'a pas ce genre de lettre.
Peu de transports en commun à part les minibus (prévus pour 9 mais souvent remplis à 15...) avec des horaires....aléatoires...
On peut louer un 4x4 (indispensable pour le Lac Abbe) chez quelques loueurs à Djibouti-ville ou passer par une agence de voyage sur place qui proposent véhicule ET chauffeur mais ça reste cher sauf à partager les frais à 5 ou 6...
Les Chinois sont à Obock, à Tadjourah, au Lac Assal, un peu partout en fait et grignotent peu à peu tous les espaces en les "industrialisant" à outrance...
Le Nord du pays n'est plus très accessible, aller jusqu'à la mangrove de Godoria devient très difficile voire impossible et il y a des "troubles" l'autre côté de la frontière éthiopienne, tout au Sud....
Dommage car effectivement il y a des lieux fabuleux et une population extrêmement accueillante (nous avons eu un petit problème mécanique : tous les habitants du minuscule hameau sur la piste du Lac Abbe nous ont aidés à pousser le 4x4, et un "mécano" a trouvé la panne rapidement, remis un fil de fer pour relier les fils et pendant ce temps là, nous buvions un "tchaÏ" à la cardamone dans une daboyta Sourire....
Images attachées:

Photo postée par le membre Myrta.
Photo postée par le membre Myrta.
Photo postée par le membre Myrta.
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
bonsoir merci pour le compte-rendu pour ce qui est du grand Bara j'y ai fait une compétition de course à pied sur 10km environ j'étais pas trop mal arrivé Sourire
Pour la forêt du Tay que je n'ai pas visitée ne pas s'attendre à de la forêt tropicale sur des kilomètres c'est juste un oasis
pour le lac Assal il y a l'île du Diable comme je l'ai écris avant et le prétendu monstre du Goubet
pour ce qui est de Muscha et Maskali c'est vraiment à faire surtout pour la plongée
Poster un carnet/texte Suivre cette discussion Partager Signaler
Publicité invisible aux membres VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Heure du site: 7:29 (15/12/2017)
Tous les droits réservés © 2002-2017 VoyageRéseau Inc.
1 234 visiteurs en ligne depuis une heure!