Retour d'un mois de trek sur les chemins d'Abyssinie

Discussion démarrée par Gotham le 27 janvier 2014 à 17:47
13 réponses  ·  5 participants  ·  6 606 affichages
Démarrer une discussion Suivre cette discussion Partager Signaler
Gotham

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Amis voyageurs bonjour!Clin d'oeil

Je suis parti en Ethiopie au mois de novembre 2013 et j'aimerai partager avec vous ce voyage intense dans une des contrées les plus belles de notre planète, pour vous donner envie de partir à votre tour. Récit d'un mois de trek inoubliable :

Arrivé à Addis Ababa, je flâne dans la ville. Tout autour de moi ce n'est qu'un grand chantier de construction, les immeubles s'érigent par dizaines avec des échafaudages sommaires en bois. Mes errances me conduisent au marché qui, dit-on, est un des plus grands d'Afrique. Je visite l'ancien Palais du négus Haïlé Sélassié, on y voit les appartements de l'empereur et ceux de la Reine tels qu'ils l'ont laissé. Puis le musée national, où je rencontre notre ancêtre à tous l'australopithèque Lucie. Pas de doute, je suis bien dans le berceau de l'humanité.

Mon chemin se poursuit vers Gondar, ancienne capitale, où la visite des châteaux fortifiés du roi Fasiladès I et des ses descendants me plongent dans l'Histoire. Un petit tour à Debark pour remplir quelques papiers d'autorisation pour entrer dans le parc national du Simien, et l'aventure commence.

Sankaber sera le point de départ d'un trek qui me mènera des hauts plateaux d'Abyssinie aux confins du triangle Afar. Dès le premier jour de marche, la rencontre avec les gardiens de ces montagnes, les babouins gélada endémiques à l'Ethiopie, me font réaliser la beauté de ces territoires vierges. A des kilomètres à la ronde, le panorama est vertigineux et verdoyant.

Je m'enfonce dans les forêts enchanteresses où le lichen pend aux branches des arbres en leur donnant un côté mystique. Je ne tarde pas à rencontrer les bergers qui peuplent ces montagnes. L'Ethiopie est un pays où la population est composée à 90% d'agriculteurs et d'éleveurs. Leur hospitalité est désarmante, chacun d'entre eux insiste pour me faire entrer chez lui, pour participer à une cérémonie du café à l'intérieur de leur demeure de pierre et de branchage. C'est une véritable institution ici. Les grains sont d'abord torréfiés, puis on nous souffle la fumée qui s'en dégage au visage, en signe de partage. Puis on ajoute l'eau. Il faut boire trois tasse : la première est corsée, la deuxième est plus douce, et la troisième, bien diluée. Le soir, les bivouacs dans les tentes, autour d'un feu, sont des moments privilégiés sous un ciel jonché d'étoiles.

A raison de sept à neuf heures de marche par jour, j'arrive bientôt au Ras Dashen, le plus haut sommet du pays, à 4543 m. Une rencontre poignante avec les enfants du Ras Dashen me fait relativiser tous mes soucis d'occidental. Ils vivent sur les sommets à l'année pour garder les troupeaux de bétails. Rarement, leur parents leurs rendent visite pour les approvisionner. Le soir ils se réfugient avec les bêtes dans des grottes pour se réchauffer. Certains n'ont pas plus de sept ans.

A partir de là, je commence à perdre de l'altitude et les versants sont de plus en plus cultivés, notamment par le tef, la céréale prédominante, qui sert à fabriquer les galette d'injera, le plat national. Perso je ne suis pas fan des produits fermentés, mais on finit par s'y faire, et les sauces qui accompagnent sont délicieuses.

Petit à petit, ; j'arrive dans le Tigray, où je m'essaye pour la première fois à l'escalade, sur le mont ghéralta. En haut de ces pythons rocheux se cachent des églises troglodytes dont certaines datent du 4ème siècle, et les fresques sont grandioses. Ces bâtiments prodigieux creusés dans la roche sont encore en activité aujourd'hui et des prêtres orthodoxes y officient. Ils sont déjà difficiles d'accès à la montée, mais j'étais tellement pressé de les découvrir que je n'avais même pas pensé à la descente. C'est sportif, mais la récompense en vaut largement la peine. Le soir je plante ma tente dans des écoles de village où les enfants par dizaines m'accueillent en fanfare. Même si on ne parle pas la même langue, on chante.

Je continue à descendre les sentiers, de villages en villages, en traversant des paysages féeriques et variés, jusqu'au moment où je gagne une petite agglomération, où je m'engouffre dans un 4x4 direction le Dallol. Probablement le site le plus incroyable qu'il m'est été donné de voir dans ma courte vie. Dans ce cratère, les affleurements de souffre et d'oxyde de fer laissent apparaître sur le sol des couleurs hallucinantes. Jaune vif, orange profond, vert fluorescent, on se croirait sur une autre planète.

Au pied du Dallol, je découvre les Afars, qui récoltent le sel sur une mer asséchée, sous le soleil de plomb de l'endroit le plus chaud sur Terre. Ils le transportent par caravanes chamelières jusqu'aux endroits où il est absent, et pourtant si utile à la vie. Deux jours durant, je suis les caravanes dans le désert.

Ma route se poursuit sur le volcan Erta Ale, dont je fais l'ascension de nuit. Au petit matin, un rêve de gosse se réalise : je suis au bors de la caldeira, où j'admire le lac de lave en fusion, une fenêtre en direct sur les entrailles de la terre. On ne se rend ici qu'escorté de militaires, à cause de la frontière toute proche avec l'Erythrée.

Mes pas me mènent ensuite au lac Abbé, qui marque la frontière avec la république de Djibouti. Je passe une nuit dans cet endroit lunaire dans une daboïta, l'habitat traditionnel des Afars, avant d'entrer à Djibouti. Je poursuit mon périple jusqu'au lac Assal, où la banquise de sel m'accueille pour un autre paysage à couper le souffle.

Je rejoins tranquillement la bourgade de Bankoualé, où les habitants me prennent sous leur aile. Je me repose un peu de ce voyage qui aura été le plus sportif que j'ai jamais entrepris, mais aussi assurément l'un des plus marquant. Je me remet de mes émotions en pratiquant un peu de snorkelling le long des récifs de la mer Rouge qui grouillent de vie sous marine.

Pour finir, j'emprunte un boutre, une embarcation lourde en bois, pour rejoindre le port de Djibouti ville. Le capitaine me laisse la barre du bateau pendant une bonne heure et s'en va boire quelques bières, mais il revient à temps pour redresser le cap et j'arrive finalement à point nommé, au point final de mon voyage, où je reprends l'avion direction Paris la tête chargée de souvenirs et d'espoirs de revenir un jour.

Voilà Sourire, j'espère que ça vous aura plus et que ça vous aura donné des idées!

J'ai réalisé une vidéo qui retrace mon parcours, n'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, ça se passe ici :


Et si vous voulez prolonger l'aventure avec un article et des photos, voici le lien sur mon blog : globexplo.com/trek-ethiopie-djibouti

A bientôt pour un nouveau périple!
Publicité invisible aux membres VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Voyajou

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Salut Alex,

C'est du beau ce que tu as fait, tant sur place qu'ici!Sourire
J'ai regardé la vidéo avec curiosité (on se croirait un peu à la télé mais sans doute est-ce voulu? Et puis je ne regarde pas la téléFou).
Je ne marche guère et escalade moins encore: j'ai d'autant plus apprécié de te suivre.
(là, en te répondant, je réécoute et j'ai le blatèrement du chameau dans le casque à 12'48"Malin)
Gotham

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Merci beaucoup Voyajou pour ce retour et ravi que la vidéo t'ai plue. J'avoue que c'était le voyage le plus sportif de ma vie, et surtout c'était la première fois que je pratiquais l'escalade, qui plus est sans longe ni baudrier!

Je viens de débarquer en inde il y a une semaine et je prépare une autre vidéo. En fait il va y en avoir plusieurs puisque je ne rentres pas en France avant quelques mois. J'ai pas vraiment planifié les pays ou je vais passer. Passes sur mon blog de temps en temps si ça t'intéresse.

Bons futurs voyages
Djalma

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Salut,

Je n'ai pas réussi à ouvrir ton blog mais ce que j'ai lu ici m'a bien intéressé. J'ai pas mal voyagé un peu comme toi en Afrique et ailleurs en étant plus jeune surtout mais je suis passé à côté de l'Ethiopie...Dommage!
Je compte bien y aller faire un tour. Je n'ai encore rien préparé concernant ce pays et mes quelques questions concernent essentiellement ton trajet à pied.
Je comte donc me rendre dans le Simien ou le Tigray ou les deux! (je n'ai même pas la carte sous les yeux!) et ce avec mon épouse un peu moins aventurière que moi et c'est un peu pour cela j'ai besoin de quelques renseignements.
J'ai cru comprendre qu'il faut d'abord aller à Debark depuis Addis. En transport en commun ça prend combien de jours en moyenne? Sur place étant plus jeune et me déplaçant seul j'aurais fait le "trek" sans guide (dans la mesure où cela est possible?) Pour différentes raisons et d'abord par sécurité je ferai appel à un guide ou plus (porteurs?; mules?) j'ai lu le terme scout c'est quoi au juste?
comment cela se passe-t-il sur place? (à Debark?), on trouve facilement une équipe? 1 guide? cuistots nécessaires? Mon épouse étant encore en activité ne peut disposer d'un mois complet et nous comptons faire un trek d'une durée de 10 à 15 jours sur place.. As tu une idée d'un parcours en boucle ou pas mais avec un retour possible en transport en commun ou 4X4? quel serait le coût moyen de ce type de trek? Tu avais ton propre matos de camping avec toi pendant ton trek ou bien logeais tu dans du "dur" chez l'habitant? Faut-il emporter son matos ou bien peut-on se le procurer sur place? voila je débrousaille un peu n'ayant pas fouiné sur le forum pour glaner des infos et c'est sur toi que c'est tombé! si tu as un peu de temps pour me répondre je t'en serais reconnaissant.
Gotham

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Salut Djama!

Tu fais partie des rares touristes qui mettent le pied en Éthiopie et tu ne vas pas le regretter c'est garantit!

Je t'écris en ce moment du Laos, et je voyage en Asie depuis le début de l'année, mais avec les connexions internet locales qui m'empêchent d'uploader correctement les vidéos, j'ai finalement abandonné l'idée du blog...

Si tu souhaites faire un trek autour du Simien et du tigray en 15 jours, ça va être sportif de chez sportif! Je te conseille dans ce cas de faire appel à une agence à Addis. Je peu pas de donner un ordre de prix mais une chose est sûre ça sera toujours moins cher que si tu organises tout en France...ça veut aussi dire qu'il te faut prévoir disons au moins deux jours en plus pour organiser ton trek sur place, tu peux gagner du temps en recherchant sur internet une agence fiable et en les contactant des maintenant.

Pour le simien oui il te faut aller à debark pour avoir ton permis d'entrer dans le parc national, mais le trek débute vraiment à Santander. Pour t'y rendre depuis Addis en transport ça te bloque une bonne partie de la journée, mais tu peux couper en t'arrêtant visiter les forteresses des anciens rois à gondar. Si tu compte te rendre au Ras Dashen, le point culminant du pays, c'est un petit challenge physique et mental, mais ça en vaut définitivement le coup !

Je pense que vu le temps qui t'es imparti tu devrais vraiment te concentrer sur les hauts plateaux d'abyssinie dans le simien et oublier le tigray pour cette fois. J'ai dormis tous les soirs en bivouac à la belle étoile ou en tente, mais peut être que l'agence te les fournira. Tu ne peux pas parcourir ces montagnes sans guide, ce n'est pas le Népal, ou tout est balisé et ou tu peux aisément trouver un village pour te nourrir et te reposer toutes les deux heures de marches, non, il n'y a pas de chemin tracé, et tu peux passer des jours sans voir âme qui vive. Mais quand tu tombera sur les habitants du simien, je suis certain que ça fera parti des plus beaux souvenirs de ta vie. Concernant le prix d'un tel périple, c'est vraiment variable en fonction de tes besoins et attentes, mais même en vivement plutôt chichement sur place ça reste l'Afrique et les transports ne sont pas donnés.

Que te dire de plus? Prépare psychologiquement ta femme à un voyage plutôt sportif, et fonce!! La bas, il n'y a que du bonheur qui vous attend! ;))
Djalma

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Si tu souhaites faire un trek autour du Simien et du tigray en 15 jours, ça va être sportif de chez sportif! Je te conseille dans ce cas de faire appel à une agence à Addis. Je peu pas de donner un ordre de prix mais une chose est sûre ça sera toujours moins cher que si tu organises tout en France...ça veut aussi dire qu'il te faut prévoir disons au moins deux jours en plus pour organiser ton trek sur place, tu peux gagner du temps en recherchant sur internet une agence fiable et en les contactant des maintenant.

Je suis un peu déçu par ta réponse... D'abord côté sportif c'est pas un problème je fais plusieurs randos avec des dénivelés importants 3 fois par semaine et une à deux fois par an des treks d'altitude de 15 à 20jours et parfois plus (45) avec des cols au dessus de 5000m. et l'été des sommets dans les écrins (alpinisme)..Je m'adressais à toi pensant que tu avais "organisé ton trek sur place en arrivant au Simien Contacter une agence surtout en France je saurais le faire mais je ne l'ai encore jamais fait..En général le tarif est plus du double du tarif qu'on peut trouver sur place en cherchant un guide local (expériences vécues dans d'autres pays)

Pour le simien oui il te faut aller à debark pour avoir ton permis d'entrer dans le parc national, mais le trek débute vraiment à Santander. Pour t'y rendre depuis Addis en transport ça te bloque une bonne partie de la journée, mais tu peux couper en t'arrêtant visiter les forteresses des anciens rois à gondar. Si tu compte te rendre au Ras Dashen, le point culminant du pays, c'est un petit challenge physique et mental, mais ça en vaut définitivement le coup !

Je compte effectivement ne pas faire le trajet d'une seule traite et visiter un peu sur le parcour! Ras Dashen ne me fait pas vraiment peur physiquement parlant je pense avoir fait plus dur...

Tu ne peux pas parcourir ces montagnes sans guide, ce n'est pas le Népal, ou tout est balisé et ou tu peux aisément trouver un village pour te nourrir et te reposer toutes les deux heures de marches, non, il n'y a pas de chemin tracé, et tu peux passer des jours sans voir âme qui vive. Mais quand tu tombera sur les habitants du simien, je suis certain que ça fera parti des plus beaux souvenirs de ta vie. Concernant le prix d'un tel périple, c'est vraiment variable en fonction de tes besoins et attentes, mais même en vivement plutôt chichement sur place ça reste l'Afrique et les transports ne sont pas donnés.

J'attendais que tu me dises comment tu avais fait toi; et si tu l'as fait avec une agence laquelle? et à quel tarif approximatif... si ce n'est pas le cas (guide local) peux tu m'en dire plus si ce n'est pas un secret?
Sur ce forum il y a des dizaines de voyageurs qui se sont rendus en Ethiopie avec une agence et qui voyagent sur place avec une voiture particulière et un chauffeur...mais ce n'est pas mon objectif...Ton message et ta vidéo me laissaient présager que tu possédais quelques tuyaux qui auraient pu me servir
A ce propos je réitère ma question: qu'est ce qu'un scout? A quoi sert -il et est-ce indispensable?

Pour info par le passé j'ai rendu visite à différentes ethnies (peuples premiers) un peu partout en Afrique, Amérique du sud et du centre Indonésie Philippines aussi bien en montagne que dans la jungle et ce sans guide et sans assistance..je ne le fais plus maintenant (62ans) surtout lorsque je suis accompagné.
A+
Carassou

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bonsoir J Michel
Un scout est un garde personnel qui est imposé par les autorités du Simien..Il ne te quitte pas d'une semelle. Il porte un fusil en bandoulière.Il est obligatoire et se paie 150 birr par jour. Un guide n 'est pas nécessaire

Je peux pas donner des tuyaux de trek mais je suis allée au camp de Chennek voir les lobélies géantes et les singes geladas en louant un véhicule privé. J'ai couché aussi au camp

Au départ de Debark il y a un bureau officiel du park Simien capable de répondre à tes désirs. Ils ont bien un site internet mais cela ne marche pas souvent sans doute à cause des rupture d'électricité. Si tu arrives de bonne heure et sans doute en dehors des mois chargés ils peuvent te trouver rapidement scout, voiture et guide (pas obligatoire) Il y a 5 voitures au total disponibles au départ de Debark pour les touristes...premier arrivé premier servi

Les jeunese européens rencontrés avaient réservé leur trek au départ de Gondar situé à 2h de bus de Debark
Le trek du Simien est bien schématisé sur le guide Ethiopia Bradt

Pour te faire une idée des prix en bus les voici:
-Addis Abbaba- Dessié:229 birr (bus skybus) 8 h de trajet
-Dessie Bahir-Dar:158 birr 8h 30 de trajet
-Bahir-Dar: Gondar:65 birr 3h
-Gondar- Debark:150 birr en microbus 2h
(un microbus est toujours plus cher mais démarre en journée quand il est plein, un bus part à heure fixe et très tôt le matin la réservation est souvent de mise au moins la veille

Désolée de ne pas répondre avec plus de précision car je ne suis pas sportive
Cordialement
Françoise
Djalma

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bonsoir Françoise;

Je peux pas donner des tuyaux de trek mais je suis allée au camp de Chennek voir les lobélies géantes et les singes geladas en louant un véhicule privé. J'ai couché aussi au camp

J'ai couché aussi au camp

c'est donc qu'il existe des possibilités de logement sans besoin de bivouaquer (emport de sa tente)

Déjà une bonne info! merci mais qui signifie qu'il y a une piste carrossable sur une partie du parcours de trek?!!

Ils ont bien un site internet mais cela ne marche pas souvent sans doute à cause des rupture d'électricité.

Tant mieux!

Si tu arrives de bonne heure et sans doute en dehors des mois chargés ils peuvent te trouver rapidement scout, voiture et guide (pas obligatoire) Il y a 5 voitures au total disponibles au départ de Debark pour les touristes...premier arrivé premier servi

Tu veux dire à partir de Gondar?Je ne suis pas pressé..j'attendrais le lendemain ou le surlendemain!

Le trek du Simien est bien schématisé sur le guide Ethiopia Bradt

ça se trouve facilement ce bouquin?

Pour te faire une idée des prix en bus les voici:
-Addis Abbaba- Dessié:229 birr (bus skybus) 8 h de trajet
-Dessie Bahir-Dar:158 birr 8h 30 de trajet
-Bahir-Dar: Gondar:65 birr 3h
-Gondar- Debark:150 birr en microbus 2h
(un microbus est toujours plus cher mais démarre en journée quand il est plein, un bus part à heure fixe et très tôt le matin la réservation est souvent de mise au moins la veille

Désolée de ne pas répondre avec plus de précision car je ne suis pas sportive

C'est déja pas mal du tout tes infos!! c'est très gentil de ta part! Merci beaucoup !l
Carassou

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Jean Michel Voici quelques précisions

-le guide Ethiopia aux éditions Bratt de philipp Briggs est en anglais...je l'avais fait venir à la FNAC mais il est aussi disponible sur leur site en anglais w.w.w.bradtguides.com...sans doute avec amazon
Je me suis servie de ce guide avant et pendant mon voyage en individuelle de fin mars à début mai 2014. Il fourmille de tuyaux.

-il y a au moins des 2 camps avec hébergement possible dans les dortoirs des guides et scouts (Sankaber et Chennek). Le nombre des personnes hébergeables est de l'ordre d'une douzaine.
Des tentes avec le matériel de camping sont aussi disponibles; j'en ai recopié les prix...

-les 5 voitures disponibles pour les touristes sont au départ de DebarK en passant par le bureau officiel du Simen Park qui délivre aussi les permis pour le Park

-oui il y a une piste non asphaltée au moins jusqu'au camp de Chennek puisque je l'ai empruntée.Elle va plus loin car j'ai vu moults camions chargés de locaux aller au delà..;je ne peux pas préciser jusqu'où? Mon scout m'a dit dans son anglais que ces camions étaient destinés aux locaux.

-les sentiers du trek n'empruntent pas ce chemin mais s'en éloignent quelque peu. En général on peut partir de Sankaber 1h 30 environ de route; c'est là que l'on fait contrôler son permis. On peut aussi partir de Chennek en s'y rendant en voiture privée (3h de route)

Je te laisse préparer ton voyage....choisis bien ta saison pour aller là bas....dans le park il peut neiger dés décembre et la température peut descendre bas! en avril ciel bleu température agréable.
Cordialement
Françoise
Djalma

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
-les 5 voitures disponibles pour les touristes sont au départ de DebarK en passant par le bureau officiel du Simen Park qui délivre aussi les permis pour le Park

Merci, grâce à toi j'ai déjà un aperçu sur le sujet.j'espère avoir d'autres précisions et tout va prendre forme petit à petit.
Gotham

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Désolé pour ma réponse lacunaire de la dernière fois, je vais tenter d'être plus précis cette fois:

Si j'ai évoqué le cote sportif de faire le trek envisagé, ce n'est pas pour mettre en doute tes capacités, c'est juste que le programme simien + tigray me paraît trop serré pour les 15 jours que tu prévois, et que tu as précisé que ta femme était moins aventurière que toi, je conseille dans ce cas de privilégier le simien.

En ce qui me concerne je me suis rendu à Debark et j'ai demandé aux locaux un guide qui pourrait m'accompagner jusqu'à mon passage de la frontière djiboutienne, sans passer par une agence. Évidemment on m'a envoyé boulé, mais après deux jours sur place j'ai rencontré Sethu, un habitant des montagnes, difficilement contactable donc, qui a été étudiant en ornithologie à Addis, qui s'est proposé de m'accompagner, même s'il ne connaissait qu'une partie du parcours. Ensemble nous avons trouvé un cuisinier et un muletier, et j'ai payé la fine équipe l'eQuivalent de 10€ par jours et par personne.

Concernant le scout, on a déjà répondu à la question. Mais je rajoute qu'il est nécessaire de se faire accompagner par un garde armé que dans certaines partie du trek, qui ne concerne que certaines parties du trek, notemment si tu compte te rendre au abord de la frontière avec l'erythree, au Dallol et à l'erta ale. Sinon, c'est un plus, mais même si on te dis le contraire, ce n'est pas obligatoire.

Bon voyage à toi en tout cas
Djalma

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
c'est juste que le programme simien + tigray me paraît trop serré pour les 15 jours que tu prévois,

Les 15 jours (maxi) c'est pour le trek Si c'est trop long de rejoindre le Tigré depuis le Simien, On envisage un trek au Simien et le second au Tigré 4 ou 5 jours pour l'un et de même pour l'autre.J'ai lu que commencer son trek à Debark n'est pas intéressant et puis il y a une piste jusqu'à Geech..Nous partirons de là.

j'ai rencontré Sethu, un habitant des montagnes, difficilement contactable donc, qui a été étudiant en ornithologie à Addis, qui s'est proposé de m'accompagner, même s'il ne connaissait qu'une partie du parcours. Ensemble nous avons trouvé un cuisinier et un muletier, et j'ai payé la fine équipe l'eQuivalent de 10€ par jours et par personne.

C'est le "détail" qui m'intéresse le plus: Sur ton parcours avais-tu une tente ou bien tous les jours tu pouvais loger dans un village un camp enfin un "lodge" en dur? Sinon faut emporter une tente et un duvet je suppose?

Mais je rajoute qu'il est nécessaire de se faire accompagner par un garde armé que dans certaines partie du trek, qui ne concerne que certaines parties du trek, notemment si tu compte te rendre au abord de la frontière avec l'erythree, au Dallol et à l'erta ale.

Je ne compte pas aller dans ce coin.
Encore merci
Gotham

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Concernant le logement, je m'étais procuré une tente à Addis et j'avais emporté mon duvet. Ils m'ont servi quasiment tous les soirs, sauf quand je me faisais accueillir une fois ou deux chez l'habitant, dans le hall d'une école de village, ou qu'on avait à dispo des lits de camps pour passer la nuit à la belle étoile. Évidemment prévoir un duvet bien chaud pour le simien. L'équipe éthiopienne avaient aussi une tente, mais quand on avait des habitants autour de nous, ils ont toujours été accueillis chez l'habitant. Dans les camp de geek et chenek par exemple, les seules constructions en dure concernent les sanitaires, ou un espace restreint pour les préparateurs éthiopien (bien souvent dans ces deux camp, les plus touristiques si on peut employer ce mot, vous ne serez pas la seule équipe sur place). Donc il te faut absolument une tente. À toi de voir si l'agence que tu choisiras te la fourniras ou non.

Concernant le Tigray, tu peux planter ton bivouac au pied du mont gheralta avant de t'attaquer à l'escalade pour visiter les églises troglodytes (attention pour certaines ne mésestime pas la montée vertigineuse, un peu édulcorée dans ma vidéo, et surtout la descente qui s'ensuit!). Enfin tu as l'air d'être un voyageur aguerri, plutôt intrépide à ce que je vois si tu as visité des peuples reculés par toi même, donc sûrement pas de souci.

Je rajoute qu'à un moment donné du trek, vers le passage de la rivière Tekeze entre simien et tigray, nous avons eu un petit "souci" avec des villageois qui ont éssayé de m'extorquer Quelques bhirr pour nous laisser passer leur village, étape obligatoire pour poursuivre notre chemin. Nous n'avions pas à ce moment la de garde armé, et le problème s'est résolu en engageant l'un d'entre eux. Alors avoir un garde est sensé nous protéger des bandits de grands chemin, aussi il n'y a pas vraiment de risque de ce côté, il s'agit plutôt, et ça n'est que mon point de vue, de faire marcher l'économie locale. Voilà, en espérant t'avoir un tout petit peu aidé!

Enjoy!
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bonjour Gotham
j'ai trouvé ton blog concernant tonvoyage en ethiopie, recommandes tu la rando des simien moutains jusqu'au Tigray ?
ou est ce a ton avis trop monotone ?
merci de ta reponse,
béatrice
Démarrer une discussion Suivre cette discussion Partager Signaler
Publicité invisible aux membres VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Nos annonceurs
Voici leurs offres...

Ajouter mon annonce
10000 Flamingos Lodge
10000flamingoslodge.com
Préparez votre voyage en Ethiopie avec un Belge sur place.
Peuple de l'Omo Ethiopie
TraceDirecte.com/Ethiopie
Un périple le long du Grand Rift à la rencontre des tribus du Sud.
L'Ethiopie autrement
Cevied.org
L'Ethiopie historique et les fêtes locales du 17/11 au 02/12
Vous partez en Ethiopie ?
Afrique.marcovasco.fr
Marco Vasco vous propose ses circuits et prestations à la carte.
?
Discussions similaires sur l'Éthiopie:
  Titre de la discussion Premier message Réponses Dernier message 
Trek sur les plateaux d'Abyssinie en janvier (Éthiopie)
Décidée à faire un trek sur les plateaux d'Abyssinie en janvier, février, j'aimerai savoir si cela n'est pas trop dur de monter à 4000 m et si le climat la nuit est supportable. Faut-il se vêtir chaudement ?
Voyager à pied > Éthiopie
30 nov. 2008 à 20:59
de
Trek54
5 28 oct. 2009 à 11:53
de Ingridnature »
Trek dans le Simien au mois d'août
Nous allons 3 semaines en Ethiopie au mois d'aout et voulions faire un treck dans le Simien mais, période de pluie oblige, est ce vraiment possible??? Merci pour vos info
Voyager à pied > Éthiopie
6 jan. 2014 à 20:31
de
Manued
8 10 jan. 2015 à 18:32
de Alvarez »
Éthiopie au mois d'août: trek dans le Simien ou Balé?
Je prépare mon voyage qui se déroulera du 19 juillet au 29 août en Ethiopie. J'hésite beaucoup quant à l'itinéraire à choisir: je suis depuis le début hantée par le Simien, qui me fait rêver. Cependant, ces derniers temps, compte tenu de la météo prévue en juillet-août...
Voyager à pied > Éthiopie
11 mai 2012 à 14:43
de
Camédite
11 1 juin 2015 à 21:49
de Fafabougn »
Faire un trek au Népal ou en Éthiopie au mois de novembre?
Je me retrouve seule pour mes vacances en novembre. Je souhaiterai tout de même partir. Deux destinations me "titillent" : le Népal et les montagnes de Siemens en Ethiopie. N'étant jamais partie seule, et ayant il faut l'avouer un peu peur de me lancer, je...
Voyager à pied > Népal
4 oct. 2009 à 18:31
de
Carinec
14 16 fév. 2010 à 16:47
de Riqueau »
Trekking dans les montagnes du Simien et dans la région de Lalibela (Éthiopie)
Je vous livre un compte rendu rapide sur notre voyage (trop court!) en 'Ethiopie, enfin surtout des infos pratiques pour ceux qui sont intéressés par le trekking... J'ai trouvé ce pays fascinant à bien des égards et très différent de ce que je connaissais de l'Afrique...
Voyager à pied > Éthiopie
19 nov. 2014 à 12:25
de
Djalma
17 22 nov. 2014 à 11:54
de Djalma »
Plus de discussions similaires à «Retour d'un mois de trek sur les chemins d'Abyssinie»
À découvrir aussi sur l'Éthiopie:
Heure du site: 11:54 (22/10/2017)
Tous les droits réservés © 2002-2017 VoyageRéseau Inc.
Devenir membre de VF !
Me connecter
4 235 visiteurs en ligne depuis une heure!
10000 Flamingos Lodge
10000flamingoslodge.com
Préparez votre voyage en Ethiopie avec un Belge sur place.
Peuple de l'Omo Ethiopie
TraceDirecte.com/Ethiopie
Un périple le long du Grand Rift à la rencontre des tribus du Sud.
L'Ethiopie autrement
Cevied.org
L'Ethiopie historique et les fêtes locales du 17/11 au 02/12
Vous partez en Ethiopie ?
Afrique.marcovasco.fr
Marco Vasco vous propose ses circuits et prestations à la carte.
Plus d'annonces similaires »