Road trip en famille Écosse, pays de Galles, Angleterre

Discussion démarrée par ForzAndrea le 3 août 2017 à 19:00
6 réponses  ·  1 participant  ·  395 affichages
Poster un carnet/texte Suivre cette discussion Partager Signaler
ForzAndrea

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
L'année dernière nous sommes partis faire notre premier road trip en famille. Pendant 15 jours nous avons sillonné les routes Ecossaises, Galloises et Anglaises. Beaucoup de gens nous ont aidé lors de la préparation de ce voyage sur ce forum, si j'ai déjà posté le récit sur mon blog j'ai pensé qu'il était de bon ton de donner mes conseils et mes ressentis ici en retour.
Je vous pose les conditions :

* Ben : 34 ans, militaire (ce qui a posé pas mal de soucis, j'ai dû changer plusieurs fois les dates à cause de l'armée). Il a voyagé avec ses parents en Ecosse quand il avait 5 ans, il ne se souvient de rien. Il ne connait ni le Pays de Galles ni l'Angleterre. Il rêve de voir Londres... (no comment, je dois juste rappeler que nous sommes en voiture avec deux enfants...vous allez découvrir que ce sera une mauvaise idée)

* Ailann 5 ans et demi

* Luczian 2 ans ne marchant pas encore ce qui implique d'emporter avec nous un sacré barda.

* Et moi Julie 35 ans : ayant déjà un autotour en Ecosse à mon actif et plusieurs séjours à Londres.

Qui dit premier voyage avec nos petits monstres dit que nous cherchons quand même une forme de confort. Nous avons choisi de séjourner dans des hôtels du groupe Accor (pour lequel je travaille) en Angleterre et au Pays de Galles. Pour l'Ecosse, c'est l'option B&B qui nous a semblé la plus adaptée à notre mode de voyage.

Reims sera notre point de départ et d'arrivée. Nous avons choisi de voyager avec notre propre voiture, pour le côté pratique et le confort, avec tout le trousseau de notre second, je dois dire que c'était une très bonne idée. Nous avons préféré l'option ferry, moins chère et plus sympa pour les enfants. J'ai trouvé une très bonne offre sur DFDS Seaways à 115€ aller-retour pour 4 avec notre voiture (j'ai réservé en janvier pour juillet).

Quelques infos pratiques avant de rentrer dans le vif du sujet :

* Pour circuler dans Londres, pensez à vous acquitter de la congestion charge. Nous avions payé en ligne d'avance et nous ne l'avons pas regretté car partout dans la capitale, vous croiserez des voitures-caméras, qui relèvent toutes les plaques, si vous n'avez pas fait votre devoir, bing, c'est la prune assuréE au retour à la maison.

* Le réseau routier écossais est en très bon état, mais on y circule lentement, notamment dans les régions reculées où les routes sont à voie unique avec des passing places pour laisser passer la personne arrivant en face, pensez à doubler le temps de trajet. Surtout qu'il faut bien l'avouer, on a envie de s'arrêter partout pour photographier.

* Là où nous étions sur l'Isle de Skye, nous n'avions ni internet ni réseau téléphonique, y penser.

* Lors de mon premier voyage en Ecosse je n'avais que très peu croisé nos amis midges, vous savez ces vilains petits moucherons qui piquent comme des moustiques et se déplacent en essaim...Là pour le coup on les a bien vu, surtout dans le nord vers Lairg. Mon mari était leur met préféré il s'est fait dévorer, pourtant j'avais prévu les produits recommandés (Avon), en plus de cela, il a déclenché une allergie aux piqûres de retour en France, il était magnifique Rire Les enfants et moi avons été relativement épargné. Bon ça fait partie du charme écossais, au même titre que les fantômes, les midges ont leur petitecélébrité Clin d'oeil

* Evidemment, qui dit Grande-Bretagne, dit conduite à gauche. J'ai trouvé moins difficile de conduire à gauche avec notre voiture française qu'avec la voiture de location écossaise que j'avais eu lors de mon précédent road trip.

* Si vous ne parlez pas un mot d'anglais ça risque d'être compliqué car il faut bien l'avouer, nous n'avons croisé personne parlant notre langue. Les visites étaient en anglais et parfois nous avions un dépliant en français. Pas de soucis pour nous, mais j'ai pensé à ceux qui ne maîtrise pas la langue de Shakespeare, ça peut vite s'avérer compliqué. Un petit dico sera toujours le bienvenu dans votre sac à dos.

* Le GPS fonctionne très bien, même dans les coins les plus reculés d'Ecosse, nous avions acheté les cartes Michelin, elles ne nous aurons servi que le soir à l'hôtel pour planifier nos itinéraires du lendemain.

* Brexit oblige, quand nous sommes partis, nous n'avons pas trop subi le coût de la vie. Si certaines choses nous ont paru plus chères, franchement cela n'a pas mis à mal notre budget. D'autant plus, qu'avec les petits déjeuners très copieux que proposent les hôtels et le B&B, nous avons souvent fait l'impasse sur le déjeuner. Seul point négatif, le prix des visites que j'ai souvent trouvé excessif, mais bon, on a eu du mal à se raisonner de ce côté-là. Fou

* Pour organiser le voyage à la maison et sur place, outre notre bon vieux voyageforum.com, nous avons choisi le Guide Vert Michelin, Guide Bleu Hachette et le Gallimard.

Nous avons parcouru un peu plus de 4000km et franchement nous ne les avons pas vu passer.
Image attachée:

Photo postée par le membre ForzAndrea.
Publicité invisible aux membres VoyageForum connectés à leur compte. (?)
ForzAndrea

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
SAMEDI 16 JUILLET 2016 - JOURNEE 1

REIMS-CALAIS
(313 km)

Bagages bouclés, nous démarrons plus tard que prévu à cause d'une sombre histoire de colis. 17h, nous voilà enfin sur la route direction "Le Nord" et plus précisément Calais, où nous attend notre première escale, l'Holiday Inn.
Un peu de plus et nous n'allions jamais atteindre notre destination, un chauffeur routier italien s'étend endormi au volant se déporte sur notre voie. Il faut tous les réflexes de Ben pour éviter la collision, ça s'est joué au millimètre. La peur me fait fondre en larmes, ça commence bien.
Arrivés à Calais vers 19h30, petite halte au McDo pour famille affamée puis direction le port. Nous trouvons facilement l'hôtel, on pense la poisse derrière nous, il n'en est rien. La jeune femme de la réception me demande si la voiture est grosse, je lui réponds que oui, elle me dit de tenter l'ascenseur de véhicules qui mène au parking, si ça ne passe pas on peut se garer au bout de la rue dans un parking à l'air libre. L'idée de m'emballe pas, je laisse le choix à ma moitié de décider, il choisit l'ascenseur mais ascenseur pas aimer grosse voiture, et crac c'est le drame, il frotte l'aile droite! On pense que ça va avoir fait une petite éraflure pas trop méchante mais c'était sans compter sur les briques bien coupantes de la région...aile droite à repeindre : (Ben est très en colère, c'est la soupe à la grimace toute la soirée, il veut même rentrer.
Au lit pour une courte nuit, espérons que la guigne reste en France.
Image attachée:

Photo postée par le membre ForzAndrea.
ForzAndrea

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
DIMANCHE 17 JUILLET 2016 - JOURNEE 2

CALAIS-CARDIFF
(515 km)

Réveil extrêmement matinal puisqu'à 4h toute la famille est debout. Nous avons reçu un sms de la compagnie de ferry DFDS nous demandant de nous présenter 1h30 avant l'heure de départ à cause d'un week-end de forte affluence.
Le temps de nous préparer, de recharger nos quelques 9 bagages dans la voiture et nous voilà présents au check-in à 5h10. Nous sommes assez surpris de voir que nous ne sommes pas nombreux. Finalement, les contrôles de papiers et de douanes se font très vite et nous nous retrouvons dans les premiers à bord grâce à l'embarquement prioritaire que j'avais choisi au moment de la réservation. Le temps de prendre quelques affaires et nous voilà partis à la conquête du navire.
Ailann et Ben trouvent très vite l'aire de jeux, déserte en cette heure matinale. Les enfans vont s'y amuser durant toute la traversée.
Je me félicite d'avoir donné à toute la famille de la Cocculine avant le voyage, personne n'aura le mal de mer. Les White Cliffs de Douvresapparaissent assez rapidement au loin, les terres angloises sont à porter de navire.
Nous rassemblons affaires et enfants et remontons à bord de notre carrosse, nous sommes dans les premiers à débarquer. C'est Ben qui est au volant, je lui rappelle bien de rouler à gauche.

Nous débarquons à 6h40 heure locale, les joies de l'heure de décalage qui nous rallonge la journée. Le programme de la matinée n'est pas très compliqué : route, route & route. Nous nous retrouvons très vite sur l'autoroute, de quoi se familiariser avec la conduite anglaise. Les aires des repos sont nombreuses (panneaux 'Services') et bien conçues, nous nous arrêtons le temps de faire le plein de carburant et de recharger nos batteries autour d'un jus de fruit.
Notre premier objectif, rejoindre très vite Salisbury, ville étape que l'on soupçonne pouvoir nous offrir un supermarché digne de ce nom. Il faut bien commencer à remplir les glacières si on veut pouvoir pique-niquer le midi. Je relais Ben au volant, la conduite à gauche avec une voiture française est plus que facile, on s'y habitue très vite.
A peine entrés dans Salisbury qu'un Aldi nous tend les bras. Nous décidons de tester les spécialités locales pour le déjeuner : welsh cakes, scones, baps au poivre, jambon braisé au miel et smokey cheddar. Nous faisons manger bébé sur la parking avant de reprendre la route direction Stonehenge.
Alors oui, Stonehenge c'est LE gros truc touristique, mais c'était pour moi impossible de passer par là sans le voir, c'est un de mes rêves de gosse. Nous y parvenons pendant midi, les parkings sont loin d'être pleins. Nous décidons donc de grignoter un bout avant de partir à l'attaque de la file d'attente plutôt importante.
Luczian hurle dans sa poussette, l'attente est longue bien 30 minutes en plein soleil, il fait très chaud, je me rendrai compte le soir que j'ai pris de bons coups de soleil.
Une fois les tickets achetés, on embarque très vite dans une navette qui nous conduit à 2km de là sur le site tant convoité. Beaucoup de monde sur place mais franchement ça passe super bien car les gens tournent tout autour des mégalithes.

On nous a donné un petit dépliant en français qui explique bien chaque pierre, la datation possible, le transport des pierres et leur érection, c'est franchement passionnant, je suis très enthousiaste mais Ailann l'est encore plus, il adore il veut aller "voir les grosses pierres au milieu" nous devons calmer un peu ses ardeurs.

Après avoir fait tranquillement le tour nous reprenons la navette qui nous dépose directement à la boutique, malin! Nous ne craquons pas et retournons vite à la voiture car d'autres merveilles du Néolithique nous attendent.
Nous oublions volontairement Avebury pour découvrir les sites un peu moins connus de Silbury Hill et West Kennet Long Barrow, tout deux séparés de quelques kilomètres.
Silbury Hill est un tumulus de 40 m de haut, le plus grand d'Europe, visiblement les alentours de la colline sont un lieu de pique-nique des locaux, quelques familles profitent du soleil en goûtant.
West Kennet Long Barrow est un tombeau mégalithique à chambres, le plus grand du sud de la Grande-Bretagne, on peut en visiter l'intérieur, il y règne une atmosphère particulière, le silence est de temps en temps rompu par des bourrasques de vent.

Les deux sites sont plus qu'agréables, loin des touristes et dans la campagne, les enfants peuvent exprimer leur joie sans déranger.

La journée ferry et vieilles pierres a été bien épuisante, du coup, nous décidons de faire l'impasse sur la romaine Caerleon et de nous diriger vers notre point de chute au Pays de Galles, le Mercure Cardiff Holland house & spa.
La route vers le Pays de Galles est très sympa, avec la traversée du Severn Bridge, pont suspendu traversant la Severn et permettant de relier l'Angleterre au Pays de Galles. Notre portefeuille est plus léger de 6,60£, ça fait cher le franchissement.
Nous trouvons facilement l'hôtel excellemment situé dans Cardiff, nous nous garons dans le parking souterrain pour une logistique plus facile (rappelons que nous avons 9 bagages). Ils nous ont gâté nous nous retrouvons dans une suite au 9ème étage avec vue panoramique sur la ville et la mer, les grands ont la chance d'avoir un lit king size, Ailann son grand lit sofa pour lui tout seul et ils ont même pensé à nous mettre un lit bébé, sympa. Les réceptionnistes sont charmants et l'hôtel agréable. Nous voulons profiter de la piscine et quand je cherche les couches de bain pour Luczian, c'est le drame, je les ai oubliées à la maison!! Je propose à Ben d'y aller seul avec Ailann mais ça ne le tente pas. L'option est prise pour une soirée tranquille en chambre avec room service. Les plats sont très bons, copieux et originaux, on se régale avant un gros, très gros dodo bien mérité.
Images attachées:

Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
ForzAndrea

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
LUNDI 18 JUILLET 2016 - JOURNEE 3

CARDIFF-CARLISLE
(519 km)

Réveil assez tardif ce matin pour profiter un peu de notre jolie chambre. Une fois toute la famille douchée et habillée, nous descendons au petit-déjeuner. Je commence ma cure d'english breakfast, au menu, beans, champignons, oeufs, bacons, rösti... Mes hommes seront plus classiques avec toasts et viennoiseries.
Les Gallois sont plutôt froids, mis à part l'accueil chaleureux de mes collègues à la réception, les autres que nous croisons sont peu avenants, certains ont même oublié les règles de politesse, ne répondant même pas à nos "good morning".
Nous quittons Cardiff direction le château de Caerphilly. La route pour s'y rendre est très jolie, elle serpente, tournicote, grimpe, les villages sont mignons avec des maisons aux toits de chaume.
Nous trouvons facilement la bâtisse qui trône fièrement au centre de la petite ville. Il est impressionnant! C'est le plus grand château médiéval du Royaume-Uni.
Nous nous garons sur le parking du Morrissons, comme cela nous ferons quelques courses en sortant de la visite.
Première expirimentation du porte bébé dorsal pour bébé et papa. Il fait une chaleur étouffante, on dépasse les 30°C, tous les gens que nous croisons nous en parlent, a priori c'est rare. Nous entrons dans le château par la boutique, détail qui a son importance quand on voyage avec un petit garçon de 5 ans et demi. Celui-ci passera sa visite à nous demander de nous dépêcher pour retrouver au plus vite les épées et boucliers tant convoités.
La visite est libre et passionnante, nous escaladons les tours une à une, passons par le chemin de ronde, par la grande salle à manger...des personnages se trouvent de ci de là effrayant un peu Ailann qui pense que ce sont des fantômes. J'ai acheté le petit guide en français pour raconter l'histoire à mon mari, pas facile car bébé pas content de ne pas pouvoir crapahuter, lui hurle dans les oreilles.
Ben et Ailann tentent de redresser la tour penchée et croise un mannequin un peu "cacabouda" (dixit Ailann) assis sur un trône, un vrai, et qui a visiblement des soucis de digestion, ça fait beaucoup rire le fils mais aussi le père, ils m'en parleront pendant tout le voyage.
1h de visite plus tard, nous en avons pris plein les yeux et plein les jambes, il est temps de regagner le parking, non sans avoir fait quelques amplettes à la boutique bien sur.

Nous parcourons les allées du Morrissons en quête de compotes pour bébé et de chips. Une fois trouvées, nous mangeons un morceau sur le parking puis quittons la ville de Caerphilly en direction de notre prochaine étape, l'abbaye de Tintern.
J'ai un coup de coeur pour le côté valonné du Pays de Galles et quel plaisir que de trouver les monuments si bien indiqués! Nous trouvons donc Tintern abbey sans problème. Le soleil tape très très fort, je suis obligée de troquer mes lunettes de vue contre mes lunettes de soleil, et les trois hommes se parent de leurs casquettes.
Les dames de la billeteries sont très gentilles, la visite de l'abbaye cistercienne en ruine est très agréables, les salles sont toutes nommées et un petit dépliant, en anglais et en gallois (à vous de choisir votre langue favorite), nous explique l'histoire du lieux et de chacuns des points de visite.
Nous ne nous attardons pas trop sur le site, le soleil est fort et une longue route nous attend jusqu'au nord de l'Angleterre.
Au moment où nous pensons longue route, nous n'imaginons pas à quel point! Nous nous retrouvons vite pris dans un traffic dense, et des travaux + un accident vont nous immobiliser pendant presque 3h à hauteur de Wolverhampton (les fanas de foot reconnaitront). Dur dur avec des enfants qui alternent entre cris, pleurs, impatience, faim, pipi...une fois le monstrueux bouchon passé, nous décidons de nous arrêter sur une aire où un Burger King nous tend les bras.
Ben coupe le contact mais la musique continue de tourner, obligés de débrancher la batterie. Sauf que madame n'a pas aimé et nous laisse le coffre vérouillé de colère, obligé de recommencer 2 fois l'opération pour qu'elle daigne nous ouvrir le coffre, qui renfermait, le repas de bébé.
La jeune femme du Burger King est odieuse, elle ne fait pas d'effort pour me comprendre et me parle vite de façon très désagréable, je la remets gentiment en place mais déguste mon burger un peu en colère. Nachos & cheese chicken burger très bon soit dit en passant.
Je préviens l'hôtel que nous aurons pas mal de retard, pas de soucis pour eux, nous reprenons donc la route sereinement, mais fatigués. J'ai relayé Ben au volant, il a eu sa dose. Le passage de Liverpool que je redoutais, se fait finalement sans encombre à cette heure avancée, et nous pouvons savourer pleinement les somptueux paysages deCumbria. Cette région gagne à être découverte je pense.

Nous arrivons à 22h à l'hôtel Ibis de Carlisle. L'acceuil est sympathique, la chambre est petite mais ça va bien pour une nuit. Nous nous couchons dans la foulée totalement hs.
Images attachées:

Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
ForzAndrea

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
MARDI 19 JUILLET 2016 - JOURNEE 4

CARLISLE-AYR
(162 km)

Réveil matinal et petit-déjeuner complet à l'hôtel, Scottish pour moi, continental pour le reste de la famille. Le check-out se fait très rapidement, les réceptionnistes sont adorables. Nous rechargeons notre barda et en route pour l'Ecosse. Avant de franchir la frontière, nous espérons voir le Mur d'Hadrien, frontière qui avait pour but de protéger l'Empire Romain, des invasions pictes et scots. Nous le cherchons en vain, aucune indication ne nous permettra de le trouver, ce sera une des grandes déceptions de mon voyage, moi qui ai fait des études d'histoire et dont l'Antiquité était la spécialité... Regrets, regrets...
Bon allez passons, nous arrivons rapidement en Ecosse par l'autoroute, les paysages de bocage du sud ouest des Lowlands rappellent un peu la Bourgogne je trouve. Notre première visite écossaise nous conduit au Caerlaverock castle, demeure du Clan Maxwell. Ce château du XIIIème siècle entouré de douves a la particularité d'être construit sur un plan triangulaire, plutôt original. Détruit par les Convernantaires au XVIIème siècle, il est en ruine depuis l'époque. La visite est très agréable, il fait très chaud aujourd'hui alors les promenades dans les tours et le logis sont fort appréciée. On peut encore se rendre compte de la magnificience du lieu, avec sa partie Renaissance encore visible. Grosse frayeur pour Ailann qui croit entendre un fantôme, ce n'était en fait qu'un pigeon mais on aime bien le laisser penser que c'était l'ancien maître des lieux, les sadiques.
Après avoir visité les ruines nous décidons de suivre le chemin autour du château. Celui-ci nous emmène en forêt et nous y découvrons les fondations du château primitif. Après tout cela, petite pause à l'aire de jeux pour les enfants. Passage par la boutique tenue par deux dames charmantes et nous voilà repartis sur les routes.

Notre prochaine étape nous conduit vers un autre château, loin d'être en ruine celui-ci, il s'agit de Drumlanrig castle.
Nous nous arrêtons pique-niquer au bord d'un loch où des hommes pêchent encore à la méthode traditionnelle (un panneau explique cela sur l'aire de repos).
L'arrivée dans le parc est prometteuse, une forêt dense, un cours d'eau agité, un petit pont de pierre...Puis le voilà, au bout de son immense allée, majestueux. Le château est toujours la propriété des Douglas, ses intérieurs sont somptueux. Nous les découvrons lors d'une visite guidée emmenée par une guide haute en couleur, prénommée Nicola. Son accent est très très prononcé mais j'arrive à comprendre les grandes lignes de l'histoire des lieux, de la famille, et surtout l'anecdote suprême, le vol en 2003 de la superbe copie de La Madone aux Fuseauxde Da Vinci, retrouvée et restituée quelques 4 ans plus tard. Ben doit régulièrement quitter la visite car Luczian hurle son mécontentement d'être dans son porte-bébé alors qu'il devrait être paisiblement à la sieste. Heureusement, les gens sont gentils et compréhensifs et il se lie vite d'amitié avec la surveillante qui l'accompagne dans les sales annexes le temps que la crise de colère passe. Chaque pièces offrent son lot de merveilles, des peintures familiales, des porcelaines de Meissen, des meubles italiens et français, des oeuvres de grands peintres... Nous apprenons aussi que d'illustres personnages sont passés par là avant nous comme Neil Armstrong ou le héros des Ecossais, Bonnie Prince Charlie.

Nous savourons l'endroit en flânant dans les jardins et en goûtant sur l'herbe verte de l'entrée. Les enfants sont fatigués, malgré l'avance dans le planning nous décidons de nous diriger vers Ayr, où nous attend notre chambre. Nous arrivons vers 16h30 à The Beechwood Guesthouse. La chambre est très joliment décorée, les enfants ont chacun un lit, premier lit de grand pour Luczian, nous tentons le coup. La salle de bain est par contre minuscule, dur dur d'y laver les enfants. La propriétaire est gentille et nous explique comment trouver un lieu pour dîner, sauf que je crois que nous avons mal compris. Au lieu des 15 minutes annoncées, nous marchons 45 minutes avant de trouver un restaurant! Ayr est moche, sale, sans âme, tout est fermé, je suis déçue. Nous nous installons donc à la table d'un restaurant chinois, le New City Cantonese. Je choisis un poulet à la pékinoise, Ailann du poulet au citron et Ben du canard au curry. Les plats sont bons mais les enfants insupportables, du coup nous passons notre tour pour le dessert car il faut encore refaire le chemin en sens inverse grrrrr. La nuit va être difficile il fait très très chaud dans la chambre.
Images attachées:

Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
ForzAndrea

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
MERCREDI 20 JUILLET - JOURNEE 5

AYR-OBAN
(216 km)

Petit déjeuner animé ce matin, Luczian a décidé de ne pas nous laisser manger en paix, hurlant dans la salle et dérangeant par la même occasion les autres clients. Nous ne trainons donc pas à table malgré le succulent repas concocté.
Il a bien plu cette nuit, l'atmosphère est beaucoup plus respirable, enfin la fraîcheur écossaise qu'on attendait (oui nous nous sommes des anti-soleil convaincus). Le plein de la voiture fait, nous nous remettons en route, direction le Loch Lomond. Nous le longeons un très long moment avant d'atteindre le petit village de Luss, qu'on nous a recommandé.
Sans le vouloir nous passons à côté du paiement du parking, Ben ayant pris la sortie pour rentrer sans le faire exprès, eh bien tant pis, ça fera des économies (bouhhhh!!!!). Luss est un village charmant et très fleuri, la balade est très agréable. Nous marchons longuement dans les petites rues avant de gagner la plage où Ailann s'amuse à lancer des cailloux. Petit passage devant l'église très plaisante quand une horde de touristes japonais, déchargés par un bus, se rue à la conquête du village et à la recherche de la moindre photo insignifiante. Tout à leur joie de se trouver là, ils nous poussent, nous bousculent et se placent toujours devant mon appareil...je pense que cela sonne l'heure du départ pour nous. Après un petit tour dans les toilettes (payantes!!!) et un pique-nique à base de cookies Maryland (notre fil rouge du voyage) nous sommes prêts à reprendre notre chemin.

Le temps se maintient, il fait gris et brumeux, et c'est là que tout le charme de l'Ecosse opère. On adore!!!! Le montagnes bien vertes, les nuages accrochés aux sommets, les torrents qui se déversent à pic dans les lochs...
La route qui nous mène au Loch Fyne est très agréable. L'arrivée à Inveraray est magique pour Ben. Je connaissais déjà le château que j'avais visité lors de mon précédent road trip il y a 10 ans, et je me souviens que le côté vert-bleuté de la bâtisse surprend agréablement la première fois.
Nous décidons de visiter le village, bourgade plutôt jolie, l'église est accessible, c'est agréable. Les maisons blanchies à la chaux contrastent magnifiquement avec le loch sombre et le ciel chargé. Il y a une fête forraine ce jour là, nous n'y coupons pas, un tour dans le château gonflable et une pêche aux canards pour Ailann nous allègerons de 6£ (en or les canards ou quoi?).
Après réflexion, nous décidons de nous promener dans les jardins du château, nous évitons la visite des intérieurs car Luczian n'est pas de bonne composition, et comme il y a 10 ans il pleuvait à torrent je n'avais pas vu les extérieurs. Les jardins sont superbes, mais prévoyez le porte-bébé car la tentative avec la poussette dans les graviers a échoué.

Nous croisons nos premières vaches chevelues, qui nous snobent carrément se sauvant de l'autre côté du prés, méeuhhh pas gentilles! Je tente ma chance avec un troupeau de moutons noirs, second échec...ce sera un peu notre soucis du voyage, les bébêtes fuiront mon appareil photo.

Nous prenons doucement la direction d'Oban, mais avant il y a THE photo que je veux absolument faire, celle du Kilchurn castle sur le Loch Awe. C'est un peu enfantin mais ayant loupé le coche lors de mon premier voyage, je veux absolument immortaliser cette carte postale écossaise. Du coup je fais un gros caprice à mon mari "Surtout dès que je te le dis tu t'arrêtes!!", sauf que le mari en question, commence à prendre ses aises sur les routes écossaises et s'en donne à coeur joie dans les virage avec la titine, résultat on le loupe!! Je suis colère, du coup tout penaud il fait demi tour et me ramène, doucement cette fois, vers le point de vue idéal. J'ai enfin ma photo, dommage les contrastes ne sont pas géniaux, mais tant pis je l'ai hihi.
L'arrivée à Oban se fait sans encombre et j'aime déjà l'atmosphère de cette petite ville portuaire. Nous prenons nos quartiers à la Kathmore Guesthouse, la chambre est charmante, il y règne une délicieuse odeur de fleurs, tout est soigné et décoré avec goût, les enfants vont dormir ensemble ce soir dans un grand lit...pas sur que cela fonctionne, affaire à suivre.
La propriétaire nous indique comment rejoindre le port pour y trouver des restaurants, nous voulons absolument manger indien, car j'ai gardé souvenir que les restaurants indiens de Grande-Bretagne, dosent bien mieux leurs plats en épices, pour les fanas d'épices que nous sommes c'est incontournable. Nous trouvons notre bonheur au Light of India. Nous sommes seuls dans le restaurant, c'est le pied Luczian peut s'éclater en gambadant partout sur la moquette moëlleuse. Les serveurs sont des crèmes avec les enfants et les plats délicieux, bien épicés comme on voulait, Ben s'est même risqué à prendre le plus fort de tous il est servi, il transpire à grosses gouttes, il est tout rouge mais content, il en faut peu.

En sortant, nous voulons nous balader un peu sur le port et sommes heureux de tomber sur une démonstration de danse et de musique celtes, offerte par une troupe de jeunes gens dynamiques. Décidément j'aime beaucoup cette ville.
Images attachées:

Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
ForzAndrea

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
JEUDI 21 JUILLET 2016 - JOURNEE 6

OBAN-BROADFORD (ISLE OF SKYE)
(226 km)

Petit-déjeuner très copieux, Ben se lance enfin dans le Scottish breakfast et goûte son premier haggis, dur de bon matin pour lui qui n'a pas l'habitude du salé au réveil. Je préfère rester sur du porridge et des toasts pour ma part, je traine toujours ma bronchite depuis laFrance et je suis un peu barbouillée.
Nous passons par le Tesco voisin histoire de faire quelques courses (compotes et petits suisses pour bébé, riz spécial micro-ondes pour notre dîner) et le plein de la voiture. Les Tesco sont imbattables sur les prix du carburant.
Le début de journée est plutôt calme, puisque nous nous rendons au Loch Linnhe histoire d'immortaliser un autre château célèbre, le Stalker castle. Il est difficile de le louper car un salon de thé avec boutique s'est installé à l'emplacement du plus joli point de vue. Nous décidons de nous y garer, d'y faire une pause pipi et quelques amplettes. Depuis le parking, un sentier très court nous amène jusqu'au point de vue de rêve sur le château. Nous sommes entourés d'Allemands et de Hollandais ayant eu la même idée que nous, l'ambiance entre continentaux est sympathique, on se parle en français, en allemand et en globish, vous savez cet anglais que parlent tous les non-anglophones du monde entier, j'adore!

Nous repartons assez vite finalement en quête de la célèbre vallée de Glen Coe. Célèbre pour ses paysages majestueux mais aussi pour le massacre du clan MacDonald de Glencoe par des soldats anglais à qui ils avaient offert l'hospitalité. Arrivés à l'entrée de celle-ci, nous nous garons sur le parking d'un centre nautique au bord du Loch Leven. Il y a des tables de pique-nique et des jeux pour les enfants, le lieu idéal pour rassasier bébé et laisser Ailann jouer à sa guise. La vue est très jolie et nous sommes finalement peu nombreux. Ailann trouve une petite copine indienne pour jouer, du coup il a du mal à partir.
Sur la route de la vallée, nous nous arrêtons au point d'information du village de Glencoe, bien fourni, j'y trouve de nombreux dépliants et surtout la carte bien détaillée de la vallée.
Nous sommes en quête d'un sentier de randonnée pour marcher un petite heure dans les jolies paysages. Nous trouvons un parking où il ne reste qu'une seule place. Un petit chemin descend raide avant de remonter dans la montagne, nous décidons de nous balader là. Quand je lève les yeux pour regarder la montagne, je m'aperçois qu'il s'agit des fameuses Three Sisters. Ahhh, ça explique la quantité de photographes!! Parmi eux peu s'aventurent à les gravir, nous sommes des marteaux :) Ben a Luczian sur le dos dans le porte-bébé, nous descendons d'abord puis ça grimpe, grimpe, grimpe. Il vaut mieux être équipé de bonnes chaussures de rando, car même si des pierres sont mises afin de faire une sorte d'escalier, il y a des trous, des mini-torrents, des gravillons, ça glisse pas mal. Ben et Ailann vont grimper jusqu'en haut pour boire l'eau du torrent, je m'arrêterai un peu avant souffle coupé par les restes de bronchite. En les attendant, je m'en donne à coeur joie sur les photos, les nuages qui jouent avec le soleil donnent des couleurs toujours changeantes c'est très beau.
De là-haut, les gens sont minuscules, les voitures des points, abandonnée par mes hommes je suis seule au monde, et l'espace d'un instant c'est bon, très bon.

Après une bonne heure de grimpette, nous resdescendons pour regagner la voiture, nous sommes épuisés et assoiffés (nb : penser à la bouteille d'eau la prochaine fois!). Ailann du haut de ses 5 ans et demi nous a stupéfait par son aisance à l'escalade, ça nous rend plutôt fiers quand on voit les touristes admiratifs de son exploit.

Nous roulons encore un bon moment dans la vallée, nous arrêtant de temps à autres pour faire de jolis clichés. Notre prochaine arrêt se fera au petit village de Dornie qui abrite le plus célèbre château d'Ecosse et probablement, l'un des plus célèbres du monde, Eilean Donan castle, immortalisé par Highlander ou James Bond. Ce sera juste un stop pour ce soir, car nous avons prévu de visiter le château plus tard, après l'Isle de Skye.
L'arrivée à Fort William est comme elle l'était il y a 10 ans, sans intérêt je trouve, c'est bondé de touristes et pas plus joli que ça finalement. Nous apercevons, au loin, le Ben Nevis, plus haut sommet d'Ecosse. La route vers Dornie est plutôt jolie et au détour d'un virage elle devient carrément sublimissime nous offrant la vue sur le Eilean Donan castle. La première fois il m'avait toute chamboulée, je pensais être blasée, il n'en est rien, l'émotion est intacte. Ben est heureux, Ailann moins car il veut aller de suite dans le château et passer sur le pont. Difficile pour lui de comprendre qu'on y reviendra.
Quelques photos prises du sud puis du nord et nous voilà repartis avec pour but, l'Isle de Skye. On accède à l'île par un pont, autrefois payant (je me souviens qu'on avait douillé il y a 10 ans), gratuit aujourd'hui. Notre B&B nous attend à 7 miles au nord de Broadford, c'est la Luib House située au bord du Loch Ainort. Nous sommes les premiers arrivés, et sommes accueillis par une Maryline plus que charmante. Elle nous montre notre chambre, très jolie, chaque enfant à son propre lit, et quelle vue sur le loch!
La salle à manger est à disposition avec une cuisine si nous voulons dîner là, c'est très bien. Nous mangerons les sachets de riz micro-onde achetés le matin même : champignons pour moi, mexicain pour Ben et poulet pour Ailann. Il faut laver ses assiettes et remettre en place le petit-dej du lendemain.

Ben fait sa béa en allant fumer sa cigarette, il trouve un mouton la tête coincée dans les fils de la clôture et libère le bestiaux. La nature, pour le récompenser, lui offrira une attaque en règle de midges, de vilains mini moustiques qui attaquent en essaim et piquent :)
Images attachées:

Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Photo postée par le membre ForzAndrea.
Poster un carnet/texte Suivre cette discussion Partager Signaler
Publicité invisible aux membres VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Nos annonceurs
Voici leurs offres...

Ajouter mon annonce
1.095 Hôtels à Londres
Trivago.fr/Londres
Comparez les hébergements avec trivago: Hôtel, Appart, B&B, Hostel...
Voyage sur mesure Ecosse
Comptoir.fr
Voyage individuel et personnalisé, grâce à nos spécialistes Ecosse
Anglais intensif
Languesvivantes.com
Tous âges, min une semaine, immersion chez un professeur particulier
Enfin du nouveau :-)
Guesttoguest.com
Un nouveau site d'échange de maisons Gratuit, fiable et flexible.
?
Carnets similaires sur la Grande-Bretagne:
  Titre de la discussion Premier message Réponses Dernier message 
Écosse: glens, lochs and sun... (en famille et en fourgon)
226 photos
Je reviens tout juste d'Ecosse en fourgon. Voici donc mon nouveau carnet... Des routes sinueuses au fond de larges vallées (glens) s’ouvrant sur des lacs étincelants (lochs), le tout sous le soleil écossais… Ajoutez quelques gouttes de whisky (un Oban 14 ans en...
Carnets de voyage > Grande-Bretagne
28 avr. 2014 à 23:42
de
Pierre
73 21 juin 2016 à 20:49
de Pierre »
Écosse, n'oubliez pas le nord...
69 photos
Pour nous l’Ecosse, c’est par petits bouts... Une 1ère approche en 2008 avec nos 3 enfants, quelques jours dans la région d’Edimbourg, beaucoup de châteaux, mais une prise de contact qui nous a donné envie d’approfondir surtout le côté nature. Un retour en 2012...
Carnets de voyage > Grande-Bretagne
21 août 2014 à 21:52
de
Calisson94
51 26 juin 2017 à 21:15
de Calisson94 »
Si on skiait en Écosse? (balade de 19 jours au Royaume-Uni avec 4 enfants, hiver 2015)
225 photos
Quand j'ai préparé mon séjour en Ecosse, j'ai lu en détail tous les carnets du forum même si je n'ai pas posé de questions. Je viens donc à mon tour présenter un petit compte-rendu illustré de notre voyage en Ecosse en hiver. Après avoir passé deux fois nos vacances...
Carnets de voyage > Grande-Bretagne
25 nov. 2015 à 17:29
de
Caperam
28 25 fév. 2016 à 23:42
de ForzAndrea »
Vacances d'été en Ecosse, c'est possible!
259 photos
Allez, je me lance, le carnet de Pierre m'a donné des remords. Un petit mot d'abord sur le titre. Qui n'a pas eu envie de partir en Ecosse mais y a renoncé par peur du mauvais temps? Nous les premiers ! mais cette année nous devions trouver une destination...
Carnets de voyage > Grande-Bretagne
30 avr. 2014 à 18:05
de
Mouriann
74 30 mai 2017 à 12:03
de Marcur »
Périple en Ecosse et à Londres
54 photos
Nous rêvions de partir en Écosse à 6 : les parents, la femme, le beau père et sa compagne, et enfin, moi même. Hélas, le beau père est décédé en 2013 et c'est donc en son honneur que nous avons décidé de nous lancer à 5, dans ce voyage. Nous avons choisi d'effectuer...
Carnets de voyage > Grande-Bretagne
1 août 2015 à 17:47
de
Yadin
14 13 nov. 2016 à 12:05
de Dartwaxx »
Plus de carnets similaires à «Road trip en famille Écosse, pays de Galles, Angleterre»
À découvrir aussi sur la Grande-Bretagne:
Heure du site: 7:31 (19/08/2017)
Tous les droits réservés © 2002-2017 VoyageRéseau Inc.
Devenir membre de VF !
Me connecter
1 504 visiteurs en ligne depuis une heure!
1.095 Hôtels à Londres
Trivago.fr/Londres
Comparez les hébergements avec trivago: Hôtel, Appart, B&B, Hostel...
Voyage sur mesure Ecosse
Comptoir.fr
Voyage individuel et personnalisé, grâce à nos spécialistes Ecosse
Anglais intensif
Languesvivantes.com
Tous âges, min une semaine, immersion chez un professeur particulier
Enfin du nouveau :-)
Guesttoguest.com
Un nouveau site d'échange de maisons Gratuit, fiable et flexible.
Plus d'annonces similaires »