Construction de la mosquée de Djenné au Mali

Discussion démarrée par Jef974 le 10 janvier 2010 à 10:30
18 réponses  ·  8 participants  ·  5 900 affichages
Démarrer une discussion Suivre cette discussion Partager Signaler
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bonjour

Si on ouvre la page :
fr.wikipedia.org/wiki/Djenn%C3%A9
on lit : "La mosquée est typique de l'architecture soudannaise qui inspire les maçons bozos, ceux-ci puisent dans les lignes de ce monument l'esprit des nouvelles mosquées."

Très belle phrase. J'ai cherché a en savoir plus. Deux liens nous le permet.
bozons. Tout le monde sait que les bozos sont une ethnie de pêcheur du Niger. Premier doute : passer du métier de pêcheur à celui de maçon, c'est pas si facile.
soudannaise. On se retrouve sur la page fr.wikipedia.org/wiki/Soudan qui nous parle du Soudan actuel, le seul, celui de khartoum. Aucun lien à priori entre l'architecture du Soudan et la Mosquée de Djenné.

Comment définir l' "architecture soudanaise" ? Quels sont les traits caractéristiques.
Pendant la colonisation française, le Mali s'appelait Soudan français. Y-a-t-il une relation avec le terme "soudanaise" ?

Je sais que les bâtiments construit par l'administration française s'appelle "l'architecture coloniale". Mais c'est autre chose.

Merci à ceux qui voudront bien me répondre, pour apprendre plus sur un pays que j'aime.

Jean-François.
Publicité invisible aux membres VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Tamerlan95

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
BonjourClin d'oeil

Voila un article qui devrait t'aider dans ta recherche:Malin

cat.inist.fr/...&cpsidt=15068205

amicalementCool
Tamerlan95

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
ReClin d'oeil

Un autre article intêressant aussi:Malin

www.afribone.com/spip.php?article256

A+Cool
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bonjour,

Et si vous voulez approfondir vos connaissances concernant Djenné, consultez ceci :

www.djenne-patrimoine.asso.fr/racine/accueil.htm

Il ya 26 bulletins en ligne

Bonne lecture
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Merci Assigné et Tamerland95 pour vos réponses. Les liens que vous proposez tous les deux sont réellement très intéressant et devrai être lu avant toute visite du Mali et plus précisement de Djenné.

Je me permets de faire un "résumé" qui répond à mes deux questions.

1° Les bozos sont-ils réellement de bons maçons ?
La réponse est oui. "... vivent les Bozos: pêcheurs de mares et des eaux peu profondes. Reputés les plus habiles maçons de la région, ils se sont caractérisés par la construction des plus importants bâtiments de l'architecture appelée «soudanaise», comme, par exemple, la mosquée de Djenné."
source 1 : cat.inist.fr/...&cpsidt=15068205
Le reste de l'article parle du " saho, maison commune où les célibataires".

2° La Mosquée de Djenné est-elle d'architecture soudanaise ? La réponse est nuancée.
D'une part :

"L’architecture néo-soudanaise serait le nom d’un courant architectural né pendant l’époque coloniale." source 2 : www.afribone.com/spip.php?article256

On serait tenté de dire non puisque la mosquée date de XIII ème siècle.

D'autre part :

"Les colons inspirés par la splendeur des villes et des infrastructures, ont su combiner formes et compositions de l’architecture locale traditionnelle soudanaise." (source 2)

et on trouve les caractères d'une architecture soudanaise plus haut sur cette page.
et que la mosquée

reconstruit au début du XXème siècle selon une technique aujourd'hui hélas disparue" et que la "mosquée de Djenné fut réédifiée […] apparemment selon son ancien plan. Ce fut cependant une création architecturale, car les maçons ne disposaient d'aucun document représentant par exemple les façades de l'ancienne mosquée, et beaucoup de souvenirs avaient dû s'estomper en soixante-dix ans."
source 3 : www.djenne-patrimoine.asso.fr/racine/crepissage...

Enfin, la mosquée a été reconstruite au début de la colonisation française (1906, et fut probablement achevée en 1907 ou 1909), ce ne peux qu’être alors que le début de l’architecture soudanaise.

Cordialement

Jaen-François
Songhai73

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
bonjour et merci à tous pour ces infos
j'y serais dans 1 semaine, je vais la contempler d'1 nouvel oeil Malin
belle journée
francia
Vigounir

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
J'ai voulu, Jean-François, ajouter mon grain de sel à cette aimable, intéressante et très documentée discussion. En recherchant quelques témoignages littéraires. J'ai relu les lignes de René Caillé consacrées à Djenne, et s'il cite bien la grande mosquée, il ne la décrit pas; il parle surtout du grand marché (qui l'impressionne) et de ses efforts pour rester incognito auprès des gens rencontrés. Idem chez Jean-Marc Pineau, qui, en 2002, entreprit de refaire le périple de Caillé.
Par contre Caillé nous décrit avec un luxe de détails la mosquée de Tombouctou...
Bien sûr j'ignorais les talents de maçons des Bozos.
Merci pour cet intermède culturel.
Virginie
PS.Quelqu'un peut-il me trouver une description littéraire de la mosquée de Djenne ?
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bonjour,

Comment définir l' "architecture soudanaise" ? Quels sont les traits caractéristiques.
Pendant la colonisation française, le Mali s'appelait Soudan français. Y-a-t-il une relation avec le terme "soudanaise" ?

Le mot Soudan vient de l'arabe : "Bilâd al Sûdân" = le pays des Noirs. Cette expression recouvrait un territoire allant de l'Atlantique jusqu'au Soudan actuel, et entre le Sahara au Nord et la forêt au sud.
Il y avait donc un soudan occidental et un soudan oriental. Une partie du soudan occidental a ensuite été appelé soudan français, l'actuel Mali. Ce que l'on appelle architecture soudanaise est donc l'architecture avant la colonisation de ce vaste
territoire.
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bonsoir,

Enfin, la mosquée a été reconstruite au début de la colonisation française (1906, et fut probablement achevée en 1907 ou 1909), ce ne peux qu’être alors que le début de l’architecture soudanaise.

Non !

Voilà ce qu'écrit Labelle Prussin, expert mondialement reconnue, en architecture islamique :

" Ce qu'on appelle le style soudanais en Afrique de l'Ouest a fait l'objet de beaucoup de discussions entre les chercheurs africanistes du monde occidental durant les dernières décennies. Ce terme a été appliqué sans distinction à l'ensemble du répertoire architectural de la savane ouest-africaine, regroupant ce qui représente en fait un large spectre de styles complexes et distincts depuis l'embouchure du Sénégal à l'Ouest jusqu'aux rives du lac Tchad à l'Est, depuis les habitations rurales rondes des sociétés agricoles égalitaires jusqu'aux conurbations (agglomérations) et capitales des empires médiévaux d'Afrique de l'Ouest. La recherche s'est donc jusqu'à présent adressée à un style qui n'a jamais été défini clairement de façon formelle, spatiale, fonctionnelle ou temporelle ".
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bonjour Assigué

C'est un vrai plaisir de dialoguer avec vous. Je vais le faire pour vous opposez au site
www.afribone.com/spip.php?article256
que vous connaissez certainement.

Ce que l'on appelle architecture soudanaise est donc l'architecture avant la colonisation

je lis sur afribone cet extrait :

L’architecture néo-soudanaise serait le nom d’un courant architectural né pendant l’époque coloniale. Les colons inspirés par la splendeur des villes et des infrastructures, ont su combiner formes et compositions de l’architecture locale traditionnelle soudanaise. Pour ce faire, ils ont géométrisé les formes, utilisé les matériaux locaux et améliorés localement, mis en oeuvre des techniques de constructions modernes et coloniales.

ce qu'écrit Labelle Prussin semble trop global, trop vaste.

sans distinction à l'ensemble du répertoire architectural de la savane ouest-africaine

ou encore

Sénégal à l'Ouest jusqu'aux rives du lac Tchad à l'Est

Sur africabone on peut lire

Des éléments distinctifs
Les réalisations se faisaient en banco obtenu par un mélange d’eau, d’argile et des éléments comme la paille de mil et la bouse de vache. Parmi des éléments notoires de cette architecture nous vous attirerons votre attention sur quelques points suivants :
Le mur de clôture se présente comme une arcade, un élément moderne venant du monde européen.
Les murs de façade sont renforcés par des pilastres, mettant ainsi l’accent sur la verticalité du bâtiment.
Très souvent des faisceaux de branches sont posés en saillis sur les murs. Ils ont pour fonction le renforcement, l’accès à la hauteur du bâtiment lors d’un entretien, et la décoration des façades.
La concession traditionnelle (une série de maisonnettes à plan rond ou carré ordonnée autour d’une cour intérieure ou centre géométrique) se développe et devient monumentale sans que se perde le contexte socioculturel de l’habitation.
La seule entrée dans le foyer ouvre sur un vestibule, d’où on n’aperçoit pas l’intérieur de la cour. Le toit est plat et aménagé généralement en terrasse.

Qu'en pensez-vous ?

Jean-François
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bonjour,

Votre question était : Comment définir l'architecture soudanaise ? Difficile de répondre.

Pour les édifices construits durant la colonisation, on parle de style néo-soudanais (d'inspiration soudanaise mais avec des influences européennes). Ce qui est différent.

cordialement
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Ok, je ferai la différence maintenant.

Merci

Jean-françois
Fortier

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Hello,

Voila une belle discussion.

Tout à fait d'accord avec ce qui a été dit. Il convient de distinguer l'architecture soudanaise et l'architecture néo-soudanaise.

L'architecture soudanaise, très variée et construite majoritairement en banco correspond grossièrement à l'architecture traditionnelle (vernaculaire) présente dans l'ancien soudan français. Il y a bien sûr les mosquées mais aussi l'architecture "civile" très variée des différentes populations.
users.swing.be/...agnan/mali/index.htm

Il est juste de citer les Bozo comme étant des maçons réputés. On en parle jusqu'à la très vieille ville de Dia (dans le Macina) dont les habitants Bozo et Soninké semble les fondateurs de la ville de Djenné. Des fouilles récentes à Dia ont permis d'avancer sur les connaissances de cette ville. Les maçons Bozo de Dia sont toujours très réputés dans la région.
www.cnwspublications.com/...ines/archaeology.asp

Il faut aussi citer l'architecture des pêcheurs Somonos (voir les travaux de restauration du quartier Somono de Ségou, le plus vieux de la ville).
www.an-patrimoine.org/...5d0f4b9f16bd854aa5b1

L"architecture néo-soudanaise correspond pour l'essentiel à l'architecture "officielle" du temps colon, construite avec des matériaux modernes (briques enduites, béton, parfois des structures métalliques) pour des bâtiments essentiellement destinés aux européens et aux fonctions administratives.

Il reste beaucoup de beaux exemple de ce type d'architecture, souvent de qualité et bien dessinée. On peut citer notamment le quartier administratif de Ségou.

Affaire à suivre...
Pdm
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Oui, voilà une belle discussion sur un pays que j'aime. ET vos photos sont magnifiques.
Fortier

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Merci de ton gentil post.

Ton site vaut aussi le détour. Que de voyages ! On sent les bons souvenirs...

Et vivement le prochain.
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bonjour Monsieur !

Permettez-moi trois remarques à cette discussion intéressante :

1) Maçons bozo :

Les Bozo sont bien sûr des maçons très réputés, surtout ceux de Djenné. Au Delta Intérieur, les Bozo djennéens passent pour être maçons de grande expérience ; ils sont des artisans spécialisés dont la formation commence déjà depuis l’enfance. Pour cela, ils sont même demandés loin de Djenné : par exemple, les Bozo djennéens ont participé à construire la Grande Mosquée d’aujourd’hui de Mopti (1933-35), la mosquée de Guinjo Saré (au nord du lac Débo) en 1950, et aussi celle de Boré (entre Konna et Douentza) en 1932.

En outre, svp, n’oubliez pas que les Bozo sont très probablement les autochtones du Delta Intérieur et aussi les fondateurs de la ville de Djenné... Ils étaient donc les premiers à avoir bâti cette région. Il y a même aujourd’hui des familles de maçons originales dans la ville de Djenné resp. dans ses environs, à savoir les Nasiré, les Yonou et les Salamantao...

A mon avis, cette ignorance largement répandue résulte du fait qu’on associe les Bozo toujours et presque exclusivement à "pêcheurs" (et tout au plus encore à "bateliers" ou "constructeurs de pirogues") même si la pêche est depuis toujours leur base de vie la plus importante et leur espace vital, le Delta Central du Niger, une des principales zones de pêche au Mali. Et pourtant, cela ne veut pas dire qu’ils n’existent pas traditionnellement des Bozo exerçant d’autres professions : il y a aussi des forgerons bozo à Ségou ou à San, et qui a jamais entendu dire de ce peuple qu’il faisait de la musique ?! Voir ma photo intitulée "Un orchestre bozo" (vous apercevez la grande ressemblance avec les Berliner Philharmoniker ?!) !

Au Delta, il y a une tendance traditionnelle et fortement prononcée d’associer un certain mode de vie à un certain groupe ethnique (> Bozo = pêcheurs, Fulbe = pasteurs, Bamana = agriculteurs), ajourée souvent de nos jours mais qui désigne tout au plus un aspect ferme d’un groupe ethnique suscitant de l’identité et servant pour différencier les divers groupes... Ch. Monteil (ancien Administrateur des Colonies et Membre correspondant de l’Académie des Sciences Coloniales) constate déjà en 1933 que les Bozo "sont essentiellement bateliers et pêcheurs ; mais certains d’entre eux sont aussi cultivateurs et, parfois même, ne sont plus du tout pêcheurs, ni bateliers." (p.2*)

Encore, Monteil a constaté tout ça il y a 80 ans ; aujourd’hui, la sécheresse qui sévit sur le Mali depuis et en particulier le Delta Intérieur du Niger depuis le début des années 1970 est la cause d’une forte réduction des zones de pêche (la baisse importante de la production, la perte progressive des marchés d’exportation, la concurrence accrue des produits d’importation sur les marchés intérieurs hors du Delta, l’appauvrissement des pêcheurs ainsi que la fréquence des conflits, opposant les uns aux autres, constituent les principales caractéristiques d’une situation de crise qui est apparue avec la sécheresse et qui est allée s’accentuer depuis), ce qui a pour conséquence une violente paupérisation des Bozo, bref, la pêche ne nourrit plus ce peuple et beaucoup d’eux sont obligés à se rabattre sur d’autres domaines... Moi, je me suis initié à des Bozo qui étaient cultivateurs, enseignants, marabouts, commerçants, employés dans des coopératives ou dans des ONG, etc. etc.

Par ailleurs, vous trouvez une situation comparable à Bamako : dans la ville précoloniale, on a attribué à tout quartier une certaine identité ethnique et/ou professionnelle (Fulbe et Sonraï ~ Médina Kura, Bozo et Somono ~ Bozola, Maures ~ Bagadadji, Maninka ~ Bamako Kura, Bamana ~ Niaréla). Mais aujourd’hui, ça n’existe plus... Les groupes ethniques les plus divers vivent plutôt dans le même quartier (ce qui se manifeste aussi au fait que les tout nouveaux quartiers bamakois ne portent plus des ethnonymes ou patronymes dans leurs noms, ce qui était le cas concernant les noms de quartiers précoloniaux (voir Bozola ou Niaréla**).

En ce qui concerne le métier de maçon des Bozo, je vous recommande vivement (et toujours) de lire en particulier les quelques articles ou livres (et non pas les sites idiots au net !), tels que :

Lange, Karen E. 2001. Djenne: West Africa’s Eternal City. NationalGeographic.com.

Maas, P. 1990. Djenné: Living Tradition, dans "Aramco World", pp.18-29.

Maas, P./Mommersteeg, G. 1992. Djenné: chef-d’œuvre architectural. ITDG Publishing, Eindhoven. (en néerlandais !!!)

Marchand, Trevor H. J. 2009. The Masons of Djenné (African Expressive Cultures). Indiana University Press. (très très actuel !!!)

www.iupress.indiana.edu/...hp?products_id=93157.

Meillassoux, Claude 1985. Comment les Bozo sont sortis de leur trou. Habitat et mode de vie dans le delta intérieur du Niger, dans "Technique & Culture", no.6, pp.67-84.

Prussin, Labelle 1974. An Introduction to Indigenous African Architecture, dans "The Journal of the Society of Architectural Historians", vol.33/3, pp.183-205.

Divers bulletins de "Djenné-Patrimoine" (www.djenne-patrimoine.asso.fr). Voir le message d’Assigué !

(film) Vogel, Susan 2007. The Future of Mud: A Tale of Houses and Lives in Djenne. Vidéo. Icarus Films (Brooklyn). Présenté par le Musée National du Mali.

2) Soudan :

Petite remarque supplémentaire au "Soudan", quoique mon ami Assigué ait déjà dit l’essentiel. Il y a en fait une relation directe. Le mot "Soudan" (et donc "soudanais") vient de l’arabe ; les formes de l’adjectif "noir" en arabe sont : asuadu (masc., sing.), sauda:’u (fém., sing.), su:dun (masc., plur.). Le Bila:d as-su:da:n veut dire "le (s) pays des Noirs", donc "Soudan" est un terme géographique (= plusieurs pays donnent une vaste région), par contre, "le Soudan", Etat islamique au nord-est de l’Afrique (en ar. dschumhu:riyyat as-su:da:n), est un terme politique.

3) Architecture soudanaise (mosquées) :

Le style soudanais est en fait très varié, difficile à le déterminer nettement. Notamment pour cela, je plaide plutôt de l’"étiqueter" selon les divers styles régionaux, imputés aux différences de la tradition locale à côté de l’intensité des modèles islamiques. Dans ce sens, il y a quatre "régions stylistiques" qui se laissent différencier nettement, dont la région du Moyen Niger qui correspond stylistiquement à la région de la boucle du Niger entre Ségou et Gao : elle se trouve surtout au territoire de l’actuelle République du Mali, et, à part, aussi au territoire de la République du Niger. En raison du grand nombre de mosquées, de leur haute qualité de construction et de l’énorme multitude stylistique de son architecture, le Moyen Niger est également la région stylistique la plus importante de tous les quatre régions, et son point culminant est sans doute le Delta Intérieur (avec la Grande Mosquée de Djenné). A aucune autre région stylistique, l’influence nordafricaine-saharienne n’est plus forte qu’au Moyen Niger, qui se montre surtout au concept de la sobre et sévère mosquée à une concession*** (!!!!!) : ses prototypes sont la mosquée Askia de Gao, les mosquées Djingereber et Sankoré à Tombouctou, les mosquées à Niono, San et Douentza, et partiellement la mosquée d’Agadez.

VIVE LES BOZO ! VIVE LE MALI !

hgb

* Monteil, Charles 1933: La Langue des Bozo. Population de Pêcheurs du Niger. Paris.
* *Les Niaré sont des immigrants venant du nord, du Sahel, et descendent d’ancêtres des Soninké d’aujourd’hui. Note linguistique : en bamana, le suffixe dérivatif "-la", à une valeur locative, veut dire "lieu de...". Donc, le quartier de Niaréla est le "lieu des Niaré", Bozola le "lieu des Bozo".
* **Pour comparer : dans une autre "région stylistique", le Soudan Central, identique ici au pays des Haoussa au nord du Nigéria ainsi qu'au sud de la République du Niger, domine le bâtiment à dôme, non-existant au Moyen Niger. Etc. etc.
Images attachées:

Photo postée par le membre Hery.
Photo postée par le membre Hery.
Signaler Répondre
Bonjour, i ni sogoma, Hery

Merci à toi, Merci à Fortier pour tous ces "éclairages". De vrais passionnés, de vrais connaisseurs.

Vive le Mali !
Signaler Répondre
I ni sògòma, Maliden,

i bè Mali kònò ?! Tu es déjà au Mali ?! Si oui, que je sois jaloux de toi ?!

Stp, n'oublie pas le catalogue d'exposition "Manuscrits de Tombouctou" !!!

Bon séjour, hgb
Signaler Répondre
Hery

Merci pour cette longue explication très intéressante et instructive sur les Bozos. Vous nous rappelez bien à propos qu'une éthnie peu avoir plusieurs dons, et son art ne se limite pas qu'à une activité principale.

J'ai retenu aussi votre concept de "régions stylistiques" qui est pertinent.

Cordialement

Jean-François
Démarrer une discussion Suivre cette discussion Partager Signaler
Publicité invisible aux membres VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Nos annonceurs
Voici leurs offres...

Ajouter mon annonce
Excursions au Sénégal
Senegal-excursions.com
Visitez Sénégal avec un guide local à moindre prix, en toute sérénité.
Le Cap Vert sur Mesure
Quotatrip.com
Comparer les offres des agences locales – 4 devis gratuits
AGS Déménagements
Ags-demenagement.com
Plus de 56 implantations en Afrique. Devis déménagement gratuit.
Afrique de l'Ouest
Brummi-tours.de
En camion 4x4. Equipé pour des voyages autonomes avec 12+240 V, douche
?
Discussions similaires sur le Mali:
  Titre de la discussion Premier message Réponses Dernier message 
Film et livre: "The Masons of Djenné" (Mali)
"All art worthy the name is the energy – neither of human body alone, nor of the human soul alone, but of both united, one guiding the other: good craftsmanship and work of the fingers, joined with good emotion and work of the heart." (John Ruskin, 1859) A tous...
Livres, films et documentaires > Mali
23 jan. 2014 à 22:22
de
Taamaden
0 23 jan. 2014 à 22:22
de Taamaden »
Djenné patrimoine en péril (Mali)
Le site des Villes anciennes de Djenné (Mali) ajouté à la Liste du patrimoine mondial en péril Le Comité du patrimoine mondial réuni depuis le 10 juillet (et qui se poursuit jusqu'à demain, le 20 juillet) à Istanbul (Turquie) a inscrit les Villes anciennes de Djenné...
Afrique de l'Ouest et du Centre > Mali
19 jui. 2016 à 18:01
de
Taamaden
4 28 jui. 2016 à 17:26
de Yakago »
E-mail du cybercafé de Djenné au Mali?
J'aimerai avoir l'adresse mail du cyber café de Djenné au Mali. Merci d'avance pour ceux et celles qui pourront me la transmettre.
Afrique de l'Ouest et du Centre > Mali
27 avr. 2011 à 12:06
de
Natma
7 8 mai 2011 à 13:14
de Lapirogue »
Arbuste au Mali
Qui pourrait me donner le nom scientifique d'un arbuste du Mali, appelé "gnimassou" ? merci et bien cordialement
Divers > Mali
23 fév. 2015 à 21:28
de
Darjela
7 3 mars 2015 à 22:26
de Taamaden »
Festival sur le Niger (Mali)
Ci-joint le communiqué de presse de la 10e édition du FESTIVAL SUR LE NIGER (à Ségou, MALI) et la CARAVANE CULTURELLE POUR LA PAIX. Cette année, la programmation de musique présente les stars maliennes Salif Keïta, Cheick Tidiane Seck, Vieux Farka Touré, Abdoulaye...
Événements > Mali
23 jan. 2014 à 21:12
de
Taamaden
3 4 fév. 2014 à 20:56
de Emmanuel84 »
Plus de discussions similaires à «Construction de la mosquée de Djenné au Mali»
À découvrir aussi sur le Mali:
Heure du site: 0:33 (24/10/2017)
Tous les droits réservés © 2002-2017 VoyageRéseau Inc.
Devenir membre de VF !
Me connecter
2 849 visiteurs en ligne depuis une heure!
Excursions au Sénégal
Senegal-excursions.com
Visitez Sénégal avec un guide local à moindre prix, en toute sérénité.
Le Cap Vert sur Mesure
Quotatrip.com
Comparer les offres des agences locales – 4 devis gratuits
AGS Déménagements
Ags-demenagement.com
Plus de 56 implantations en Afrique. Devis déménagement gratuit.
Afrique de l'Ouest
Brummi-tours.de
En camion 4x4. Equipé pour des voyages autonomes avec 12+240 V, douche
Plus d'annonces similaires »