Carnet solitaire en Tanzanie 2010 (page 1 de 5)

Discussion démarrée par Francky4 le 26 septembre 2010 à 13:46
82 réponses sur 5 pages  ·  25 participants  ·  21 414 affichages
Poster un carnet/texte Suivre cette discussion Partager Signaler 1 2 3 4 5
Francky4

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Carnet solitaire en Tanzanie Juillet-Aout 2010 - Une histoire improbable

800 – Trajet


Pourquoi la Tanzanie
Parce que nous avions été très frustrés de ne pas voir de félin au Botswana. On voulait « assurer le coup ».

Pourquoi en solitaire
Parce qu’on aime ça.
Sans aucun doute aussi pour contrarier tous ces empêcheurs de voyager en rond qui nous prédisaient tous les malheurs du monde, leur démontrer qu’il ne sert à rien de faire peur, juste pour vendre un TO copain. Merci à eux : ils nous ont motivés
Parce que OUI, définitivement OUI c’est tout à fait possible de faire la Tanzanie en solitaire, avec son 4x4, comme en Namibie, en AFS, au Botswana etc : Les risques, les plaisirs, les aléas, les possibilités sont les mêmes, EXACTEMENT les mêmes.
Et OUI, on peut rentrer dans les parcs SANS guide. Les personnes qui tiennent les comptoirs d’entrée des parcs n’en sont que plus prévenantes, plus à l’écoute, et comme toujours en Tanzanie encore plus inclines à vous rendre service, à vous donner des conseils, à vous montrer su une carte où sont les bons endroits.

La sécurité
Les gens sont vraiment très gentils. Ils discutent, proposent mais n insistent pas. Nous n’avons pas rencontré d’agressivité ni de sensation de se faire agresser, encore moins dans les coins les plus reculés, dans les villages lointains, là où ils ne voient que très peu de Blancs.
La sécurité n’est pas non plus un argument pour vous empêcher d y aller seuls.

La conduite sur piste
La conduite sur piste Tanzanienne se fait obligatoirement avec un 4x4. On voit quelques locaux en voitures mais rarement sur les pistes lointaines. Les pistes Tanzaniennes sont de vraies bonnes (~mauvaises) pistes « africaines » (mais qu’est ce qu’une piste « africaine » … ? on verra ça plus tard).
Ma seule recommandation : prévoir peu de km par jour. Moins de 200 km, pour avoir le temps de profiter des endroits où l’on arrive, pour éviter d’arriver fatigué.
Oui il vaut mieux avoir une certaine expérience de la conduite sur piste, mais ce n’est pas une obligation. L’expérience s’acquiert en pratiquant, et au bout de quelques jours on comprend vite que pour rouler vite, il faut freiner avant les trous… ! mais surtout que pour aller loin, il faut rouler doucement.
La conduite du 4x4, si on a déjà pratiqué, n’est pas non plus un argument pour ne pas voyager seul en Tanzanie.
Et j’ajouterai au contraire : il nous aurait été IMPOSSIBLE de faire ce voyage, assis derrière, dans un vieux Land Rover à amortisseurs à lames (dur dur pour le dos) d’un TO Local. Choisissez votre 4x4. Prenez plaisir à conduire vous-même.
Compressé contre un co-voyageur inconnu sur la banquette aurait été pour nous un calvaire :
- « excusez moi, je vous ai touché avec mon bras »
- « pardon, puis je me pencher au dessus de votre sandwich à la crème, le temps de faire une photo de ce magnifique léopard qui… mince trop tard… Merci, pardon…, non c’est pas grave, je vous en prie… »

IL FAUT SAVOIR que nous avons fait ce trajet avec une tente sur le toit, MAIS CECI N EST PAS INDISPENSABLE. On peut très bien voyager en Tanzanie avec une tente au sol car les Public Camp site sont suffisamment pleins pour dissuader les bêbêtes.

Quoi d’autre… bah rien
Alors allons-y

Jour 1 – Dar Es Salam – Lusotho
L’avion du Samedi, réservé en Décembre 2009, 647 euros A/R par personne, taxes et assurances inclues. RàS à part un retard de deux heures à l’escale au Caire. Les bagages nous suivront tranquillement, la nuit sera courte.

Le Dimanche à 6h15, incroyable mais vrai : 10 minutes, montre en main, pour sortir de l’aéroport : formulaire, douane, bagages inclus. On ne nous demande pas le vaccin contre la fièvre jaune. On ne nous le demandera pas non plus pour prendre l avion vers Mafia.

Improbable 4x4.
Le seul 4x4 avec tente pas trop trop cher a été trouvé à Nairobi. Il me facture 300 euros pour me livrer la voiture à Dar et 150 euros par jour.
Le loueur s’est réveillé deux jours avant pour nous demander s il s’agissait de 5h15 le matin ou l’après midi… Bah il était temps… ! LE MATIN qu’on t’a déjà dit 17 fois… ! ! !
Est-il là pour nous accueillir ? Beaucoup de panneaux attendent leurs interlocuteurs à la sortie, pas nous
Au bureau des renseignements, il n y est pas non plus, sur le parking… sur le parking… UN 4X4 avec tente sur le toit… Youpi. Le chauffeur est absent, on attend 5 minutes, il arrive… Ouuuuffff ! ! !

On a nos bagages, on a un 4x4… 8 ou 10 mois de préparation de ce voyage qui vont pouvoir se concrétiser… Choueeeeette !

Bon le 4x4 est un essence, pas un Diesel… Grrrr !
Ah bon, le 4x4 a une boîte automatique… Re-Grrrrr. On va consommer 20% de plus…Choueeette. On fera effectivement du 20 litres au 100 kms sans appuyer. Soit un budget essence de 680 euros au lieu des 500 euros prévus… pour nos 3900 km (au lieu de 3800 kms prévus ;-)
Bon le 4x4 a 110 000 kms au lieu des 60 000 promis… Re-Re-Grrrr. Ça promet sur la probité du loueur… En ce qui le concerne, le pire est à venir.

Monsieur exige un déposit absolument pas prévu du tout, ni sur son Site, ni dans les emails malgré mes questions explicites.
J’étais averti par Michèle à qui j avais donné ses coordonnées… mal m’en a pris, Pardon Michèle. Elle a été plus que moi très mal servie par ce loueur très indélicat. Elle a la gentillesse de m’avertir par SMS dès son arrivée à Nairobi, et de me raconter ses déboires de 4x4 en « avance de phase », puisqu’elle a trois semaines d’avance sur moi sur les pistes. Cooool... Super Merci Michèle.
Il veut me prendre 2500 euros de caution (alors qu’il a pris environ 1500 euros à Michèle). C’est du grand n’importe quoi.

Ce loueur s’appelle Wago Wago, safariskenya.com, budgetcarhirekenya.com, carhire-kenya.com, africancenter.eu (se sont tous la même société). NE PASSEZ PAS PAR LUI, c’est un escroc… !
Do not rent your car with them

Mais je lui ferai une petite « publicité » très personnalisée par ailleurs.

Il manque les couvertures et le frigidaire, les ustensiles de cuisine sont incomplets, les chaises de camping sont presque craquées… mais le gas-cooker est présent avec une bouteille pleine. Heureusement.
On peut dire que le Gas-cooker et la très bonne qualité des pneus ont sauvé ce voyage !

On finit par partir au bout de 3 heures

Obligé de passer par Dar, la ville est ceinte d’un « boulevard extérieur » saturé. Le GPS nous indiquera tranquillement une route de contournement. Merci Garmin, merci T4A.
Mais la sortie de Dar par le nord nous prendra quand même deux bonnes heures, pour faire les 50 kms nécessaires à trouver une route (goudronnée) plus tranquille. On va pouvoir rouler.
Mais attention, la police veille. Radar – jumelle comme à la maison.

005 – l’Afrique tout de suite


007


008


On roule tranquille jusqu’à Lusotho.
On est accueillis par des chants Luthériens du Collège, dans un grand jardin, un chemin qui serpente jusqu’aux quelques chambres louées. Superbe. Budget super cool : Douche chaude, repas du soir, petit déjeuner le matin avec des crêêêêpes… huuuummmm… ! Tout ça pour environ 40 dollars.

On y fera des provisions de confitures, de vin, de fromage… Huuummmmm !
« Si c’est ça la vie que tous les moines ont »
Ce sera le dernier fromage du voyage Fâché (on ne compte pas les « Vache Qui Rit » et toutes leurs imitations).

Cette région est magnifique. Les randonneurs ont de quoi s’éclater pendant des jours dans des montagnes gentilles, sur des pistes rouges au milieu d’une végétation luxuriante, avec des paysages à couper le souffle… ou des nappes de brouillards improbables qui bouche la vue d’un seul coup

010 - Heaven bar


Au loin la Montagne Masaï, début du territoire éponyme.

020 – Salle de jeu à Heaven bar


A Lesotho il y a un concours de gentillesse : les Luthériens se « disputent » avec les évangélistes, avec les Attentiste du Dernier Jour, avec les catholicistes, avec les JésusChrisistes, et toutes sortes de congrégations qui rivalisent de sourires et de prévenances.
Première impression d un pays et de gens sublimes qui contraste beaucoup avec certains messages du Forum. Le Grand Méchant Loup ne nous croquera pas cette année… !

Les auto-stoppeuses sont des bonnes-sœurs qui vont nous accompagner au marché, un professeur… aveugle qui priera Dieu pour nous, une femme enceinte qui nous remercie mille fois… Que des gentils. Ce coin là, il fait envie d y vivre, moi je vous le dit

025


Mais c’est déjà le départ pour le Kili

J2 – Lusotho – Moshi Kili Kili Kili
Improbable Kili

La route est tranquille jusqu’à Moshi, mais attention aux radars mobiles… !

« Le premier qui le voit a gagné une bière… »
Mais tout le monde a perdu. Pas de Kili.
Perdu dans les nuages, même depuis la porte Marungu (merci A-M) : Enveloppé dans une énorme écharpe de nuages, il ne montrera pas ses cheveux blancs. On aurait bien voulu le voir… Sa majesté en a décidé autrement.
Si on avait su, pour gagner un jour, on serait allé directement à Arusha

On dort à Chem-Chem (S3 17 48.6 E37 31 29.3), un petit terrain de camping accolé au Marangu Hotel qui propose repas du soir et petit-déjeuner. Super cool, douche froide, calme.

Au village de Mahungu : ATM et des dizaines de propositions d’accompagnement pour une escalade : pas assez sportif pour cela (je crois que 60% des gens échouent à mi-parcours), nous on a choisit sport mécanique

Les couvertures empruntées à Egyptair seront bien utiles.
Le loueur de 4x4 nous a promis de nous livrer les couvertures et le frigidaire ce soir à Arusha. Arrivé là bas on apprend qu’il n’arrive que demain matin : encore une occasion de nous mentir

J3 – Moshi - Arusha
Improbable piste nord pour rejoindre Arusha.

On prend la route après avoir fait les provisions à Moshi. Les Super Marchés n’existant pas ou alors sont bien cachés. On trouve des superettes qui ont presque tout, sauf des sacs poubelles. Boulangerie par ici : Ali Abbas Pastry shop (S3 20 52.1 E37 20 25.2) superette juste en face.

On fait le plein comme à chaque fois que c’est possible (il y a beaucoup de pompes à essence en Tanzanie, surtout sur les routes du nord très fréquentées par les touristes).

Puis on prend la route vers l’ouest, puis une route à droite ici Boma Ngombe Village (S3 19 56.1 E37 09 02.3), pour quitter le « highway ». Un policier nous arrête : un touriste immatriculé au Kenya, qui va à Arusha en passant par le nord, il n’y croit pas beaucoup ! Et les policiers sont vigilants dans cette partie du pays, il y intérêt à ralentir en arrivant dans les villages.
On lui explique, on lui montre qu’on a une carte (Google Earth avec notre Trace), et il finit par sourire
Puis on tourne à gauche ici S3 08 53.2 E37 01 31.5 pour faire la piste parallèle à 25 km de la route principale.
Piste assez difficile. On y rencontre des « vrais gens » qui sont très étonnés de trouver des Blancs-Becs par ici

030 - « c’est qui ces Blancs-Becs… ? »


L’arrivée sur le parc d’Arusha par le nord est jôôli tout plein

040 – Arrivée à Arusha par le Nord


Improbable Tarif des Parcs.
D’abord savoir que les parcs du nord préfèrent les cartes Visa. Tarangire sera très réticent à accepter nos Dollars en liquides, que j’avais pris soin d’acheter en Janvier avant la baisse de l’Euro (ce qui m’a fait gagner environ 500 euros).
Bon ! Les parcs du sud s’en fichent. Je ne crois pas que Ruaha et Selous aient un lecteur de carte Visa. Le parc Marin de Mafia ne veut QUE du liquide, et des dollars supérieurs à 2006… ou des euros !

En plus, contrairement à ce que j’avais compris, ce n’est pas seulement la nationalité du voyageur qui fait le prix, mais aussi celle de la VOITURE : 10000 TSh (environ 7 euros) pour une voiture Tanzanienne, 40 Dollars (américains) pour une étrangère. La mienne est Kényane… Pas cool ! Fou Fâché

050 – Tarifs des Parcs


055


Le parc d’Arusha est très joli, pas bien grand, avec des pistes principale assez faciles, et des pistes divergentes asses difficiles, comme par exemple celle qui monte sur le bord du cratère Ngurdoto (S3 17 44.2 E36 54 17.4) : l’aller-retour prend une petite heure, on ne peut pas croiser une autre voiture (je me demande encore aujourd’hui comment on aurait fait dans cette pente pentue…), et la vue est très belle sur le cratère, sans doute une caldeira.

Les lacs sont beaux. Le coin Pique-nique très fréquenté : je vous conseille de manger juste en face, sur un promontoire improbable de l’autre côté du lac (Small Momela Viewpoint : S3 13 08.8 E36 53 45.3).

Des girafes et autres « habituels », des flamands roses qui courent sur l’eau

060


Ou qui volent « dans le ciel bleu d’azur » (un peu couvert quand même)

070 – Elles ne sont pas rasées sous les bras !


C’est beau, c’est très beau. Un peu cher mais très beau.

Improbable douche
On dormira le soir à Colobus Camp site, juste après la sortie Sud, à droite, à 300 m de la piste principale, accolé au lodge (S3 18 56.7 E36 52 38.9).
Pas de douche chaude, et ce soir là... pas de douche du tout… (Juste un filet d’eau) !

On va cailler comme jamais (du moins on le croit…)
Je rappelle que nos couvertures nous attendent (peut être) demain à Arusha. Les sacs polaires apportés + les couvertures Egyptair seront très très juste.s Il doit faire environ 12 degrés le matin en se réveillant dans un brouillard qui se déplace à la vitesse… d’un nuage.

J3 – Arusha – Natron par La Rivière aux Moustiques

On passe à Arusha pour récupérer la couverture et le frigidaire
080 – Improbable rendez-vous

A coup de frais téléphoniques importants on apprend qu’on a rendez-vous dans un hôtel… qui n’existe pas : personne ne connait, tout le monde veut nous aider, mais rien à faire.
Allez, c’est bon, encore un mauvais point pour ce loueur : On apprendra à ne pas manger de fromage

On part sur le goudron, vers le sud-ouest (Merci gps). En direction de Mto Wa Mbu, à la queue leu-leu avec les 4x4 des TO qui roulent plus vite que nous.
On fait les courses et on échange des sourires

090 – Tout l’or du monde :


Puis on cherche la piste Nord indiquée sur T4A (« fermée, prenez celle qui est 300 m plus à l’ouest … »)
La piste est belle et c’est le début de 2500 km de piste dont une très grande partie de tôle ondulée.

On traverse des villages Masaï.

100 - Boite Postale ?


Bien sur un auto-stoppeur, un papi tout gentil, tout en longueur, tout mince… C’est seulement quand il descendra à Selalei qu’Elisabeth verra la longue dague qu’il porte à la ceinture. Mais aucune crainte, au lieu de nous curer les dents, il nous promet de prier pour nous tous les dieux de la terre et du ciel Masaï, et je crois qu’ils sont nombreux dans sa « religion ».

Petite pause sous un arbre, en contre-versent du Ngoro, pour notre soupe – tomate – riz – bananes rouges (Huuuummmm) quotidiens.

110 – Contreforts du Ngorongoro


On reprend la route pour la partie plus difficile. On passe souvent en première, dans des lits de rivières creusées par les coulées du volcan. C’est beau, mais c’est tape-cul.

120


Après 7 heures de piste, on arrive au Lac.

130 – Moivaro Campsite (ET Special Camp)


Il est beau ce lac, il est sauvage, il est loin, tranquille, peuplé de gens super-gentils

140 – Photo prise par Thomas


145 – Montagne Sacrée


Thomas nous « guide » jusqu’au lac. C’est surtout bien sur, l’occasion de bavarder.
Il nous fait arrêter juste devant une dizaine de femmes qui fabriquent de magnifiques bijoux Masaïs.
On se promène, il nous confisque le petit appareil photo numérique, et il mitraille, zoom à fond dans les pixels
« C’est quoi, c’est une mouche ?, non, non c’est un pixel… »
Franche rigolade… mais pas trop parce que fierté et orgueil sont visibles.

150 - Thomas


En rentrant je lui prête le volant (boîte automatique, c’est facile). Il a déjà conduit une fois et se débrouille très bien pour caresser les arbustes… Et comme tous les mâles de la terre quand ils sont au volant, il veut frimer devant ses copains en arrivant à Moivaro, accélère et frôle le poteau avec le rétro.. Rien de cassé. Ca serait dommage, un si beau 4x4 !

160 – Un mec au volant


Je vais lui envoyer la photo, il sera content
Ou si quelqu’un y va bientôt, je lui envoie la photo pour qu’il la donne à Thomas, vous verrez, c’est génial de leur montrer les photos dont ils n’ont vu que la face avant du téléobjectif… !

D’ailleurs en rentrant au camping, je lui donne les photos prise par Anne-Marie (merci A-M) pour qu’il les donne à son guide qui n’est pas là ce soir.

Petit repas au milieu du camping tranquille, juste à côté des Tented Camp à 100 ou 300 dollars pppn

170 – Boma


Un petit diner aux chandelles

175 – Bon anniversaire Zaza


Puis dodo : il est 20h30 !

J4 – Natron – Lobo (Serengeti)
Improbable raccourci… trouvé !

Au premier croisement, la piste part à droite vers Liliondo : continuer sur la gauche (photo ci-dessous)

180


Ce matin à Moaviro, on a posé des questions aux gens qui venaient de Serengeti.
L’un d’eux nous indique très clairement le deuxième croisement où il faut quitter Eco Trail qui part au nord et prendre à droite.

Magnifique. La piste semble meilleure que Eco-trail et longe le Lac. On se régale.

190 – Lac Natron


On se régale aussi de rencontres de masaï qui nous vente sa fortune : 80 vaches et 60 brebis, obligé de vendre une vache pour marier sa sœur, son père mort quand il avait 5 ans. Il est beau comme un Légionnaire en rouge (private joke Colibry…), son oncle l’accompagne, il traduit la conversation
Puis s’en vont totalement spontanément quand on sert la soupe, malgré les bols et les cuillères sortis pour eux… très polis ces gens là, très dignes, très respectueux, très classe.

200 - Piste nord Natron


La piste est encore longue et difficile. On aura en tout 20 ou 30 km (sur 230) où l on pourra rouler à 60 km/h, Plus de la moitié des km à petite vitesse, et un seul endroit où la piste se perdra dans un village incertain… Vive le GPS Garmin avec T4A bien sur ! En fait, dans ce village très éparpillé, il faut rester sur éco-trail (que l on a rejoint un peu avant Wasso).

A Klein Gate (Serengeti), le caissier ainsi qu’un guide nous félicitent d’avoir fait cette piste tout seul (ah bon… ?), mais ne s’étonnent pas du tout de nous voir rentrer seuls dans le Parc sans guide, c’est le cadet de leurs soucis, faut dire que les pistes de Serengeti sont vraiment plus faciles que celle qui arrivent ici.

Le camping Lobo 25 km après la Gate est tranquille. Il y un petit bar juste au dessus où la bière est nettement moins cher qu’au Lodge juste en dessous.

Les Sud Af qui arriveront tard ne feront du bruit que jusqu’à 21h30 Tire la langue
La douche est propre et… pas trop froide. Les babouins ne sont pas trop téméraires ; la vue à perte de vue.

J5 – Lobo – Seronera
Les félins au rendez-vous

On apprendra ce soir qu’on a raté une migration (un « crossing » !) de gnous qui traversaient la rivière Mara à 25 km de là. Mais bon… c’est la vie… !

« Alors, on prend la petite piste parallèle pour descendre à Seronera, comme repéré sur MapSource, ou on reste sur la piste principale ? »

La petite piste parallèle semble… petite et lente. On rattrape la piste principale qui s’avère redoutable de tôle ondulée.

Une autruche pleine de désiiiiiiirr, qui court après sa belle….

210 – Tu peux toujours courir… t'en auras pas du ça qu'est bon...


Puis nos premiers lions.

220 – Lion qui boude


Sérengeti est, il est vrai, un grand bestiaire. A partir du sud de Lobo, il y a de plus en plus d’animaux.

Tourner à droite ici S2 19 17.1 E34 50 45.9, pour rejoindre Hippo Pool qui est une grosse baignoire à hippos. Il paraît qu’il y a des mouches Tse-Tse… Tse-Tse je na sais pas mais qui piquent ça c’est sûr… purée !

230 – Priorité à droite, pas de soucis… !


232


On fait le tour par KubuKubu Lodge en suivant la rivière, jolis paysages : il doit y a voir du gibier, mais on ne le voit pas. Puis on rejoint la piste principale (tôle ondulée)

Quelques km, proche de Broken Bridge (qui n’est plus cassé), on croise un TO qui conseille à tout le monde de tourner à gauche.
- « Cheetah at 500 meters, in the tree, just close to the road… »

Facile à repérer
240 - Léopard


Quoi, vous ne le voyez pas ?
Mais Nooon, pas celui qui est sur la roue de secours

Celui-là :

250 – Il ne veut pas montrer sa bouille… Tant pis.


On arrive tranquille à Seronera Ranger Head Quater juste pour… voir.
La petite boutique est vraiment petite (eau, chips, …), il y a du monde, les guides attendent.
- Bonjour, on cherche un guide juste pour 2 heures
- Demandez à ce monsieur
- Good afternoon, my name is Franky
- Hello, my name is Franky4 ! ! !

Il va nous montrer les endroits où il y a des lions, mais à 200 mètres, il confond les hyènes et les lionnes ! ! !
Il finit par nous raconter qu’il est stagiaire – chercheur en première année. Pas grave, on repère les coins le long de la rivière pour demain matin, puis deux lions et deux lionnes en chasse après un groupe de Gazelles… Pfff tu parles, elles courent 50 m et abandonnent.

Mais quand même, c’est beau… !

260 – Lionne en chasse - unsucceed


270 – Lion qui fait le beau


On traine ainsi autour des Kopjes à la recherche de ces fainéants

Puis retour vers le campsite. Il y a trois Public Camp Site. On réussit à éviter la foule de Dik-Dik, Temba est fermé provisoirement, en poussant 300 m plus loin, il y a de la place et une douche… froide « mais pas trop »… ! Tire la langue

Et de jolis oiseaux

280


J6 – Seronera – Ngorongoro
Improbable Léo… ?

290 – Tiens ! Voilà mon « copain »


On se lève tôt puis on traine toute la matinée autour de la rivière, on repère les lions qui roupillent

300


Puis à nouveau un guide prolixe

- Hello
- Bonjour
- Vous êtes français ?
- Oui oui
- Tournez par ici, il y un Léopard dans un arbre

Et celui-ci va daigner montrer son museau

Quel régal !

Les photos seront de mauvaise qualité car je privilégie le regard direct… Il est beau. Le voilà l’objet de nos convoitises depuis plusieurs années de frustration… !

310 – Merci Léo


On descend le long de la rivière, pas grand-chose à se mettre sous l’objectif.

On rejoint, puis on quitte par la gauche la piste principale pour une piste parallèle plus roulante, qui passe autour des kopjes… Personne, ça roule un peu mieux que sur la tôle ondulée.
Franchement, les pistes de Seronera dans un vieux 4x4, je plains les pauvres gens qui ont mal au dos… !

320 – Piste Seronera


Personne sur cette piste parallèle moins ondulée que la piste principale. On roule tranquille en direction d un monticule vers Simba Kopjes (!), virage à droite… 6 LIONS… ! WAAOOOOHHHH
Ils sont là à 5 mètres, sur le monticule à se faire dorer la pilule… un septième de l’autre côté de la piste.

330 – Elle rouspète quand je passe les bras par la fenêtre… !


Les petits jouent à cache-cache. C’est sur, à 50 mètres, dans les herbes, personne ne les verrait

340 – Invisible


On va rester de longues dizaines de minutes, seuls à contempler leur théâtre, certains se « disputent » une place, d’autre signifie au mâle que ce n’est pas « l’heure »

C’est beau… inoubliable

Puis piste – tôle jusqu’à la Gate de sortie de Seronera qui est aussi la Gate d’entrée de Ngoro.
Et là il faut calculer… 24h00 = 200 dollars mais 24h00 + une minute = deux jours = 2 x 200 dollars… !
Et encore 200 dollars de plus pour descendre dans le cratère, pas plus de 6 heures (+ 20 Doll mini pour le guide OBLIGATOIRE).

Pique-nique à la Gate… on passe le temps jusqu’à 15h00… avec les autres dizaines de touristes qui engloutissent leurs Lunch-boxes. On leur explique qu’on voyage seuls, ils nous refilent les restes de leurs sandwiches… on doit avoir vraiment l’air de clochards… ça fait longtemps qu’on n’avait pas vu un gâteau au chocolat… !
Et ils s’étonnent de nous voir seuls

350 - Bain de midi


Nous passons aux gorges d’Olduvaï où une fausse piste nous fera découvrir ce joli rapace

360 – Chasseur sachant chasser


Si vous ne rentrez pas dans le « musée » vous ne payez pas, mais si vous vous pointez à la caisse en hésitant, vous payez quand même, pour avoir le droit d’être sur le site… !

Pour compléter le tableau, en arrivant au Cratère, un Guépard à 100 mètres, sur la colline.
Cette fois, nous sommes comblés

Simba Public Camp Site A (le B est Special Camp Site réservé par les TO).
Le Camp est juste au dessus du cratère

370 – Quelques minutes de « grand » soleil.


Le gardien du camping nous pique notre papier d’entrée du parc… impossible de le récupérer. Ce sera sa monnaie d’échange contre la certitude que je prendrai un guide demain matin pour le cratère… ! Les allemands qui sont là tout seul aussi ont subi le même sort
Les douches sont ch… froides et sales (normal vu le nombre de personnes), alors ce sera lingettes ce soir et demain matin (même si le camping n’est vraiment pas plein)
Brrrr.
On va cailler comme jamais
On fait chauffer la soupe sur le Gaz-Cooker dans le coffre. Impossible de manger dehors à cause du vent qui se lève.
Soupe « Minestrone spéciale Afrique » (dénommée ainsi par Liebig), achetée à Iringa… dégueulasse… à déguster assis sur les sièges avant, la « soupe » posée sur l’accoudoir : deux clochards de luxe, qui vont se venger sur quatre bananes roses
hhhuuuuummmmmm ! ! !

380 – Délicieuses, sucrées... !


Puis couchés tôt : 19h30, il fait nuit noire, faut se lever tôt, et il fait très froid, du brouillard. Collant de sport d’hiver, polaires, sac polaire, couverture achetée à Arusha 15 euro pièce… ! Bonne nuit… ! Brrrrr !

J7 – Ngoro – Karatu Lutherian Hostel
Improbable Soleil… !

Réveil en pleine nuit pour un truc complètement inhabituel : p
Il fait grand froid et très humide… Brrrrr
Puis réveil à 5h15 pour être sur d’être à la Gate du Cratère à 6h00. Le café froid est un régal, la banane rose avec de la confiture dessus : superbe… !
Le guide (obligatoire pour descendre dans le cratère. Coût 20 dollars minimum « plus si vous voulez ») nous attend à la porte du camping.
On est les premiers, on ne voit personne d’autre que nous pendant environ une heure, mais pas de Léo, pas de Guépard, pas de Rhino ni noir, ni bleu, ni vert, ni blanc

Je suis content de pouvoir quand même suivre les traces que j’avais prévues, entre autre Table Crater indiqué par BLESL : vue superbe sur le Cratère.
Puis une jolie chasse de lionnes sur des buffles… ratées…. Oh mince… On ne verra pas un festin de lions se tartiner les babines avec du sang tout frais… mince !

- Did you prefer the lion catch the buffalo, or are you happy for the Buffalo… ?
- I don’t know… I am not God... !

390 – Cath me if you can… not


Voilà, c’est à peu près tout pour cette matinée, faut ressortir avant midi. On va raccompagner le guide au Ranger Post, et on quitte la montagne embrumée

Jusqu’à Karutu Lutherian Guest House (à gauche en haut de la côte en arrivant au village) : très sympa, chambre propre et douche… chauauaude… huummm ! Double ration svp… !

Un grand tour dans la ville à rencontrer des gens très gentils, tirer des sous aux ATM sous protection, faire laver le 4x4

Il y a une poussière dans ce pays, du fèche-fèche très fin qui se comporte comme de l’eau qui fait des vagues quand on arrive dedans, et qui s’infiltre partout. Et surtout, il y a un espace grand comme ça entre la portière du coffre et la carrosserie, bonjour les tas de sable sur les valises… !

On rencontre plein de locaux, on bavarde, on échange des emails, on fait des photos qu’on leur enverra à notre retour, ils sont contents comme tout.

Le soir diner au restau pour changer des pâtes et du riz, alors on a… du riz… ! Et du bon pain huuummm délicieux.

Puis re-douche et dodo bien mérité… Demain Manyara, ce n’est pas loin.

J8 – Karatu – Manyara – Tarangire Camp Site
Improbable Hot Spring

Manyara est un parc charmant. Facile à faire, on ne peut pas se perdre, on descend et on remonte quasiment par la même piste.

Les lions sont dans les arbres, mais les arbres il n y a que ça. Manyara est une forêt au bord du lac éponyme. Belles photos à faire près du lac, pélicans, cigognes, beaucoup de singes, y compris des Blue Balls, des Dos Bleu et de très jolis oiseaux au Pique-nique (interdit de nourrir les oiseaux svp…).

400 – Hydravion


410 – Je ne pouvais pas rater ça


420 – Il a du en manger des cacahuètes avariées
pour devenir comme ça ?


Puis une belle ballade à la recherche de la Source Chaude en s’engouffrant dans le sud du parc qui est plus sauvage. On trouvera la source au retour, par hasard, sous une roche en contrebas

430 – Improbable source d’eau chaude


Sortie du parc en milieu d’après midi en ayant pris un peu notre temps, puis direction Tarangire Public Camp Site à 5 km de la Gate de Tarangire.
Ils ne voulaient pas de nos dollars, trop peur qu’ils soient faux, ils voulaient une Carte Visa. Le chef va passer 10 minutes à observer bêtement chaque billet, mais bon

Le camping est très sympa. 2 douches seulement (froides), mais comme on est 2 dans le camping, ça tombe bien

440 - Tarangire


450


Un énorme troupeau d impalas rodera une partie de la nuit autour des deux tentes, suivie d’une « migration » de gnous et zèbres… des milliers qui passent pendant presque une heure, pendant notre petit déjeuner du lendemain matin…. C’est beau… ! C’est dingue… !

J9 – Tanrangire – Kondoa
Improbable goudron

Une grande ballade toute une grande matinée dans le parc, qui est très beau. On verra beaucoup de gnous et zèbres qui courent dans la même direction
Mais où vont-ils ? Il y a des soldes chez Prisunic ?

460 – Boire un coup ?

Puis une grande ballade pour trouver (tout seul) des lions qui viennent de terminer leur repas. Les lionnes ont les babines presque propres, toutes léchées, et les petits ont encore plein de sang autour de la gueule… ils vont se coucher sous un arbre, se dorloter, se papouiller, s’allonger… s’endormir…. Huuuummmm ! Profitez-en, vous ne mangerez rien pendant 2 ou 3 jours… !

470


Pique-nique oiseaux… Qu’est ce qu’ils sont beaux ces oiseaux. C’est vrai que ça vaut le coup de faire un safari – oiseaux… (Bernard : )

485 – Un Rouge Gorge qui a mal tourné


Toujours et encore des singes

490


492


494


Puis départ pour ce que je pensais être une belle route goudronnée.
Heureusement que Michèle m’a confirmé qu’il fallait couper le trajet en deux entre Tarangire et Iringa, donc une halte à Kondoa.

Mapsource et T4A ne font pas la distinction entre « goudronnée » et « en construction » : la trace est rouge dans les deux cas, et j ai pas fait attention à la note de bas de page : j’avais bien vu A104 (une autoroute comme chez nous… ? choueeeetttte… !) mais je n’avais pas vu « bad condition » ! ! !

On s’attendait donc à du goudron : que de la piste qui tape, et des tronçons de travaux qui rétrécissent la piste, difficile de doubler les bus, les camions, les charrettes, les poules, les troupeaux, les trous, les bosses, les écoliers, les marchands, les ouvriers de la route, les machines outils,
Purée, je pensais rouler à 80, on roule à 25 km/h. A ce rythme là… Mais bon
Dernière station à Babati (S4 12 55.8 E35 44 54.8). Attention toutes les stations n’ont pas du Super.

On arrive à Kondoa vers 17h00.

Kondoa… !
Là tu te dis que tu es vraiment loin de tout, en Afrique pour de vrai
Superbe petite ville au fin fond de l’Afrique, une place de marché où les gens rigolent de nous voir confondre les graines d’haricots avec des cacahuètes (l’appel de l’apéro…), des rues perpendiculaires, et des gens super gentils… pas un blanc, un p’tit gars qui nous propose une visite guidée…Les ados qui viennent éprouver leur Anglais… Une vraie grande sensation de se sentir très très loin de tout

On finira la journée au Restau derrière hôtel New Planet
Cool : un morceau de poulet et… du riz tout frais !

500 – Pour changer


Douche… froide. Hotel 15 euros. Pas de petit déjeuner.
Bonne nuit… avec une grosse angoisse pour les 400 kms qui nous attendent demain. Si le goudron ne fait pas son apparition, on risque bien d’arriver très très tard à Iringa
- Chérie, si on passe le cap de cette journée, tu pourras tout supporter de moi… ! Incertain

J10 – Kondoa – Iringa
Improbable goudron (bis)

La piste sera difficile tout le long, jusqu’à Iringa. A peine plus tendre après le barrage de Mtera, 50 km avant Iringa. Difficile de rouler à bonne allure, faut rester très concentré, c’est assez fatiguant.

On espère le goudron en le voyant apparaître en arrivant à la capitale, on se dit que celle ci pourrait être reliée par une « voie rapide » vers le grand sud, mais rien à faire, la piste ardue (tôle ondulée) reprend ses droits 3 km après la sortie de la ville d’où le GPS nous sortira des petites rues.

Dodoma Bon… plus que 280 kms… va t on y arriver… ?

La piste est dure… mais les paysages sont beaux. Piste rouge, baobabs, villages dans les baobabs, forêt à perte de vue, le barrage au loin, très peu de véhicules

510


520


On arrive à finalement à Iringa vers 16h30. Le temps de repérer la boulangerie et Internet Café pour vérifier le compte en banque, si le loueur a débité quelque chose, comme il l’a fait aux copains qui m ont précédé et informé jour par jour de leurs mésaventures sur la piste cabossée, et sur la piste magnétique de leur CB… !
Puis Iringa River Side Camp Site… bungalow mérité (35 $)… Eau ? Chaude… Youpi !

On rencontre des gens qui vivent là pour apprendre le Swahili (canadiens, Sud’Af, Ecossaise, Italiens…). Une personne y est depuis trois mois… elle devrait aller parler avec des vrais gens… Ils vivent là en espèce de communauté.

- Je vais chercher une bouteille d’eau ?
- Non, non on a une bouteille en commun.
- … ???

A peine le temps de profiter d’un petit cours pour nous enseigner les balbutiements

Bon repas. Bonne nuit. Bon petit déjeuner, et départ pour Ruaha

J11 – Iringa – Ruaha - J12 – Ruaha

Départ pour deux nuits à Ruaha… On va pouvoir se reposer… dans un cadre superbe.

On passe par Iringa, faire des courses chez Mama J Myo (S7 47 03.2 E35 41 25.9) : il y a vraiment de tout chez Mama J Myo.

530 – Chez Mama Myo, y a tout c’qui faut


Boulangerie et marchand de vin près du marché, à l’autre bout de la ville.

Ah au fait, le 4x4 commence à tomber en miettes : j ai perdu une biellette de barre anti-roulis que j’ai du finir de démonter. Du coup la roue avant gauche fait un peu près ce qu’elle veut, on croirait une danseuse qui fait des pointes… et hop… Talon… Pointe… Talon… Pointe… Au moins on gagne en débattement… !

Puis la piste encore difficile, et belle, qui traverse plein de villages (pas un coin tranquille pour pi…) et concours d’obédiences

540


550


A la Gate, je ne suis pas sur qu’ils aient un lecteur de carte visa. Tarifs standards pour tous les camps. On paye en liquide, dollars achetés en janvier à l’époque où il ne valait pas trop cher.
- Vous avez une Banda de libre (10 euros plus cher que le camping, ça évitera de fermer la tente pour partir en drive)
Il appelle avec son GSM
- Yes, it’s OK
- Asante. Ansante sana.

Début d’un petit paradis. Je retrouve les sensations de Moremi : Beau, sauvage, rivière, calme, couleurs, diversité, pistes, solitude, grand… très grand. Sur mon GPS j ai téléchargé 2 drives de 150 kms chacun… ! Il y a de quoi faire, et évidemment, on fera moins de 80 kms sur deux jours.

Il y a de tout ici, y compris de très jolis oiseaux

Celui-ci est mon préféré. Et pour une fois que je réussis une photo

560 – Mon préféré


Celui-là, avec un « joli flou » autour Tire la langue

570


Et même celui-ci

580 – Camaïeux de bleu


Des lions non loin des bandas (petite cabane en tôle sans électricité, sans eau, juste deux lits avec draps) dont on verra les traces un matin en se levant

Et les éléphants la nuit, qui picorent, qui souffle, qui gratouillent, qu’on aperçoit à travers le petit grillage de la banda
Heureusement que je ne suis pas sorti pi… Tomber nez à nez avec lui, enfin nez à nez si je puis dire.
Je devrais dire « trompe à trompe »… enfin « trompe à trompe » si je puis dire

Et les impalas par dizaines qui passeront une partie de la nuit à quelques mètres

Je vous dis… c’est beau… !

Les ballades le long de la rivière sont superbes, vers le nord-est comme vers le sud-ouest, on ne fait pas du 10 kms/heure, on s’arrête dans tous les recoins.

Une girafe par ci

590


Un Sac à Main par là
600


Des lions, mâles et femelles…, des steacks

605 – Feuilles de chou


Bon, il y a aussi un peu de monde, mais vraiment beaucoup moins que dans les parcs du nord.

610


On passe deux jours et demi de grand plaisir. On a réussi à trouver à Iringa de quoi faire un apéro, coucher de soleil, rivière, éléphants qui s’approchent
Pffff… veux pas rentrer… Sniff… !

620


Le lendemain rebelote, mais avant il faut trouver d’où vient ce bruit depuis Iringa, quand je passe dans certaines bosses… Je me glisse en dessous… Pfff facile, le pot d’échappement est coupé net derrière le silencieux, la cinquième soudure n’a pas tenu. Colère
Il n y a plus qu’à le démonter… Transpire un peu
Je vais en faire quoi maintenant : je le ramène, donc je lui dis au loueur – voleur, ou je le mets à la poubelle ?

Bon je l’accroche là, au moins il ne prendra pas de place… !

630 - Comme toi O grand arbre, j’ai les racines en l’air


Mais le bruit persiste. Ça fait des grands KLONK dont je ne trouve pas l’origine. Direct au garage qui a la bonne idée d’exister dans ce parc. Le petit gars costaud trouve le problème : un amortisseur (pas le ressort) s’est déboité de son emplacement, impossible de le remettre, le pas de vis est foiré… Bah tant pis, pas besoin d’amorto, j’ai le ressort, ça suffit
Du coup, j’ai une patte folle à l’avant gauche et un kangourou à l’arrière gauche, un morceau de pot d’échappement en moins, une porte arrière entre-ouverte, une biellette dans le coffre… etc etc.

Ruaha, c’est deux jours de bonheur

J13 – Ruaha – Iringa – Baobab Valley
Improbable goudron

Puis le départ… Bouhouhou

La piste dans l’autre sens, moins rapide qu’on pourrait le croire, tôle ondulée, amortisseurs en vrac… !
Puis Iringa à nouveau pour faire les pleins, puis enfin, le goudron… enfin presque, beaucoup de travaux, des temps d’attente pour les one way, des camions de travaux qui arrivent à fond en face sur ces one way, obligé de se jeter sur le bas côté… ! Et les kms qui n’avancent pas. Puis quelques dizaines de km en virage, route dangereuse.

640 – Tu as raison, planque ton vélo


On voulait peut être s’arrêter à Mukomi NP, mais finalement on va (encore) suivre les conseils de JC : Stop à Baobab Valley 60 km avant Mukomi

Jolie douche chaude sous le baobab, campsite solitaire, et des baobabs… cool.
Bonne étape pour le repos. Bière fraiche.

J14 – Baobab Valley – Jukumu
Improbable goudron

Le goudron qui traverse Mikumi NP, rouler doucement, voir des bêbêtes, des petites, pas de grosses

Morogoro, grande ville, c’est un peu le bazar, suivre le GPS pour trouver la piste sud qui part vers Selous (bizarre, on ne prononce pas le « s » final…).

JC avait dit 6h00 pour faire ce trajet entre Morogoro et Selous, ça fait du 25 km/h, ça parait pas très pessimiste… pourtant c’est ça.
On ne pourra pas atteindre Tagalala Public Campsite à l intérieur de Selous
Lente mais superbe, la piste est magnifique, luxuriante, peuplée, beaucoup de villages, petits et plus gros à traverser, piste rouge, ma – gni – fi – que. On se sent vraiment au fond de l’Afrique, on ne croise pas un Blanc, très peu de voitures (normal, t as vu la piste ?).
Sur les conseils de JC on s’arrêtera à Jukumu Scoot Station Campsite.

- oooops, j’ai raté la piste qui monte à droite (S7 17 17.4 E37 50 46.4).

650 – Jukumu


Petite piste bordée de hautes herbes. Quelques centaines de mètres, on arrive, un bâtiment qui sert de salle de classe (?), des latrines (qui ne sentent pas mauvais, non non !), et un grand champ arboré… Plus seul au monde tu meures !

Puis papy qui arrive en mobylette
- Comment il sait qu’on est là ?
- Bah ! le tam-tam africain… !

Il nous prend 20 000 TSh pour la nuit, puis nous emmène à la source, pour puiser de l’eau dans nos petits seaux, on rencontre plein de gens tous aussi gentils les uns que les autres, qui nous laissent passer pour prendre de l’eau ( ), qui rigolent de nous voir patauds, qui cherchent la conversation, comme nous

- Madame, tu veux une couverture ?
- Asante sana, asante… ! et un grand sourire.

Puis Papy nous ramène au campsite, on « discute », on « bavarde », on gesticule, cours de diction, on rigole, on écrit sur le tableau noir, on dessine, on boit un coup

- Bon ! c’est pas tout ça mais on aimerait bien prendre une douche

Comme Marahanga (c’est le nom du Papy) descend au village pour déposer les 20 000 Tsh dans la caisse du comptable ou pour se désaltérer (devine…), on en profite pour faire douche : bouteille de 8 litres sur le toit, tuyau, aspiration dans le tuyau et vas-y mon kiki, tout nu dans la nature, instants sympathiques, douche, savon, douche chacun son tour… Super Cooool.

660


Puis un bon feu de bois et Marahanga qui revient en zigzagant très fort (le comptable a perdu), partager deux trois morceaux de notre repas, puis au lit.

Silence, 20h15, nuit noire

Puis des chants en contrebas, les femmes qui entonnent des chants rigolos, puis les hommes qui répondent. Ça dure quelques dizaines de minutes, berceuse efficace, seuls au monde, avec Marahanga qui garde le camp (il se lèvera toutes les deux heures pour faire sa ronde, incroyable), et le ciel comme vous l’imaginez : inimaginable !

Encore un « hôtel » qui se mérite, mais à recommander

J15 – Jukumu – Selous river camp

Réveil.
Partager un bon café noir avec Marahanga.

Puis départ pour Selous.
Piste difficile… on commence à fatiguer de ces pistes difficiles. Ma douce va finir par craquer.
Mais les gens croisés, les fruits et légumes achetés par-ci par-là nous changent les idées.

Puis Selous Gate.
Le parc le plus cher de Tanzanie (après Ngoro bien sur), tarif normal + 35 $ d’éco-participation.

JC avait dit « c’est le seul parc où je conseille éventuellement un guide ». C’eut été une bonne idée.
On s’en est sorti sans guide mais les pistes sont dans tous les sens, beaucoup de « rivières » à traverser, « ponts » cassés impraticables, à moitié bloqué en croisement de pont, obligé de faire le grannnnnnd tour…, obligé de monter au nord ouest pour trouver la piste principale qui part vers le sud est
C’est déroutant, c’est le cas de le dire, mais on progresse.
Les paysages sont beaux. On parvient à Tagalala Lake. On s’arrête près du lac où le GPS nous indique le campsite. Encore seuls au monde. L’endroit est paradisiaque. Sauvage à souhait, plein de bestioles, des grosses, des petites, des gros oiseaux, des petites libellules

670 – Paradis trouvé


Et un gros hippopotame à 3 mètres ! 3 mètres… pas 5, pas 10 : 3 mètres.

On finissait de manger, on avait rangé tout le matériel (heureusement), posé les appareils photo sur le siège arrière, près à partir
- Tu veux un café… ?
- Oui je veux bien… Tu as vu l’hippo à 100 mètres, il vient de plonger
- Tiens j’ai mis du sucre… Schlip Schlop Schlip Schlop… quitouille… quitouille… quitouille… (bruit de la cuillère dans le verre).

Et là figé, on entend un gros bruit d’une masse qui sort de l’eau bruyamment, on se retourne dans le même geste, moi le verre à la main, Elisabeth la cuillère… Hippo à 3 mètres, juste au bord de l’eau, il y a juste un pauvre buisson avec trois branchouilles toute maigres entre lui et nous

- Glups… (bruit du café qui a du mal à passer la glotte…)
- Monte dans la voiture Viiiite…. (pas le moment de se tromper de côté…)

J’ai balancé le café, jeté le verre vide dans le carton, claqué la porte arrière et grimpé dans le 4x4 en moins de temps que vous n’avez mis pour lire cette phrase, ça c’est sur… !

Il est là juste derrière… adulte, énorme.

- Non pas de photo… Rouououououuuuuleeee… !
- Tu as raison, il risquerait de nous réclamer des royalties… !

Bah purée… Dire qu’on a faillit camper ici ??????

Puis on déambule à chercher la piste principale.

Ce parc est magnifique.

Les lacs les plus intéressants sont le premier et le troisième en venant du sud. Les lacs sont beaux. Ils drainent toute la faune africaine.
Ce parc est magnifique (je l’ai déjà dit… ?)

680 – Quelqu’un peut il s’assoir dans l’arbre svp, pour la photo ?


On va se régaler les yeux (peu de photos) jusqu’en fin d’après midi, arrivée à la Gate sud

Inoubliable… à demain
Comme on est rentré à 10h30 à la Gate nord, on aura le temps de revenir jusqu’au premier lac, quelques heures dans le parc demain matin dès l’ouverture (6h00)

Bonne nuit à Selous River Camp.

On commence à lever le pied. On prend bandas (grande, douche…froide) au bord de la rivière Rufiji
Purée c’est magni

Coucher de soleil… Bière fraiche… Cacahuètes… Enfoncés dans un fauteuil

Repas sympa (full board : 90 $ pour deux), éléphants qui se promènent sur le parking, puis dans le camp la nuit.
Bonne nuit les petits

J16 – Selous River Camp

Morning walk.

Nez à nez avec un éléphant à 10 mètres. On se regarde, on recule, il retourne à ses occupations.
Ces face-à-face à pied sont toujours impressionnants, comme avant hier à Ruaha face à une gazelle, le regard vivant, scrutant, inquiètant… Qui va baisser les yeux, qui va essayer de s’imposer. Une réelle sensation profonde d’appartenir à cette faune et de n’être rien qu’un fétu de paille.

Le guide nous apprend « les chose de la nature » : l’ébène qui n’est pas noir à l’extérieur, les bou-boules qui contiennent des fourmis pour protéger l’arbre des girafes qui grignotent,

690


Les escargots géants (30 cm…), les feuilles qui se ferment quand on les caresse

Et des singes rares pour satisfaire mon apprentissage du « joli flou autour »

Blue Back qui se lime les ongles

700


Colobus qui fuient dès qu’ils se sentent repérés parce qu’ils étaient chassés il y a peu.

710


Belle ballade, toute simple, bien sympa.

Puis repos, repas, sieste (ça faisait longtemps)… on décompresse.

Un petit saut au dispensaire du village voisin, puis un joli boat drive en fin d’après midi.

L’occasion de voir et écouter une chorale

720


Quelques crocodiles par trop gros, des hippos inquiétants qui coulent

De jolis Magala King Fisher

730


Un king fisher qui fish 740


« Encore » un joli coucher de soleil. Tire la langue

750


L’endroit est très beau, la patronne une anglaise un peu « british », les repas un peu frugaux, le camping très serré les uns sur les autres, notre banda à l’écart est au calme… impeccable !

760


Encore une bonne nuit et un départ aux aurores pour boucler la boucle à boucler… Direction Dar pour l’avion vers Mafia.

J17 – Selou – Dar es Salaam – Mafia

C’est incroyable comme JC avait raison : il avait dit 2h30 pour rallier le goudron, j’ai mis 2h15… Que des humps et des bumps, et j’ai failli partir en tonneau à cause de l’amortisseur arrière qui manque : le 4x4 se met en travers, il part dans le fossé gauche se met en crabe, une grosse crevasse se rapproche très vite, lâcher les freins pour retrouver de la motricité… on eu chaud.

Puis 30 km, j’ai bien dit les seuls 30 km de piste rapide que l’on aura vus en Tanzanie : on roule à 80, quel bonheur, incroyable !

770


Puis Dar es Salaam
Le « rendu 4x4 » sera épique ! Il n’a pas le double du déposit avec lui. On le menace de tous les noms, de garder les clés.
Puis on lui fait signer le contrat comme quoi il nous doit la caution.
Purée les nerfs… !
A ce jour, nous sommes toujours en litige. Il a remboursé 1600 euros sur les 2400 volés
Il s’appelle wago-wago, ou budgetcarhirekenya, ou safariskenya.com et il ne faut surtout pas travailler avec lui.

Bref, avion vers Mafia pour se reposer beaucoup

On est inquiet parce que les gens qui partaient à Mafia ce matin n’ont pas pu atterrir à cause de la tempête « tropicale » à Mafia. Ils ont du faire demi-tour
Mais bon, tout se passera bien avec à peine deux heures de retard.

De fait, on n’aura vraiment qu’une seule journée de soleil. Du coup, partir pour la plongée (avec ou sans bouteille), ça ne vaut pas vraiment le coup. Alors on ne va rien faire… (Alain : Tire la langue)

Trois jours de plaisir : sieste, repas enfin bons (même s’ils auraient pu nous faire du poisson grillé au lieu des boulettes de poisson), sieste, ballade en bateau jusqu’à l’ile de Cholé, sieste, poisson grillé sur la plage avec le « business local », sieste, petit tour à Kilindoni en Tchouk-Tchouk dont il faut durement négocier le prix
- naaaaan pas 15000 Ths, allez 12000… ?
- Bon d’accord
La négo, c’est vraiment pour la forme.

780


Petite visite à Cholé.

J’avais imprimé et emporté là encore des photos transmises par Alain… (merci Alain).
C’est un vrai bonheur de montrer leurs photos à ces gens qui ne se voient jamais, ils sont heureux, ils rigolent de se voir, de voir leurs copains de classe, ils se reconnaissent, citent les noms, éclatent de rire. C’est vraiment magique.
Mama aura la même réaction de fierté de se voir avec ses neveux. Elle est contente, elle demande une autre photo pour la donner à son neveu « Ok pas de soucis… »

790


Si vous voulez emporter des photos, n’hésitez pas.

On va passer trois jours super calmes.
Je n’avais pas de quoi décharger et trier mes photos, alors on fait sieste, sur le dos, sur le ventre, sur la plage, sur la terrasse de le chambre, dans le jardin
Et du poisson grillé avec les potes du village d’à côté, sur la plage

Et je peux enfin lire le mode d’emploi de mon appareil photo

On atterrit à Dar le soir et on reprend le Gros N’Avion le lendemain matin à 6h00

Le taxi du soir sera tout gentil de venir nous chercher le lendemain à 4h00… L’hôtel est petit, bruyant, sale, très sale (cafard ou punaise, je ne sais pas, une fois étalée sur le carrelage dégueulasse, on ne reconnait plus). On a dormi tout habillés, on s’est aspergé de tout l’anti-moustique qui restait… !
Le soir il y a concours de chant à l’extérieur : chants traditionnels assénés à travers un haut parleur qui grésille, muézine qui est content de rompre le jeûne avec la prière du soir (qu’est ce qu’ il chante faux…), la « gardienne » des lieux qui écoute la télé. La nuit il y a de nombreux aller-retour dans une chambre à côté avec à chaque fois la porte qui claque…. Grrrrr !
Le lendemain matin à 4h15 on part en claquant la porte, 3 fois, en frappant à la porte de la chambre d’à côté, en réveillant brutalement la « surveillante », en oubliant de payer…Trop c’est trop !

L’avion sera… dormant… !

Et le retour sera… Pfffff Retour !

Voili-voilou
On a fait un super voyage, inoubliable

La prochaine fois
On restera plusieurs looooonnnnngs jours à Ruaha et à Selous (4 lacs = 4 jours)… j’ai déjà un parcours en tête, jusqu’au Malawi, en passant par chez Didier à Tanganyika
D’autres regrets ? Non pas du tout.

On a dépensé exactement ce qui était prévu (on ramène 80 dollars et 40 euros) on a fait 3900 kms au lieu de 3800 prévus.

Et on est vraiment bien contents d’être partis tout seul, avec la petite maison sur le toit, sans guide, parce que je vous le dit et vous le répète : on peut partir sans guide en Tanzanie… !

Trop de kilomètres ? En ce qui me concerne j’aime la piste, toute sorte de pistes.
Bon ! Ma petite femme en avait un peu marre. Faut dire pour celui qui ne conduit pas, être balloté à côté, ce n’est pas toujours un grand bonheur, surtout vers la fin, avec un kangourou à l’arrière… !

Bref… on y retourne quand vous voulez
Peut être avec vous tous… Mais avec vous tout seul hein… !
Et avec les Tanzaniens qui sont tellement mais tellement gentils… !

Un grand merci à Anne Marie qui m’a transmis sa passion pour ce pays, à Jean-Charles qui m’a donné tellement de bons tuyaux, et Alain qui m’a raconté son périple et transmis de bien beaux passeports sous formes de photo d’un précédent voyage.
Merci à Joss et à Michèle qui m’ont raconté leur voyage quasiment en direct puisqu’elles étaient sur place 3 semaines avant moi et qu’elles m’envoyaient des messages.

Merci aussi à BLESL (Bernard) pour son site très complet sur les parcs tanzaniens www.safari-tanzanie.com/

Et merci aussi à ceux qui ont cherché à me dissuader : ils m’ont donné envie

Puissè-je vous transmettre cette même envie, mais TOUT en positif.

Bises à tous
Publicité invisible aux membres VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Fredxiii

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Salut Francky,
La Tanzanie est assurément une destination peu courrue. Vous avez fait un beau voyage Elisabeth et toi et les photos sont superbes!!
Beaucoup de bons conseils, un modèle de carnet pour les générations futures Tire la langue.
Bonne idée de finir avec quelques jours de pur repos en fin de parcours.
Mlefevre

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bonjour Francky,
Ton carnet tombe à pic!
On discutait justement à midi de notre voyage de l'été prochain et Fred me disait qu'il avait vraiment envie d'aller au Kenya et en Tanzanie et suite à mes lectures sur le forum je lui répondais qu'il me semblait qu'un voyage en indépendant était difficile et qu'il me semblait qu'on ne pouvait entrer sans guide dans les réserves de Tanzanie.
Bonne nouvelle donc, c'est faux, je me suis laissée intoxiquée par les rabatteurs du forum, grrr!
Bref, je jubilais en commençant à lire ton récit mais en lisant tes déboires avec la voiture, me voilà tout de même un peu refroidie.
Une voiture fiable est tout de même indispensable pour un voyage serein : je crois bien qu'à ta place ça m'aurait pourri le voyage.
'Y a-t-y pas moyen de louer un 4X4 dans ces coins-là sans se faire escroquer?

A propos des tarifs d'entrée et de campings dans les parcs : ce sont des US dollars?!!! Si oui, ça me parait vraiment exorbitant, glups!

Enfin, si ce n'est pas trop indiscret, peux-tu me détailler un peu votre budget? (vous étiez 2?)

Ah oui, encore une question : c'était cet été ou bien? Où avez-vous pris votre avion?

Euh, voilà c'est tout (pour le moment!)

Merci!

Marie
Sitaelle

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bonjour,

Le voyage en indépendant n'est effectivement pas "interdit" dans les parcs tanzaniens. Le problème est surtout de trouver un 4x4 tout équipé pour le faire...

Les bonnes adresses m'intéressent donc également !
Drazen


Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Un mot: génial!!!
Petite question: on y va en voyage de noces en 2011 et on hésite entre 2 période: fin janvier ou tout début mars.
Que conseillez-vous?
Pour info, safari de 8 jours dans les parcs du Nord et 5 jours à Zanzibar.
Comme vous, on part habituellement en "routard" mais là pour le voyage de noces, on se laisse aller...:-)
Merci d'avance!
Francky4

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
j y étais en Aout.

Regarde sur les sites de météo ou sur google ou trouve plein de détails sur les saisons et le temps

Bon voyage de noce...

Tu nous raconteras...
Non je rigole !!!! Cool

F
Francky4

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Y a-t-y pas moyen de louer un 4X4 dans ces coins-là sans se faire escroquer ?

Il faut juste est plus vigilent que moi, choisir un loueur qui affiche ses conditions générales ou un contrat type.
C'est mieux aussi si tu peux rendre le véhicule à l'agence plutot que te le faire livrer "en terre inconnue" : tu maitrises mieux la fin de l'histoire et la négo finale et tu peux lui casser sa vitrine (je rigole... quoi que... mais bon !)

A propos des tarifs d'entrée et de campings dans les parcs : ce sont des US dollars?!!! Si oui, ça me parait vraiment exorbitant, glups!

Oui c'est cher. Il faut dormir hors des parcs dès que c'est possible, les prix deviennent aors beaucoup plus doux.
Tu trouves les tarifs des parcs ici : www.tanzaniaparks.com/...s_and_park_fees.html

Enfin, si ce n'est pas trop indiscret, peux-tu me détailler un peu votre budget? (vous étiez 2?)

Nous étions deux :
- Avions Paris CdG - Dar via Le caire par Egyptair : 647 euros x 2 (avion réservé en janvier, c'est presque trop tard pour avoir de bons prix)
- Avions Dar - Mafia : 230 euros x 2
- Parcs et campings : 1280 euros (7 parcs - 10 nuits)
- Essence : 680 euros (cochonnerie de gasoline boite auto)
- 4x4 : 2850 euros livré à Dar depuis Nairobi
- Divers couchages, guesthouses.., 1200 euros
Tout ceci dont Mafia (avion, 3 nuits, Parc marin...) : 1300 euros

Voilà à ta disposition.

A+
Franck
Mlefevre

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Merci Franky.
Maintenant une question à 2 euros : quel voyage avez-vous préféré entre Namibie, Botswana et Tanzanie?
Et....pour quelles raisons?!
Marie
ps : où sont les plus beaux paysages et les plus belles lumières?
Tasssili

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bravo et merci pour ce carnet bien détaillé...sans parler des belles potos
que de beaux souvenirs tu as engrangé !!

toujours en réflexion pour un prochain voyage en afrique, tu nous apportes des idées...

amicalement,
Francky4

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
J ai bien peur de ne te faire que des réponses de normands...

Ou de commencer par des questions en retour : a t on les mêmes gouts ? sur quels critères (couchages, gens, parcs, paysages, repas...?)

en fait ça dépend... Cool

Bon allez j'essaye.

...
Tu vas pas me croire, mais ça fait 3 minutes que je suis devant mon clavier et je ne sais pas décider.

Si allez...
Au Botswana j ai trouvé à Moremi un parc magnifique avec une impression d'être DANS le bush, dans et avec la nature et les animaux. être agressé par un singe et côtoyé à 2 mètres par un éléphant la nuit, ça laisse forcément des souvenirs intenses...Que j'ai retrouvés à Ruaha et à Selous en Tanzanie.
En Namibie j'ai eu aussi beaucoup d'émotions en arrivant à Sossusvlei... Les couleurs, les couchers de soleil sont inoubliables.
Etosha est beau et les premiers animaux aux points d'eau restent en mémoire : on est chez eux...

En Namibie les pistes (pour moi qui aime conduire) sont aussi superbes, mais j ai adoré conduire dans le sable à Moremi-Savuti, et j'ai quand même beaucoup aimé réussir à faire les pistes un peu difficiles en Tanzanie.

Reste les gens : Au botswana, les gens ne se préoccupent pas de toi. ça peut être un avantage ou juste dommage.
En Tanzanie, les gens sont vraiment gentils, prévenants mais pas collants du tout. Toujours prêts à discuter. En Namibie la ségrégation raciale (les noirs à gauches, les blancs à droite) a laissé la place à la ségrégation économique (les noirs en bas, les blancs en haut) et ça met mal à l'aise, en Tanzanie, ils sont décomplexés de cela et viennent plus facilement vers toi, prêts à faire du business ou simplement bavarder.
En Namibie les himbas sont extraordinaires. En Tanzanie, les Masaïs sont plus "intégrés"
Partout dans les parcs tu as peu de contacts avec les gens. En Tanzanie, il y a beaucoup d'habitants et beaucoup de village, si tu sors des parcs, tu as beaucoup de contacts.

Pour ce qui est des paysages, je n'ai pas de choix du tout.
Qui pourra te dire que la Namibie, le Botswana sauvage, la Tanzanie si diversifiée sont moins beaux l'un que l'autre ?
Les lumières du soir sont toujours superbes. On passerait son temps au Sundowner dans n importe le quel de ces trois pays (surtout sur les rivières).
En Tanzanie, nous avons eu peu de lumières brulée, parce que c'est souvent un peu nuageux, donc des lumières sont peu écrasées par le soleil. Les couleurs sont plus intenses en Tanzanie que dans le Damaraland (encore que...) et tout aussi diversifiées qu'à Moremi-Savuti

En Namibie, il me manque Marienfluss ou Hartmann, en Tanzanie je retournerai à Ruaha et à Selous. Au Botswana, j'aimerais vivre 2 ans dans Moremi avec ses paysages et ses pistes sous l'eau...
Les plus beaux parcs à mon gout : Selous. C'est très très beau, sauvage, peu de monde, pistes difficiles, des animaux, des animaux rares (colobus, blue back) de très nombreux et beaux oiseaux. Puis Moremi pour les mêmes raisons (mais félins plus rares), puis Ruaha. Chobé est incontournable pour ses éléphants et tous les autres animaux qui viennent boire et traverser la rivière... Ihaha inoubliable.

Le plus facile à faire pour un premier voyage en Afrique : la Namibie sans doute.
Le plus intense : La Tanzanie
Le Bush le plus beau : Moremi, Selous...

Je finirai par les précautions d'usage : Je n'ai pas tout vu dans ces pays, et je n'ai pas la science infuse.

Et surtout, je pense que le mieux c'est d'y aller (si on peut) pour se faire sa propre idée. Les trois valent le coup. Vraiment.

D'ailleurs...
C'est quand qu'on va où ?

PS : vu le temps que j ai passé à réfléchir à ce dilemme, cette question vaut bien plus que 2 euros... ! Tire la langue

F
Mlefevre

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bel effort!
En effet ça n'a pas l'air facile de trancher!
On connait déjà un peu la Namibie, le Botswana et l'Afrique du sud (et le Lesotho) et la Tanzanie nous tenterait bien mais reste le pb de la voiture......
Gros pb si j'ai bien compris!
Sapristi maintenant tu m'as bien donné envie avec ce carnet de Tanzanie!
Affaire à suivre donc....

A+

Marie
Francky4

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Pour la voiture, si tu prends un 4x4 sans tente sur le toit, tu auras plus de choix.

Et je pense que, vu les endroits où tu dors dans les parcs, tu ne crains rien.
En dehors des parcs, les gesthouses osnt abordables.

F
Vinnylove

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
salut Francky,

tu pourrais prévenir les copains quand tu mets un carnet en ligne ! Clin d'oeil

Un régal que de te lire, beaucoup d'humour comme d'hab
Merci Francky pour ce bon moment d'évasion
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Faudra que je relise mieux, mais CoolCoolCoolCoolCoolSourireSourireSourireSourireSourireSourireSourire
Merci Francky !!!!!!!!!!

680 – Quelqu’un peut il s’assoir dans l’arbre svp, pour la photo ?

J'étais mort de rire tout seul devant le mac, mon collègue s'est posé quelques questions sur ma santé mentale je crois

Dommage que beaucoup de tes photos ne s'affichent pas complètement chez moi. TristeTristeTriste
C'est qui l'hébergeur ?
Francky4

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Ouuuaaaiiiii !

Ne pas se prendre au sérieux, rigoler un peu..

C'est ma devise...

Tant mieux si on te prend pour un nuts !!

A+
F Clin d'oeil
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
C'est beau Franck

Merci Franck

é Fô kon côse CoolCool du sujet.

A+
Francky4

Signaler Répondre
Merci Philippe, c'est sympa...

Si c'est pour te raconter mes souvenirs ou pour préparer les tiens... : AVEC PLAISIR... Tire la langue

Franck
Francky4

Signaler Répondre
On connait déjà un peu la Namibie, le Botswana et l'Afrique du sud

On a connu des gens en Afrique du Sud qui ont eu BEAUCOUP de soucis avec leur 4x4 (suivez mon regard)...

Comme je l'ai ajouté dans mon carnet, on peut très bien faire la Tanzanie avec une tente au sol. les public camp sites sont suffisamment "peuplés" pour que les animaux soient dissuadés (sauf quelques singes bien sur à Lobo ou Seronera, mais même avec une tente sur le toit... !)

Et en plus ça diminue le cout de 30 ou 40 euros par jour de location...

A+
F
Mimi67

Signaler Répondre
Francky,

Merci pour ce carnet et cette extraordinaire envie de partage.

Pour avoir fait, presque, pas tout à fait, mais quand même, le même voyage que vous, on revit des moments forts que nous avons également vécus en Tanzanie mais aussi au Kenya.
et tout idem pour Wago Wago si ce n'est que ce monsieur malhonnête nous doit toujours 3.500 euros, se prend la liberté de prélever des sommes sur le compte bancaire de nos amis, bref, a ÉVITER ABSOLUMENT !

Merci à toi, bien plus sérieux que nous... les fotos ne sont pas encore triées... en voilà une au hasard...
A +
Michèle
Image attachée:

Photo postée par le membre Mimi67.
Mlefevre

Signaler Répondre
Des noms, des noms!
et surtout celui du loueur : pas de pitié!
A+
Marie
Poster un carnet/texte Suivre cette discussion Partager Signaler 1 2 3 4 5
Publicité invisible aux membres VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Nos annonceurs
Voici leurs offres...

Ajouter mon annonce
Découverte des chimpanzés
Africaventure.net
... dans leur habitat naturel au parc de Mahale en Tanzanie
La Tanzanie autrement
Evaneos.com
Créez votre circuit sur mesure avec une agence de voyage locale.
Au sommet du Kilimandjaro
Allibert-trekking.com
Un vaste choix de treks pour faire l'ascension du géant de l'Afrique.
Zanzibar de A à Z
Regionaltours.co.tz
Un professionnel francophone sera à votre service
?
Carnets similaires sur la Tanzanie:
  Titre de la discussion Premier message Réponses Dernier message 
Kilimandjaro - voie Machame - récit d'une ascension
187 photos
Huit heures de vol sur Ethiopan Airlines nous amènent à Addis-Abeba, en Ethiopie. 5470km. Huit heures à survoler l’Europe, la Méditerranée et l’Afrique. La magie du voyage opère déjà. Escale de quatre heures dans la capitale éthiopienne. Voir « Kilimandjaro » sur...
Carnets de voyage > Tanzanie
20 mars 2015 à 23:56
de
Jpromain
56 15 oct. 2016 à 16:56
de Diamina »
Tanzanie et Zanzibar en janvier 2014
59 photos
Titillée par Franky4, je me lance dans le récit de notre voyage en Tanzanie, enfin j'essaie ! Alors soyez indulgents avec la pauvre novice que je suis. Nous avons choisi "African Road Safaris" parce que nous nous sommes dégonflés pour un voyage en solo (si...
Carnets de voyage > Tanzanie
7 avr. 2014 à 14:21
de
Mour84
50 19 avr. 2016 à 16:31
de Blesl »
"Self drive" en Tanzanie, octobre 2016
20 photos
De retour de Tanzanie, voici quelques renseignements récents pouvant servir à ceux qui souhaitent voyager en Tanzanie en self drive. 3 semaines entre Ngorongoro, Serengeti, Lac Natron et Tarangire. Self drive Pour faire écho à ceux qui ont déjà communiqué sur le...
Carnets de voyage > Tanzanie
26 déc. 2016 à 17:46
de
Garet
43 1 jui. 2017 à 12:12
de Rotsaka »
15 jours en Tanzanie - Lions, guépards & tutti quanti
218 photos
Et voilà, après avoir beaucoup lu de témoignages sur ce forum et reçus de précieux conseils, à mon tour de revenir sur le très beau voyage que nous avons réalisé en Tanzanie en novembre 2016! Les notes ci-dessous sont une retranscription fidèle de celles que j'ai...
Carnets de voyage > Tanzanie
22 mars 2017 à 23:50
de
Palcolate
66 29 jui. 2017 à 21:59
de Pygmalion19 »
Safari en Tanzanie en selfdrive: oui, c'est possible (2015)
22 photos
Tanzanie en selfdrive 2015 : partage d’expérience et quelques conseils pratiques après 3 semaines de safari Oui, un safari autonome, sans guide, est tout à fait possible 1/7 Cela fait 2 mois que nous sommes rentrés de ce voyage d’un mois. 3 semaines en Tanzanie...
Carnets de voyage > Tanzanie
10 jan. 2016 à 18:59
de
Globetrottel
12 30 mars 2016 à 18:44
de Pygmalion19 »
Plus de carnets similaires à «Carnet solitaire en Tanzanie 2010»
À découvrir aussi sur la Tanzanie:
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Attila.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Photo postée par le membre Francky4.
Heure du site: 13:59 (22/09/2017)
Tous les droits réservés © 2002-2017 VoyageRéseau Inc.
Devenir membre de VF !
Me connecter
3 474 visiteurs en ligne depuis une heure!
Découverte des chimpanzés
Africaventure.net
... dans leur habitat naturel au parc de Mahale en Tanzanie
La Tanzanie autrement
Evaneos.com
Créez votre circuit sur mesure avec une agence de voyage locale.
Au sommet du Kilimandjaro
Allibert-trekking.com
Un vaste choix de treks pour faire l'ascension du géant de l'Afrique.
Zanzibar de A à Z
Regionaltours.co.tz
Un professionnel francophone sera à votre service
Plus d'annonces similaires »