Bénin: Lariam ou Malarone pour mes enfants de 7 et 5 ans? (page 2 de 2)

Discussion démarrée par Yovoben le 25 juin 2012 à 22:25
39 réponses sur 2 pages  ·  10 participants  ·  7 961 affichages
Démarrer une discussion Suivre cette discussion Partager Signaler 1 2
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
www.itg.be/...MedServ/fmalaria.htm

Michel
Publicité invisible aux membres VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bonjour,

Je suis médecin et je ne m'amuserais pas à donner des indications fantaisistes,. Je vous ai fait un copier-coller de l'information professionnelle figurant dans le compendium suisse des médicaments destinés aux médecins. (www.kompendium.ch) à propos de la posologie du Lariam en prophylaxie du Lariam.

Prophylaxie
Posologie usuelle
La dose de Lariam recommandée à titre prophylactique est d’environ 5 mg/kg une fois par semaine:
Poids corporel Dose hebdomadaire
5–10 kg 1/8 comprimé*
10–20 kg 1/4 comprimé
20–30 kg 1/2 comprimé
30–45 kg 3/4 comprimé
>45 kg 1 comprimé
* Fractionnement approximatif des comprimés sur la base de 5 mg/kg. Il est préférable que la dose exacte pour les enfants de
moins de 10 kg soit préparée et délivrée par un pharmacien.
Les doses hebdomadaires doivent être prises régulièrement, toujours le même jour de la semaine, de préférence après un repas.
La première dose doit être prise au moins une semaine avant l’arrivée dans la zone d’endémie.
L’expérience acquise avec Lariam chez l’enfant de moins de 3 mois ou pesant moins de 5 kg est limitée. La posologie chez l’enfant
a donc été déterminée par extrapolation, à partir de la dose recommandée chez l’adulte (voir «Pharmacocinétique»).
Instructions spéciales pour le dosage
En cas de voyages de dernière minute dans des régions à haut risque d’infection, qui ne permettent pas de commencer la prophylaxie
une semaine avant le départ pour la zone d’endémie, il convient de prendre une dose de charge («loading dose»); celleci
consiste en une prise quotidienne de la dose hebdomadaire pendant trois jours consécutifs. La prophylaxie est ensuite poursuivie
à intervalle hebdomadaire, à la dose habituelle recommandée.
1er jour première dose
2e jour deuxième dose
3e jour troisième dose
Une semaine plus tard dose hebdomadaire normale
L’administration d’une dose de charge peut être associée à la survenue accrue d’effets indésirables.
Dans certains cas, par exemple lorsque le voyageur prend Lariam pour la première fois ou lorsqu’il prend d’autres médicaments,
il peut être indiqué de commencer la prophylaxie 3 semaines avant le départ en voyage, pour être sûr que Lariam ou l’association
médicamenteuse seront bien tolérés et pouvoir éventuellement envisager des solutions de rechange (voir «Mises en garde et
précautions» et «Interactions»).
Afin de réduire le risque de paludisme après avoir quitté la zone d’endémie, la prophylaxie doit être poursuivie pendant 4 semaines
supplémentaires. Cela permet de garantir la persistance de concentrations plasmatiques efficaces.
Si la prophylaxie par Lariam échoue, le médecin devra soigneusement évaluer quels antipaludéens doivent être utilisés à titre
thérapeutique. En ce qui concerne l’emploi de l’halofantrine, voir «Mises en garde et précautions» et «Interactions».
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Vous avez dès lors constaté qu'il y a deux consignes contradictoires:

"La première dose doit être prise au moins une semaine avant l’arrivée dans la zone d’endémie"

n'a pas la même signification ni les mêmes conséquences que

" En cas de voyages de dernière minute dans des régions à haut risque d’infection, qui ne permettent pas de commencer la prophylaxie une semaine avant le départ pour la zone d’endémie, il convient de prendre une dose de charge («loading dose»); celleci
consiste en une prise quotidienne de la dose hebdomadaire pendant trois jours consécutifs. La prophylaxie est ensuite poursuivie à intervalle hebdomadaire, à la dose habituelle recommandée"

Pourquoi dans un cas, une seule dose et dans l'autre trois?
Le moustique se fiche que vous soyez arrivée "dans l'urgence"...
Et pourquoi dans un cas une dose de charge et pas dans l'autre cas?
Le risque est pourtant tout à fait identique...

Michel
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bonjour,

Je pense qu'il s'agit d'un problème de taux dans le sang (je vous mets ci joint les infos du même compendium).
Si on prend le premier cp à J-7 et 1cp le jour du départ, on est à 2cp au moment oû on descend de l'avion et à 3cp 1 semaine après l'arrivée, ce qui fait qu'on dépasse le seuil prophylactique de 620mg à 1 semaine, ce temps d'une semaine étant aussi celui de l'in cubation du palu, donc en postulant par malchance une piqûre par un anophèle infecté le premier jour de l'arrivée on est protégé. Je pense que le dosage "d'urgence" est pour assurer un taux plasmatique suffisant très rapide Néanmoins je ne suis pas spécialiste en pharmacologie
Texte du compendium:
Pharmacocinétique
Absorption
La biodisponibilité absolue de la méfloquine administrée par voie orale n’a pas pu être déterminée, car il n’existe pas de forme
intraveineuse. La biodisponibilité des comprimés comparée à celle d’une solution orale était supérieure à 85%. La présence
d’aliments dans l’estomac accroît considérablement la vitesse et le taux d’absorption, ce qui entraîne une augmentation de la
biodisponibilité de l’ordre de 40%. Le pic de concentration plasmatique est atteint 6–24 heures (médiane: 17 heures environ) après
la prise d’une dose unique de Lariam. Les concentrations plasmatiques maximales exprimées en μg/l sont à peu près équivalentes
à la dose exprimée en mg. Ainsi, une dose unique de 1000 mg donne-t-elle une concentration maximale de 1000 μg/l environ.
Lors de l’administration hebdomadaire d’une dose unique de 250 mg, l’état d’équilibre est atteint après 7–10 semaines, avec des
concentrations plasmatiques maximales de 1000/2000 μg/l.
Distribution
Chez l’adulte sain, le volume apparent de distribution est de 20 l/kg environ, ce qui témoigne d’une distribution tissulaire importante.
La méfloquine peut s’accumuler dans les érythrocytes parasités à des concentrations égales à environ deux fois celles observées
dans le plasma. La liaison aux protéines est de 98% environ. Une concentration plasmatique de 620 ng de méfloquine par millilitre
est considérée comme nécessaire à un effet prophylactique de 95%.
La méfloquine passe la barrière placentaire. Son excrétion dans le lait maternel semble minime
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Et moi je pense surtout qu'il y a un "léger souci" d'incohérence dans le texte que vous citez.
Jamais au grand jamais 1x250mg n'est égal à 3x250mg.
Que l'on soit belge, suisse ou "bouzouk"
Il y a comme un "loup"
Votre réflexion sur la prise des trois premiers comprimés pose aussi question car vous vous autorisez un taux sérique suffisant seulement après une semaine après votre arrivée au motif du temps d'incubation mais insistez pour poursuivre 4 semaines après le retour (ce qui est tout à fait exact) mais alors pourquoi une telle "précaution" à la fin et pas la même au début?
Je maintiens la nécessité des trois prises avant d'être sur zone, la prise hebdomadaire le temps du voyage et la prise jusqu'à 4 semaines après le retour.
Ceci est mon dernier message sur le sujet.
Bonne soirée

Michel
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Perso je prends du Mephaquin, c'est un médecin ami Sénégalais qui me conseille ça, pour le moment pas d'effet secondaire et pas de palu !

Je crois que le produit que tu cites est commercialisé en France sous le nom de..... Lariam....
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Juste pour clore le sujet, les 4 semaines après tiennent compte du cycle de développement du parasite dans l'organisme humain
Bonsoir
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bonjour,

J'habite au Bénin avec mes enfants de 5 et 9 ans depuis 5 ans. On se protège contre les piqûres uniquement.
En tant que touriste, il est fortement conseillé ici de prendre de la malarone et surtout pas Lariam
BOnnes vacances au Bénin ! (en espérant qu'il pleuve moins, car en ce moment, c'est le déluge !)
A +
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
bonjour,
je ne sais pas d'où vous sortez cette histoire de dose de charge. elle n'a aucun sens concernant le LARIAM. voici ce que l'on lit dans le RCP de ce médicament :
"ABSORPTION DIGESTIVE : la méfloquine se caractérise par une absorption orale importante supérieure à 85%. Les concentrations plasmatiques maximales sont atteintes en 6-24 heures (17 heures en moyenne), après l'ingestion d'une dose unique de méfloquine. Les concentrations plasmatiques exprimées en µg/L sont similaires à la dose ingérée en mg (ainsi après ingestion d'une dose de 1000 mg, on observera une concentration de 1000 µg/L). "
il est tout à fait possible de commencer une semaine avant le départ. l'effet schizonticice de la méfloquine permet de détruire directement les formes infestantes après l'injection lors de la piqure de l'anophèle. s'il est recommandé 10j-2 semaines avant (ce qui revient au même) ce n'est que pour apprécier la tolérance après deux prises.

pour le MEPHAQUIN®, c'est la même molécule avec un nom commercial différent. en revanche, mieux vaut ne pas attendre d'être en zone d'endémie pour commencer la prophylaxie. toutes ces molécules ne peuvent être prises au delà de 3 mois en continu. il existe des stratégies de prophylaxie pour les personnes à risque vivant en zone impaludée mais c'est une affaire de cas individuel.
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
bonjour
merci pour ces précisions, je vais continuer à prendre le Méphaquin (je savais plus ou moins que c'était l'équivalent du Lariam)
je le prend 1 semaine avant de partir, puis 1 par semaine, même jour !
pour moi pas d'effet secondaire, je l'achète directement au Sénégal...et pour le moment tout va bien !
bonne journée !
francia
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
bonjour,
je ne sais pas d'où vous sortez cette histoire de dose de charge. elle n'a aucun sens concernant le LARIAM. voici ce que l'on lit dans le RCP de ce médicament :
"ABSORPTION DIGESTIVE : la méfloquine se caractérise par une absorption orale importante supérieure à 85%. Les concentrations plasmatiques maximales sont atteintes en 6-24 heures (17 heures en moyenne), après l'ingestion d'une dose unique de méfloquine. Les concentrations plasmatiques exprimées en µg/L sont similaires à la dose ingérée en mg (ainsi après ingestion d'une dose de 1000 mg, on observera une concentration de 1000 µg/L). "
il est tout à fait possible de commencer une semaine avant le départ. l'effet schizonticice de la méfloquine permet de détruire directement les formes infestantes après l'injection lors de la piqure de l'anophèle. s'il est recommandé 10j-2 semaines avant (ce qui revient au même) ce n'est que pour apprécier la tolérance après deux prises.

.

J'étais aussi étonnée que toi de cette dose de cahrge : je la trouve mentionnée ici, par exemple :
www.itg.be/...MedServ/fmalaria.htm
Apparemment, ce serait destiné aux personnes qui n'ont pas eu le temps de commencer le Lariam 1 semaine ou plus avant le départ et qui l'auraient déjà pris antérieurement et le supporteraient bien...
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
donc ça ne cautionne en rien le fait de commencer 3 ou 4 semaines à l'avance : c'est une prise la veille du départ...
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
donc ça ne cautionne en rien le fait de commencer 3 ou 4 semaines à l'avance : c'est une prise la veille du départ...

j'avais juste trouvé ça pour la dose au dernier moment, mais c'est un article belge: recos différentes de la France ???... pour une dose de charge 1 semaine avant, il est vrai que je n'ai jamais vu ça avant, ni dans l'AMM, ni dans le BEH...

Dans le BEH, il est indiqué qu'on peut effectuer trois prises avnt le départ pour tester la tolérance... mais, pour moi, c'est J - 17, J-10 et J - 3, et pas 3 cps de suite bien entendu !

" Le traitement est à débuter au moins 10 jours avant l’arrivée dans la
zone à risque
pour apprécier la tolérance de deux prises. Sauf si ce médicament
a déjà été utilisé antérieurement et bien toléré, il est même préférable,
dans la mesure du possible, d’effectuer trois prises avant le départ afin de
pouvoir détecter un éventuel effet secondaire survenant plus tardivement.
L’apparition sous traitement de troubles neuropsychiques tels qu’une
anxiété aiguë, un syndrome dépressif, une agitation, une confusion mentale,
des idées suicidaires ou même des troubles mineurs tels qu’une tristesse
inexpliquée, des céphalées, des vertiges ou des troubles du sommeil
(cauchemars), doit conduire à l’interruption immédiate de cette prophylaxie
et à une consultation médicale. Le voyageur doit être informé de la survenue
possible de ces effets secondaires.
La prise de méfloquine doit être poursuivie trois semaines après avoir
quitté la zone d’endémie, soit trois prises".....
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
www.itg.be/...MedServ/fmalaria.htm

Institut de Médecine Tropicale d'Anvers.

Michel
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
www.itg.be/...MedServ/fmalaria.htm

Institut de Médecine Tropicale d'Anvers.

Michel

merci de mettre le lien, que j'ai mis 2 posts plus hauts Clin d'oeil, et c'est précisément cet article qui m'étonnait, car je n'ai jamais rien lu de ce genre dans les articles français..
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
bonjour,
je ne sais pas qui a rédigé cet "article". on dirait la présentation d'un étudiant en 2è année de Médecine pour le staff du lundi matin, qu'il aurait écrit entre 2 et 3h du mat', après un week-end bien arrosé... sérieusement, ce torchon est bourré de données fausses :
" Il existe quatre espèces différentes de Plasmodium dont le Plasmodium falciparum qui est le plus dangereux et le plus répandu."
- -> non, désolé, 5 espèces avec Plasmodium knowlesi, et le plus répandu est P. vivax.

approximatives :
"Dans un nombre de régions, il varie fortement selon les saisons."
- -> wahou, ça c'est précis comme infos !

ou carrément dangereuses comme à propos de MALARONE:
" Peut être pris pendant plusieurs mois (= beaucoup plus longtemps que les 4 semaines mentionnées dans la notice"
- -> what ???? il ne faut pas tenir compte de la notice du médicament ??

"Le Malarone n’est pas administré aux femmes enceintes "
- -> c'est faux, il n'y pas de contre-indication à la Malarone pendant la grossesse. voilà ce que l'on peut lire dans le RCP de ce médicament (en France, source Banque de données Claude Bernard) :
"Grossesse :
Les études de reproduction réalisées chez l'animal (rat et lapin) n'ont pas mis en évidence d'effet tératogène (voir rubrique données de sécurité précliniques).
En l'absence d'effet tératogène chez l'animal, un effet malformatif dans l'espèce humaine n'est pas attendu. En effet, à ce jour, les substances responsables de malformations dans l'espèce humaine se sont révélées tératogènes chez l'animal au cours d'études bien conduites sur deux espèces.
En clinique, aucun effet malformatif ou foetotoxique n'est apparu à ce jour avec chacun des principes actifs pris isolément. Toutefois, le suivi de grossesses exposées à cette association est insuffisant pour exclure tout risque.
En conséquence, l'utilisation de Malarone pourra être envisagée chez la femme enceinte si nécessaire."

je continue :
"Elle est efficace à > 95 %."
- -> sur quoi ???

allez encore une :
"N.B. La combinaison Nivaquine et Paludrine n'est plus utilisé (Paludrine n'est plus disponible; cette combinaison est insuffisamment efficace)."
- -> faux, cette association est proposée dans les pays en zone 2 de chloroquino-résistance, où d'ailleurs on constate une réapparition des souches chloroquino-sensibles. le nom commercial est SAVARINE.

bon allez, arrêtons-là le festival, redevenons sérieux. passons les fautes d'orthographe. hormis toutes ces incohérences et les liens cités dans la page, aucune signature, nom d'auteur ou de service de rattachement, de date de rédaction... bref, pour des infos vérifiées et fiables, consultez les recommandations aux voyageurs du BEH de Mai 2012, déjà cité plus haut et oublions cette histoire de dose de charge. je pense qu'en Belgique comme ailleurs, il doit y avoir des personnes compétentes pour répondre à ces questions cruciales.
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Je n'ai pas eu le temps de lire cet article, et je vais donc pouvoir m'en dispenser... Merci.. et, effectivement, c'est inquiétant de trouver de telles erreurs, auxquelles les gens vont donc se référer...
Signaler Répondre
et si les "gens" ne prenaient pas le forum pour un lieu de consultation médicale par correspondance ? je trouve ça inquiétant Triste
Signaler Répondre
et si les "gens" ne prenaient pas le forum pour un lieu de consultation médicale par correspondance ? je trouve ça inquiétant Triste

Je suis bien d'accord avec ce que tu écris... Les "conseils " proférés par les uns ou les autres me font dresser les cheveux sur la tête...
Signaler Répondre
en tout cas ça faisait un bail que je n'avais pas mis les doigts ici; ça fait du bien de revenir de temps en temps à ses anciennes amours...
bonne nuit les filles
Démarrer une discussion Suivre cette discussion Partager Signaler 1 2
Discussions similaires sur le Bénin:
  Titre de la discussion Premier message Réponses Dernier message 
Où acheter du Malarone à Cotonou?
Ma soeur est partie au Bénin il y a deux semaines pour six mois où elle fait un stage humanitaire dans un orphelinat. Son médecin lui a prescrit le lariame avant de partir, mais elle ne supporte pas. Elle a des moments où elle perd le moral complètement alors que...
Voyager en santé > Bénin
16 août 2011 à 21:18
de
Anouk23
3 23 août 2011 à 1:25
de Luju »
Nom du générique Malarone
Je pars au Bénin le 21 de ce mois...et bien sûr j'ai besoin de la fameuse malarone; J'ai vu que certain on trouvéle générique. Quel nom a-t-il ? J'habite à Rennes 35 Quelle pharmacie puis-je aller voir ? Merci de vos bons conseils A bientôt Dameb...
Voyager en santé > Bénin
4 nov. 2014 à 9:38
de
Exiafel
7 6 nov. 2014 à 17:32
de Exiafel »
Voyage de trois semaines au Bénin avec bébé de 1 ans
Je part au bénin dans 1 mois à cotonou avec mon bébé de 1 ans, nous partons pour 3 semaines, ya il tou ce qu'il faut pour le bébé? combien dargent je doit prévoir pour la nourriture? j'ai un peu peur d'oublier quelque chose surtout pour le petit (combien coute...
Voyager en santé > Bénin
5 août 2012 à 16:16
de
Gosse3501
9 17 août 2012 à 23:18
de Luju »
Maison d'hôte au Bénin, avec enfants?
Je suis Belge d'origine béninoise et après 12 ans en Belgique je retourne à Cotonou pour 2 ans. Départ prévu pour Avril 2013 Pour ceux qui pourraient être interessés, j'organiserai regulièrement des soirées (chez l'habitant) sans chichi ni chacha. J'ai deux enfants...
Voyager en santé > Bénin
11 mars 2013 à 16:59
de
MamanFemy
1 31 mars 2013 à 16:30
de Luju »
Sécurité au Bénin, en routard et avec une adolescente?
Nous devons partir au Benin mi-fevrier pour des vacances, j'aimerai avoir des infos par rapport a la securité, en effet cle ministere des affaires etrangeres met des reserves sur ce pays, qu'en pensez vous en sachant que nous partons routard avec une ado merci...
Voyager en santé > Bénin
21 jan. 2013 à 20:55
de
Papaours
27 30 avr. 2013 à 10:59
de Marcelle22 »
Plus de discussions similaires à «Bénin: Lariam ou Malarone pour mes enfants de 7 et 5 ans?»
Heure du site: 7:06 (23/01/2018)
Tous les droits réservés © 2002-2018 VoyageRéseau Inc.
1 376 visiteurs en ligne depuis une heure!