Récit et mon ressenti de mes 23 jours en Alaska

Discussion démarrée par Truffe04 le 15 juillet 2016 à 13:42
11 réponses  ·  6 participants  ·  1 900 affichages
Poster un carnet/texte Suivre cette discussion Partager Signaler
Truffe04

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Tout d’abord bien sûr, je tiens à remercier tous les forumeurs « spécialistes » de l’Alaska qui m’ont écoutée, aidée, conseillée, pour établir mon programme. Il est bien entendu qu’il s’agissait bien de Mon voyage, de Mes choix, mais leurs avis d’experts m’ont bien aidée et je les remercie de tout cœur. Je vais vous relater mon expérience, qui m’appartient je le reprécise, et ce que j’en ai pensé. Je ne parle que de ce que j’ai constaté et ressenti, même si je suis sûre de heurter quelques initiés inconditionnels de l’Alaska dans mes constats.
Je rappelle le contexte : c’était mon 10ème voyage aux USA, mais mon 1er en Alaska. Le voyage de ma vie pour moi car je savais dès le départ qu’il serait beaucoup, beaucoup, plus cher que d’habitude. Une rentrée d’argent subite m’a permis de l’organiser en 4 mois (1 an pour les autres). Je pars en voyage avec mon époux et mes parents (78 et 80 ans). Nous sommes des randonneurs, des lève-tôt, et nous aimons la découverte locale. Nous ne privilégions ni le camping (trop âgés), ni le camping-car (même raison et surtout manque de courage car nous avions un grand camping-car ici en France pendant 15 ans) mais des motels ou B and B de préférence avec petit déjeuner compris. Lors de nos différents voyages nous avons l’habitude de pique-niquer le midi, et de faire un petit resto le soir. J’établis un programme pour savoir quoi faire, mais je sais d’avance que je ne le respecterai pas (météo, temps, incidents….). Oui je sais, je suis trop organisée mais je suis ainsi. Je ne parle pas assez l’anglais, pour laisser la place à l’Aventure avec le grand A. Une fois nous sommes partis dans l’Est à moto et je n’avais rien réservé. Un soir nous avons fait 12 hôtels avant de trouver une chambre libre. J’ai cru dormir sous un pont car nous étions à moto et je me suis juré de ne jamais recommencer. Un peu pétocharde la mumu.
J’ai donc établi un programme de 3 semaines complètes, du 18 juin au 10 juillet (retour pour la finale off course !). Par souci non pas d’économie, si ce n’est celle de la fatigue, mais de confort, j’ai réservé un vol Marseille-Francfort-Anchorage par la compagnie Condor au prix de 1 186 € par personne (j’avais trouvé un Nice-Montréal-Seattle-Anchorage pour 900 € mais avec 36 heures de trajet. Non merci). Mon souhait le plus cher était d’aller voir les grizzlis à Brooks Falls mais tout était complet et surtout hors budget et donc j’ai prévu une excursion à la journée au départ de Homer, ainsi qu’une croisière à Valdez et une à Seward, et enfin le train pour aller au Spencer Glacier. J’ai tout réservé à l’avance, y compris la voiture un SUV chez Alamo pour 1 180 € les 22 jours et la navette de 2 jours au Denali. Avant de partir, sur les conseils judicieux de certains, j’avais acheté des crampons pour marcher sur les glaciers, des vestes appelées 3 en 1, de l’anti-moustique corporel et vestimentaire. Le casse-tête du quoi emporter dans le sac avait été rapide : moitié hiver, moitié été.
Samedi 18 juin, départ de Marseille à 10 h 50, donc départ de chez moi (dans les Alpes de Haute Provence) à 7 h pour arriver à Marignane à 8 h 20. Dépôt de la voiture au parking (chèque-parking 80 € pour les 23 jours), enregistrement des bagages, échange des euros contre des dollars (quasi 1 pour 1 quelle différence avec 3 ou 4 ans en arrière ou c’était presque à 1,50 !), contrôle de sécurité et nous voilà. Arrivés à Francfort, seulement 1 h 30 d’escale donc juste le temps d’acheter du parfum au DFree (je sais qu’en Allemagne sur l’international j’économise 40 % sur mon parfum et que je ne peux acheter qu’à l’aller car au retour nous sommes dans le DF européen et les prix de sont pas les mêmes, passage de la sécurité et hop nous voilà embarqués pour Anchorage embarqués (j’avais reçu un mail la veille me disant que je pouvais choisir mes places et j’ai donc choisi des fenêtres pour le vol Francfort-Anchorage).
Vol Condor très bien, si ce n’est mais je le savais, l’achat des écouteurs (3,50 €) mais j’avais emporté les miens et une série de films (8 €) car il n’y a qu’un seul film gratuit en français. Pour les voyages en journée (10 heures quand même) c’est un peu long et surtout l’excitation fait que je ne dors jamais, donc je regarde des films (j’en ai vus 3 lol) et je lis. Le repas était correct, les hôtesses sympas, boissons à volonté tout le long du vol (sauf alcool, vin et bières). Tout s’est très bien passé d’autant plus que nous avons survolé le Groenland et que les vues étaient spectaculaires.
Arrivés à Anchorage à 14 h 45 heure locale, passage du contrôle très rapide (ma mère handicapée de naissance des mains et des pieds est « fichée » puisqu’elle n’a pas d’empreinte car il lui manque la dernière phalange nous passons direct sans rien faire), récupération des bagages et appel à l’hôtel pour avoir le shuttle (j’avais choisi le Barratt Inn Airport justement pour la navette gratuite car ne sachant pas à l’avance ni à quelle heure (un retard est toujours possible) ni dans quel état de fatigue nous serions à l’arrivée, j’avais préféré ne rien prévoir. Arrivés à l’hôtel, prise des chambres, un petit coup de rangement des bagages genre sortir la trousse de toilette, les bâtons et les chaussures de rando…..et hop taxi et direction Dowtown Anchorage. Il y avait plein d’animations, des étals dans toutes les rues, la musique, le marché de Lower Ball… il faisait quasi beau, nous avons flâné, puis nous nous sommes arrêtés dans une pizzéria pour manger un bout vers 18 heures, un taxi et retour à l’hôtel et dodo vers 21 heures journée bien complète. J’avoue que ce jour qui illumine la chambre fait une drôle d’impression. Heureusement que j’avais emporté mon bandage pour les nuits (qui n’en sont pas d’ailleurs, lol)
Dimanche 19 juin, il pleut, grrrrrrrrrrrr, descente pour le petit déj à 7 h, départ de l’hôtel à 7 h 45 avec la navette que j’avais demandé la veille pour aller récupérer la SUV Chevrolet Equinoxe chez Alamo. Arrêt au Walmart le plus près pour acheter la glacière (nous avons pris cette habitude d’acheter une glacière pour les denrées pique-nique qui durent ainsi 2-3 jours et c’est pratique pour les endroits où il n’y a rien ou presque), les courses et nous voilà partis pour Glenn Alps et la rando de Flatop Mountain Trail. Il s’est arrêté de pleuvoir mais il fait gris et le ciel est bien bas. Nous faisons l’ascension et nous sommes redescendus à 13 heures juste au moment où il recommence à pleuvoir sans avoir pu admirer la vue. Nous prenons la décision de retourner pique-niquer….. dans la chambre d’hôtel lol. Après le repas, petite sieste pour tout le monde et retour à Dowtown Anchorage pour aller faire les magasins (usine Ulu, gifts, achat des premières cartes et surtout l’indispensable clochette à ours). Puis nous allons admirer le spectacle de tous ces pêcheurs (1 chaque mètre) qui taquinent le saumon. Incroyable. Nous allons au resto nous offrir du saumon et du king crab. Au moment de payer, ça m’est resté en travers : 2 bières et juste 4 plats pour près de 180 $. J’ai dit à ce rythme- là, dans 8 jours on a dépassé le budget …. Retour à l’hôtel, et dodo.
Lundi 20 juin, il pleut encore. Départ à 7 h 30 direction le Dénali. Dans mon planning j’avais prévu un arrêt au Walmart de Wisilla pour les courses car on m’avait dit qu’il n’y avait rien à Denali si ce n’est un petit market très cher et que je devais acheter pour 4 jours de denrées. Un arrêt à la Post Office pour les timbres et nous voilà repartis. Sauf que nous devions passer par Hatcher Pass mais qu’il pleuvait fort, que le ciel était tout couvert et bas, que je savais que la route n’était pas goudronnée et donc nous y avons renoncé. Nous sommes arrivés à Talkeetna vers 12 h 30, nous avons trouvé une table sous un abri couvert et nous avons pique-niqué. Ensuite, visite de cette très charmante petite ville, et départ pour le Dénali vers 15 h.
Dans mon planning j’avais prévu de passer par le Dénali State Park pour la rando du lac Byers, plus/ou celle de Coal Creek mais il pleuvait tellement que nous ne nous sommes même pas arrêtés. Arrivés vers 17 h à Denali, au Salmon Bake Cabin, nous avons pris possession de nos « tentes en dur » avec linge mais sanitaires dehors. Un genre d’auberge de jeunesse, c’était très rigolot. Un peu déçus de cette pluie qui n’en finissait pas nous décidons d’aller voir les navettes pour le Denali du lendemain. Nous récupérons nos billets, visitons le Visitor Center et décidons de faire la rando qui va de notre hôtel au visitor center le long de la rivière, puis d’aller boire un verre au bar, puis de rentrer à la cabine pour pique-niquer et dodo.
Mardi 21 juin, anniversaire de mon mari. Nous trouvons un petit café pour le petit déj, mais le service tardait trop et comme nous avions réservé le bus de 7 h, nous partons vite vers 6 h 20 en nous disant que nous prendrions quelque chose au Visitor Center, ce que nous avons fait. Nous sommes montés dans le bus pour les 4 heures de route vers Eielson pour faire la rando de Thorogfare. Il bruinait, y’avait plein de buée dans le car, nous n’avons vu que des chèvres de montagne. Arrivés à Eilsen il pleuvait, il y avait plein de brouillard et une grande affiche « Mont Thorogfare closed : bears ». De toute façon il n’y avait aucune visibilité, tout le monde a sorti son pique-nique et donc à 11 h nous mangions dans le visitor center car le chauffeur de bus avait dit qu’il repartait à 11 h 45. Nous sommes donc repartis. Au bout de 5 mn, il s’arrête car il y avait un ours qui dormait mais bon j’ai des doutes. Puis vers l’arrivée nous avons vu un élan qui a détalé. C’est énorme comme bête. Vers 17 heures nous étions de retour à nos cabines, douche, écriture des cartes et direct au resto de l’auberge pour fêter l’anniversaire de mon mari. Là aussi, juste 2 bières et 2 cocas, et 4 plats (sans dessert) pour près de 160 $. Mais c’était fête non ? Retour dans la cabine vers 21 heures et décision unanime de tenter la navette de 6 h 30 le lendemain car nous étions toujours sous le coup du jet lag et nos yeux s’ouvraient entre 4 h et 5 h chaque matin.
Mercredi 22 juin, il fait gris, mais sans pluie c’est bon signe. Départ de la cabine vers 5 h 30 car j’avais repéré que Subway organisait les breakfast et qu’il était ouvert 24/24h. Donc petit déj chez Subway et à 6 h départ pour le park. L’organisatrice des cars me dit d’attendre qu’elle verrait avec le chauffeur s’il lui restait 4 places. Bonne pioche, une fois que tous ceux qui avaient réservé sont montés il restait 6 places nous sommes donc partis à 6 h 30. Dans mon planning j’avais prévu de faire Polychrome et Toklat et donc la veille j’avais repéré où il fallait descendre. Nous n’avons pas roulé 30 mn que le bus s’arrête d’un coup et que voyons- nous ? Une ourse avec non pas 1, ni 2, mais 3 oursons qui courent vers le bus. Ils ont traversé juste devant nous… Je ne vous raconte pas mon émotion devant ce spectacle enchanteur. Nous sommes donc descendus du bus pour faire Polychrome mais là, belle désillusion. Nous qui sommes habitués aux randos en France, avec les PR ou GR qui sont marqués au sol, il n’y avait rien. Avant de descendre du bus j’avais demandé au chauffeur s’il y avait des randonnées et il m’avait dit oui, vous allez où vous voulez. Alors là, je ne comprends pas la logique américaine. Soit disant, ils ne veulent pas détériorer la nature avec des chemins, donc les gens vont et passent n’importe où. Moi il me semble que pour ne pas abîmer la nature, il vaut mieux passer sur un chemin tout tracé, qu’écraser la flore n’importe où. Nous sommes descendus vaille que vaille jusqu’à un petit lac, puis un peu perdus nous sommes remontés. Il a recommencé à pleuvoir et nous avons attendus un bus sous la pluie car il n’y a aucun abri. Le premier était complet, mais la dame (il y a beaucoup de femmes chauffeurs de bus au Denali) a attendu qu’un autre bus arrive pour savoir si on pourrait nous prendre car nous avons dû lui faire de la peine d’attendre sous la pluie.
Le second avait juste 4 places et nous a pris. Il a fallu que je montre mes films et mes photos de l’ourse avec ses 3 petits car eux n’avaient rien observé. Nous sommes donc arrivés jusqu’au prochain arrêt où nous sommes descendus et avons attendus qu’un bus redescende car nous voulions quitter le park. Nous sommes retournés à la voiture vers midi et là surprise, le soleil s’était levé. Nous avons trouvé une table, nous avons pique-niqué et nous sommes retournés en voiture jusqu’à l’entrée du park pour faire la randonnée Savage River Loop Trail sous le soleil, mais qui s’est vite caché. Vers 17 heures nous sommes allés faire les magasins de Denali, puis pique-nique sur la terrasse de la cabine, une partie de belote et dodo.
Images attachées:

Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Publicité invisible aux membres VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Truffe04

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Jeudi 23 juin, temps voilé mais on voyait que le soleil tentait de sortir. Petit déj chez Subway à 6 h 30 puis départ pour la rando Mont Healy Overlook, très jolie, puis redescente pour faire dans la foulée Horseshoe où nous avons pique-niqué au bord du lac sous un faible soleil. En remontant (et oui horseshoe descend pour aller au bord du lac) nous avons vu une femelle élan avec son petit se baigner là où nous étions 15 mn avant, grrrrrrrrrrrrrrr. De retour à Denali, nous sommes montés à l’hôtel en hauteur pour admirer la vue et de retour à la chambre vers 16 heures, nous décidons d’aller sur Healy faire un passage à la laverie. Pendant le temps du lavage nous faisons 2 courses au market et pendant le sèche-linge nous allons au lac. Retour à la cabine vers 19 heures, réorganisation des bagages, dîner et dodo.
Vendredi 24 juin, départ de la cabine à 6 h 30, passage au Subway pour le petit déj, puis départ pour la Denali Higway. Notre expérience du parc Denali est moyenne, notre avis mitigé. Se rendre en Alaska sans visiter le Denali National Park était un peu comme se rendre à NYC sans marcher sur Time Square En dépit du côté attrape touristes et de l’exagération de l’attrait de l’endroit on tenait tout de même à y aller afin d’y forger notre propre opinion. On s’est sentis un peu comme dans un zoo: les règles, les horaires et les consignes sont nombreuses et on doit payer pour voir les animaux. 4 jours passés là-bas et nous n’avons pas vu l’ombre du fameux Mont Denali, le système de navette est très long et monotone. Je me faisais une grande joie de ce parc mais… bref.
Le temps est…………… gris et bas, aucun paysage visible comme d’habitude. Mortelle route, lol. Mais nous restons positifs, le soleil essaie de percer. Nous faisons quelques arrêts pour regarder le paysage quand même. Pique-nique presque sous le soleil puis arrivée à Glennallen vers 17h. Prise du B and B et très agréable surprise : nous avions une maison entière avec cuisine, salon, télé, 2 salles de bains, tout dans le frigot pour le petit déj…. Le paradis après ces 4 nuits en « cabine ». Nous nous précipitons au supermarket pour acheter de la viande, des œufs, des patates, de la salade…. De quoi faire un petit dîner bien français et chaud, lol. La propriétaire nous a même sorti le tuyau d’arrosage pour la voiture (j’ai oublié de dire qu’elle était noire à l’origine, lol) car il n’y a pas de car wash à Glennallen et qu’en prenant la Denali Hway par temps de pluie, la boue recouvrait la voiture. Nous avons profité de la grande maison pour réorganiser les bagages et réduire un sac pour les 3 jours à Wrangell puisqu’il fallait aller à l’hôtel en navette et que je ne voulais pas transporter nos 4 sacs, plus les valises cabine, plus les sacs à dos pour les randos. Dodo vers 21 h 30.
Samedi 25 juin, il pleut (et oui). Après le petit déj, nous partons pour Chitina. Je m’endors, lorsque je me réveille je vois Valdez 30 miles. Je crie « stop, tu t’es trompé ». Nous faisons demi-tour et nous remontons d’environ 35 miles pour tourner vers Chitina. Si mon mari n’a pas son co-pilote opérationnel, il roule lol. Nous arrivons à Liberty Falls, mais il pleut toujours donc nous ne faisons pas la rando.
Nous arrivons à Chitina vers 11 h 30. Il y a 2 tables sous un abri couvert et je dis « si on ne mange pas maintenant nous devrons manger sous la pluie ». Donc arrêt pour pique-niquer, et j’en profite pour aller au visitor center demander comment est la route avec cette pluie. La ranger me dit « goudronnée pendant 17 miles, puis pierres les 45 restant ». Je lui explique que la veille nous avions pris la Denali et elle me dit qu’il n’y a donc aucun problème. Vers 12 h 30 nous repartons, mais nous assistons quand même au spectacle des pêcheurs et des oiseaux (notamment des aigles) qui attendent des fois que, lol… puis nous faisons quelques arrêts notamment les ponts anciens…. Vers 17 h, nous arrivons au parking et une navette nous emmène jusqu’au premier pont, que nous traversons à pied, où une seconde navette (celle du Kennicot Lodge) nous attend.
Nous prenons possession de notre grande et belle chambre pour 3 nuits. Il ne pleut plus alors nous allons voir jusqu’à la mine puis nous rentrons à l’hôtel puisque le dîner est servi à 19h. Nous faisons la connaissance de 2 couples car cet hôtel est de type « familial » le soir. Votre nom est sur la table, mais on vous mélange car ce sont des tables de 8. Et c’est ainsi chaque soir, on vous change de table et de voisins. C’est pour faire connaissance. Il y a donc un jeune couple d’allemands (la dame parle un peu français) et un couple d’américains. Nous parlons de nos visites, des projets. C’était très sympa. Nous rentrons à notre chambre vers 21 heures car le lendemain rando.
Images attachées:

Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Noyellebis

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bonsoir Murel
Nous aussi avons visité l'Alaska en CC, en juin 2016, entrainés par notre fille; nous sommes en Alberta actuellement
Pour Denali NP, j'ai été aussi "déçue" ; le temps très moyen y est sûrement pour bcp; nous avons eu la chance de voir le mont Denali au soleil, de la route qui longe le parc à l'est (je ne me souviens plus du nom); c'était magnifique; dans le parc on ne l'a pas vu; ce qu m'a frappée, c'est l'immensité des paysages.
Nous avions réservé le camping Tek, et la navette le premier jour complet; c'est vrai qu'on passe bcp de temps en navette
A Eieslson
Notre fille et son mari sont partis une nuit en backcountry et ont vu des ours, et des wolverines; ils n'ont pas bcp dormi...
La vie y est assez chère, mais en CC, on limite les dépenses
Cordialement
Noëlle
Truffe04

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Dimanche 26 juin, il fait gris, mais nous décidons de sortir randonner quand même. Petit déj à 7 h (c’est le plus tôt à l’hôtel) et départ vers 7 h 45 pour la rando Root glacier, mine Erié. Mon mari et mon père sont devant, je marche au rythme de ma mère. Arrivé à un moment, cela part sur la gauche pour aller direct sur le glacier ou ça continue tout droit pour longer le glacier et aller vers la mine Erié. Les hommes n’étaient pas là. Ma mère décide de retourner et elle dit qu’elle nous attend au resto à 13 h (j’avais pris la pension complète alors le midi c’était soit pique-nique préparé par l’hôtel, soit le déjeuner au resto). J’ai continué un peu et puis de me retrouver seule sur le sentier, une angoisse m’a pris et j’ai eu peur d’une rencontre fortuite avec un ours ou un élan, et j’ai fait marche arrière. Lors de mon retour, au fameux croisement, j’ai retrouvé mes hommes qui étaient enchantés d’avoir testé leurs crampons sur le glacier. Nous sommes rentrés pour déjeuner car il s’était mis à bruiner. Après le déjeuner, mon père dit « allons voir si un avion nous prendrait pour survoler les glaciers, je nous l’offre à tous les 4 ». Le temps se relevait et la dame de l’hôtel passe un coup de téléphone et nous dit qu’il y a une possibilité car un monsieur désire faire le grand tour (270 $ par personne) et il y a 4 places dans cet avion, que si nous étions ok le départ se ferait à 16 h. Mon père (c’était lui le banquier après tout) dit ok et nous voilà partis avec la navette de l’hôtel sur Mac Carthy qui est un espèce d’ancien village western très bien entretenu, puis à l’aéroport pour prendre notre avion. Là nous avons vécu près de 2 heures magiques en survolant cette mer de glace, ces montagnes, ces forêts… c’était sublime. Nous avons même pu apprécier me Mont St Elias, 2e mont plus haut des USA. Puis nous sommes retournés à l’hôtel pour dîner et nos voisins étaient ce soir-là, un couple d’anglais et un couple de belges flamands qui parlaient français. C’était bien sympa d’échanger nos expériences. Retour à la chambre vers 21 h 30.
Lundi 27 juin, il fait quasi beau et on aperçoit même le soleil. Youpi, nous mettons un short de rando au lieu du pantalon… Dans mon planning il y avait la jumbo mine comme rando mais à l’unanimité nous décidons de faire celle qui longe le glacier Root et de continuer jusqu’à la mine Erié. Nous pensions arriver en haut du glacier et marcher un peu dessus. Ma mère décide elle, de descendre à pied jusqu’à Mac Carthy et qu’elle rentrerait avec la navette. Nous décidons de nous retrouver à l’hôtel pour le déjeuner. Nous voilà partis tous les 3 pour la rando, il faisait beau, elle est très agréable. Arrivés à la mine Erié, nous décidons de continuer pour aller jusqu’au glacier.
C’est là que ça s’est corsé puisque le chemin est éboulé, qu’il faut longer un « sentier » d’à peine 30 cm de large, dans les broussailles surplombant le vide. Nous tentons de continuer pendant près d’une heure puis nous renonçons car il était près de 11h et que nous sentions que nous n’arriverions pas sur le glacier. Nous rebroussons chemin et rentrons à l’hôtel, tant mieux car moi j’étais crevée (l’aller-retour fait 9 miles). Nous retrouvons ma mère qui était enchantée de sa matinée et de sa promenade (près de 6 miles en descente). Après le déjeuner, je me suis installée dans le salon de l’hôtel, je me suis reposée 30 minutes et lorsque j’ai rejoint les hommes ils ont dit « allez, on retourne au Root glacier mais cette fois on va marcher sur la glace avec toi ». Bien que crevée, j’y suis allée. Mon Dieu, quelle incroyable expérience. Avec le soleil, marcher sur le glacier c’étaient des couleurs magnifiques, une expérience incroyable. Je fais du ski, mais là cela n’avait rien à voir. C’est vrai qu’avec les crampons on se sent en sécurité, et on peut marcher longtemps (pour nous 1 heure à peu près). Lorsque nous revenons au début du glacier, il y avait les anglais du dîner de la veille Steve et Pat. Nous leur prêtons nos crampons et nos bâtons de randonnée et les laissons enchantés. Nous rentrons à l’hôtel pour une douche bien méritée car les deux marches cumulées ont été de 14 miles, en convertissant cela fait plus de 22 km. Quelle journée !!! Lorsque nous allons dîner Steve et Pat nous attendaient pour nous offrir l’apéro et nous remercier de l’expérience que nous leur avons permis de faire en leur prêtant nos affaires. Nous rentrons nous coucher tôt après avoir commandé le pique-nique pour le lendemain, jour du départ.
Images attachées:

Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Truffe04

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Mardi 28 juin. Petit déj à 7 h. Il fait à peu près beau pour notre voyage en direction de Valdez. Nous quittons l’hôtel avec la navette de 8 h avec ceux qui prendront l’avion, dont Steve et Pat. On nous ramène à notre voiture et nous voilà repartis sur la route caillouteuse pour près de 2 heures (plus rapide qu’à l’aller). Nous prenons la route pour Valdez en s’arrêtant pour déjeuner sur une aire infestée de moustiques il nous a été impossible de nous assoir à table pour manger. Nous nous arrêtons au Whortington glacier et décidons d’y monter (nous avions pris goût pour la marche sur glacier avec nos crampons) et nous retrouvons nos anglais Steve et Pat qui ne nous ont pas suivis pour la rando cette fois. Ma mère non plus d’ailleurs. Il faut dire qu’il faut grimper pour retrouver le glacier qui fond presque à vue d’œil. Et là, la magie a opéré à nouveau. Ce glacier est magnifique, d’une couleur bleue incroyable. Mon père était heureux comme un enfant avec un nouveau jouet de marcher avec ses crampons. Il n’arrêtait pas de dire « tu as fait un bon achat là ». Nous sommes redescendus après plus d’une heure à marcher sur ce glacier (nous étions les seuls hormis un groupe avec un guide très haut sur le glacier) car il faut avouer que sans crampon cela semble dangereux et les touristes ne s’y aventurent pas. Nous reprenons la route et nous arrêtons aux chutes, puis à la Thomson Pass pour admirer le paysage, nous voulions aller marcher mais nous apercevons nos anglais et mon père dit « ils vont croire que nous les suivons », donc nous repartons et arrivons à Valdez vers 17 heures. Nous allons à notre B and B et là encore, nous avons tout le bas de la maison, grand salon, cuisine avec tout ce qu’il faut pour le petit déj du matin, mais sans table de cuisson donc impossible de dîner là. Nous décidons d’aller voir pour les billets de la croisière du Colombia glacier du lendemain, nous allons boire un coup et nous cherchons un petit resto. Retour à la chambre, et dodo.
Mercredi 29 juin, le temps est mitigé mais tire sur le bleu, et nous décidons de nous couvrir car nous savons d’expérience qu’il fera frais dehors sur le bateau. Comme la croisière ne commence qu’à 10h et qu’il est à peine 7 h 30 quand nous quittons le B and B, nous allons sur la route de Minéral Creek qui est une vallée magnifique. Nous jouons à cache cache avec une marmotte… Nous n’avons hélas pas le temps de randonner et nous retournons au bateau pour 9 h 30.
La croisière fut magique, je me croyais sur le Titanic de traverser au milieu des icebergs. Je suis triste de voir combien les glaciers se retirent à cause de la chaleur, mais quel spectacle. Et la faune : baleines, orques, dauphins, macareux, otaries, loutres de mer, aigles, cormorans…… journée mémorable et fort sympathique. Un léger déjeuner nous a été servi (compris dans le prix) avec une soupe, un pain, un fromage et une boisson. En rentrant à 18 h ma mère dit « restons ici car la vue sur le port est agréable ». Ok, d’autant plus que le B and b a dit que c’était le meilleur resto seafood de la ville. On nous installe et qui voyons-nous arriver ? Notre couple d’anglais Steve et Pat qui logeaient à l’hôtel voisin, et qui voyons-nous descendre du bateau de la croisière du glacier Meares ? Notre couple de belges flamands de Kennicot. C’était amusant de voir qu’un si grand état était en fait si petit que les montagnes finissaient toujours par se rencontrer….. Après un excellent dîner (près de 200 $ toujours pour 4 boissons et 4 plats) nous sommes rentrés enchantés de notre journée.
Images attachées:

Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Zoé98700

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bonjour,

Les photos sont sympas.
Je n´ai pas tout lu, je vais essayer de le faire petit à petit.
Truffe04

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Jeudi 30 juin, le temps est…..gris. Nous quittons le B and B vers 8 h, je demande à mon chauffeur d’époux de passer par Solomon gulch Atchery juste pour voir, car dans mon planning je devais faire la rando… il y a plein de panneaux de faire attention aux ours ! Puis nous partons en direction d’Anchorage prochaine étape « nuit ». En chemin nous nous arrêtons au Lake Louise où nous pique-niquons presque sous le soleil. La route pour y mener était (elle aussi) en travaux et nous avons attendus près d’une heure le passage. Du coup nous arrivons au Matanuska glacier vers 15 h. Là aussi je vais en heurter certains, mais c’est du vol manifeste que de payer 25 $ par personne pour ça (20 $ pour les séniors). Nous avons marché jusqu’au glacier qui font à une allure grand V donc tout était inondé. Nous avons sorti nos crampons et avons fait un petit tour vite fait (histoire d’amortir le prix d’entrée) car un énorme orage grondait, le ciel était noir. Nous avons tout juste eu le temps de revenir à la voiture quand la pluie est tombée. Nous avons continué jusqu’à Palmer et avons visité la ferme du bœuf musqué. Comme je n’avais pas pu passer par Hatcher Pass en montant au Dénali, je voulais le faire, mais inutile car sous la pluie aucune visibilité. Toujours sous la pluie nous sommes arrivés à l’hôtel à Anchorage. Nous sommes allés commander des pizzas que nous avons ramenées dans la suite (et oui deux superbes suites avec salon et cuisine) et en avons profité pour faire quelques courses. Puis nous nous sommes couchés.
Vendredi 1er juillet. Il a plu toute la nuit et cela commençait à nous désespérer, mais de toute façon nous n’avions pas le choix, il fallait faire comme les autochtones, profiter ou rester enfermés. Nous partons en direction de Byron Glacier pour faire la rando. La pluie a cessé et nous allons jusqu’au glacier. Nous ne l’avons pas escaladé car nous devions retourner à Girwood pour prendre le train à 11 h pour le Spencer Glacier, qui est un glacier uniquement accessible par le train. Nous y arrivons vers 14 h (petite virée par Whittier avant) sous un ciel gris mais clair. Le train nous dépose en pleine cambrousse (ce n’est même pas une gare), lui continue vers Seward et repasse nous prendre à 16 h 30. Nous marchons pendant à peu près 45 minutes et nous arrivons à un lac rempli d’icebergs qui se détachent de ce magnifique glacier. Les couleurs sont sublimes, c’est la très agréable surprise de ce voyage. Nous faisons un petit tour de lac et admirons les kayaks qui passent entre les blocs de glace. Car on peut soit prendre uniquement le train (comme moi), soit train plus kayak, soit train plus hike avec un guide. Nous sommes de retour à la gare de Girwood vers 17 h 30 et hop en route pour Hope où j’avais réservé une cabane dans les bois lol…. Nous n’avons pas vu grand-chose des paysages avec ce ciel gris mais tant pis. Arrivés à la cabane, surprise ? Laquelle est-ce ? car la dame m’avait que ce serait ouvert. Mais il y en avait 2 : un chalet tout confort avec 3 chambres, salon, cuisine, salle de bains, lave-linge, sèche-linge… ou un petit chalet avec une petite pièce en bas sans eau ni rien hormis un canapé et une table, avec une échelle pour monter dormir sur un matelas de la mezzanine. Les toilettes sèches étaint dehors. Sceptique je ne savais plus car par souci d’économie et par manque de compréhension j’étais capable d’avoir choisi le moins cher et donc le petit chalet sans commodité. Je téléphone à la propriétaire qui arrive 5mn plus tard et ouvre la porte du grand chalet tout équipé, ouf nous avons eu chaud !!! Puis nous sommes allés visiter Hope petite ville ancienne où il n’y a rien, même pas un petit market, à l’exception de dizaines ce camping-car. Nous sommes rentrés faire le dîner, la partie de cartes et au dodo.
Samedi 2 juillet : et bien pour changer, il fait gris….. tant pis, nous y sommes habitués désormais, départ par la Skilak Road, rando de Hideout Trail, puis celle de Hidden Creek, pique-nique au RV park car ma mère a du mal à se baisser alors nous cherchons tout le temps une table. Du coup nous zappons Bear Mountain, puis nous allons tranquillement vers Kenai pour y passer la nuit. Prise des chambres, puis visite de la ville, de l’église orthodoxe, le visitor center pour dénicher un resto (chez louie’s meilleur sea food mais hors de prix encore près de 180 $)et nous rentrons nous coucher.
Dimanche 3 juillet, Temps toujours gris. Départ pour Homer. En passant nous nous arrêtons à Ninilchik pour l’église orthodoxe et la petite cité avec son port sur la rivière, puis à l’entrée de Homer nous trouvons une table de pique-nique bien qu’il ne soit que 11 h 30 on la prend. Aucune vue sur Homer et je le regrette mais bon je ne peux pas maîtriser la météo. Nous prenons possession de notre chalet à 14 h. Là aussi, magnifique. Puis nous allons visiter Dowtown Homer et le fameux spit. Nous décidons d’aller voir l’organisateur car demain nous devons faire notre Bearviewing. On nous pèse (pour voir si c’est conforme à l’inscription sinon on paye un surcoût). Moi j’ai 3 kgs en moins perdus avant le départ en prévision des randos à faire, lol. Puis nous déambulons sur le spit, nous admirons tous ces pêcheurs et là miracle nous voyons « fresh fish », Mon Dieu pas du surgelé mais du frais. Nous achetons immédiatement du saumon et du King Crab pour le dîner. Nous nous arrêtons au supermarché pour quelques courses supplémentaires, puis nous rentrons au chalet préparer le dîner et au dodo car le lendemain nous étions attendus à 6h.
Images attachées:

Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Truffe04

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Lundi 4 juillet, fête nationale américaine, il a plu toute la nuit, le ciel est très nuageux et très bas. Nous quittons le chalet avec 1 seul sac à dos comprenant à boire et des en-cas comme demandé par l’organisateur car notre retour n’était prévu qu’à 14 h. On nous fait un briefing, on nous équipe de grosses bottes de pêcheur, on nous attribue un pilote et nous voilà partis. Je ne vous raconte pas mon émotion à l’idée enfin de voir mes ours pêcher. Nous volons pendant près d’une heure mais je me dis que ce que je vois en bas c’était comme le spit de Homer. Pardi, il n’y avait aucune visibilité et je n’ai même pas vu qu’on virait de bord et qu’on rentrait. Le pilote nous fait descendre et nous dit qu’il était impossible d’atterrir et que donc la sortie est annulée. Punaise, je ne vous raconte pas ma désillusion, les larmes retenues, c’était le rêve de ma vie cette sortie, presque le but de mon voyage et rien ???? je monte voir les responsables et là on me dit « soit on vous rembourse, soit on choisit une autre date, mais rien n’est dispo avant jeudi », j’en suis restée sans voix. Et puis finalement comme la quasi-totalité des présents voulaient la faire quand même, ils disent que la météo étant prévu meilleure le soir même, ils organiseraient une sortie moins loin (de 3 heures au lieu de 7) mais qu’on verrait des ours, que c’était garanti. Notre décision a vite été prise, nous revenions à 17 heures. Nous sommes donc rentrés au chalet, histoire de nous reposer une heure puisque nous nous étions levés à 4 h 30 pour rien, nous décidons de préparer le dîner du soir car nous allions rentrer tard puis nous partons faire la visite en voiture de East End Road avec de jolies vues car le temps s’est un peu relevé.
Nous rentrons déjeuner pique-nique, suivi d’une petite sieste, puis petite rando de Beluga Boardwalk à côté du visitor center, puis nous retournons au spit admirer les pêcheurs en attendant 17 h l’avion.Rebelote pour le briefing, les bottes de pêcheur, nous avons le même pilote que le matin mais il y a 5 avions au lieu de 3 (donc 24 personnes) et nous voilà partis. J’avais le cœur qui battait la chamade, enfin je réalisais le rêve de ma vie. J’étais aux anges et si proche du but. Je sais que certains peuvent penser « punaise elle n’aspire à rien si juste voir des ours c’est son rêve », mais c’est ainsi. C’est vrai que de l’avion la visibilité était meilleure que le matin. Au bout d’une 40aine de minutes j’aperçois une plage et je crois voir des gens dans l’eau. Que nenni, ce sont des ours ! Mais avec l’atterrissage de 5 avions sur la plage devant eux, ça courait de partout pour s’enfuir. Il n’est resté que 2 ours faméliques qui profitaient de la marée basse pour ramasser des clams. Où étaient mes ours bien gras qui pêchaient le saumon sur des chutes ? Je ne vous raconte pas mon immense déception, mon indignation intérieure qui disait « tu as payé près de 700 € pour ça ???? ». Moi qui ai passé des mois à regarder la webcam live de Brooks Falls pour rêver…… je n’ai quasiment pas pris de photos. Ces ours là ressemblaient à des sangliers, ce n’étaient pas mes grizzlis de Brooks !! Et puis les ordres : avancez en file indienne, arrêtez- vous, mettez- vous à genoux, ne parlez pas, relevez-vous on repart en file indienne….. ce n’était pas ce à quoi je rêvais, pas du tout, j’étais incapable de parler et je pleurais. Au bout d’une 40aine de minutes nous sommes remontés dans les avions et retour. Mes parents et mon mari étaient contents, ils avaient vus des ours, moi je ne disais pas un mot ne voulant pas qu’ils voient ma totale désillusion. Nous sommes rentrés au chalet vers 21 h 30, dîner et dodo.
Mardi 5 juillet, il a plu toute la nuit et après le petit déjeuner il y a une éclaircie, nous décidons donc de faire la rando de Homestead Trail dans la forêt. Quelle erreur, on a pas fait 100 m que nous sommes mouillés par les feuilles mais bon nous continuons. Il est 10 h quand nous retournons à la voiture et je ne savais pas que faire ensuite et je lance « on va prendre le ferry pour Seldovia ? » j’avais lu que ce n’était pas cher et très agréable. C’est un oui unanime et là c’est la course contre la montre car le ferry part du bout du spit à 10 h 30. Il est 10 h 22 lorsque j’achète les billets (59 $ tarif normal, 49 $ sénior) et le bateau (prévenu) nous attendait. Cette traversée et ce village ont été une très agréable surprise. Le second capitaine du bateau (qui ne pilotait pas ce jour- là mais s’occupait des clients), était une charmante britannique nommée Victoria qui avait vécu 1 an à Nice et qui parlait bien français. Tout le long de la croisière elle est venue nous expliquer. Ce n’est en fait pas un ferry normal reliant simplement deux îles, c’est plutôt le même style qu’à Valdez et Seward sauf que le but final n’est pas un glacier mais un village. Nous avons vu un grand nombre de baleines, loutres, l’île aux oiseaux avec je ne sais combien d’espèces, lions de mer….. Une baleine nous a fait un show avec des sauts majestueux, c’était sublime. Nous sommes arrivés à Seldovia vers 13 h 30 (plus long que prévu car nous avons suivi les baleines off course) pour en repartir à 16 h. Nous avons visité ce charmant village sur pilotis, admiré quelques pêcheurs, puis nous sommes allés voir la baie de Seldovia avec la randonnée de Otter Bahn dans la forêt (1 h 30 AR) et l’église orthodoxe. Nous sommes revenus au ferry pour un retour sur Homer vers 19 heures. Nous nous sommes arrêtés pour acheter du saumon frais off course nous avons dîné puis dodo, ravis et enchantés de notre journée.
Mercredi 6 juillet, il pleut encore et toujours. Nous rendons les clés à 8 heures et quittons Homer direction Seward. Nous ne prenons pas la skilak road mais la route principale. J’avais prévu un arrêt aux falls de la Russian River mais il pleuvait des cordes nous ne nous sommes pas arrêtés, la rando de Carter Lake idem. La pluie s’arrête et nous faisons la petite rando de Gryling lake trail histoire de nous dégourdir les jambes. Nous arrivons à Seward sous la pluie vers 12 h 30. Nous trouvons un abri de fortune pour pique-niquer et vers 14 heures nous allons prendre possession de notre B and B. Là encore, très agréable surprise d’avoir un appartement tout équipé, la propriétaire qui se met en 4 pour nous. Super adresse. Nous décidons d’aller visiter le port, la ville, le shopping toujours sous la pluie. Nous rentrons à l’appartement, dîner, belote et dodo. Nous avions décidé de faire la grasse matinée le lendemain car si la pluie était encore là, nous partirions plus tard.
Images attachées:

Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Truffe04

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Jeudi 7 juillet : il fait gris mais il ne pleut plus, miracle car aujourd’hui c’est LA RANDO du voyage, la Harding Icefield Glacier. Il était entendu que nous restions avec ma mère jusqu’à Exit glacier, puis nous la laisserions pour continuer. Nous voilà partis vers 9 h, et arrivés sur place vers 9 h 30 heures. En 30 minutes nous avons bouclé Exit et nous avons laissé ma mère en lui disant de ne pas s’inquiéter de ne pas nous voir revenir avant 16 heures minimum. Le couple de belges flamands rencontré à Kennicott avait croisé 2 ours noirs sur le sentier et avait eu la peur de leur vie, alors nous avancions prudemment. Nous avons franchi le premier pallier avec une très belle vue sur le glacier, puis continué à monter. Nous sommes arrivés au second pallier où quelques personnes étaient arrêtées car à présent il y avait un très grand passage sur de la neige profonde et donc certains renonçaient. Nous, avec nos fameux crampons dans le sac, nous étions équipés donc nous avons continué. Nous sommes arrivés en haut à 13 h, quelle vue, quel spectacle, c’était magnifique, d’autant plus que le soleil faisait quelques apparitions. Nous avons pique-niqué et avons commencé notre descente.
Nous avons constaté qu’en Alaska, les gens ne marchent pas tôt le matin par rapport à chez nous en France. Je pense que c’est parce qu’il fait jour très longtemps, car en redescendant nous avons croisé quantité de randonneurs qui montaient à peine, même à 16 heures quand nous sommes arrivés en bas certains commençaient à peine leur rando.
Nous avons retrouvé ma mère qui nous a raconté sa journée, puis nous sommes rentrés sur Seward faire quelques courses, commencer à refaire les valises, préparer le dîner et au dodo.
Vendredi 8 juillet : Devinez quand on se lève ? Grand beau, pas un nuage, c’est merveilleux. Nous avions dit aurevoir la veille à notre hôtesse car nous devions partir à 7 heures de la maison, puisque nous avions réservé la croisière de Kenai Fjords à 8 heures (nous lui avons laissé la glacière et nos restes qui ne nous serviraient plus). Nous sommes allés garer la voiture au parking gratuit, pris la navette, récupéré nos billets et avons embarqué. Avec le beau temps c’était magnifique mais nous n’avons pas trop vu d’animaux. Nous sommes allés jusqu’à deux glaciers dont un tombait encore dans la mer (nous avons assisté à quelques « avalanches »). Puis on nous a servi un wrap de salade caesar, un paquet de chips et une barre de céréales (compris dans le prix) mais sans boisson. Puis nous avons pris le chemin du retour. Je suis moins enthousiaste en racontant cette croisière, à part le beau temps, elle n’avait rien de spécial. Le Colombia glacier de Valdez est plus impressionnant, et le ferry pour Seldovia nous a permis de voir le plus d’animaux alors ceci explique pourquoi… Bref, nous prenons la route pour Anchorage à peine débarqués où nous arrivons vers 17 heures. Nous cherchons le B and B que j’avais réservé et là catastrophe : la dame me dit que c’est le lendemain que j’ai réservé. Je lui réponds que c’est impossible vu que nous prenions l’avion ce jour là. Elle m’a montré ses réservations, je me suis excusée mais elle ne m’a pas laissée repartir sans passer des coups de téléphone pour nous trouver un B and B libre. Au bout du 3e, nous avions 2 chambres avec petit déjeuner youpi. Nous voilà partis chez Deal’s B and B qui était somptueux. Je n’ai rien perdu au change.
Nous nous installons et décidons à l’unanimité de faire notre dernier repas au fameux restaurant sea food Bridge où nous avions vu tant de pêcheurs 20 jours auparavant. Et bien que nenni, plus rien. Le run des saumons était passé. Mais nous avons très bien mangé bien sûr (c’est assez cher car il faut compter à peu près 40 $ pour un plat, mais vous avec compris le buffet d’entrées à volonté dont le fameux king crab). Nous sommes passés au Mall de la 5th street et chez Polar Bear Gifts pour quelques achtats. Nous sommes rentrés vers 22 h à la chambre et dodo.
Samedi 9 juillet : dernier jour et il fait très beau. Nous avons pris le petit déjeuner à 8 heures 30, nous avons fait les bagages pour regarder la place qui restait pour faire quelques achats en grande surface, puis nous avons quitté le B and B vers 10 heures. Après quelques magasins et le remplissage définitif des bagages, nous nous sommes arrêtés dans un diner pour prendre notre dernier déjeuner, nous avons fait le plein et nous sommes dirigés vers l’aéroport préférant y être à 14 heures pour un départ à 15 heures. Le retour du véhicule s’est fait comme d’habitude en 5 mn, nous avons donc parcouru 2 290 miles. Puis nous avons enregistré, passage de la sécurité, salle d’embarquement et attente…. Ils ont commencé à faire monter les personnes prioritaires, moi je papotais avec des pêcheurs suisses qui venaient chaque année 15 jours, quand les portes se sont fermées, une alarme a retenti. Ils ont fait sortir quelques passagers et aucune nouvelle pendant 30 minutes. Puis le commandant de bord est sorti, a pris le micro de la salle d’embarquement et signalé un incident technique qui était résolu et que l’embarquement pouvait avoir lieu. Nous sommes donc partis avec près d’une heure de retard, moi ça m’arrangeait car j’avais une escale de 4 heures à Francfort du coup elle ne serait que de 3 heures…. J’ai acheté des écouteurs car j’ai laissé les miens dans la valise en soute, et le vol a commencé. Les hôtesses allaient et venaient, nous disant de faire ceci ou cela, nous avons eu un dîner, à boire, un petit déjeuner à l’arrivée. Moi j’ai vu un premier film (je m’étais promis de tenter de dormir pour revenir moins crevée et pouvoir voir LA FINALE mais bon), et puis un second et là je dis à mon mari « tiens c’est bizarre, je n’ai rien payé et je peux voir tous les films » et lui me répond « tu as raison moi aussi ». Et là ça a fait tilt, l’incident devait porter sur les communications car nous n’avons eu aucun discours du commandant, aucun appel micro, aucune information de quoi que ce soit tout le long du vol et même à l’arrivée, ce sont encore les hôtesses qui nous ont dit de nous préparer à l’atterrissage….. Nous sommes arrivés sans encombre dimanche 10 juillet à 20 h 30 chez nous donc pour la finale…. Oups, j’oublie de vous dire que j’ai enfin aperçu le Dénali de l’avion lol
CONCLUSIONS : Vous avez compris au fil de mes commentaires que j’ai eu quelques joies, quelques déceptions, quelques surprises au cours de ce voyage, mais rassurez-vous, ce n’est pas négatif du tout. C’est tout moi ça, entière, capricieuse, mais positive. Donc, j’ai pris une décision, j’y retournerai dans 4 ou 5 ans et j’améliorerai mon itinéraire. Je referai certaines choses mais différemment comme le Park Dénali. Je pense qu’il mérite mieux que ce que j’en ai vu. Je ferai mes Brooks Falls en m’y prenant à l’avance. J’espère trouver une météo plus clémente…. Et pourquoi pas en camping-car.
L’Alaska est un état magnifique, grandiose, nature, sauvage et le peu que j’en ai vu me donne envie d’y retourner. Mais pas maintenant. J’ai besoin de me refaire une santé financière d’abord pour améliorer mon voyage avec des vols notamment pour éviter ces routes non pavées, ensuite mes parents ayant décidé que c’était leur dernier voyage je ne veux pas y retourner tout de suite pour leur donner l’impression qu’avec eux je n’ai pas pu faire ce que je voulais, enfin comme j’ai quand même eu quelques déceptions je préfère les digérer.
Par rapport au reste des autres états parcourus, j’ai trouvé que les autochtones (indiens, inuits) étaient pauvres, souvent dans la rue, alcoolisés, drogués. C’était vraiment flagrant à Anchorage. Notre société les a bien dépravés et sortis de leur vie saine et sauvage, de leurs coutumes, et c’est dommage. Sinon, comme d’habitude aux USA, les habitants sont serviables et accueillants.
Les glaciers reculent à vitesse grand V et c’est là que l’on se dit que le plus grand pollueur, prédateur et destructeur de la planète c’est l’homme.
Je n’ai pas vu un seul saumon dans une rivière. Avec la météo que nous avons eue, les rivières étaient grises et boueuses, et je regrette. J’avais vu de belles photos avec tous ces saumons « red » mais bon.
Les moustiques sont présents partout, jour et nuit. Il faut faire avec et s’asperger de produits.
Mes plus belles images sont : cette ourse grizzli avec ses 3 babies dans le Denali, les icebergs au Columbia glacier, le saut et le show de la baleine vue du ferry pour Seldovia, les randonnées sur les glaciers.
Ma plus grosse déception : la météo, et bien sûr les ours. No comment !
Pour résumer le coût : nous étions donc 4 : j’ai tout ramené par personne
1 380 € d’hôtel
323 € les 3 croisières
108 € le train pour Spencer Glacier
800 € la bouffe, l’essence et les entrées au Matanuska (pique nique chaque midi, 2 fois pizzas à Anchorage + 2 restos, 1 resto à Denali, 2 restos à Valdez, 1 resto à Kenai). Ne pas oublier que nous avions pension complète 3 jours à Kennicott (Wrangell St Elias Park), et deux déjeuners avec les croisières.
80 € le shuttle Denali pour les 2 jours
Avec le billet d’avion et la part du véhicule cela fait 4 200 € par personne pour 23 jours.
Voilà je pense n’avoir rien oublié. J’espère n’avoir pas heurté certaines personnes dans mes propos. C’était malgré tout un merveilleux voyage organisé grâce à vous tous que je remercie du fonds du cœur.
Images attachées:

Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Photo postée par le membre Truffe04.
Mercedes75

Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bonjour Truffe04

Merci pour ce carnet de voyage très réussi qui me rappelle déjà pas mal de souvenir !

Tout d'abord, je trouve super que tes parents aient pu vous suivre y compris en rando sur un voyage comme celui-ci ! Bravo à eux.

Je reviens un peu sur ton carnet de voyage car comme tu l’a fait remarqué sur un commentaire, il rejoint un peu mon expérience en Alaska.
Tout d’abord, je te rassure pour ton programme, tu n’es pas « trop » organisée, nous fonctionnons également comme ça avec mon mari. Réaliser un programme ne sous-entend pas le respecter au pied de la lettre mais au contraire avoir toute les cartes en main pour s’adapter à la météo et aux envies du moment tout en gardant en tête la structure général du voyage que l’on souhaite réaliser.
Je trouve ça chouette aussi que vous ayez pris des crampons. Je parlais dans mon article d’une certaine déception quant au fait de ne pas avoir pu nous aventurer trop loin sur le glacier Matanuska, je pense que si nous avions eu des crampons nous aurions tout de même pu marcher davantage (mais lorsqu’il y a des crevasses et tout, il faut aussi une corde et connaître quelques rudiments j’imagine, c’est pourquoi nous avons regretté de ne pas avoir « craquer » pour quelques heures en compagnie d’un guide).

Lors de notre voyage (du 19 juillet au 16 Août) on s’est souvent entendu dire concernant le mauvais temps que aout n’était pas le mois optimal et qu’il faisait plus beau en juin ; je vois à la lecture de votre compte rendu que cette année, le mois de juin n’était pas forcément une bonne pioche non plus. C’est un peu malheureux à dire mais du coup, il faut juste être bien préparé au fait qu’une bonne partie du voyage se fera sous la pluie !

Je lis sur votre compte rendu que vous avez acheté une glacière dès votre premier jour à Anchorage et cela fait écho à une réflexion que nous nous sommes faites en milieu/fin de voyage. Lorsqu’on est dans un pays où l’on compte beaucoup pic-niquer ou se faire à manger soit-même (et a fortiori lorsque les « grands » supermarché ne sont pas légion dans certains coins reculés) la glaciaire est vraiment l’achat ultra pratique (je ne dirai pas indispensable car nous nous en sommes passés mais qu’est ce qu’elle nous a manqué). En plan B nous avons utilisé le bear proof container avec plein de glaçons dedans (mais c’est sûr, ce n’est pas du tout aussi efficace, heureusement il ne fait pas très chaud en Alaska).

Tu parles du prix des restaurants, nous avons vraiment fait le même constat : une bière + un plat par personnes et c’est toujours entre 40 et 60 dollars pour 2 personnes (sauf dans les fast food). C’est pour cette raison que nous n’avons même pas gouté au king crab à cause du prix (grosse déception pour moi).

Je vois vous que vous n’avez pas bien profité du Denali. C’est je pense en partie à cause du mauvais temps car pour nous (avec un beau temps) cela a clairement été un des top du voyage. Comme quoi la météo influence réellement le ressenti que l’on a d’un lieu. Je comprends votre étonnement sur le fait qu’il n’y ai (quasiment) pas de sentier de randonnée dans le Denali. Nous nous sommes fait la même réflexion sur l’impact de nos pas sur la flore sans sentier … et c’est assez déroutant pour nous français quand nous ne sommes pas du tout habitué à aller où on veut. Mais au final, on se prête plutôt bien au jeu de l’aventure et au bout de quelques heures on apprécie finalement cette liberté (et les deux-trois galères qui vont avec : orientation, sol pas toujours sec, haute végétation, …).

Quant au bus, je pense que vous avez trouvé cela « monotone et long » car il ne faisait pas beau. Nous étions également très dubitatif (surtout mon mari qui déteste les « trucs à touristes) sur le système de bus au Denali (très – trop ? – organisés) mais au final (là encore par beau temps) cela nous a permis de voir une faune incroyable (que nous n’aurions sûrement pas vu tout seul car tous les gens du bus cherchent en même temps, y compris le chauffeur qui connait bien le lieu, et cela maximise les chances). Dès que le chauffeur voit quelque chose (ou qu’un passager crie « stop ») le bus s’arrête et passe plusieurs minutes pour laisser le temps aux passagers d’observer et de prendre des photos. Bien sur le système est contraignant (il faut réserver le bus, le prendre à la bonne heure, …) et surtout très cher mais à bien y réfléchir il vaut mieux cela que tous les visiteurs du parc avec leur propre voiture (bruit, pollution et beaucoup moins de chance de voir des animaux) : le parc y gagne en nature.

La petite technique pour le bus, c’est de faire le trajet aller en entier, de repérer les lieux de rando qu’on souhaite faire et de s’y arrêter au retour. Quant aux bus complets cela ne nous est pas arrivé mais rien n’empêche de continuer la route (qui est fort jolie tout du long) un peu à pied en attendant le prochain (c’est sûr que quand il pleut c’est moins bien).
Je comprends votre déception de ne pas avoir vu le Denali, il parait que seul 30% des visiteurs peuvent l’observer (c’était notre cas on a vraiment eu de la chance).

Pour le Bear watching à Homer, je vous ai tellement compris ! Nous avons vécu quasiment les mêmes déconvenues et étions vraiment déçu, je le raconterai dans notre carnet de voyage.
J’ai vu que vous avez fait la croisière de Seldovia, nous avions hésité puis finalement nous ne l’avions pas faite, j’ai bien regretté en lisant votre carnet (d’autant plus que lors de notre passage à Homer il aurait fait suffisamment beau pour que nous puissions en profiter).

Pour les randonnées nous avons également constaté que les gens randonnaient assez tard, je pense que c’est parce que le jour est très long et permet de profiter jusqu’à tard d’une jolie luminosité. Nous nous sommes rapidement mis au pli (en nous levant parfois tard lorsqu’il pleuvait) et en profitant des accalmies mêmes tardives (nous avons fait la rando à byron glacier à 19h30 et c’était bien chouette).

Pour la conclusion, j’ai moi aussi regretté de ne pas être allé à Brook Falls et je replanifierai également différemment la visite du Denali NP. Quant au camping Car, nous aussi on s’est dit que si c‘était à refaire on opterai peut être aussi pour cette option car la petite tente quechua sous la pluie a parfois ses limites (pas pour dormir mais plutôt pour tout le reste, notamment manger !).
Petites différences par rapport à vous (peut-être du à la saison) nous avons vu beaucoup de saumon (dans la péninsule du Kenai) et très peu de moustiques (chanceux !) malgré tout ce qu’on avait pu lire !

En tout cas merci pour le partage et les photos !
Jessica
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Bonjour,

Nous partons en Alaska en août de cette année et je passes donc beaucoup de temps à lire les témoignages de ceux qui y sont allés.
Le récit de votre voyage est très intéressant;
Bien sûr, nous aimerions voir des ours et le récit de votre expérience m'interroge;
J'ai pris des renseignements à plusieurs endroits, sans vraiment parvenir à me décider;-.
Pouvez-vous me dire avec qui vous êtes partis sur cette excursion,
Merci d'avance de vos infos;
Cordialement

Françoise
Signaler Répondre
Publicité invisible aux membres
VoyageForum connectés à leur compte. (?)
merci pour votre récit, c'est passionnant, nous irons avec mon épouse fin juin 2018, la météo étant la grande inconnue, nous ne ferons qu'une partie de votre périple ce sera cher, il n'y a qu à voir le prix des locations de véhicules ou des Hotels!docHp
Poster un carnet/texte Suivre cette discussion Partager Signaler
Publicité invisible aux membres VoyageForum connectés à leur compte. (?)
Nos annonceurs
Voici leurs offres...

Ajouter mon annonce
Noël au Canada
Motoneiges.com
Noël à la québécoise, un cadeau inoubliable rien que pour vous.
Ouest des Etats Unis
Joubert-voyages.com/desert-usa
Circuit en Autotour de 10 nuits pour découvrir l'Ouest Américain
Inscription à l'esta
123-esta.com
Autorisation de voyage pour les USA. Aide et assistance en Français.
Enfin du nouveau :-)
Guesttoguest.com
Un nouveau site d'échange de maisons Gratuit, fiable et flexible.
?
Carnets similaires sur l'Alaska:
  Titre de la discussion Premier message Réponses Dernier message 
Récit de 24 jours en Alaska (juillet 2015)
465 photos
Cet été 2015, nous avons passé 24 jours en Alaska. Il s’agissait d’un itinéraire classique nous permettant d’aborder cet immense pays. Nous étions 4, mon mari et moi accompagnés de nos deux ados de 14 et 16 ans. Notre voyage s’est déroulé comme suit : •Anchorage...
Carnets de voyage > Alaska
8 jan. 2016 à 22:00
de
Thahie
124 16 mars 2016 à 13:33
de Thahie »
15 jours de canoë/tandem en Alaska: Au Pays des Rêves
6 photos
Nous tenons à partager avec vous notre expérience sur la Yukon River, entre Canada et Alaska, en canoë, notre tandem à bord, en Août 2016. Ca fait déjà quelques mois mais l'Alaska nous manque déjà, peut-être parce que nous avons plus de mal avec le monde et la...
Carnets de voyage > Alaska
20 déc. 2016 à 11:34
de
Tandunreve
8 3 mars 2017 à 18:15
de Tala1958 »
Alaska... Enfin!
185 photos
« Pas banal comme destination » me disait une connaissance juste avant notre départ. Et effectivement, quand je disais « Alaska », on me répondait « super … mais …. et les températures, les moustiques, la pluie, les ours…. ?? ». Eh bien oui j’étais prête à...
Carnets de voyage > Alaska
17 août 2016 à 16:28
de
Calisson94
234 19 nov. 2017 à 14:51
de Dajcbe »
Alaska juillet 2016
201 photos
"Ah ! Vous allez en Alaska pour vos vacances d'été ??? Il y a encore de la neige ? Vous n'avez pas peur d'avoir froid ?" Voilà les réactions de nos amis lorsqu'on leur donnait notre destination de vacances. Pour nous un rêve, pour eux une bien...
Carnets de voyage > Alaska
1 sep. 2016 à 20:57
de
Framboise95
70 6 nov. 2017 à 18:44
de Dajcbe »
Kayak et rando en Alaska
30 photos
Si un jour ça peut servir à quelqu’un voici un petit compte-rendu de notre séjour en Alaska. A la recherche d’une destination nordique aux paysages grandioses et à la nature préservée, notre choix s’est porté sur l’Alaska. Du fait des aléas des congés et des disponibilités...
Carnets de voyage > Alaska
29 sep. 2016 à 20:22
de
Pierresd
2 3 nov. 2016 à 10:25
de 2Tatiana »
Plus de carnets similaires à «Récit et mon ressenti de mes 23 jours en Alaska»
À découvrir aussi sur l'Alaska:
Heure du site: 5:31 (21/11/2017)
Tous les droits réservés © 2002-2017 VoyageRéseau Inc.
1 167 visiteurs en ligne depuis une heure!
Noël au Canada
Motoneiges.com
Noël à la québécoise, un cadeau inoubliable rien que pour vous.
Ouest des Etats Unis
Joubert-voyages.com/desert-usa
Circuit en Autotour de 10 nuits pour découvrir l'Ouest Américain
Inscription à l'esta
123-esta.com
Autorisation de voyage pour les USA. Aide et assistance en Français.
Enfin du nouveau :-)
Guesttoguest.com
Un nouveau site d'échange de maisons Gratuit, fiable et flexible.
Plus d'annonces similaires »